Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

J’ai enfin l’espoir de vaincre le péché

Je craignais de ne pas pouvoir entrer dans le royaume des cieux car je péchais et confessais constamment. En échangeant avec un ami chrétien, j'ai trouvé le chemin pour vaincre le péché.

19 April 2019

Pouvons-nous entrer au royaume des cieux si nos péchés sont pardonnés ?

En tant que chrétien, je sais très bien ce qu’est le péché. Il est chaque jour présent autour de moi, il est toujours latent, et je ne peux pas m’en libérer ! Ce cycle permanent de péché et de confession m’avait toujours troublé, car si le Seigneur revenait un jour, pourrais-je entrer au royaume des cieux comme cela ? Dans mon tourment, j’avais pensé à ces paroles de Paul : « Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? » (Romains 8:33-34). « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Romains 8:1). Oui, je fais partie des élus du Seigneur, le Seigneur m’a déjà pardonné tous mes péchés, et peu importe qu’il s’agisse de mes péchés passés, présents ou futurs, Il les pardonne tous. Il ne me considère plus comme un pécheur, et quand Il viendra, je pourrai entrer au royaume des cieux !

Par la suite, il s’est trouvé qu’un ami dans l’Église m’a interpellé ainsi : « Le Seigneur Jésus a pardonné nos péchés, mais nous péchons encore, nous ne pouvons pas suivre le chemin du Seigneur et dans notre vie quotidienne, nous continuons à tricher, à mentir, à agir de façon tortueuse et trompeuse, à combiner et à comploter, nous nous montrons envieux, nous nous chamaillons, nous sommes arrogants et suffisants. Nous vivons dans un cycle permanent consistant à pécher dans la journée et à nous confesser le soir, nous ne nous sommes pas libérés de notre nature pécheresse et nous ne nous sommes pas purifiés. Le Seigneur Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours » (Jean 8:34-35). Dans 1 Pierre 1:16, Il dit aussi : « Vous serez saints, car je suis saint. » Ces paroles nous indiquent que des gens comme nous, qui ne nous sommes pas libérés de la servitude du péché, ne peuvent pas entrer au royaume des cieux. Dieu est saint et juste, donc seuls ceux qui se sont libérés du péché sont aptes à entrer au royaume des cieux. Nous devons croire au Seigneur selon Ses paroles, et non pas selon les paroles des hommes. Paul n’était qu’un disciple, rien de plus qu’un homme corrompu. Tu ne crois pas ? »

La question de mon ami m’a interpellé : il avait raison. Dieu est sain et juste, les pécheurs sont donc inaptes à rester dans Son royaume. C’est Dieu qui détient la clef de l’entrée du royaume des cieux, tandis que Paul est seulement un homme corrompu. Comment ses paroles pourraient-elles être la référence pour l’entrée dans le royaume des cieux ? Si nous voulons y entrer, nous devons déterminer le chemin d’après les paroles de Dieu, pas d’après les paroles d’un homme.

Je suis un pécheur et Dieu est saint, il y a donc un vaste fossé entre Dieu et moi. Comment pourrais-je jamais espérer entrer au royaume des cieux tant que ce fossé existe ? En pensant que je le pourrais, je ne faisais que me mentir à moi-même. De ce fait, chaque fois que je lisais dans la Bible des versets comme « la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). ou « Car le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6:23), mon cœur était transpercé par le tourment. Souvent, involontairement, je péchais et je résistais à Dieu, j’étais dans la servitude du péché et je n’avais pas la force de m’en libérer, et cela signifiait que je ne serais jamais digne de voir Dieu. Entrer au royaume des cieux n’était qu’un rêve pour moi.

J’ai essayé plusieurs méthodes pour me libérer de la servitude et des contraintes du péché. Un jour, j’ai jeûné, j’ai grimpé jusqu’au sommet d’une montagne et j’ai prié devant le Seigneur pour confesser mes péchés, mais par la suite, j’ai encore péché. Je me suis aussi efforcé de mettre en pratique les paroles du Seigneur, d’être une personne honnête et d’arrêter de mentir, mais dès que mes intérêts étaient en jeu, je continuais involontairement à mentir et à tromper Dieu ainsi que les autres. En outre, quand j’ai vu mes frères et mes sœurs prêcher de meilleurs sermons ou parler plus clairement que moi, j’ai été jaloux, j’ai refusé de me soumettre, et j’ai secrètement essayé de les concurrencer. Je savais très bien qu’être jaloux des autres est une chose que Dieu déteste. J’ai prié Dieu à maintes reprises et j’ai essayé de me contrôler afin de ne plus pécher, mais chaque fois que je voyais mes frères et mes sœurs acquérir de critiques élogieuses, je ne pouvais pas m’empêcher de les jalouser… J’en étais profondément troublé, et je ne sais pas combien de larmes j’ai versées devant le Seigneur en L’implorant : « Seigneur, comment puis-je me libérer de la servitude du péché et entrer au royaume des cieux ? »

J’ai enfin l’espoir de vaincre le péché

Comment se libérer de la servitude du péché et entrer au royaume des cieux

Peut-être le Seigneur a-t-Il entendu mes prières. Un jour, j’ai écrit une lettre à une amie de l’Église dans une autre région pour lui faire part de mes troubles. Elle m’a répondu : « Mon frère, nous sommes des êtres créés. De nous-mêmes, nous sommes impuissants à vaincre le péché. Si nous voulons échapper à la servitude du péché et être purifiés, nous devons implorer Dieu de nous modeler et de nous sauver. Parce qu’ils étaient toujours plus profondément corrompus, ceux qui vivaient à la fin de l’ère de la Loi n’avaient pas assez d’offrandes sacrificielles pour racheter leurs péchés, et ils étaient toujours en danger d’être condamnés à mort pour avoir violé la loi. Ils ne pouvaient qu’implorer Dieu de les sauver. Dieu a entendu leurs prières, et pour les sauver des lois, Il est devenu le Seigneur Jésus incarné, Il a dispensé aux hommes une grâce abondante, Il leur a appris à confesser leurs péchés et à se repentir, et Il s’est laissé crucifier pour les hommes, afin de racheter l’humanité. Dans la mesure où les hommes acceptaient le salut du Seigneur Jésus, ils ne seraient plus condamnés à mort par la loi pour leurs péchés. Ils pourraient simplement prier Dieu, bénéficier de la grâce et des bénédictions du Seigneur Jésus, et voir leurs péchés pardonnés. Cependant, notre nature pécheresse est profondément enracinée en nous, et parce que le temps n’était pas encore venu, le Seigneur n’a pas accompli l’œuvre consistant à nous libérer du péché. Nous devons attendre que le Seigneur revienne pour continuer l’œuvre de salut, purifier et sauver l’humanité, avant que nous puissions nous débarrasser entièrement de notre nature pécheresse. Comme l’a annoncé le Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:47-48). Nous pouvons en conclure que le Seigneur reviendra dans les derniers jours pour exprimer de nombreuses vérités, et pour nous juger et nous purifier de nos péchés. Nous devons accepter toutes les vérités exprimées par Christ dans les derniers jours afin d’échapper à notre condition de pécheurs, de nous purifier complètement de notre nature satanique et d’être entièrement sauvés par Dieu pour entrer au royaume des cieux. »

En lisant ce passage, j’ai compris que la raison pour laquelle je ne pouvais pas me libérer de la servitude et de l’emprise de ma condition de pécheur était que le Seigneur Jésus avait accompli seulement l’œuvre de rédemption, sans nous purifier ni changer nos tempéraments. Le Seigneur a seulement libéré les hommes des lois et leur a donné la possibilité de se présenter directement devant Dieu, de Le prier et de recevoir Son salut. Pour ceux d’entre nous qui entendent les paroles du Seigneur mais ne peuvent pas les mettre en pratique, et qui vivent désespérément enfermés dans un cycle de péché et de repentir, le Seigneur ne nous juge pas et ne nous condamne pas. Dans les derniers jours, le Seigneur reviendra, prononcera de nombreuses paroles, nous jugera, nous purifiera et nous changera, nous permettant ainsi d’échapper à la servitude du péché et de vivre une véritable vie d’humain. À ce moment, je me suis soudain senti illuminé : « Seigneur, merci à Toi de m’avoir guidé et de m’avoir permis de comprendre comment je peux me libérer de la servitude du péché. »

Et puis, j’ai lu dans sa lettre le passage suivant : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »).

Sa lettre continuait comme suite : « Quand Dieu viendra dans les derniers jours accomplir l’œuvre du jugement et du châtiment, Il utilisera principalement l’expression de ces paroles pour révéler notre nature satanique, et pour analyser les paroles et les actes par lesquels nous Lui résistons et trahissons la vérité. Il nous indiquera aussi un chemin pour échapper à la servitude du péché, et pour nous révéler toutes les vérités de la vie. Guidés par ces paroles de Dieu, nous pourrons finalement avoir une connaissance véritable de nos propres tempéraments corrompus et de notre nature pécheresse, et nous saurons aussi que Dieu est juste et saint, nous saurons ce qu’Il aime et ce qu’Il déteste, et nous saurons comment nous devons pratiquer pour obtenir Son approbation. Ainsi, peu importent l’esprit rebelle et la résistance à Dieu qu’il peut y avoir en nous, tant que nous acceptons l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, nous serons purifiés par les paroles de jugement du Christ des derniers jours, et finalement nous serons entièrement sauvés par Dieu et nous entrerons au royaume des cieux. »

Enfin, mon amie de l’Église m’a dit qu’elle reviendrait dans quelques jours, et qu’elle continuerait à échanger avec moi sur cet aspect de la vérité. J’en ai été ravi, et j’ai songé en soupirant : « Grâce à l’aide de Dieu, j’ai enfin un espoir de me libérer de la servitude du péché ! » À Dieu appartient toute la gloire ! Amen !


En lire plus : Jésus emmènera-t-il les pécheurs dans le royaume des cieux ?

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Études bibliques

Études bibliques

La rubrique « Études bibliques » aide le chrétien à étudier plus profondément la Bible et à chercher la volonté de Dieu, afin de mieux comprendre les vérités Bibliques.

Pourquoi Pierre fut-il le seul à reconnaître Jésus comme le Christ ?

La Bible rappelle : « Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? Ils répondirent: Les uns disen…

3 février 2018 7 min de lecture
Pourquoi Pierre fut-il le seul à reconnaître Jésus comme le Christ ?
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?