Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Contenu

Que signifie « l’Évangile de Dieu » ?

23 November 2018 7 min de lecture

L’Évangile symbolise une bonne nouvelle qui nous est annoncée. Dès le début de l’ère de la Loi dans l’Ancien Testament, Dieu a Lui- même appelé Moïse et l’a utilisé pour transmettre 613 lois et décrets aux Israélites afin de les guider. Pour les Israélites, ces lois et décrets étaient une bonne nouvelle envoyée par Dieu ; ceci signifiait que la bonne nouvelle de Dieu leur était parvenue. Ces lois et décrets sont une indication que l’Eternel Dieu les a conduits personnellement et est apparu de manière vivante au milieu d’eux. l’Eternel Dieu a dit : « et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements » (Deutéronome 5, 10). Ainsi donc, aussi longtemps que les Israélites révéreraient l’Eternel, obéiraient à Ses commandements et ne s’éloigneraient pas de Son Évangile, l’Eternel les bénirait de génération en génération.

A la fin de l’ère de la Loi, puisque le peuple était de plus en plus corrompu et avait perdu son respect pour Dieu, il était de plus en plus incapable d’obéir aux lois et ses péchés ne cessaient de croître. En fin de compte, les lois de Dieu ne pouvaient plus produire les effets escomptés en eux. Bien qu’il existait des offrandes expiatoires, leurs péchés ne pouvaient pas être pardonnés car leurs péchés étaient si nombreux qu’il n’y avait plus suffisamment de bétail et de brebis premiers nés sans défaut à offrir. Ils ont fini par faire des sacrifices imparfaits sur l’autel du Seigneur. Ainsi les péchés de l’homme n’étaient pas pardonnés. Si ça avait continué, les péchés des hommes n’auraient cessé de croître et ils auraient fini par mourir sous le coup des malédictions de Dieu. Ainsi, la création de l'homme par Dieu aurait perdu tout son sens. C’est pourquoi, compte tenu des besoins du tempérament corrompu de l’homme et du plan de gestion de Dieu, le Seigneur Jésus est venu sur la terre comme étant le Fils de l’homme et a introduit l’œuvre de l’ère de la Grâce, qui est l’Évangile du Seigneur Jésus Christ.

Tous les croyants le savent, lorsque le Seigneur Jésus est venu dans le monde, les bergers dans les champs de Bethléem ont été les premiers à écouter le beau message de l’Évangile. Dieu leur a annoncé la bonne nouvelle à travers un ange: « Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2, 10-11). Le Seigneur Jésus a œuvré pendant trois ans et demi. Il a parcouru les villages de Judée et a prêché l’Évangile du royaume des cieux pour amener l’homme à la repentance. Il a également guéri les malades, chassé les démons et accompli des signes et prodiges. Il a en outre accordé à l’homme d’abondantes grâces, l’a accepté et l’a pardonné. À la fin, Il a été crucifié à cause des péchés de l’homme et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, complétant ainsi l’œuvre rédemptrice de l’humanité. La Bible dit: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » (Jean 3, 16-17). Ces paroles constituent l’essentiel de l’Évangile de l’ère de la Grâce. Alors, tous ceux qui acceptent l’Évangile du Seigneur Jésus recevront le pardon de leurs péchés aussi longtemps qu’ils croient en Lui et L’acceptent comme le Sauveur, reconnaissent leurs péchés et se repentent.

Qu’est- ce que l’Évangile de Dieu

Malgré le pardon de nos péchés, notre nature pécheresse demeure. Ainsi, pendant que nous croyons et suivons le Seigneur, nous agissons souvent à contre-courant de Ses enseignements et cédons aux désirs pécheurs de notre chair par la recherche de la gloire et des avantages, en complotant l’un contre l’autre ; nous pêchons par le mensonge et la tromperie, en étant méchants et licencieux, et plus encore. Nous pouvons continuer à évoluer dans les tendances du monde, à chercher une situation, la gloire et les richesses et nous plonger dans les joies du péché, mener une vie pécheresse le jour et confesser nos péchés la nuit. Nous savons que Dieu est saint et que si nous commettons des péchés en permanence sans nous purifier, nous ne pourrons pas entrer dans le royaume de Dieu. La Bible dit : « Vous serez saints, car je suis saint » (1 Pierre 1, 16). « et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12, 14). Dieu dit, « Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu. » D’après ces paroles, nous savons qu’afin de nous sauver parfaitement du péché, de nous purifier et transformer notre nature pécheresse, Dieu nous enverra l’Évangile quand Il reviendra dans les derniers jours. Comme la Bible le déclare: « Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue » (Apocalypse 14, 6-7). Ici, il est écrit, « un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre » et « car l’heure de son jugement est venue ». Nous devons donc accepter l’Évangile éternel que Dieu a préparé pour nous dans les derniers jours, nous devons accepter l’œuvre de jugement de Dieu afin que notre tempérament corrompu soit purifié ; nous serons alors libérés de notre nature pécheresse et entrerons dans le royaume de Dieu. Nous pouvons constater que les personnes les plus bénies sont celles qui seront capables de recevoir cet Évangile éternel.

Comment pouvons-nous donc saisir cet Évangile éternel ? La réponse de la Bible est si claire, « Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25, 6). Dans ce passage, les Ecritures nous montrent le moyen par lequel nous pouvons accepter l’Évangile. Quand le Seigneur descendra avec l’Évangile, quelqu’un sera là pour annoncer la bonne nouvelle. Exactement comme à l’époque où Jean Baptiste annonçait l’Évangile du Seigneur dans le désert, « Il disait: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 3, 2). Ainsi donc, dans les derniers jours, lorsque nous entendrons quelqu’un crier dehors : « Voici l’époux », nous devons agir comme les vierges sages en allant voir et examiner.

Recommandé :

L’illumination offerte par l’eunuque ethiopien acceptant l’Évangile

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?