Bible facile

Pour comprendre ces trois principes permettant de distinguer le vrai chemin du faux, nous ne devons pas craindre d’être mal orientés

Lisez cet article afin d’apprendre ces 3 principes permettant de discerner la bonne voie des mauvaises, afin d’éviter d’être trompé par des mauvaises voies et accueillir le retour du Seigneur.

27 April 2020

De nos jours, les fléaux, les incendies, les invasions d’insectes, les tremblements de terre, les inondations et autres calamités sont de plus en plus graves ; de nombreux pays sont dans la tourmente ; les quatre lunes de sang sont apparues, et les prophéties au sujet du retour du Seigneur se sont essentiellement accomplies. À présent, c’est le moment crucial pour accueillir la venue du Seigneur. De nombreuses personnes témoignent que le Seigneur est revenu, qu’Il a exprimé de nouvelles paroles et qu’Il a accompli de nouvelles œuvres. Cependant, certains frères et sœurs ont peur de mener leur enquête parce que leurs pasteurs et leurs anciens affirment qu’il y a beaucoup de gens qui déroutent les hommes et qu’ils ne devraient pas écouter des sermons en dehors de leurs églises de peur d’être induits en erreur par de fausses voies. D’autres personnes pensent néanmoins qu’elles doivent écouter d’autres sermons, car la Bible dit : « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10:17). Cependant, elles craignent toujours d’être trompées, car elles ne peuvent pas distinguer le vrai chemin du faux. Face à un événement aussi important qu’est l’accueil du Seigneur, prendre l’initiative d’enquêter pour déterminer la vraie voie est conforme à la volonté du Seigneur. Si nous n’enquêtons pas sur le sermon faisant état du retour du Seigneur de peur d’être trompés par de fausses voies, alors ne refuserons-nous pas aussi ceux qui prêchent la vraie voie ? Ainsi, la démarche essentielle que nous devons adopter maintenant n’est pas de nous protéger contre le mauvais chemin, mais d’apprendre à discerner le vrai chemin du faux pour ne pas être trompés et pour accueillir le retour du Seigneur Jésus.

Alors, comment discerner le vrai chemin du faux ? Nous allons aborder cette question sous trois aspects.

1. Chercher à savoir si ce chemin comporte ou non l’œuvre du Saint-Esprit

La parole de Dieu dit : « Distinguer le vrai chemin du faux chemin nécessite de considérer plusieurs aspects de la connaissance de base, le plus fondamental de tous étant la faculté à dire si, oui ou non, il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit. Car la substance de la croyance de l’homme en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu, et même sa croyance en Dieu incarné existe parce que cette chair est la personnification de l’Esprit de Dieu, ce qui veut dire qu’une telle croyance est toujours la croyance en l’Esprit. Il existe des différences entre l’Esprit et la chair, mais parce que cette chair vient de l’Esprit, et est la Parole faite chair, ce en quoi l’homme croit est donc encore l’essence inhérente de Dieu. Et donc, à distinguer si, oui ou non, c’est le vrai chemin, tu dois par-dessus tout chercher à savoir si, oui ou non, il y a l’œuvre du Saint-Esprit. »

Ces paroles de Dieu nous font comprendre que l’essence de Dieu est l’Esprit. Peu importe que ce soit l’Éternel qui accomplit des œuvres en tant qu’Esprit ou que ce soit le Seigneur Jésus qui s’est fait chair et qui effectue ce travail, par essence, c’est l’Esprit de Dieu qui accomplit des œuvres afin de diriger l’humanité. On peut donc dire que la substance de notre croyance en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu. La vraie voie ne peut provenir que de Dieu ; elle est l’œuvre et la parole de Dieu Lui-même, ce qui signifie qu’elle doit contenir l’œuvre du Saint-Esprit et ceux qui acceptent cette voie bénéficient certainement de l’orientation du Saint-Esprit. C’est comme lorsque le Seigneur Jésus s’est fait chair pour accomplir des œuvres pour l’humanité : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 4:17), et conduire les hommes sur la bonne voie, les disciples du Seigneur Jésus ont compris que Ses paroles étaient uniques, puissantes et faisaient autorité ; ils ont également ressenti que ces paroles venaient de Dieu, puis ils sont venus suivre le Seigneur les uns après les autres. À cette époque, le Saint-Esprit a accompli Sa grande œuvre. Au quotidien, le Seigneur Jésus prêchait à Ses disciples et Il leur apprenait à aimer leurs ennemis, à faire preuve de tolérance et de patience, à pardonner aux autres soixante-dix fois sept fois, à aimer le Seigneur de tout leur cœur et de toute leur âme, etc. Les sermons du Seigneur Jésus ont rempli de lumière le cœur de Ses disciples, leur ont indiqué le chemin de la pratique et leur ont permis de sentir la présence de Dieu. Lorsque l’œuvre de Dieu fait chair fut terminée et que le Seigneur Jésus ressuscité monta au ciel, le Saint-Esprit fit une grande œuvre dans l’église et ceux qui croyaient au Seigneur furent remplis de foi. Malgré la façon dont les pharisiens et le gouvernement romain persécutaient les disciples du Seigneur ainsi que les croyants et les empêchaient de prêcher l’Évangile, le nombre de personnes qui acceptaient le salut du Seigneur augmentait de jour en jour et tous ceux qui croyaient et suivaient le Seigneur se sentaient toués dans leurs prières et étaient tous prêts à vivre selon les enseignements du Seigneur pour Le satisfaire. Ils ont acquis une plus grande foi dans le Seigneur et se sont rapprochés de Lui, avec la paix et la joie dans leur cœur. L’église était fervente à cette époque. En dépit de l’adversité, les croyants persistaient à lire la Bible et à suivre le chemin de la croix ; beaucoup d’entre eux ont tout abandonné pour répandre l’évangile et certains ont même été martyrisés pour leur foi. Toutes ces actions ont été menées grâce à l’œuvre du Saint-Esprit.

En conséquence, lorsque nous voulons déterminer si quelque chose est la vraie voie, nous pouvons chercher à savoir si elle comporte l’œuvre du Saint-Esprit. Lorsque les gens acceptent la vraie voie où le Saint-Esprit est à l’œuvre, ils peuvent profiter du soutien multiforme et de l’accompagnement qu’apporte Dieu dans leur vie, obtenir la libération ainsi que la liberté de leur âme et avoir un chemin de pratique pour les problèmes qu’ils rencontrent. Et l’église prospérera de façon plus importante comme jamais. L’œuvre précédente de Dieu nous montre que la vraie voie a été persécutée depuis les temps anciens. Cependant, malgré la manière dont les forces du mal ont persécuté la vraie voie, grâce à l’action du Saint-Esprit, ceux qui ont suivi le vrai Dieu n’ont pas perdu la foi, mais ont plutôt gagné de plus en plus de confiance en suivant Dieu jusqu’au bout. Tout cela dépendait de l’orientation définie par l’œuvre du Saint-Esprit. En revanche, si une voie ne comporte pas l’œuvre du Saint-Esprit, cela signifie qu’elle n’a pas la présence de Dieu et qu’elle n’est qu’un groupe religieux mis en place par l’homme. Les gens qui suivent cette voie ne vont augmenter ni leur foi ni leur amour pour Dieu, et quand des problèmes surviennent, ils suivent simplement quelques règles ou ne savent même pas où aller, n’ayant aucun plaisir sur le plan spirituel. Un tel groupe religieux finira par périr de lui-même comme le dit le proverbe : « Ce qui vient de Dieu fleurira, ce qui vient de l’homme doit périr ».

Pour comprendre ces trois principes permettant de distinguer le vrai chemin du faux, nous ne devons pas craindre d’être mal orientés

2. Regardez si cette voie comporte ou non l’expression de la vérité et si elle peut permettre aux gens de vivre l’humanité normale.

Dieu dit : « [A]près quoi, tu dois chercher à savoir si, oui ou non, il y a la vérité dans ce chemin. Cette vérité est le tempérament de vie de l’humanité normale, ce qui veut dire que ce qui était attendu de l’homme quand Dieu le créa au commencement, à savoir, tout ce qui relève de l’humanité normale (y compris la raison, la perspicacité, la sagesse de l’homme et les connaissances de base inhérentes à la nature de l’homme). Autrement dit, tu dois regarder si, oui ou non, ce chemin peut amener l’homme dans une vie de l’humanité normale, si, oui ou non, la vérité dont il est question est nécessaire en fonction de la réalité de l’humanité normale, si, oui ou non, cette vérité est pratique et réelle et si, oui ou non, elle est plus opportune. S’il y a la vérité, alors elle est capable d’amener l’homme vers des expériences normales et réelles ; l’homme, par ailleurs, devient de plus en plus normal, le bon sens de l’homme devient de plus en plus complet, la vie de l’homme dans la chair et la vie spirituelle deviennent de plus en plus ordonnées, et les émotions de l’homme deviennent de plus en plus normales. Tel est le deuxième principe. » À partir de ces paroles de Dieu, nous pouvons comprendre qu’une autre façon de distinguer le vrai chemin du faux est de chercher à savoir si ce chemin comporte ou non l’expression de la vérité et s’il peut permettre aux gens de vivre une humanité normale. Dieu est le chemin, la vérité et la vie. Chaque fois que Dieu viendra accomplir Son œuvre, Il exprimera, en fonction de nos besoins d’hommes corrompus, une nouvelle vérité et nous donnera de nouveaux chemins de pratique pour alimenter notre vie ; Il restaurera notre conscience ainsi que notre raison et nous permettra aussi de vivre une humanité normale. Cela peut être confirmé par les deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu. À titre illustratif, à l’ère de la Loi, l’Éternel S’est servi de Moïse pour établir les lois et les commandements. Bien que ces prescriptions n’étaient pas constituées d’un trop grand nombre de mots, elles venaient toutes de Dieu, étaient la vérité, et c’est ce dont les gens avaient le plus besoin à cette époque. Ces lois et ces commandements ont enseigné aux hommes comment vivre une vie normale sur terre et comment adorer Dieu, leur permettant ainsi de saisir quelques principes de base pour vivre.

Au cours de l’ère de la Grâce, lorsque le Seigneur Jésus S’est fait chair pour accomplir Son œuvre, Il a donné aux hommes, selon leurs besoins, la voie de la repentance et un nouveau chemin de pratique. Par exemple, le Seigneur Jésus nous a demandé de pardonner à nos prochains soixante-dix fois sept fois, d’être indulgents et tolérants avec nos prochains, de nous aimer les uns les autres, d’être honnêtes, de ne pas juger les autres, etc. Nous qui croyons au Seigneur agissons selon Ses enseignements telles que l’humilité et la patience et progressivement, nous constatons certains changements dans notre comportement et nous vivons avec une humanité de plus en plus normale.

Le Seigneur Jésus a prophétisé que dans les derniers jours, Il reviendra. Il a dit : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité » (Jean 17:17). Il est dit dans Hébreux 9:28 : « De même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. » À partir de ces versets, nous pouvons comprendre que lorsque le Seigneur reviendra dans les derniers jours, Il exprimera, selon notre stature, plus de vérités supérieures à celles exprimées au cours de l’ère de la Grâce, nous permettant ainsi de nous libérer des liens du péché et de nous attaquer à la cause profonde de nos péchés. Si nous agissons selon la vérité exprimée par le Seigneur à Son retour, nous pécherons sûrement de moins en moins et nous serons progressivement purifiés de nos tempéraments sataniques et corrompus. C’est le résultat qui doit être atteint par la parole de Dieu pendant la nouvelle ère. Ainsi, lorsque quelqu’un nous fait le témoignage de la nouvelle œuvre du Seigneur qui est revenu, nous pouvons voir si cette voie contient toutes les vérités qui peuvent nous permettre d’être libérés du péché et d’atteindre la pureté, et s’il y a des témoignages de changement de tempérament et d’une vie à l’image véritable de l’homme. Ces résultats ne peuvent pas être obtenus à travers une mauvaise voie, car l’homme ne peut pas exprimer la vérité et faire en sorte que ses prochains changent de tempérament dans leur vie.

3. Cherchez à savoir si ce chemin permet aux gens d’enrichir progressivement leur connaissance de Dieu

La parole de Dieu dit : « Il y a un autre principe, qui consiste à savoir si l’homme a une connaissance accrue de Dieu, si, oui ou non, faire l’expérience d’un tel travail et d’une telle vérité peut inspirer un amour de Dieu en lui, et le rapprocher toujours davantage de Dieu. Par ce principe, on peut évaluer si, oui ou non, c’est le vrai chemin. » Ces paroles nous montrent que nous pouvons déterminer si c’est la vraie voie ou la mauvaise en nous basant sur la question de savoir si ladite voie permet aux hommes d’avoir une meilleure connaissance de Dieu et fait en sorte que leur relation avec Dieu devienne de plus en plus normale. Lorsque Dieu viendra accomplir Son œuvre et sauver l’humanité, Il nous dira certainement quelles sont Sa volonté et Ses exigences, afin que nous puissions connaître les actions qui Lui font plaisir ainsi que celles qu’Il déteste, acquérir une connaissance plus approfondie de l’amour de Dieu pour l’humanité d’une part, de ce qu’Il a et de ce qu’Il est d’autre part, développant ainsi un cœur qui Le révère et L’aime et ayant une relation de plus en plus normale avec Lui. Cela peut être confirmé par l’œuvre antérieure de Dieu. À l’ère de la Loi, les lois et les commandements édictés par l’Éternel ont permis aux gens de prendre conscience du tempérament majestueux, courroucé et inviolable de Dieu. Ceux qui violaient les lois étaient punis, tandis que ceux qui les observaient pouvaient recevoir les conseils et les bénédictions de Dieu ; cela leur permettait de connaître la droiture et la beauté de Dieu et de témoigner du respect pour l’Éternel.

Cependant, vers la fin de l’ère de la Loi, les hommes péchaient de plus en plus. Il n’y avait plus assez de sacrifices pour expier leurs péchés, et chacun risquait d’être condamné et mis à mort conformément aux lois. Ainsi, Dieu S’est personnellement fait chair pour accomplir des œuvres ; Il a accordé à l’humanité Sa miséricorde et Son amour, ainsi que des grâces et des bénédictions abondantes, comme guérir les malades et chasser les démons, nourrir cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons, etc. Finalement, Il a été crucifié pour servir d’offrande en sacrifice pour les péchés de l’humanité. Après avoir accepté le salut du Seigneur Jésus, après avoir vu Sa miséricorde et Son amour pour l’humanité, beaucoup de gens ont été touchés par Son amour et étaient prêts à tout abandonner pour Le servir.

Nous pouvons comprendre que ce que Dieu a et est, ainsi que Son tempérament ont été révélés dans l’œuvre qu’Il a accomplie dans le passé. De même, lorsque le Seigneur reviendra et apparaîtra pour accomplir des œuvres, dans les derniers jours, Il nous fera connaître davantage Sa volonté et nous fera parvenir à une nouvelle compréhension de Dieu. Par conséquent, si nous devons faire la différence entre la vraie voie et la fausse voie, nous pouvons déterminer si ceux qui acceptent ladite voie ont une nouvelle connaissance de Dieu, et s’ils ont des témoignages d’obéissance à Dieu et d’amour pour Lui. C’est parce que ceux qui croient à la fausse voie ou à l’ancienne voie ne sont jamais capables de communiquer une nouvelle connaissance par rapport à ce que Dieu a et est, et encore moins d’avoir un témoignage d’amour pour Dieu.

Ce sont ces trois principes qui permettant de discerner le vrai chemin des faux chemins. J’espère que ce texte vous sera utile et vous permettra d’accueillir le retour du Seigneur Jésus.

Zhao Ming, China

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Prédications

Prédications

Prédications

La rubrique « Prédications » fournir toutes sortes de prédications chrétiennes, résoudre les difficultés sur la foi en Dieu avec lesquelles le chrétien rencontre afin qu'ils puissent vivre devant Dieu.

Comment enlever la poutre de nos propres yeux

Un jour, un frère m’a fait part de son agacement : « Récemment, j’ai toujours méprisé un certain frère. Je trouve répulsives beaucoup de ses manières de faire les choses. Devant les diffic…

4 juillet 2018 7 min de lecture
Comment enlever la poutre de nos propres yeux

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?