Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Que signifie « mon nouveau Nom » dans l’Apocalypse ?

Que signifie « mon nouveau Nom » dans l'Apocalypse ? Le nom du Seigneur se changera-t-il quand Il reviendra dans les derniers jours ? Après un échange, j'ai eu la réponse.

9 April 2019

Sur ma table, le réveil indiquait 23:05. J’avais pris l’habitude de lire un verset des Écritures chaque soir avant de me coucher. Ce soir-là, j’avais déjà lu un verset et j’aurais dû être en train de dormir, mais ce verset m’avait plongée dans la perplexité.

Il est écrit dans l’Apocalypse 3:12 : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. » J’avais déjà lu souvent ce verset, mais ce soir-là, les mots « mon nom nouveau » avaient retenu mon attention et m’avaient rendue perplexe. Je me demandais : est-ce que « mon nom nouveau » signifie que le Seigneur Jésus aura un nouveau nom quand Il reviendra dans les derniers jours ? Or, il est écrit dans l’Épître aux Hébreux : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8). Le nom du Seigneur Jésus ne peut pas changer. Mais alors, que signifient les mots « mon nom nouveau » dans l’Apocalypse ? Se pourrait-il que le nom du Seigneur Jésus change quand Il reviendra dans les derniers jours ?

Que signifie « mon nouveau Nom » dans l’Apocalypse

« Tic, tic, tic », la trotteuse de mon réveil faisait le tour du cadran. Il était déjà bien tard, et je n’avais toujours pas compris. Or, cette question n’était pas à prendre à la légère, car elle avait une incidence directe sur le problème important de mon entrée dans le royaume des cieux. Il fallait que je trouve la réponse, et que je la comprenne. « Ô Seigneur, éclaire-moi et guide-moi… » J’ai prié en silence et j’ai soumis cette question au Seigneur.

Le lendemain, comme la nuit approchait, j’ai soudain reçu un appel d’une ancienne camarade de classe, Wang Fang, qui prêchait l’évangile dans d’autres régions de Chine. Elle m’a annoncé qu’elle voulait venir discuter. En raccrochant, j’étais très contente et je me disais que mon ancienne camarade de classe allait pouvoir m’apporter la réponse à ma question.

Dans ma salle de séjour, Wang Fang et moi étions assises sur le canapé, et je lui ai raconté mes perplexités.

Après m’avoir écoutée, mon ancienne camarade de classe a pris la parole : « Hui Zhen, tu dis que le nom de Dieu ne peut pas changer, alors j’aimerais te demander : quel est le nom de Dieu dans l’Ancien Testament ? »

Sans aucune hésitation, je lui ai répondu : « L’Éternel ! »

« Et quel est le nom de Dieu dans le Nouveau Testament ? », m’a-t-elle demandé.

« Jésus ! »

Souriante, Wang Fang m’a regardée et a fait : « Alors, le nom de Dieu n’a pas changé ? »

J’ai été décontenancée par sa question. Ce n’était pas possible… Si ? Le nom de Dieu avait changé entre l’Ancien et le Nouveau Testament, l’Éternel était devenu Jésus. Si c’était le cas, alors le nom de Dieu n’était pas immuable…

Toujours souriante, Wang Fang a poursuivi : « Hui Zhen, je vais te lire quelques passages, et tu vas comprendre. » Elle a sorti de sa poche son téléphone mobile, elle y a effectué une recherche, puis elle m’a lu ceci : « Dieu n’avait pas de nom à l’origine. Il a pris un, deux ou plusieurs noms seulement parce qu’Il avait une œuvre à faire et qu’Il devait gérer l’humanité » (Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »). « “Éternel” est le nom que J’ai pris pendant Mon œuvre en Israël, et cela signifie le Dieu des Israélites (le peuple élu de Dieu) qui peut avoir pitié de l’homme, maudire l’homme et guider la vie de l’homme. Cela signifie le Dieu qui possède une grande puissance et est plein de sagesse. “Jésus” est Emmanuel, et cela signifie le sacrifice d’expiation qui est plein d’amour, plein de compassion et qui rachète l’homme. Il a fait l’œuvre de l’ère de la Grâce et représente l’ère de la Grâce, et ne peut représenter qu’une partie du plan de gestion. […] Dans chaque ère et chaque étape d’œuvre, Mon nom n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : chaque nom représente une ère. “L’Éternel” représente l’ère de la Loi, et est honorifique pour le Dieu adoré par le peuple d’Israël. “Jésus” représente l’ère de la Grâce, et est le nom du Dieu de tous ceux qui ont été rachetés pendant l’ère de la Grâce » (Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” »).

Wang Fang m’a alors expliqué : « Ces deux passages nous montrent qu’avant d’avoir commencé à accomplir Son œuvre pour sauver l’humanité, Dieu n’avait pas de nom, Il était simplement Dieu, le Créateur. L’humanité ayant été corrompue par Satan, Dieu a commencé Son œuvre pour la sauver, et c’est seulement là qu’Il a pris un nom. Dieu n’a pris le nom de “l’Éternel” que lorsqu’Il a demandé à Moïse de conduire les Israélites hors d’Égypte. La Bible raconte : “ Moïse dit à Dieu : J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle ‘je suis’ m’a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël: L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération” (Exode 3:13-15). Ensuite, Dieu a utilisé le nom « l’Éternel » pour commencer l’œuvre de l’ère de la Loi, pour conduire les Israélites hors d’Égypte et à travers la mer Rouge et pour les guider dans leur vie dans le désert, avec des colonnes de nuages et de feu. Il leur a donné la manne et les cailles à manger, Il s’est servi de Moïse pour proclamer Sa loi et Ses commandements sur le mont Sinaï, et Il a guidé les Israélites de l’époque dans leur façon de vivre sur terre et de Le vénérer. Ceux qui ont respecté la loi et les commandements ont reçu les bénédictions de Dieu l’Éternel, et ceux qui ont violé la loi et les commandements ont été punis. Le nom « l’Éternel » était un nom spécifique à l’ère de la Loi et il représentait le tempérament de Dieu, caractérisé à la fois par la miséricorde et la malédiction.

« À la fin de l’ère de la Loi, les hommes étaient de plus en plus corrompus par Satan. Personne n’était plus capable d’observer la loi et tout le monde se trouvait constamment en danger d’être condamné à mort par la loi. Cependant, Dieu a eu pitié des hommes, et afin de sauver l’humanité, Il a mis fin à l’ère de la Loi au cours de laquelle Il avait pris le nom de l’Éternel, Il s’est incarné, et avec le nom Jésus, Il a inauguré l’ère de la Rédemption. Le Seigneur Jésus a prêché partout où Il allait, annonçant aux gens que le royaume des cieux était proche et qu’ils devaient se repentir. Il a aussi accompli un certain nombre de miracles, guérissant des lépreux, des paralysés et des aveugles, Il a même fait revivre les morts, et ainsi de suite. Tant que les gens suivaient le Seigneur, acceptaient Sa rédemption et priaient en Son nom, leurs péchés étaient pardonnés et ils ne seraient plus condamnés à mort par la loi. À l’ère de la Grâce, le nom de Dieu a changé, ce n’était plus L’Éternel mais Jésus, et le tempérament exprimé par le Seigneur Jésus consistait principalement à donner la priorité à la bonté aimante et à la miséricorde. Cela nous permet de voir qu’à chaque fois que Dieu accomplit une nouvelle étape de Son œuvre et commence une nouvelle ère, Il change Son nom pour prendre un nom significatif qui représente l’œuvre qu’Il accomplit au cours de cette ère et qui exprime Son tempérament au cours de cette ère. »

J’ai hoché la tête et j’ai dit : « Oh, donc le nom de Dieu change avec Son œuvre ! Un nom ne peut représenter qu’une ère et une étape de l’œuvre de Dieu. L’ère change, l’œuvre de Dieu change, et le nom de Dieu change en parallèle. L’Éternel était le nom spécifique à l’ère de la Loi, et Jésus était le nom pris par Dieu à l’ère de la Grâce quand Il accomplissait Son œuvre de rédemption. Dieu a remplacé Son nom, l’Éternel, par Jésus parce qu’à la fin de l’ère de la Loi, les gens ne pouvaient plus observer la loi, et ce n’est qu’au moment où Il a dû accomplir Son œuvre de rédemption de l’humanité à l’ère de la Grâce que Dieu a changé Son nom. Est-ce que j’ai bien compris, Wang Fang ? »

Souriante, Wang Fang a hoché la tête et m’a répondu : « Oui, c’est cela. Tu as compris. »

Mais comme j’étais encore un peu perplexe, je lui ai demandé : « Alors, que signifient les mots “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8). dans l’Épître aux Hébreux ? Se pourrait-il que cela ne fasse pas référence au nom de Dieu ? Comment dois-je comprendre ce verset des Écritures ? »

Toujours souriante, Wang Fang m’a répondu lentement et calmement : « Lisons encore deux passages, pour comprendre. “Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais cela fait référence à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu. Ses changements de nom et d’œuvre ne prouvent pas que Son essence a changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera jamais. Si tu dis que l’œuvre de Dieu reste toujours la même, alors comment pourrait-Il achever Son plan de gestion de six mille ans ? Tu sais simplement que Dieu est à jamais immuable, mais sais-tu que Dieu est toujours nouveau, et jamais ancien ? Si l’œuvre de Dieu ne changeait jamais, alors aurait-Il pu amener l’humanité jusqu’à aujourd’hui ? Si Dieu est immuable, alors comment se fait-il qu’Il ait déjà accompli l’œuvre de deux ères ? […] ‘Dieu est immuable’ font référence à ce que Dieu a et à ce qu’Il est de manière inhérente.” “La sagesse de Dieu, la splendeur de Dieu, la justice de Dieu et la majesté de Dieu ne changeront jamais. Son essence, ce qu’Il a et ce qu’Il est ne changeront jamais. Quant à Son œuvre, cependant, elle est toujours en progression, s’approfondit toujours, car Dieu est toujours nouveau, et jamais ancien. À chaque ère, Dieu prend un nouveau nom, à chaque ère, Il accomplit une nouvelle œuvre et à chaque ère, Il permet à Ses créatures de voir Sa nouvelle volonté et Son nouveau tempérament” (Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »).

Ces deux passages indiquent que les mots “Dieu est immuable” font référence à l’immuabilité de Son tempérament et de Son essence, et ne signifient pas que Son nom ne change jamais. Même si Dieu accomplit des œuvres différentes et prend des noms différents à différentes ères, au cours de Son entreprise de salut de l’humanité, qu’Il soit appelé l’Éternel ou Jésus, Son essence ne change pas : Dieu est Dieu à jamais, et Sa justice et Sa sainteté ne changent jamais. Par conséquent, les paroles “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8) font référence à l’immuabilité du tempérament et de l’essence de Dieu et ne signifient pas que le nom de Dieu ne change jamais. Cependant, les pharisiens du temps de Jésus ne savaient pas que le nom de Dieu changeait avec Son œuvre, si bien qu’ils ont cru que seul l’Éternel était leur Dieu et qu’il n’y avait pas d’autre Sauveur que l’Éternel. Quand Dieu a commencé Son œuvre à l’ère de la Grâce et quand Son nom est devenu Jésus, ils ont donc été incapables de l’accepter et ils ont frénétiquement condamné le Seigneur jésus et Lui ont résisté. Ils L’ont crucifié, commettant ainsi un crime odieux, si bien que Dieu les a punis. Ils n’ont pas compris à quoi l’immuabilité de Dieu faisait référence et ils n’ont pas reconnu les principes de l’œuvre de Dieu, et de ce fait, ils ont commis le mal et ont résisté à Dieu, et ils ont ainsi perdu le salut de Dieu. »

Wang Fang ayant terminé, j’ai hoché la tête, et toute émue, j’ai dit : « Je comprends bien mieux maintenant, grâce à tes explications. Il s’avère que les paroles “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8) signifient que l’essence de Dieu est immuable, mais que le nom de Dieu peut changer. L’œuvre de Dieu va toujours de l’avant, et Son nom change avec Son œuvre. Hélas ! Les pharisiens du temps de Jésus n’ont pas compris cela, et ils ont délimité Dieu dans le champ de Son œuvre à l’ère de la Loi en croyant que le nom de Dieu était l’Éternel et qu’il ne pouvait pas changer. À la fin, ils ont été incapables de reconnaître que le Seigneur Jésus et l’Éternel étaient un seul et même Dieu. Quels sots ! Si tu ne m’avais pas expliqué tout cela aujourd’hui, je serais toujours aussi aveugle que les pharisiens et je ne comprendrais toujours pas l’œuvre de Dieu ! » C’est alors que je me suis rappelé les mots « mon nom nouveau » dans l’Apocalypse 3:12, et j’ai ajouté : « À la lumière de ce que nous avons dit, Dieu aura certainement un nouveau nom quand Il reviendra dans les derniers jours ! Quel sera donc le nom de Dieu ? »

Wang Fang m’a répondu avec enthousiasme : « Grâce au Seigneur, il y a quelques jours, avec plusieurs collaborateurs nous discutions et nous cherchions ensemble, et la réunion a porté ses fruits. La Bible nous dit déjà comment Dieu sera appelé dans les derniers jours. Il est écrit dans l’Apocalypse : “Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant” (Apocalypse 1:8). “Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout Puisant, qui était, qui est, et qui vient !” (Apocalypse 4:8). “Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne” (Apocalypse 11:17). Le Tout-Puissant est aussi mentionné dans l’Apocalypse 15:3, 16:7 et 16:14, ainsi que 21:22. Cela indique que lorsque le Seigneur reviendra dans les derniers jours, Il prendra très probablement le nom du Tout-Puissant pour accomplir Son œuvre de salut de l’homme. Par conséquent, si quelqu’un prêche que le Seigneur Jésus est revenu accomplir une nouvelle œuvre et que Son nom a changé et est maintenant le Tout-Puissant, il est donc très probable qu’il s’agisse de la manifestation et de l’œuvre du Seigneur, et nous devons alors nous empresser d’étudier et de vérifier cela. Ainsi seulement, nous aurons la possibilité d’accueillir le Seigneur ! »

En entendant ces paroles, j’ai été ravie et je lui ai dit : « Grâces soient rendues au Seigneur ! Je me suis vraiment enrichie aujourd’hui ! J’avais souvent lu ces passages des Écritures, mais je n’y avais jamais réfléchi de cette manière et je n’avais jamais compris ces choses-là. Aujourd’hui, je comprends enfin que le nom de Dieu peut changer et qu’Il aura un nouveau nom dans les derniers jours ! Qui plus est, j’ai trouvé le chemin pour accueillir le Seigneur ! »

J’étais tellement contente, et mon cœur débordait de douceur et de joie. Wang Fang et moi, nous avons continué notre discussion…

Chengxin, Chine

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Études bibliques

Études bibliques

La rubrique « Études bibliques » aide le chrétien à étudier plus profondément la Bible et à chercher la volonté de Dieu, afin de mieux comprendre les vérités Bibliques.

D’où vient l’intelligence de l’homme ?

Il y avait une petite fille qui mesurait moins de quatre pieds. Elle avait pensé: Mon nom avait été donné par ma mère, et le nom de ma mère avait été donné par ma grand-mère. Alors, qui donna des noms aux animaux ? …

6 janvier 2018 7 min de lecture
D’où vient l’intelligence de l’homme ?
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?