Témoignage de prière – La grâce du Seigneur Jésus est venue sur moi à l’instant de la vie et de la mort

Ma famille était dans la gêne financière. Afin de vivre une vie meilleure, j’ai travaillé dur pendant de nombreuses années. En raison du surmenage, j’ai souffert de diverses maladies : maladie cardiaque, hypertension artérielle, neurasthénie, compression du nerf cervical, compression de l’hyperplasie lombaire vasculaire. Quand je suis allée à l’hôpital pour des examens médicaux, le docteur a dit que j’étais en phase terminale… Dans ces années, je ne pouvais pas dormir toute la nuit, torturée par ces maladies. J’étais vraiment dans une grande douleur. En pensant à ma vie ultérieure et à toutes mes maladies, je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’il n’y avait pas d’issue…

Alors que j’étais dans la douleur et que je me sentais impuissant, une parente m’a répandu l’Évangile du Seigneur. À ce moment-là, j’étais comme un bateau flottant sans but sur la mer, sans aucune confiance, mais le Seigneur m’a tendu Ses mains salvatrices. Avec la présence du Seigneur, je me sentais si chaud et je n’étais plus confus à propos de la vie. J’avais l’espoir de vivre à nouveau. Par la suite, mon état s’améliorait aussi un peu.

Un matin de mai 2007, j’ai voulu préparer le petit déjeuner. Comme je me suis levée, j’ai eu une coupure de courant soudaine. J’ai rapidement dit à mon enfant : « Va chercher de l’aide, je ne me sens pas bien … » Mon enfant s’est dépêché d’aller chercher de l’aide. À ce moment, j’ai senti que mon corps n’était pas sous mon contrôle et je ne pouvais plus parler. Après un moment, ma famille et mon voisin sont venus et m’ont emmenée à l’hôpital local. Cependant, le docteur ne m’a pas gardé à l’hôpital et a dit à mon mari que mes maladies étaient trop graves et incurables. En entendant cela, ma famille était très anxieuse. Puis ils ont appelé une ambulance pour me transférer à l’hôpital de la ville pour demander le traitement. Alors qu’ils me transportaient dans l’ambulance, j’ai entendu ma belle-mère et mon mari pleurer. Ils sanglotaient : « Elle est encore si jeune mais a souffert de maladies aussi graves. Que faire ? O ciel ! S’il Te plaît sauves-la ! » En entendant cela, j’étais un peu embrouillée et tendue. J’ai pensé : Mes maladies sont-elles vraiment incurables ? Suis-je vraiment désespérée ?

Témoignage de prière - La grâce du Seigneur Jésus est venue sur moi à l’instant de la vie et de la mort

Juste à ce moment-là, j’ai pensé au Seigneur Jésus et à ce que ma parente m’a dit en me répandant l’Évangile : « Le Seigneur Jésus en qui nous croyons est le seul vrai Dieu qui a créé les cieux et la terre et toutes les choses. Quels que soient les dangers que nous rencontrons, il est notre confiance… » Après avoir réfléchi à ces mots, je n’étais pas si troublée. J’ai pensé : je ne mourrai pas avec Dieu étant avec moi ! Alors j’ai prié le Seigneur dans mon cœur : « Ô Seigneur ! Aujourd’hui, grâce à Ta miséricorde et à Ta compassion, je peux venir devant Toi. Bien que je sois très malade, je crois que tout est entre Tes mains. Je suis prête à me soumettre à Ta domination. La vie et la mort sont déterminées par Toi. » Après avoir prié, mon cœur s’est senti stable et paisible et j’ai senti que j’avais la vraie foi. Peu à peu, j’étais plus lucide et je pouvais sentir la douleur dans mon corps, juste avoir de la difficulté à respirer, ce qui me causait des maux d’estomac et des maux de tête, j’avais l’impression d’étouffer. Bientôt nous sommes arrivés à l’hôpital. Après les examens médicaux, le docteur m’a dit que j’avais une maladie aortique et une hypertension sévère. Mon coma était causé par la compression du nerf cervical et la compression neuro vasculaire. Après un sauvetage, le docteur m’a donné une perfusion et m’a emmenée aux urgences pour d’autres observations. À ce moment-là, j’ai prié sans cesse le Seigneur dans mon cœur : « Ô Seigneur ! Je ne pouvais compter que sur Ton guide et Ta protection pour me tirer de la porte de l’enfer. » En priant, j’ai senti que j’avais gagné un peu de pouvoir. Sans le savoir, je pouvais respirer normalement. La douleur a également beaucoup diminué et lentement je suis tombée dans le sommeil.

Au milieu de la nuit, j’ai été réveillée par une soudaine explosion de pleurs. J’ai vu que le patient sur le lit opposé qui avait la même maladie que moi est mort. C’était seulement son deuxième jour ici. En entendant leurs pleurs, j’ai pensé : Si on manque des soins et de la protection du Seigneur, nous mourrons n’importe quand et n’importe où. Notre vie est vraiment fragile. Je suis aussi malade et hospitalisée, mais je suis toujours vivante. N’est-ce pas la protection du Seigneur pour moi ? J’étais vraiment reconnaissant au Seigneur. Puis je me rappelais qu’il y avait plus de dix jours, un voisin qui habitait près de chez moi avait aussi les mêmes maladies. À ce moment-là, il a lui-même pu entrer dans l’ambulance, Mais moi, j’ai été transportée dedans. Cependant, juste quelques jours à l’hôpital, il est mort. En pensant à cela, spontanément, j’ai prié le Seigneur de Le remercier : « Seigneur, bien que je sois gravement malade, je goûte le sentiment de sûreté et de fiabilité. Parce que je crois en Toi, Tu es toujours à mes côtés, en me donnant la foi et en me rendant fort. »

Puis un miracle est arrivé le troisième jour. Bien que je ne puisse toujours pas marcher, je pouvais parler et ouvrir les yeux. Je savais que j’avais fait un voyage à la porte de l’enfer, c’était la main puissante du Seigneur qui m’a tiré en arrière. Le quatrième jour, je ne pouvais toujours pas marcher. Mais parce que nous étions incapables de supporter les frais médicaux élevés, ma famille m’a transféré à l’hôpital local. Après avoir reçu des traitements pendant une dizaine de jours, je pouvais sortir de l’hôpital. Mes parents proches et mes voisins sont tous venus me rendre visite. Tous ont été très étonnés et ont dit : « Tu étais si gravement malade. C’est incroyable de voir comment tu peux récupérer en seulement un demi-mois ! » Je leur ai dit avec joie : « Oui ! Le Seigneur m’a sauvée ! C’est l’acte du Seigneur, c’est vraiment un miracle que je puisse survivre ! »

Après cette maladie, j’ai vraiment fait l’expérience de l’autorité du Seigneur et Son salut étonnant. Tout comme le Seigneur Jésus a dit : « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. » (Marc 11 : 23). Il a aussi dit : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez » (Matthieu 21 :22). Cette expérience me fait comprendre que le Seigneur est toujours à mes côtés, me donnant foi et force, me soutenant pour vaincre ma maladie. Le Seigneur est la lumière du salut pour l’homme et la base de la continuation de la vie de l’homme. Cette expérience s’est enracinée sur le chemin de ma foi en Dieu. Je suis prête à Le suivre pour le reste de ma vie ! Grâce à Dieu !

Auteur : Wu Jiaxin

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Il existe un amour que l’on appelle la souffrance Vous êtes peut être compétent, et toujours au service des autres, et pourtant vous verrez que l’on s’occupera de quelqu’un autre qui agit égoïstement....
Évangile du jour – Matthieu 18:16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoin...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *