Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Une brebis perdue est retournée à la maison

Face à la désolation de l'église, mon esprit est très faible. Le Seigneur m’a conduit, celle qui s’est perdue, à retourner vers Lui.

14 January 2019

Après mon mariage, je devais faire face à un nouvel environnement domestique. Afin de protéger ma relation avec la famille de mon mari, je parlais et agissais avec prudence tous les jours, craignant de commettre des erreurs. Par conséquent, j’ai senti beaucoup de pression dans mon cœur. À ce moment-là, quand j’ai vu que les croyants du Seigneur dans mon village vivaient avec beaucoup de joie, je ne pouvais pas comprendre cela : pourquoi sont-ils si contents ? Par curiosité, je suis aussi allé à l’église pour assister à une réunion. Lors de la réunion, une sœur m’a dit : « Le Seigneur Jésus est un Dieu plein de bonté et de miséricorde. Il aime les autres plus que Lui-même ; Il est humble et modeste et est à nos côtés en tout temps ; de plus, Il est la lampe à nos pieds et la lumière sur notre sentier. Peu importe les difficultés que nous avons, nous pouvons les Lui dire et Il entend nos prières. » En entendant ces mots, j’ai été très émue et je me sentais bien et à l’aise comme si j’avais trouvé un véritable ami. J’ai encore plus ressenti que le tempérament compatissant et aimant de Dieu était si merveilleux surtout quand j’ai lu les paroles du Seigneur : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes » (Matthieu 11: 29). Et je désirais plutôt ardemment suivre Ses paroles, alors je priai le Seigneur en disant que je voulais L’imiter. Après cela, en interagissant avec la famille de mon mari, je fis de mon mieux pour être une personne humble, m’abstenir et leur pardonner. Peu à peu, ma relation avec eux devint de plus en plus harmonieuse. Ma belle-mère dit que j’étais plus proche d’elle que sa fille. Ce qu’elle dit me fit vraiment plaisir en mon cœur. Dieu merci. C’est la parole de Dieu qui me guida dans la bonne direction. Je devais suivre le Seigneur attentivement.

En 2008, un tremblement de terre d’une magnitude de 8,2 sur l’échelle de Richter frappa le comté de Wenchuan en Chine. Ce tremblement de terre soudain et massif fit que je sois particulièrement effrayée et que je me sente désarmée. C’était la première fois que je sentais la fragilité de la vie. Lors d’une réunion, le pasteur nous a dit : « Frères et sœurs, ne craignez rien, il est écrit dans la Bible : “Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?” (Matthieu 24: 3). “Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre” (Matthieu 24: 7). Maintenant, les catastrophes deviennent de plus en plus grandes, ce qui montre que les jours de la venue de Dieu sont imminents. Nous devons observer et attendre, soutenir les enseignements du Seigneur et être prêts à accueillir le Seigneur qui descend avec les nuages ​​pour nous amener dans le royaume des cieux à chaque instant. » Et puis, il nous décrit aussi à quel point le royaume des cieux était merveilleux, dans lequel il n’y avait ni guerre, ni désastre et ni larmes... Après avoir appris qu’un jour je serais amenée dans le royaume céleste par le Seigneur, je suis devenue très excitée en moi-même, et ma foi m’amenant à suivre le Seigneur était plus grande et j’eus un nouvel espoir dans ma vie.

Une brebis perdue est retournée à la maison

Plusieurs années s’étaient écoulées en un clin d’œil et le Seigneur n’était toujours pas venu. Cependant, l’église avait changé en quelques points : les jeunes sœurs de notre église travaillaient toutes à la suite loin de chez elles. Les personnes restantes étaient toutes les personnes âgées analphabètes. En écoutant le pasteur expliquer la Bible à plusieurs reprises avec eux tous les jours, je sentis que je n’avais fait aucun progrès en esprit. De plus, quand je rencontrais des difficultés et que je priais le Seigneur, je n’avais plus aucune émotion dans mon cœur comme je le ressentais auparavant. Je sentais que l’église n’avait pas la présence du Seigneur. De peur que je ne sois abandonnée par le Seigneur, je décidais d’aller chercher une église dans laquelle le Saint-Esprit était à l’œuvre. Cependant, après avoir successivement visité plusieurs églises, les situations que j’y vis étaient les mêmes que celles de mon église. Je me sentais misérable, alors je priai le Seigneur : « Seigneur, où es-Tu exactement ? Je Te supplie de ne pas nous cacher Ton visage. Nous avons vraiment besoin de Toi ! » Bien que j’aie appelé souvent le Seigneur comme cela de manière obsessionnelle, je ne pouvais toujours pas ressentir la réponse du Seigneur. Ainsi, je me sentais de plus en plus apathique dans mon cœur.

En un éclair, quelques années s’étaient écoulées. Certaines choses étaient arrivées à ma famille: ma belle-sœur avait toujours un problème avec moi et elle me pinaillait toujours. Je me sentais très mal, mais mon mari m’obligeait à céder, ce qui faisait que je ressente encore plus le fait d’être lésée. Pensant que le Seigneur nous demandait d’être humbles et modestes, je me suis efforcée de ne pas discuter. Cependant, au fil du temps, j’eus de plus en plus de souffrances en moi-même, en pensant : quand cela s’arrêtera-t-il si les choses continuent de remonter vers la surface ? Il est très clair qu’elle me reproche volontairement mais mon mari me demande de m’abstenir. C’est trop difficile pour moi. À ce moment-là, je regardais toujours au ciel et criais au Seigneur : « Ô Seigneur. Bien que j’aie gardé Tes paroles sur l’apparition, je ressentis un profond sentiment de douleur dans mon cœur. Ô Seigneur, quand ces jours pourraient-ils prendre fin ? M’as-Tu oubliée ? »

Le jour du Nouvel An 2017, je me rendis au Japon pour y travailler. Parce que c’était une vie inconnue et que je ne pouvais pas parler japonais, quand je traînais mon corps épuisé dans mon dortoir chaque nuit, je me sentais encore plus seule en mon cœur. Chaque fois que cela arrivait, je venais devant le Seigneur et Lui disais les difficultés de mon cœur. Je priais Dieu à maintes reprises, espérant que je pourrais trouver une église pour L’adorer avec des frères et sœurs dans ce pays étranger. Merci au Seigneur qui écouta mes prières. Une fois, en bavardant, j’appris qu’il y avait un aîné qui croyait aussi au Seigneur dans mon unité, alors je lui dis que je voulais assister aux réunions avec lui et ses frères et sœurs. Plus tard, l’aîné prit les dispositions pour moi pour que j’assiste à leurs réunions en ligne.

Lors de la réunion, lorsque mes frères et sœurs m’ont demandée comment était ma vie au Japon et si j’avais des difficultés, je me sentis particulièrement réconfortée en moi-même. Juste après cela, nous commençâmes à parler de la Bible. Une sœur dit : « Malgré mes nombreuses années de foi au Seigneur Jésus, bien que je sache que le Seigneur Jésus est l’incarnation de Dieu, je ne comprends pas la vérité de l’incarnation. Si l’apparition du Seigneur au cours de Sa seconde venue est similaire à la façon dont le Seigneur Jésus s’est incarné en tant que Fils de l’homme pour faire Son œuvre, comment devrions-nous reconnaître le Seigneur Jésus et saluer Sa venue ? » En entendant cela, Frère Wu partagea avec nous. Quand le Seigneur Jésus est venu faire l’œuvre, Il est né dans la famille d’un charpentier. Sa nourriture, Ses vêtements, Son logement et Son déplacement étaient les mêmes que les gens normaux et Il grandit aussi comme les gens normaux. C’est l’humanité normale de Dieu. Plus tard, lorsque le Seigneur Jésus commença à exercer Son ministère, Il commença à faire des miracles : nourrir cinq mille avec cinq pains et deux poissons, faire voir les aveugles, faire marcher les boiteux, ressusciter les morts, et ainsi de suite. À partir de ces choses faites par le Seigneur Jésus, nous avons reconnu qu’Il est Dieu. Ainsi, bien que Dieu incarné nous ressemble, nous les gens normaux selon l’apparence extérieure, Sa substance est Dieu. Il est l’Esprit de Dieu qui vient dans la chair et cette chair a une humanité normale et une divinité complète. Par conséquent, si nous voulons connaître Christ, nous devons étudier Son œuvre et Sa parole pour voir si ce qu’Il exprime est la propre voix de Dieu, si les paroles qu’Il exprime sont des manifestations du tempérament de Dieu et que tout ce que Dieu a et est, la vérité qu’Il exprime et Son travail peut sauver l’humanité. Ce n’est qu’alors que nous pourrons connaître, accepter et obéir au Christ. » Le partage de frère Wu fit que je me sente fraiche et c’était quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler dans le passé. Il continua à partager : « Cependant, lorsque Dieu est venu faire l’œuvre de l’ère de la Grâce, les pharisiens ne connaissaient pas l’œuvre de Dieu et ne reconnaissaient pas que le Seigneur Jésus était le Dieu incarné Lui-même. Ainsi, ils clouèrent le Seigneur Jésus à la croix avec le gouvernement romain. Quel est leur résultat à la fin ? » Je secouai la tête et dit que je ne savais pas. À ce moment-là, Sœur Cao, venue assister à la réunion avec nous, dit : « Les pharisiens étaient maudits par Dieu pour avoir résisté à Dieu et ce qui leur arriva est qu’Israël était détruit. » Alors, chacun parla de sa propre compréhension. En entendant leur partage, je pensai : Pourquoi comprennent-ils tant ? Avant, les pasteurs et les anciens n’avaient jamais partagé ces vérités. Avoir une rencontre avec eux me satisfaisait beaucoup et me rendait très heureuse comme si j’avais retrouvé la flamme du premier amour en ce qui concerne la croyance au Seigneur. J’attendais la réunion suivante espérant beaucoup plus.

Lors de la deuxième rencontre, Frère Wu me demanda : « Attends-tu ardemment le retour du Seigneur ? » Je répondis : « Bien sûr ! J’attends avec impatience l’arrivée du Seigneur tous les jours et cela fait tellement d’années. » Il me demanda à nouveau : « Alors, quand le Seigneur viendra-t-Il ? » J’ai dit franchement et rapidement : « C’est bientôt. Les paroles de Dieu sont toutes accomplies. Donc, Dieu sera de retour bientôt. Nous devons attendre avec vigilance. » Il sourit et a dit : « Oui. Nous devrions être les vierges sages attendant avec vigilance. » Cependant, se référant au retour du Seigneur, j’avais quelques préoccupations.

Ainsi, j’ai dit : « En fait, je me sens très confuse en mon cœur. Je sens que je garde simplement les paroles du Seigneur à l’extérieur parce que lorsque je pratiquais Ses paroles, mon cœur était plein de griefs et de plaintes, ne pratiquant pas Ses paroles du tout. Je pense que le Seigneur ne sera pas content de moi. » Après avoir entendu ce que j’avais, il partagea : « Maintenant, nous sommes tous dans une telle situation : bien que nous connaissions les exigences du Seigneur, nous sommes incapables de les pratiquer. Et nous sommes encore liés par le péché, menant une vie de péché et de confession. » Et puis, il me donné une parabole vivante : « Nos péchés sont comme la ciboulette chinoise qui repoussera après avoir été coupée une fois. C’est juste parce que la source de nos péchés n’a pas été enlevée. » En entendant cela, je lui demandais: « Alors, est-ce que des gens comme nous peuvent entrer dans le royaume des cieux et faire face au Seigneur sur terre ? ». Il m’envoya un passage : « Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu. » (Extrait de « Concernant les appellations et l’identité »). En lisant ces mots, j’étais très bouleversée comme si j’avais été piquée par des aiguilles. Je pensais : « Est-ce que ces mots ne se réfèrent pas à moi ? Je suis dégoûtante, égoïste et méprisable, et d’ailleurs je n’ai pas été purifiée. Puis-je, moi personne aussi corrompue, entrer dans le royaume céleste ? Est-ce que je pense à la façon d’entrer dans le royaume des cieux chaque jour vraiment mes propres vœux pieux ? Est-ce que toutes ces choses que j’attends ne sont qu’un rêve ? »

Le frère a continué à partager avec moi : « Dieu est fidèle. Il ne nous abandonnera pas. En fait, il y a trois étapes dans l’œuvre de Dieu en vue de nous sauver. À l’ère de la Loi, l’utilisation de Moïse par Dieu pour décréter les lois permet aux gens de comprendre ce qu’est le péché et comment garder la Loi afin qu’ils ne pèchent pas. À la fin de l’ère de la Loi, parce que nous étions de plus en plus corrompus par Satan, il nous était très difficile d’observer la Loi. Ainsi, nous étions confrontés au danger d’être condamnés et mis à mort par la Loi. Dans l’intérêt de nous sauver, Dieu s’est fait chair pour la première fois pour être cloué à la croix pour nous et a fait l’œuvre de rédemption. À cause de la rédemption du Seigneur, nos péchés sont pardonnés. Mais la racine de nos péchés reste en nous, nous continuons à pécher continuellement. Donc, si nous voulons complètement enlever la racine de nos péchés, nous avons besoin que Dieu revienne pour faire l’œuvre d’enlever la racine de nos péchés. C’est seulement alors que nous pouvons être purifiés et qualifiés pour voir le visage du Seigneur. »

En entendant ce que le frère avait partagé, je compris soudainement le sujet clairement : j’ai toujours senti que j’étais incapable de voir le Seigneur mais je ne savais pas comment changer. Maintenant, je comprends : Il s’avère que ce n’est qu’après que notre nature pécheresse soit rejetée, et que nous soyons changés et purifiés par Dieu, que nous pouvons voir le visage du Seigneur. Oh, Dieu est trop sage. J’ai senti qu’une lourde pierre était tombée de mon cœur toute à la fois. Ainsi, j’ai demandé au frère : « Comment le Seigneur enlève-t-il la racine des péchés en nous ? » Il répondit : « En réalité, Dieu a déjà été incarné en tant qu’image du Fils de l’homme et est revenu. Il dit des paroles et accomplit Son œuvre du jugement et du châtiment, c’est-à-dire l’œuvre du jugement qui commence à la maison de Dieu dont il est question dans la Bible ».

Quand j’ai entendu le frère dire que le Seigneur est venu et qu’Il est Dieu incarné, je fus soudainement choquée. Plus tard, j’étais même incapable d’écouter le partage suivant du frère, quel que soit ce qu’il disait. Je commençais à me sentir ébranlé de l’intérieur : je désire ardemment la venue du Seigneur depuis tant d’années en Chine mais je n’ai toujours pas été témoin Son retour. Maintenant, vous me dites que le Seigneur est déjà venu. Comment est-ce possible ? En outre, la Bible indique clairement que Dieu viendra comme Il est parti. Le Seigneur Jésus est parti sur un nuage, alors comment pourrait-il devenir chair quand Il viendra ? Mon cœur était plein de confusion et je ne pouvais plus me calmer. Par conséquent, je me suis empressée de prier Dieu : « Ô Dieu, maintenant le frère témoigne que Tu es revenu et de plus s’est incarné pour faire Ton œuvre. Devrais-je l’accepter ? Que devrais-je faire ? Je Te supplie de m’éclairer et de me guider. »

Pages: 1 2

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Retour à Dieu

Retour à Dieu

Retour à Dieu

La rubrique « Retour à Dieu » partage l’expérience des chrétiens de différents pays qui suivent les pas de l’Agneau sous la direction du Saint-Esprit et accueillent le retour du Seigneur Jésus.

Ne me bloque pas ! Je me suis réveillée

Après m’être mariée, la mère de mon mari m’avait annoncé l’évangile du Seigneur Jésus. En lisant la Bible, j’avais pris connaissance : L’homme a été créé par Dieu, les cieux et la…

29 mai 2018 7 min de lecture
Ne me bloque pas ! Je me suis réveillée

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?