Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

« Pierre, M’aimes-tu ? », pourquoi Jésus Christ a-t-Il demandé à Pierre trois fois ? – Livre audio

Le Nouveau Testament raconte : « Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus…

20 July 2018

Le Nouveau Testament raconte : « Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis » (Jean 21: 15-17).

Chaque fois que je lisais ces versets, je me demandais : pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il demandé à Pierre trois fois de suite « M’aimes-tu ? » Qu’a-t-Il voulu nous dire à travers ces trois questions ? Quel message le Seigneur a-t-Il voulu nous communiquer ? Étant dans la perplexité et la confusion, j’ai cherché des réponses dans des livres de spiritualité.

« Pierre, M’aimes-tu » Pourquoi Jésus a-t-il demandé à Pierre trois fois

J’ai fini par trouver ce que je cherchais, concernant ces questions. Après avoir lu cela, j’ai commencé à percevoir un peu plus clairement le dessein de Dieu dans les paroles interrogatives que le Seigneur Jésus avait adressé à Pierre à trois reprises, « M’aimes-tu ? » Comme il est écrit dans ce livre : « Dans cette conversation, à plusieurs reprises, le Seigneur Jésus demande à Pierre une chose : “Pierre, M’aimes-tu ?” Après Sa résurrection, le Seigneur Jésus avait une norme plus élevée pour ce qu’Il exigeait des personnes comme Pierre qui croyaient sincèrement en Christ et s’efforçaient d’aimer le Seigneur. Cette question constituait une sorte d’examen et d’interrogation, mais plus que cela, elle était une exigence et une attente de la part de gens comme Pierre. Il employa cette méthode de questionnement afin que les gens s’interrogent et regardent en eux-mêmes. Quelles sont les exigences du Seigneur Jésus pour les hommes ? Est-ce que j’aime le Seigneur ? Suis-je quelqu’un qui aime Dieu ? Comment devrais-je aimer Dieu ? Même si le Seigneur Jésus posa cette question uniquement à Pierre, la vérité est que, dans Son cœur, Il voulait profiter de cette occasion avec Pierre pour adresser ce genre de question à toutes les personnes qui cherchent à aimer Dieu. Il se trouve que Pierre fut béni de pouvoir représenter ce type de personne, de recevoir cette question de la propre bouche du Seigneur Jésus. […] C’était une question lourde de sens et significative qui ne peut pas éviter de provoquer du remords et de la crainte en tous ceux qui suivent Christ, mais qui laisse aussi sentir l’humeur préoccupée et triste du Seigneur Jésus. Et lorsqu’ils sont en grande douleur et grande souffrance, ils sont plus enclins à ressentir la préoccupation du Seigneur Jésus et Son attention ; ils comprennent Son enseignement fervent et Ses exigences sévère des gens purs et honnêtes. Par la question du Seigneur Jésus, les gens comprirent que Ses attentes vis-à-vis d’eux, révélées dans ces simples paroles, n’étaient pas qu’ils croient simplement en Lui et qu’ils Le suivent, mais qu’ils réussissent à avoir de l’amour pour Lui, à aimer leur Seigneur, à aimer leur Dieu. Il s’agit d’un amour attentif et obéissant. Cela parle des humains vivants pour Dieu, mourant pour Dieu, consacrant tout à Dieu, dépensant et donnant tout pour Dieu. Ce genre d’amour consiste aussi à réconforter Dieu, à Lui permettre de prendre du plaisir dans le témoignage et Lui permettre d’être en paix. C’est le remboursement des hommes à Dieu, leur responsabilité, leur obligation et leur devoir, et c’est un chemin que les hommes doivent suivre toute leur vie. Ces trois questions constituaient une exigence et une exhortation faites par le Seigneur Jésus à Pierre et à tous ceux qui seraient rendus parfaits. Ce sont ces trois questions qui motivèrent et guidèrent Pierre à accomplir son chemin de vie ; ce sont les questions qui, au départ du Seigneur Jésus, poussèrent Pierre à entamer son chemin d’être rendu parfait et qui, grâce à son amour pour le Seigneur, l’amenèrent à être attentif au cœur du Seigneur, à obéir au Seigneur, à procurer du réconfort au Seigneur et d’offrir sa vie entière et tout son être grâce à cet amour » (Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III »).

Ayant lu ces paroles, j’ai compris que la question « M’aimes-tu ? » que le Seigneur Jésus avait posée trois fois à Pierre était très importante. Surtout pour nous qui croyons au Seigneur, elle a un sens bien plus profond. Dans ces questions, nous pouvons voir ce que Dieu attend des hommes : dans Son cœur, Dieu ne veut pas seulement gagner les gens qui croient en Lui et Le suivent, Il attend aussi d’être aimé des hommes et Il attend des hommes qu’ils L’aiment de tout leur cœur. Dieu chérit l’homme qui aime Dieu de tout son cœur. Depuis plusieurs millénaires que Dieu œuvre, beaucoup de gens ont cru en Lui et L’ont suivi, mais ceux qui L’ont aimé sont très peu nombreux. Quand Dieu demande trois fois à Pierre « M’aimes-tu ? », nous pouvons donc voir qu’Il espère que tous ceux qui Le suivent véritablement vont chercher à être des personnes comme Pierre et parvenir à aimer Dieu. C’est là ce que Dieu attend. À ce moment, je n’ai pu que me demander : est-ce que j’ai de l’amour pour Dieu ? J’avais dit maintes fois que je cherchais à aimer Dieu, mais en réalité, mes actes ne reflétaient pas l’amour pour Dieu. En effet, celui qui aime vraiment Dieu sera attentif à Dieu et Lui obéira, et il pourra s’acquitter de ses responsabilités et de son devoir, en tant qu’être créé, de rendre à Dieu Son amour, mais ce n’était pas mon cas. Dans la réalité, j’avais pris l’habitude de conclure une transaction avec Dieu par souci de mes propres intérêts charnels : j’espérais des bénédictions alors que je m’investissais peu, et je réclamais à Dieu des bénédictions pour mes petits sacrifices. J’ai aussi constaté que beaucoup de collaborateurs qui « aimaient le Seigneur » au nom du travail évangélique renonçaient entièrement aux plaisirs de la chair, sacrifiaient leur jeunesse et se faisaient même arrêter et mettre en prison, mais cela n’était entièrement pas pour aimer le Seigneur. Dans ce prétendu amour, il y avait trop d’impuretés et de transactions. Certains, par exemple, se dépensaient pour le Seigneur parce qu’ils profitaient énormément de Sa grâce, d’autres, pour éviter une catastrophe, ou bien, pour obtenir des bénédictions et entrer au paradis, ou parce qu’ils aspiraient aux avantages que procure un statut. En un mot, notre croyance en Dieu était entachée de ces impuretés et de ces intentions, il ne s’agissait donc pas d’un véritable amour pour Dieu du fond du cœur. Or, Dieu se soucie et s’inquiète des points de vue et des intentions sur lesquels nous fondons notre foi en Lui. Car Dieu attend depuis longtemps que nous puissions mûrir dans notre vie dès que possible et que nous puissions nous affranchir de cette croyance qui consiste à chercher du pain pour satisfaire la faim, pour nous comporter comme des êtres créés et Le vénérer, et nous efforcer d’être des personnes douées de conscience et de raison qui aiment Dieu, Lui obéissent et Le craignent. Seules de telles personnes cherchent le cœur de Dieu et sont celles que Dieu veut.

C’est alors que j’ai relu ces paroles du Seigneur Jésus demandant trois fois à Pierre « M’aimes-tu ? » J’ai trouvé qu’elles étaient très importantes. En effet, elles expriment le dessein de Dieu et Son attente vis-à-vis de Pierre et de ceux qui sont comme Pierre. Dieu veut voir plus de gens croire en Lui et chercher à L’aimer comme Pierre. Car seuls ceux qui aiment Dieu véritablement peuvent se soucier du cœur de Dieu et se soumettre à Dieu en toutes choses. Seules de telles personnes sont celles que Dieu compte obtenir à la fin de Son œuvre et qui peuvent être rendues parfaites par Lui. Au vu des exigences de Dieu, nous avons un long chemin à parcourir, mais dans la mesure où nous nous fions à Dieu et où nous Le respectons, je crois que Dieu nous guidera. Puisse le Saint-Esprit nous toucher davantage, afin que nous puissions toujours venir devant Dieu prier, lire plus de paroles du Seigneur, chercher l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit et comprendre les exigences et le dessein du Seigneur dans Ses paroles, et ainsi, faire de notre mieux pour chercher à aimer Dieu sincèrement comme Pierre, et satisfaire Dieu, réconforter le cœur de Dieu.


En lire plus :

Les secrets bibliques révélés : Pourquoi le Seigneur Jésus reconnut-il la foi de Pierre ?

Pourquoi Pierre fut-il le seul à reconnaître Jésus comme le Christ ?

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

Livres audio
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Études bibliques

Études bibliques

La rubrique « Études bibliques » aide le chrétien à étudier plus profondément la Bible et à chercher la volonté de Dieu, afin de mieux comprendre les vérités Bibliques.

Dévotions de Bible : la femme de Samaritain intelligente

Je crois que beaucoup de personnes doivent être familières de l’histoire de la femme de Samarie : En dessinant l’eau, la femme de Samaritain s’est heurtée à Seigneur Jésus qui a demandé à…

13 décembre 2017 7 min de lecture
Dévotions de Bible : la femme de Samaritain intelligente
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?