Témoins de grâce – le seigneur m’a sauvé durant ma vie et a l’heure de ma mort

Février 2005, merci au Seigneur pour sa grâce de m’avoir fait accepter son Évangile. Le pasteur a prêché que le Seigneur aimait le monde. Afin de nous sauver du péché, il s’est offert Lui-même pour être cloué sur la croix pour prendre sur Lui nos péchés et nous sauver, aussi longtemps que nous accepterons le Seigneur comme notre sauveur. Si nous nous repentons et confessons tous nos péchés, Il nous les pardonne et nous pouvons profiter de son immense grâce. Mon cœur fut ému en entendant cela et j’ai réalisé à quel point le Seigneur Jésus nous aimait. J’ai donc pris dans mon cœur la résolution d’être un bon croyant dans le Seigneur et de le suivre jusqu’au bout.

Le Seigneur Jésus dit dans la Bible : « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 :10). « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création » (Marc 16 :15). Suivant ces paroles, j’ai compris que répandre l’évangile était la volonté du Seigneur. Convaincu depuis que le Seigneur m’avait choisi pour établir sa maison, je me suis réjoui de la paix et du bonheur d’être pardonné de mes péchés et d’avoir reçu la grâce et la bénédiction du Seigneur. Je pensais que j’aurais à payer en retour l’amour du Seigneur, à faire de mon mieux pour répandre Son Evangile et son témoignage. De plus, obtenir le salut du Seigneur pour plus de peuples, cela peut être considéré comme une bonne action en ma faveur.

Le 15 novembre 2005, je devais rencontrer un frère chez moi afin d’aller répandre l’évangile lorsque soudain, j’entendis quelqu’un frapper à ma porte, j’ouvris et vis ma chère voisine (ma tante). Après enquête, j’ai compris que ma tante voulait casser des pierres. J’ai voulu refuser mais elle me dit, « Il faut que tu viennes aujourd’hui ! Les 3 autres hommes ne connaissent pas bien le travail, mais toi tu le connais. De plus, toi, tu travailles toujours à cet endroit, tu pourrais au moins leur montrer comment faire. Je te donnerai 20 yuan de plus aujourd’hui ». En entendant cela, j’ai pensé : Je peux gagner plus en travaillant moins , c’est une bonne affaire ! J’ai donc promis à ma tante. Quand j’en eus terminé avec ma tante, ma femme me dit, « Tu ne peux pas y aller aujourd’hui ? Ne t’es-tu pas engagé à prêcher l’évangile avec les frères et les sœurs? ». Je dis, « Qui sait quand mon frère sera ici ? Aujourd’hui je vais seulement leur apprendre et je ferai plus que les autres. Comment puis-je ne pas y aller ? ». Alors que j’ai emprunté mes outils et que je les ai laissés sans surveillance.

Wiao Wang, le chauffeur, utilisait le tracteur à 4 roues de la ferme pour remplir de pierres une remorque et 5 d’entre nous étaient assis sur les pierres. Après environ 15 km, j’ai compris que la remorque ne pouvait ralentir rapidement quand le chauffeur appuyait sur le frein dans les descentes. Alors j’ai demandé au chauffeur de s’arrêter sur une route plate pour vérifier. Sur la route plate, nous n’avons décelé aucun problème concernant la remorque. Comme je voulais arriver le plus tôt possible, je lui ai demandé de continuer à conduire, mais doucement. A moins d’un kilomètre, nous étions dans une descente avec un tournant. La remorque ne pouvait ralentir. Alors j’ai vu Xiao Wang paniquer. Il appuyait sur le frein mais celui-ci ne répondait pas. Alors il tourna le volant et cela ne fonctionna pas non plus. La remorque allait de plus en plus vite ! Je lui criais : « Ne panique-pas ! Ne panique pas ! Ne panique pas ! Ralentis ! Ralentis !

Juste à ce moment, j’ai vu l’avant de la remorque se balancer d’arrière en avant avec toute la remorque. La remorque était sur le point de se renverser. J’avais si peur que je paniquais. Je n’ai pas osé sauter de la remorque, pensant : je suis mort ! Je vais mourir si la remorque verse dans le fossé.

A ce moment, je me suis mis à penser au Seigneur Jésus et tout à coup j’ai appelé le Seigneur à l’aide dans mon cœur : Oh ! Seigneur, la remorque va verser, s’il vous plaît, sauvez-moi… ». Je n’ai pas eu assez de temps pour prier davantage quand j’ai vu Xiao Wang tourner tout à coup le volant à gauche. Immédiatement, j’ai senti le fossé avec la remorque et les pierres. J’ai entendu les pierres rouler par terre. Soudain, j’ai senti comme si quelqu’un me poussait dans le dos et alors j’ai perdu conscience.

Je n’ai aucune idée combien de temps je suis resté ainsi ; puis j’ai repris conscience. Je me suis vu gisant dans le fossé à côté de deux souches qui bloquaient les pierres. Je fermai les yeux pendant quelques minutes et pensais : Oh ! mais je ne suis pas encore mort. Alors j’étendis les bras et je me suis pelotonné, et je n’ai ressenti aucune douleur, je n’avais rien de cassé ni de blessé. Je ressentais seulement une petite douleur dans la poitrine. Mes pieds ne me faisaient pas mal, mes nouvelles chaussures écrasées avaient deux trous. Je me relevai lentement. Alors j’entendis quelqu’un gémir « Ah ! Ah ! ». Je me retournai et vis que les deux autres types ne pouvaient plus se tenir debout. Un autre gars s’était relevé, mais son visage et ses mains étaient en sang. Le dos de sa main gauche avait été durement contusionné et quatre de ses doigts étaient écrasés et ils saignaient beaucoup; la tante se couvrait la côte avec sa main., Elle criait : « Oh ! là, là ! oh! là! là ! » ; le chauffeur Xiao Wang tout pale était allé en boitant au téléphone de l’autoroute. Tout le monde dans la remorque était blessé, mais moi, j’étais parfaitement bien. Je pensais : Aujourd’hui, je fais l’expérience d’un très grave accident de voiture, pourtant je n’ai pas été blessée. Cela doit être dû à la protection du Seigneur Jésus. Merci Seigneur A ce moment, je fus troublé et je versai des larmes de reconnaissance. Sans pouvoir m’arrêter, de tout mon cœur je remerciai le Seigneur pour sa protection.

L’endroit où s’est produit notre accident n’était pas loin d’une usine de briques et d’un chantier de construction. Tout le monde s’empressa de venir vers nous. J’ai pu entendre des gens de l’usine de briques dire entre eux: « J’étais juste en train de pousser la charrette hors du four quand j’ai vu la voiture de Xiao Wang et 4 ou 5 personnes tomber tout à coup dans le fossé. J’ai pensé que tous avaient dû mourir écrasés par les pierres». Une autre personne ajouta : « Même si elles ne sont pas mortes, elles doivent être définitivement et sérieusement handicapées ». Un ouvrier du chantier dit : « La remorque a versé dans un trou si profond qu’il n’y a aucun moyen pour eux d’en sortir vivants. Ils ont dû mourir ou en tombant ou écrasés par les pierres ».

Pourtant, ils furent bien surpris lorsque l’une d’entre eux dit : « Ouaou ! Ils ont vraiment de la chance ! Comment est-il possible de survivre à un tel accident ? Vraiment Dieu les a bénis ! ». L’un d’entre eux, originaire de mon village, vint vers moi et me prit dans ses bras. Il me considéra et me dévisagea de façon incroyable en disant : « Etes-vous de ceux qui étaient juste devant dans la remorque ? ». Je répondis : « Oui ! ». Il reprit : « j’ai vu que vous étiez tombé le premier dans le fossé. Nous avons pensé que vous étiez mort, définitivement écrasé par les pierres, sinon sévèrement handicapé, mais vous êtes en pleine forme ! Mais comment êtes-vous tombé sur les souches ? Cela est si étrange, comme magique ! » Après avoir entendu ce qu’il m’a dit, j’ai pensé : Il a raison ! j’étais le premier à tomber, logiquement j’aurais dû être mort ou sévèrement handicapé. Je ne m’attendais pas à tomber dans un fossé avec des souches. J’aurais dû me tuer sans ces souches ! Stupéfiantes actions du Seigneur Jésus qui, à la vérité, m’ont placé sous son attention et sa protection ! Ultérieurement, la tante voisine a appelé un taxi, elle a envoyé les blessés graves à l’hôpital et moi à la maison.

Une fois revenu à la maison, ma femme m’a demandé « N’as-tu pas été au travail ? Pourquoi es-tu rentré si tôt ? Le frère est venu te chercher pour répandre l’évangile mais il est parti puisque tu n’étais pas à la maison ». Je lui lançai un coup d’œil mais ne dis rien. Anxieuse comme je ne lui parlais pas, elle me demanda : « Regarde-toi ! Pourquoi ton corps est-il plein de poussière et pourquoi es-tu si pâle ? Que t’est-il arrivé ? ». Je penchai la tête et dis : « Oh ! là ! là ! Nous sommes tombés dans un fossé alors que nous étions presque arrivés. Je suis le seul à ne pas être blessé, merci Seigneur Jésus pour sa protection sans laquelle je serais descendu aux Enfers car il n’y avait aucun moyen d’en sortir vivant». Puis, j’ai raconté à ma femme comment s’est produit l’accident. Alors elle aussi dit avec reconnaissance : « Merci Seigneur. C’est vraiment Sa protection ; Regarde, je t’avais dit de ne pas y aller ; si ce n’ est pas la protection du Seigneur comment serais-tu sain et sauf ». Plus tard, ma femme est allée me préparer à manger. Je m’assis sur le lit et je me rappelai l’accident, c’était vraiment inquiétant. Après quoi, j’ai offert une prière de reconnaissance au Seigneur. Je lui ai dit en pleurant d’émotion : « Oh ! Seigneur ! Merci pour avoir pris soin de moi et pour m’avoir protégé. Je pense que j’aurais dû mourir dans un tel accident de voiture, mais sous Votre extraordinaire protection, j’ai pu survivre sans même être blessé ! Oh ! Seigneur, cela me montre votre souveraineté sur toutes choses. C’est vraiment à cause de votre grâce pour moi que je peux encore maintenant vous adresser mes prières.

Témoins de grâce – le seigneur m’a sauve durant ma vie et a l’heure de ma mort

Ultérieurement, j’ai vu que la Bible disait : « Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint » (Psaumes 91:7) ; « Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête » (Luc 21 :18). Merci Seigneur ! Le Seigneur contrôle souverainement toutes choses, mortes ou vivantes. Que je sois mort écrasé par le tracteur ou par les pierres était aussi dans la main de Dieu. Sans la permission de Dieu, même un seul cheveu de notre tête ne pourrait être abîmé. Merci pour cet accident démontrant que sans la protection du Seigneur, j’aurais été plus gravement blessé que les autres, que j’aurais même pu perdre la vie. J’ai eu vraiment la preuve que je dépendais seulement du Seigneur qui m’apportait assistance chaque fois que j’en avais besoin. Seul le Seigneur peut me sauver des catastrophes.

Merci d’avoir cru en le Seigneur durant presque toute une année, bien que j’aie lu chaque jour les paroles du Seigneur, je n’avais pas pour but de suivre Sa voie ; je voulais seulement gagner plus d’argent. Je pensais que l’argent pouvait résoudre tous mes problèmes. J’ai dit que je voulais prêcher l’évangile et témoigner du Seigneur, mais, face à mes intérêts, j’ai choisi l’argent. Etait-ce cela qui m’a coûté de décevoir le Seigneur ? Pourtant, le Seigneur ne m’a pas traité en se basant sur mes actions, mieux il a pris soin de moi et il m’a protégé lors d’un accident aussi grave. Lorsque je songe à cet amour si grand que le Seigneur a pour moi, je me sens infiniment redevable envers Lui. En même temps, j’ai compris que l’argent ne pouvait nous sauver ni pendant la vie, ni à l’heure de la mort. Peu importe la richesse, face au malheur, nous ne sommes rien. Le Seigneur Jésus a dit il y a longtemps : « Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? » (Matthieu 16 :26) Grâce à cet accident de voiture, j’ai compris qu’à l’évidence c’est seulement en écoutant les paroles du Seigneur et en faisant suffisamment de bonnes actions que l’on peut recevoir l’approbation du Seigneur. Il me faut faire un effort pour prêcher son évangile, témoigner de Lui dans l’avenir et agir afin d’être payé en retour par Son amour. Merci Seigneur ! Puisse toute gloire être pout Toi, Seigneur !

Auteur : De Sheng

Traduction par Michel

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Musique chrétienne | La pitié de Dieu envers l’humanité Le mot « pitié » peut être compris de différentes façons. Il signifie aimer, protéger, chérir. Avoir « pitié » veut dire être très attaché, et ai...
7 verset biblique sur le paradis Matthieu 4:17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. Matthieu 5:3 Heureux l...
13 Avril 2018 – Proverbes 1:7 La crainte de l’Éternel est le commencement de la science ; Les insensés méprisent la sagesse et l’instruction. Proverbes 1:7 Réflexion sur ...
Évangile du jour – Matthieu 13:29 Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Matthieu 13:29 Réflexion sur le verset du jour Cett...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *