Bible facile

Dévoilé : le sens véritable de « Tout est accompli », prononcé par le Seigneur Jésus sur la croix

Sur la croix, le Seigneur Jésus a dit : « Tout est accompli », est-ce à dire que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité a été accomplie et qu’elle est achevée ? Sinon, à quoi se réfère cette déclaration du Seigneur Jésus ?

3 March 2019

« Tout est accompli » signifie-t-il que l’œuvre de Dieu pour notre salut est terminée ?

Beaucoup de gens pensent que ce que le Seigneur Jésus voulait dire par « Tout est accompli » quand Il était sur la croix est que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité est achevée, et que lorsque le Seigneur reviendra Il s’élèvera aussitôt jusqu’au royaume des cieux et n’aura pas de nouvelle œuvre à accomplir. Mais cette vision des choses est-elle en accord avec la signification originelle des paroles du Seigneur ? Est-elle en accord avec les faits de l’œuvre de Dieu ? Quand le Seigneur Jésus était sur la croix, Il n’a prononcé que ces trois seuls mots, « Tout est accompli ». Il n’a pas dit que l’œuvre de Dieu était entièrement achevée, et pourtant nous nous appuyons sur ces paroles prononcées par notre Seigneur pour décréter que l’œuvre de Dieu est maintenant achevée et que lorsque le Seigneur reviendra Il n’accomplira pas de nouvelle œuvre. En disant cela, ne faisons-nous pas montre d’une trop grande subjectivité ? N’interprétons-nous pas les paroles du Seigneur au prisme de nos propres souhaits ? Si ce que le Seigneur Jésus voulait dire par « Tout est accompli » était que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité était achevée, alors comment pourrait-Il accomplir l’œuvre qui réalisera Sa prophétie, selon laquelle à Son retour Il séparera les brebis d’avec les boucs, le bon grain de l’ivraie et les bons serviteurs des mauvais ? Le Seigneur Jésus a aussi fait cette prophétie : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:48). Et il est dit dans 1 Pierre 4:17, « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu ». Ces paroles nous disent clairement que lorsque le Seigneur reviendra Il révèlera la vérité et accomplira l’œuvre du jugement. Si nous nous fions à notre entendement, qui nous incite à penser que les paroles « Tout est accompli » prononcées par le Seigneur Jésus sur la croix signifient qu’Il avait alors accompli Son œuvre pour sauver l’humanité et qu’Il n’aurait pas besoin d’accomplir une autre œuvre par la suite, alors comment ces prophéties pourraient-elles jamais se réaliser ? La prophétie du Seigneur selon laquelle Il reviendra pour révéler la vérité et accomplir l’œuvre du jugement n’en deviendrait-elle pas nulle et non avenue ? En considérant les choses sous cet angle, ne semble-t-il pas que notre interprétation soit une négation des paroles du Seigneur et une négation de l’œuvre de Salut du Seigneur aux derniers jours ? Ainsi, nous ne pouvons affirmer que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité est achevée en nous fondant sur les paroles « Tout est accompli » prononcées par le Seigneur Jésus sur la croix ; cette interprétation est issue de notre imagination et n’est pas en accord avec ce que le Seigneur a voulu signifier. Si nous délimitons l’œuvre de Dieu en fonction de nos propres souhaits, alors nous sommes susceptibles de défier Dieu !

Dévoilé le sens véritable de « Tout est accompli », prononcé par le Seigneur Jésus sur la croix

La véritable signification des paroles « Tout est accompli » prononcées par le Seigneur Jésus

Quand le Seigneur Jésus a dit « Tout est accompli » sur la croix, Il voulait en fait signifier que Son œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce était achevée. Tant que nous acceptons l’œuvre du Seigneur Jésus et nous confessons au Seigneur et nous repentons, nos péchés peuvent être pardonnés, et nous sommes alors dignes de prier le Seigneur et de profiter des grâces abondantes et de la vérité que le Seigneur nous offre – tel est le résultat obtenu par le Seigneur Jésus à travers Son œuvre de rédemption. Mais l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité ne s’est pas achevée sous prétexte que l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus était achevée. Les deux passages suivants parlent très clairement de cet aspect de la vérité : « Pour l’homme, la crucifixion de Dieu a conclu le travail de l’incarnation de Dieu, a racheté toute l’humanité et Lui a permis de S’emparer de la clé de l’Hadès. Tous les gens pensent que le travail de Dieu est terminé. En réalité, pour Dieu, seule une petite partie de Son travail a été réalisée. Il a seulement racheté l’humanité ; Il n’a pas conquis l’humanité, encore moins a-t-Il changé la laideur de Satan dans l’homme. Voilà pourquoi Dieu dit : "Bien que Ma chair incarnée ait subi la douleur de la mort, tel n’était pas le seul but de Mon incarnation. Jésus est Mon Fils bien-aimé et a été cloué sur la croix pour Moi, mais Il n’a pas porté Mon travail à sa conclusion. Il n’en a fait qu’une partie." » (Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) »). « Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu » (Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »).

À travers ces paroles, nous pouvons voir que l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus n’a accompli que la moitié de l’œuvre de Dieu consistant à sauver l’humanité. Bien que nos péchés aient été pardonnés grâce à la rédemption du Seigneur Jésus, que nous ayons cessé de commettre des péchés flagrants et montré quelques bons comportements, nous n’étions pas totalement libérés du joug du péché. Nous sommes dominés par des tempéraments corrompus : nous sommes arrogants et vaniteux, égoïstes et méprisables, malhonnêtes et fourbes. Nous mentons et trompons souvent les autres pour protéger nos propres intérêts et notre propre prestige. Quand nous voyons quelqu’un de meilleur que nous, nous en sommes jaloux et refusons de l’écouter. Si quelqu’un menace nos intérêts, nous le haïssons au point de vouloir nous venger. Nous nous laissons aussi influencer par les mauvaises tendances du monde, sommes attachés à la richesse, convoitons des choses futiles et adorons la célébrité et la fortune. Quand des catastrophes d’origine naturelle ou humaine s’abattent sur nous, ou si un quelconque malheur se produit, nous comprenons mal Dieu et Le blâmons. Nous allons même jusqu’à juger et condamner Son œuvre en nous fondant sur nos propres notions et idées. En nous comportant ainsi, nous prouvons bien que seuls nos péchés sont pardonnés dans notre foi en notre Seigneur, et que notre nature satanique et nos tempéraments corrompus demeurent profondément enracinés en nous. C’est là la cause profonde qui nous pousse à commettre des péchés et à défier Dieu. Si nous ne venons pas à bout de notre nature pécheresse, alors nous serons incapables de nous empêcher de pécher, de défier Dieu, de Le trahir et de nous opposer à Lui. Les paroles de Dieu dans la Bible sont claires : « […] et pour que vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45). L’Epître aux Hébreux chapitre 12, verset 14 parle aussi de « la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur ». Dieu est saint, et le royaume des cieux n’est accessible à aucun être humain souillé par le péché. Dans ces conditions, comment pourrions-nous jamais être dignes de contempler la face de Dieu, nous qui péchons et défions Dieu si souvent ? Comment pourrions-nous jamais être dignes d’être conduits par Dieu dans le royaume des cieux ? Ainsi, nous avons toujours besoin que Dieu revienne aux derniers jours pour accomplir une nouvelle étape de Son œuvre et pour régler le problème de la cause profonde de nos péchés. Ce n’est qu’alors que nous serons capables de rejeter nos tempéraments sataniques et corrompus et d’atteindre à la purification et au salut de Dieu. Alors se réalisera la prophétie de la Bible qui dit : « à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1:5).

Nous comprendrons mieux une fois que nous aurons lu deux autres passages : « Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu » (Extrait de « Concernant les appellations et l’identité »). « Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (Extrait de « Seul celui qui vit l’œuvre de Dieu croit véritablement en Dieu »).

Ces deux passages expliquent très clairement pourquoi Dieu va accomplir Son œuvre de jugement dans les derniers jours et quels seront les résultats de cette œuvre. À travers la rédemption que nous a offerte le Seigneur Jésus, seuls nos péchés ont été pardonnés, mais notre nature satanique reste profondément enracinée en nous et nous ne sommes pas encore dignes d’hériter des bénédictions de Dieu. Ainsi, Dieu accomplira dans les derniers jours une nouvelle étape de Son œuvre, d’après nos besoins en tant qu’humanité corrompue, sur les fondations de l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus. Dieu emploiera ainsi des paroles pour juger et châtier l’homme, afin que notre nature pécheresse puisse être vaincue et que nous soyons entièrement sauvés du péché. Ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours que nous pourrons voir clairement la vérité sur notre corruption par Satan, connaître notre propre nature satanique, qui nous pousse à défier Dieu, expérimenter Son tempérament juste et inviolable et sentir notre cœur s’emplir de crainte pour Lui. Ainsi pourrons-nous nous prosterner devant Lui, nous haïr et avoir la volonté de renoncer à la chair et de mettre en pratique la vérité. De cette façon, nous serons capables de nous libérer peu à peu du joug de nos tempéraments sataniques, d’être purifiés et transformés, d’atteindre le salut et la perfection, et de devenir des personnes qui obéissent réellement à Dieu et L’aiment. Ce n’est qu’alors que le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité sera totalement achevé et que la grande œuvre de Dieu sera accomplie. Cela correspond précisément aux paroles du Livre de l’Apocalypse qui dit : « Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables. Et il me dit: C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement » (Apocalypse 21:5-6).

J’espère que, grâce à cette discussion, nous avons maintenant tous clairement compris la véritable signification des paroles « Tout est accompli ». Notre tâche la plus pressante est de rechercher les paroles du Seigneur à Son retour et d’accepter Son œuvre de jugement dans les derniers jours. Le Seigneur Jésus a dit : « Au milieu de la nuit, on cria, Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » Matthieu 25:6). Si nous entendons quelqu’un dire que le seigneur est déjà revenu, qu’Il exprime la vérité et accomplit l’œuvre du jugement, alors nous ne pouvons pas perdre de temps à tergiverser. De cette façon, nous serons en mesure d’accueillir le Seigneur à Son retour.

Xiang’ai, province d’Heilongjiang

En lire plus : Est-ce que le Seigneur Jésus qui dit « tout est accompli » signifie que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité est terminée ?

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Études bibliques

Études bibliques

La rubrique « Études bibliques » aide le chrétien à étudier plus profondément la Bible et à chercher la volonté de Dieu, afin de mieux comprendre les vérités Bibliques.

Pourquoi le peuple juif n’a-t-il pas reconnu le Seigneur Jésus comme étant le Messie ?

Il y a deux mille ans, le peuple juif attendait chaque jour avec impatience la venue du Messie, mais lorsque le Messie (le Seigneur Jésus) est vraiment venu, il ne L’a pas reconnu et L’a même crucifié, commettant un crime odieux. Pourquoi est-ce arrivé ? Aujourd’hui, nous aspirons au retour du Seigneur Jésus. Faisons-nous la même erreur que le peuple juif ?

15 décembre 2018 7 min de lecture
Pourquoi le peuple juif n’a-t-il pas reconnu le Seigneur Jésus comme étant le Messie ?

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?