Ce que signifie « ne rien ajouter » dans l’Apocalypse

Le bruit d’un klaxon de voiture résonna dans l’allée étroite, tirant brutalement Xu Min de ses pensées. En se retournant, elle se rendit compte qu’elle bloquait le passage de la voiture qui se trouvait derrière elle, perdue qu’elle était dans sa méditation sur quelque chose que le pasteur avait dit ce matin-là. Elle se hâta de s’excuser et se rangea sur le côté pour céder le passage, se faisant toute petite. Elle marchait très lentement, comme si le froid de l’hiver ne l’atteignait pas du tout.

Elle ne tarda pas à être à nouveau perdue dans ses pensées. Ces dernières années, l’Église était devenue de plus en plus désolée : la foi et l’amour des frères et des sœurs s’estompaient peu à peu, et elle avait elle-même l’impression d’une obscurité et d’une faiblesse spirituelles. Bien souvent, elle s’était lamentée et avait invoqué le Seigneur Jésus, mais elle ne ressentait pas Sa présence. Pour elle, c’était très douloureux. Elle était aussi allée visiter un certain nombre d’Églises différentes, mais cela n’avait rien donné. Elle était toujours incapable de ressentir la présence du Seigneur. C’est alors qu’une bonne amie lui envoya un livre, et lui dit que le Seigneur était revenu et avait prononcé de nouvelles paroles. Folle de joie, elle voulut tout de suite examiner cela. À mesure qu’elle lisait, elle eut de plus en plus le sentiment que ce livre était très concret et corrigeait un certain nombre d’erreurs dans la manière dont les gens croyaient en Dieu. À la fin de sa lecture, elle se sentait toute illuminée et avait accédé à une grande joie spirituelle. Elle avait la conviction que ces paroles ne pouvaient pas avoir été prononcées par une personne ordinaire et qu’elles devaient venir de l’illumination du Saint-Esprit. Or, ce même jour, ayant appris cela, le pasteur essaya encore et encore de l’empêcher d’approfondir. Il lui dit : « Il est écrit : “Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre” (Apocalypse 22:18-19). Le livre de l’Apocalypse dit que rien ne peut être ajouté ni retiré des Écritures. Si, maintenant, des gens témoignent que le Seigneur est revenu et a prononcé de nouvelles paroles, cela revient à ajouter quelque chose à la Bible. Par conséquent, il ne faut absolument pas accorder son attention à de telles affirmations. Ce serait trahir le Seigneur. » En entendant cela, Xu Min eut un peu peur. Elle ne savait plus quoi faire : elle se sentit le cœur lourd, comme tout noué.

Rentrée chez elle, elle ne savait plus quoi en penser. Elle appela donc son amie, et l’invita à venir en discuter avec elle. Les deux amies parlèrent de tout et de rien, puis Xu Min évoqua son dilemme.

Son amie lui répondit : « Ne pas oser examiner quoi que ce soit qui ait un rapport avec l’œuvre et les paroles du Seigneur à Son retour parce que la Bible dit “Si quelqu’un y ajoute quelque chose…”, c’est vraiment déroutant pour nous. C’est parce que nous n’avons pas une nette compréhension de ce passage dans l’Apocalypse, et en comprendre le vrai sens te permettrait de dissiper cette confusion. Mais pour voir plus clair sur cette question, il faut d’abord connaître le contexte de ces paroles dans l’Apocalypse. En réalité, le livre de l’Apocalypse a été écrit environ 90 années après le Seigneur. Sur l’île de Patmos, Jean a eu une vision des derniers jours et il l’a mise par écrit. À cette époque, le Nouveau Testament n’existait pas, et encore moins la Bible intégrale, l’Ancien et le Nouveau Testaments en un seul livre. Le Nouveau Testament n’a été compilé que 300 ans après le Seigneur. Le livre mentionné dans l’Apocalypse 22:18-19 n’était donc pas une référence à la Bible complète, c’était une référence à cette prophétie dans le livre de l’Apocalypse. Si l’on réexamine la chose plus attentivement, ces versets parlent du fait d’ajouter quelque chose à cette prophétie, pas à la Bible. Ces deux faits nous montrent que dire de ne pas y ajouter quelque chose signifie non pas qu’il n’y aurait aucune nouvelle œuvre ni aucune nouvelle parole de Dieu en dehors de la Bible, mais qu’on ne peut pas arbitrairement ajouter ou supprimer quelque chose dans les prophéties du livre de l’Apocalypse. »

La signification des versets dans l’Apocalypse disant de ne rien ajouter

En entendant cela, Xu Min se dépêcha d’ouvrir sa Bible pour consulter l’Apocalypse, et elle constata que c’était bel et bien le cas. L’Apocalypse dit clairement que rien ne peut être ajouté à la prophétie, mais pas que rien ne peut être ajouté à la Bible dans son ensemble. Il n’était pas du tout pertinent de conclure de ce passage qu’il ne pouvait pas y avoir d’autres paroles de Dieu en dehors de la Bible. Ouah ! C’était si évident, pourquoi ne l’avait-elle pas vu plus tôt ?

Son amie poursuivit : « Sans oublier qu’il faut être clair sur le vrai sens de ces paroles dans l’Apocalypse. Il est écrit : “Si quelqu’un y ajoute quelque chose…” On comprend que c’est un avertissement : les humains ne peuvent pas ajouter arbitrairement quelque chose aux prophéties. En effet, ce sont des choses que Dieu Lui-même fera dans l’avenir, donc les gens ne peuvent pas savoir comment elles seront réellement accomplies avant que Dieu Lui-même vienne œuvrer. Ajouter arbitrairement ses propres idées sur cette fondation serait déformer les paroles de Dieu, et ce serait une offense à Son tempérament : ceux qui feraient cela subiraient Sa punition. Il faut savoir que ces paroles dans l’Apocalypse nous sont destinées à nous, l’humanité, pas à Dieu. Dieu est le Créateur, et tout est entre Ses mains. Il est qualifié pour accomplir Sa propre œuvre en dehors des limites des prophéties, et c’est quelque chose qu’aucun être créé ne saurait empêcher, ni délimiter à volonté. Il est écrit dans la Bible, par exemple, dans Deutéronome 12:32 “Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien.” Ici, Dieu l’Éternel nous dit explicitement qu’on ne peut rien ajouter à Ses commandements, mais l’œuvre et les paroles du Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce n’ont pas été consignées dans les Écritures, et elles étaient même entièrement différentes de certaines exigences de la loi. Ainsi, à l’ère de la Loi, il y avait l’injonction “œil pour œil, dent pour dent”, mais quand Il a œuvré, le Seigneur Jésus a dit : “Vous avez appris qu’il a été dit :œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau” (Matthieu 5:38-40). En outre, à l’ère de la Loi, Dieu l’Éternel demandait aux gens de haïr leurs ennemis, mais à l’ère de la Grâce, voici ce que le Seigneur Jésus a dit : “Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent” (Matthieu 5:44). Comme ceux qui s’en tenaient à l’Ancien Testament ont vu qu’une grande partie de ce qu’accomplissait le Seigneur Jésus était hors des limites de la loi et venait s’y ajouter, ils n’ont pas suivi le Seigneur. Les pharisiens, en particulier, se sont accrochés à la loi de l’Ancien Testament pour condamner le Seigneur Jésus, commettant ainsi le péché monstrueux de blasphème contre le Saint-Esprit. N’est-ce pas là une grande rébellion de la part des humains ? Quand Dieu dit, dans Ses paroles, que rien ne peut être ajouté ni retranché de Ses exigences vis-à-vis de l’humanité, comment pourrions-nous imposer les exigences de Ses paroles à Dieu Lui-même ? Dieu est le maître de tout ce qui est, et Son œuvre est accomplie conformément à Son plan. Elle n’est restreinte par aucun homme, et elle ne se limite pas non plus aux paroles de la Bible. »

Après avoir dit ces paroles, elle sortit sa tablette et ouvrit avec dextérité une page Internet, puis elle poursuivit : « C’est sur un site évangélique : “L’œuvre de Jésus pendant le temps du Nouveau Testament a ouvert une nouvelle œuvre : Il n’a pas travaillé selon l’Ancien Testament, et Il n’a pas appliqué les paroles prononcées par l’Éternel de l’Ancien Testament. Il a fait Son propre œuvre, une nouvelle œuvre, une œuvre supérieure à la loi. Il a dit : ‘Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.’ Ainsi, conformément à ce qu’Il a accompli, la doctrine a été sérieusement mise de côté. Il a amené les disciples dans un champ de blé pour cueillir et manger des épis. Il n’a pas observé le sabbat, et a dit : ‘Le Fils de l’homme est maître du sabbat.’ En ce temps-là, selon les lois des Israélites, quiconque n’observait pas le sabbat devait être lapidé à mort. Jésus, cependant, n’est pas entré dans le temple ni n’a observé le sabbat, et Son œuvre n’a pas été fait par l’Éternel pendant le temps de l’Ancien Testament. Ainsi, l’œuvre de Jésus a dépassé la loi de l’Ancien Testament. Il était supérieur, non en accord avec l’Ancien Testament” (Extrait de « Au sujet de la Bible (1) »). Il est clair que Dieu ne respecte pas les règles. À chaque ère, Dieu accomplit une nouvelle œuvre et prononce de nouvelles paroles : Il n’est pas freiné par les lois et les ordonnances de l’ère précédente. Dieu agit selon les exigences de Son œuvre ainsi que des besoins des humains. Il prononce constamment de nouvelles paroles : c’est le seul moyen d’élever l’humanité afin que nous puissions échapper totalement aux forces de Satan et que nous obtenions finalement le salut de Dieu. C’est pourquoi on ne peut pas considérer que l’œuvre et les paroles de Dieu se limitent à ce que contient la Bible, et en particulier, on ne peut pas adresser à Dieu des exigences en fonction de Son exigence vis-à-vis des êtres humains de ne pas ajouter ni retirer quoi que ce soit, ni déterminer qu’en dehors de la Bible, il ne peut pas y avoir de nouvelles paroles de Dieu. N’es-tu pas d’accord ? »

Xu Min hocha la tête : son amie venait de lui apporter de très précieux éclaircissements. Ce que disait le livre de l’Apocalypse, à propos de ne pas ajouter ni retirer quoi que ce soit, faisait référence au fait que les humains ne pouvaient pas supprimer ni ajouter quelque chose à la légère dans les paroles de Dieu, mais cela ne voulait pas dire que Dieu Lui-même ne pouvait pas prononcer d’autres paroles par la suite. Si les gens n’ont pas une nette compréhension de ce passage des Écritures, s’ils s’en tiennent à leurs notions absurdes, et si, de ce fait, ils délimitent l’œuvre de Dieu, ne risquent-ils pas d’offenser le tempérament de Dieu ? Cette prise de conscience donna à Xu Min des sueurs froides : les pharisiens avaient conclu que le Seigneur Jésus trompait les gens parce qu’ils s’en tenaient à l’ancienne loi et pensaient que Ses paroles ajoutaient à la loi, et elle-même avait bien failli faire la même erreur.

Son amie continua : « Te souviens-tu de ce que dit John 16:12-13 ? »

Sans hésiter, Xu Min lui répondit : « Je m’en souviens. N’est-ce pas un passage que nous avons souvent récité ? Le Seigneur Jésus a dit : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.” (John 16:12-13) »

Son amie reprit la parole : « Ce passage des Écritures indique très clairement que lorsque Dieu reviendra dans les derniers jours, Il exprimera beaucoup d’autres paroles pour nous abreuver et nous nourrir, afin que nous puissions comprendre et entrer dans toutes les vérités. Il y a aussi ces prophéties du livre de l’Apocalypse : “Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit” (Apocalypse 2:17). “Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux” (Apocalypse 5:1-5). “ce que l’Esprit dit aux Églises” et “la manne cachée,” qui est mentionnée ici, le rouleau avec les sept sceaux qui doit être ouvert, et ainsi de suite, tout cela prouve que lorsque Dieu reviendra dans les derniers jours, Il aura d’autres paroles à prononcer et une autre œuvre à accomplir ; Il dévoilera tous les mystères que nous n’avons encore jamais compris. Alors, pouvons-nous vraiment conclure que ce qui n’est pas dans la Bible ne peut pas être les paroles de Dieu en raison des paroles “vous n’y ajouterez rien,” Il est aussi écrit : “Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait” (Jean 21:25). Ce verset nous dit aussi que le Seigneur Jésus a dit beaucoup de choses et a accompli beaucoup de choses quand Il a œuvré, et que ce qui est raconté dans la Bible est limité. Toutes les paroles et toute l’œuvre du Seigneur Jésus n’ont pas été racontées. La Bible ne raconte même pas l’intégralité de l’œuvre et des paroles du Seigneur Jésus, par conséquent, dire que ce qui n’est pas dans la Bible ne peut pas être les paroles de Dieu, ne serait-ce pas renier les paroles et les actes du Seigneur ? »

À ces mots, Xu Min fut si enthousiaste qu’elle se leva et déclara : « Eh bien, moi qui lis la Bible chaque jour, comment se fait-il que je n’aie pas découvert ce mystère ? J’y vois de plus en plus clair grâce à tes explications, et maintenant, je comprends parfaitement que l’œuvre de Dieu qui est racontée dans la Bible est limitée, qu’il ne s’agit pas d’un récit complet de l’œuvre et des paroles de Dieu. Ce n’est même pas un récit complet de l’œuvre et des paroles du Seigneur Jésus. Compte tenu du fait que le Seigneur Jésus a œuvré pendant plus de trois années, ce qu’Il a dit tel ou tel jour doit représenter bien davantage que ce qui est maintenant raconté dans la Bible. Quand le Seigneur revient dans les derniers jours, Il accomplit une nouvelle œuvre et prononce de nouvelles paroles : c’est un fait qui ne peut pas être nié et c’est très clairement écrit dans les prophéties. Maintenant, je sais que les êtres humains ne peuvent jamais délimiter l’œuvre de Dieu, et en particulier, que nous ne pouvons pas définir Dieu dans le cadre de la Bible. Plus particulièrement quand nous étudions le vrai chemin, nous devons vraiment suivre le guidage et l’orientation du Saint-Esprit, et nous devons le chercher et l’étudier avec un cœur ouvert afin d’accueillir le Seigneur. Autrement, nous serons comme les pharisiens qui se sont opposés à Dieu et qui ont finalement été détruits parce qu’ils persistaient à suivre les paroles des Écritures à la lettre. Dans un tel moment, il est trop tard pour avoir des regrets ! »

Mon amie sourit et hocha la tête : « C’est exact. Si nous voulons suivre le rythme des pas de l’Agneau, nous devons avoir un cœur qui ait faim et soif de justice, et un cœur qui cherche la vérité. Nous ne pouvons pas être entravés par nos notions ou nos imaginations : c’est le seul moyen d’accueillir la manifestation du Seigneur dans les derniers jours, d’être les vierges intelligentes et d’être enlevés devant le trône de Dieu. Comme l’a dit le Seigneur Jésus : “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! […] Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! […] Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !” (Matthieu 5:3, 6, 8) »

Xu Min hocha vigoureusement la tête : « Oui ! Amen ! » Sa perplexité s’était entièrement dissipée et elle était extraordinairement heureuse. Pendant la poursuite de leur conversation, on pouvait de temps à autre entendre leurs rires insouciants de l’extérieur…

En lire plus : La prophétie dans l’Apocalypse 12 est accomplie ! Que devrions-nous faire?

* Bienvenue à Bible en ligne ! Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Bible Facile
BIBLE EN LIGNE APP

Laisser un commentaire