Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Contenu

Pourquoi le Seigneur n’écoute-t-Il pas ma prière ?

29 August 2018 7 min de lecture

La prière est, pour nous chrétiens, un moyen de maintenir une relation vraie avec Dieu, particulièrement le matin et le soir. Bien que le Frère Zhang s’efforçât de prier chaque jour, il demeurait convaincu que le Seigneur n’écoutait pas sa prière, et de plus, il ne sentait pas même Sa présence. Le partage de ce sentiment sur Internet trouva un écho parmi bien des frères et sœurs.

Afin de témoigner de la pertinence des propos de Frère Zhang, quelques frères et sœurs ouvrèrent leur cœur, rapportant qu’à chaque fois qu’ils s’adressaient à Dieu, ils avaient l’impression de se parler à eux-mêmes ou de parler dans le vide. Et, manifestement, ils avaient le sentiment que Dieu n’était pas attentif à leurs prières. Ils en venaient à se demander si le Seigneur les avait abandonnés.

Pourquoi le Seigneur n’écoute-t-Il pas notre prière ? En voici les raisons :

1ère raison : Nous ne prions pas le Seigneur d’un cœur sincère mais Le considérons avec duperie et déloyauté.

Le Seigneur Jésus dit : « où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande » (Jean 4, 23). Pourtant, nous ne gardons pas notre cœur serein devant le Seigneur et ne Le prions pas de tout notre cœur. Parfois nos lèvres s’expriment avec ferveur tandis que nos cœurs sont troublés, remplis de soucis domestiques et professionnels ; quelquefois, nous nous contentons de remuer les lèvres sans l’élan du cœur et nous prononçons des paroles dénuées de sincérité ; nous élaborons souvent de grands discours vides de sens. Lorsque nous prions, nous disons souvent de la forfanterie, des mots vides et faux. Pour prendre un exemple, notre amour pour nos parents ainsi que celui de notre carrière professionnelle surpasse l’amour que nous vouons au Seigneur. Néanmoins, nous adressons ainsi notre prière : « Mon Dieu, je Vous aime ! » Lorsque nous vivons des difficultés au sein de nos familles, nous sommes négatifs et nous adressons nos plaintes au Seigneur, mais nous Le remercions malgré cela, Le louant dans nos prières… Si nous ne prions pas Dieu avec un cœur sincère, seulement prier Dieu mais pas d’action pratique, Lui adressons des paroles qui sont vides, et qui sont à contrecœur, alors nos propos sont bâclé et trompeurs à la face du Seigneur. Il ne prêtera aucune oreille attentive à ce genre de prière.

2ème raison : Nous prions Dieu avec des intentions et dans un but faux, tout en Lui demandant Sa bénédiction mais sans Lui obéir.

La plupart du temps, nous pensons prier Dieu de manière sincère mais nous Lui soumettons souvent des demandes : ceux qui n’ont pas de travail Le sollicitent pour en trouver ; ceux qui sont sans enfant Lui demandent Son intervention pour en avoir ; nous demandons à Dieu la guérison dans les cas de maladie ou le règlement de nos conflits domestiques ; les hommes d’affaires Le prient afin de leur permettre de gagner plus d’argent ; les étudiants prient Dieu de leur accorder intelligence et sagesse ; les jeunes gens prient pour obtenir un bon travail alors que les personnes âgées Le prient pour leur épargner la maladie et le malheur, dans l’idée de passer leurs vieux jours en paix. Quand, pour nous, la vie est paisible, nous prions le Seigneur et Le louons avec le désir de Lui demander Sa protection notre vie durant ; lorsque nous expérimentons épreuves et malheurs, nous désobéissons à Dieu dans Ses plans et Ses arrangements, L’implorant d’éloigner de nous la coupe amère. Nous nous trouvons mal placés pour adresser nos demandes à Dieu en espérant obtenir tout ce qui correspond à nos désirs. Il en résulte que plus nous prions dans cet esprit et plus nous nous éloignons de Lui, car ce type de prière revient à faire un marché avec Lui et implique qu’il n’y a ni foi ni amour véritable pour Dieu dans cette démarche. Nous nous servons de Lui pour nous permettre d’atteindre nos objectifs personnels. Ainsi, le Seigneur a dit : « Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi » (Matthieu 15, 8). Dieu n’écoutera jamais ce genre de prière.

3ème raison : Il n’y a pas de travail du Saint-Esprit au sein de l’église, ainsi le Seigneur n’écoute pas nos prières.

Pourquoi le Seigneur n’écoute-t-Il pas ma prière

Il s’agit de la raison la plus importante. Au commencement de l’ère de la Loi, le Saint-Esprit travaillait dans le temple. Quiconque ayant pêché encourait la sanction du Saint-Esprit et lorsque les prêtres qui avaient servi Dieu violaient la loi, ils étaient brûlés dans le feu céleste. Ainsi, en ces temps-là, les gens craignaient Dieu et Le révéraient. Puis lorsque vint la période tardive de l’ère de la Loi et que le Seigneur Jésus commença Son œuvre, le peuple Juif de cette époque échangea de l’argent contre la vente de bœufs, moutons et colombes à l’intérieur du temple. Ils transformèrent le temple en un repaire de voleurs sans se soucier de la loi du Saint-Esprit. En ce temps-là, l’Esprit-Saint avait quitté le temple et le Seigneur Jésus débutait Son œuvre. Ainsi, même en gardant les lois dans le temple et en priant au nom de l’Éternel Dieu, ils ne pouvaient obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Le temple qui, une fois, avait servi au culte de l’Éternel Dieu, était totalement réduit à un lieu religieux.

Considérons notre église, existe-t-il une différence entre la situation de notre église et celle des derniers jours de l’ère de la Loi ? Vu de l’extérieur et bien que nous maintenions nos réunions et prions le plus souvent possible pour le renouveau de l’église, nos sermons n’ont pas de nouvelles révélations et les croyants ne peuvent pas obtenir l’approvisionnement réel ; bien que nous lisions la Bible et prions chaque jour, nous prenons connaissance de ce qui est écrit sans comprendre véritablement l’essence des paroles du Seigneur ; nous percevons l’esprit dans son aspect flétri et obscur mais ne ressentons pas la présence du Saint-Esprit. De plus, nous sommes portés aux plaisirs de la table, à la boisson et accrochés à notre statut social ainsi qu’au pouvoir. Les collaborateurs luttent et se disputent les uns contre les autres, pêchant sans cesse mais n’encourent pas la sanction du Saint-Esprit. Lorsque nous nous commettons des transgressions, nous ne nous sentons pas redevables à Dieu et c’est ce que ressentent les incroyants. Il est évident que le travail de l’Esprit-Saint n’opère pas dans nos églises.

Il existe d’autres raisons, mises à part celles mentionnées plus haut. Je ne les citerai pas individuellement, mais comment devrions-nous prier de sorte que le Seigneur nous écoute ?

Tout d’abord, prions Dieu en sincérité et en vérité, Lui parlons de notre cœur et de vérité.

Nous savons tous que Dieu est fidèle, qu’en Lui il ne peut y avoir ni tromperie ni fausseté. Dieu est sincère avec chacun de nous et Il espère en notre honnêteté. Ainsi que le dit le Seigneur Jésus : « Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin » (Matthieu 5, 37). Lorsque nous prions et quelle que soit la situation malheureuse ou favorable dans laquelle nous sommes, nous devrions parler à Dieu ; quels que soient nos pensées ou nos projets, nos peines ou nos soucis, nous devrions Lui ouvrir nos cœurs. Parfois, nous nous sentons trop embarrassés pour nous ouvrir aux autres mais nous ne pouvons taire la vérité à Dieu. Nous devrions Lui ouvrir notre cœur et Lui dire la vérité. Si Dieu voit que nous n’avons rien à Lui dissimuler mais que nous sommes ouverts et sincères envers Lui dans nos prières, Il nous aidera à comprendre Sa volonté. Nos soucis et difficultés trouveront leur solution.

De plus, lorsque nous prions, nous devrions apaiser notre cœur devant Dieu et Lui parler en toute sincérité. Nous ne pouvons ni hésiter devant Lui, ni Le considérer avec légèreté. Nous honorons nos parents et leur parlons de manière respectueuse, n’est-ce pas parce qu’ils sont nos aînés et qu’ils nous ont élevés ? Dieu nous a créés, nous a accordé la vie et nous procure tout ce dont nous avons besoin, ne devrions-nous pas le tenir en révérence quand nous Lui adressons nos prières ? Peu importe nous prions Dieu ou cherchons Sa volonté, c’est pour établir une relation sincère avec Lui, demandant la résolution de nos difficultés matérielles. Et, en fin de compte, nous en sommes les bénéficiaires.

Ensuite, respectons notre condition de créature divine, ne demandant rien à Dieu mais gardant un cœur soumis tandis que nous Le prions.

Chaque fois que nous prions Dieu, nous devrions affirmer dans notre cœur le fait qu’Il est le Créateur de l’Univers et que nous sommes sous Sa souveraineté. Quoiqu’il arrive dans notre vie chaque jour, indépendamment de l’importance que revêtent les événements, ceux-ci sont arrangés par les mains de Dieu. Ainsi, quelle que soit la situation que nous rencontrons dans la vie, nous devrions Lui adresser cette prière : « Mon Dieu, je ne connais pas le sens des choses ni ne sais ce que je devrais faire pour être en accord avec Votre volonté. Puissiez-Vous me guider. Amen ! » Si nous prions de cette manière, nous contenterons Dieu. Nous demeurons une création de Dieu, nous prosternant devant Lui, Le vénérant et Le louant. C’est la relation entre une créature divine et Dieu. Lorsqu’Il trouve une place dans nos cœurs et si nous acceptons humblement notre condition d’être soumis dans Son œuvre, agissant selon Ses paroles, nous aurons une relation de confiance avec Lui. A cette condition, nous pourrons bénéficier du travail du Saint-Esprit et jouir de la présence de Dieu.

Parlant de Job, à la nouvelle de la perte de son bétail dans les montagnes et de ses enfants, il savait que tout cela lui avait été accordé par Dieu. Regarder de l’extérieure, son bétail lui aurait été volé par des voleurs et ses enfants battus à mort. En fait, ils avaient été ôté par Dieu. Il tomba alors à genoux pour prier Dieu d’un cœur soumis. Plus tard, lorsque son corps fut recouvert de furoncles et bien qu’il se trouvât dans la douleur et le chagrin, il fût enclin à maudire le jour de sa naissance plutôt que de blâmer Dieu. Il dit : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1, 21). Si nous démontrons notre respect pour Dieu, comme l’a fait Job, alors Il nous guidera, voyant que nous avons une place pour Lui dans notre cœur. Ainsi, nous serons toujours plus inspirés et notre esprit se fera plus clair. S’il nous arrive d’être tentés par la moindre idée de corruption ou de malhonnêteté, nous en prendrons rapidement conscience et nous y trouverons une solution adaptée. Nous parviendrons à une relation toujours plus étroite avec Dieu et progresserons toujours plus vite dans notre vie.

Enfin, étant donné que le travail du Saint-Esprit n’opère plus au sein de l’église, nous devons le rechercher et prier.

Nous savons tous que lors des derniers jours de l’ère de la Loi, le Judaïsme perdit la gloire de Dieu. Au nom de « Jésus », Dieu commença une nouvelle phase dans l’œuvre rédemptrice et initia l’ère de la Grâce. Pour ceux qui n’acceptaient pas le nom du Seigneur Jésus et en dépit de leurs prières adressées à l’Éternel Dieu, Dieu ne les écoutait pas, donc ceux-ci ne pouvaient pas obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Cependant, ceux qui acceptèrent l’œuvre du Seigneur Jésus et prièrent Dieu en Son nom, bénéficièrent à jamais, de la source de vie ainsi que du travail du Saint-Esprit.

De nos jours, peu importe la manière dont nous prions au nom du Seigneur Jésus, nous ne pouvons pas sentir le travail du Saint-Esprit. Il est évident qu’il a évolué encore. Il est dit dans la Bible : « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12, 47-48). « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4, 17). Le Seigneur jugera le monde aux derniers jours, ce qui est inévitable. Il a accompli ce qu’Il avait annoncé. Puisse le Seigneur nous permettre de trouver la source de vie qui nous abreuvera et nous nourrira. Où qu’Il aille, nous suivrons le Seigneur jusqu’à la fin. J’aimerais prier avec les frères et sœurs qui ont le même souhait que moi de se laisser guider par le Seigneur et de marcher dans Ses pas, parce qu’Il nous a fait cette promesse, « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira » (Matthieu 7, 7).

Auteur : Cheng Shi

Traduction par Sabine CLERC-SECHAUD

Recommandation:

Considérez-vous ces trois aspects quand vous priez ?

Quelles prières Dieu n’écoute-t-Il pas ? Comment prier en accord avec la volonté de Dieu ?

La prière est-elle vraiment utile ? Comment prier de la manière la plus efficace ?

Sujets connexes

Comment prier

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?