Menu

J’ai enfin trouvé comment me débarrasser du péché et entrer dans le royaume des cieux

À 12 ans, j’ai commencé à croire au Seigneur Jésus et je suis devenue chrétienne. Dès que j’ai eu la foi, j’ai commencé à activement participer à des réunions de vénération du dimanche et d’étude de la Bible. Lors de réunions d’études bibliques, nous discussions souvent 2 Timothée 4:7-8, « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là. » Nous pensions qu’en tant que chrétiens, nous devrions imiter Paul et œuvrer avec ferveur pour que le Seigneur nous réserve une couronne de justice. De plus, notre pasteur nous encourageait souvent en disant que l’on ne pourrait accéder au royaume des cieux qu’en travaillant dur et que, tant que nous efforcions de suivre et d’obéir à l’œuvre du Seigneur, à Son retour, Il nous enlèverait au royaume des cieux. Ces enseignements sont devenus la base de ma croyance en Dieu, et je me suis jurée de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour participer aux activités religieuses pour accumuler de la « valeur » et satisfaire Dieu, pour qu’Il m’enlève au royaume des cieux à Son arrivée.

Quand j’étais à l’université, mon pasteur a préconisé de cultiver plus de talents dans l'église, afin qu’elle puisse s’agrandir. Quand j’ai entendu que l’église avait besoin de gens pour se joindre à notre travail et servir Dieu, j’ai pensé : « Si travaille, œuvre et me dépense complètement pour Seigneur, Dieu me bénira sans aucun doute, et je pourrai avoir plus de chances d’accéder au paradis. » Bien qu’étant très occupée à réviser mes cours pendant cette période, une fois par semaine, je dédiais mon temps en dehors des cours à des activités religieuses : je servais l’église, j’organisais des réunions d’étude, je rendais visite à mes frères et sœurs, je planifiais des activités au sein de l’église, j’enseignais à l’église, etc. Dès que l’église avait besoin de mes services, je répondais présente. Même si j’étais extrêmement occupée et avais à peine le temps de respirer entre les activités religieuses et mes cours, j’étais persuadée que mon dur travail serait échangé contre un bon avenir et les bénédictions du Seigneur, alors je me disais que tous ces sacrifices en valaient la peine.

Mais peu à peu, j’ai commencé à prendre conscience que les dirigeants de l’église avaient souvent des différends concernant les offrandes, qu’ils se divisaient car ils avaient des intérêts différents et que les membres de l’église se disputaient au sujet de leur statut. Je vivais aussi souvent dans le péché. J’étais très reconnaissante envers les frères et sœurs qui s’occupaient de moi et m’aidaient, mais quand des frères et sœurs que je ne connaissais pas avaient besoin de moi pour les aider et s’occuper d’eux, je n’avais aucune envie de leur venir en aide. J’ai aussi délibérément dit et fait des choses pour devenir la responsable d’un groupe d’étude, priorisant ainsi mes intérêts et ma réputation au détriment de mes collègues. Tout cela me fit me poser des questions. Les responsables d’église et les membres, y compris moi-même, pouvions travailler sans nous plaindre, nous dépenser et nous sacrifier pour le Seigneur. Alors pourquoi est-ce que si le Seigneur Jésus nous a appris à être tolérants, patients et à aimer nos prochains comme nous-mêmes, n’arrivions-nous pas à mettre ceci en œuvre ?

J’ai enfin trouvé comment me débarrasser du péché et entrer dans le royaume des cieux

Par hasard, une de mes sœurs à l’université nous a invités, moi et un autre frère, à participer à un groupe d’étude biblique en ligne. Au cours d’une réunion, nous avons étudié ces versets bibliques : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7:21-23). Mon frère a dit : « Les personnes mentionnées dans les Écritures qui prophétisent et œuvrent au nom du Seigneur, selon la conception de la plupart des gens, sont celles qui se dépensent et se sacrifient le plus pour le Seigneur. Ils devraient être ceux que le Seigneur approuve le plus et devraient avoir une place assurée dans le royaume des cieux. Mais au lieu de cela, le Seigneur dit qu’Il ne les approuve pas et les condamne pour leurs péchés. Quelle en est la raison ? »

Après avoir lu ces versets et entendu la question de mon frère, je me suis dit : nous en avons parlé dans notre groupe d’étude biblique il y a un an. À l’époque, un frère a posé la même question. Pourquoi le Seigneur Jésus dit-il que ces personnes qui ont travaillé et œuvré ne peuvent pas entrer dans le royaume des cieux ? Et pourquoi cela semble-t-il aller à l’encontre de notre conviction selon laquelle nous sommes appelés justes si nous croyons, et que dit que nous pouvons entrer dans le royaume des cieux si nous travaillons et œuvrons dur ? Même en ayant discuté longuement sur ce sujet, n’avons trouvé aucune réponse à ces mystères. Plus tard, j’ai cherché des réponses avec un ami de l’église qui connaissait très bien la Bible, M. Huang, mais il n’a pas pu expliquer les raisons non plus. Il croyait fermement que travailler et œuvrer dur nous permettent d’entrer dans le Royaume du Paradis. Ce jour-là, ce frère a soulevé la même question, ce qui m’a interpellé. Je voulais savoir ce que mon frère allait échanger.

Mon frère a dit : « Beaucoup de gens lisent les paroles de Paul, “J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là” (2 Timothée 4:7-8), et en font leur devise. Ils travaillent, œuvrent, souffrent et se dépensent, croyant qu’en faisant cela, ils seront enlevés au royaume des cieux par le Seigneur. Mais cela est-il en accord avec la volonté de Dieu ? Le Seigneur Jésus a-t-Il dit que l’œuvre et le travail seuls suffisent à entrer dans le royaume des cieux et être récompensés ? Dieu contrôle qui entre dans le royaume des cieux. Nous devons donc essayer de comprendre quelles personnes peuvent entre dans le royaume des cieux en étudiant les paroles de Dieu, et non en nous fiant à nos propres croyances et notre imagination. Le Seigneur Jésus a dit : “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 7:21). “Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force” (Marc 12:30). Le Seigneur dit très clairement que seuls ceux qui font la volonté du Père peuvent entrer dans le royaume des cieux, que ceux qui entrent dans le royaume des cieux sont ceux qui font la volonté de Dieu, aiment profondément Dieu dans leur cœur, leur âme et leur esprit, et ceux qui obéissent à Dieu. Il ne dit pas que ceux qui œuvrent et travaillent entreront dans le royaume des cieux. Les souverains sacrificateurs, les scribes et les pharisiens de l’ère de la Loi servaient pieds nus dans le temple et voyageaient même aux quatre coins du monde pour prêcher l’Évangile. De l’extérieur, ils semblaient se dépenser, s’abandonner à Dieu, et supporter les douleurs sans se plaindre, mais lorsque le Seigneur Jésus a œuvré, afin de protéger leurs statuts et positions, ils ont répandu toutes sortes de rumeurs, résisté avec fureur et condamné le Seigneur Jésus, et ont empêché les croyants du judaïsme de se tourner vers le Seigneur Jésus. Ils croyaient en Dieu mais ne connaissaient pas Dieu, et étaient même capables de résister et de condamner Dieu. Peu importe combien ils travailleraient, Dieu n’autoriserait jamais de telles personnes à entrer dans son royaume.

« Je me souviens que, dans notre église, même si beaucoup de gens abandonnaient tout pour se consacrer au Seigneur, œuvraient nuit et jour, qu’il pleuve ou qu’il vente pour servir le Seigneur, il était indéniable que nous n’arrivions pas à suivre tous les enseignements du Seigneur. Notre travail et nos efforts avaient souvent pour but de nourrir propres ambitions et désirs, et nous ne les faisions pas par pur amour pour le Seigneur ou pour Le satisfaire. Parfois, pendant leur service à Dieu, certaines personnes volaient les offrandes que nos frères et sœurs donnaient à Dieu, les gardant pour elles-mêmes afin d’améliorer leur condition matérielle. D’autres personnes travaillaient et œuvraient pour recevoir en échange les récompenses du Seigneur, et non par considération pour Dieu ou pour Lui rendre Son amour. Certaines personnes prêchaient et travaillaient dur pour montrer une bonne image d’elles-mêmes, plutôt que pour exalter et témoigner du Seigneur, afin que les croyants les admirent. Dieu n’avait aucune place dans leur cœur, ces personnes ne s’aimaient qu’elles-mêmes. Certaines personnes se dépensaient avec ferveur pour obtenir des postes de direction ou gagner du prestige parmi les croyants. Certaines personnes, bien qu’elles travaillassent et œuvrassent dur, étaient avides de gloire et de fortune, excluaient celles qui avaient des opinions divergentes, formaient des clans fermés et tentaient de créer leur propre royaume… Des gens comme ceux-là faisaient-ils vraiment la volonté de Dieu ? Aimaient-ils et satisfaisaient-ils vraiment le Seigneur ? De telles personnes ne pourraient jamais faire la volonté de Dieu et encore moins entrer dans le royaume de Dieu. Nous avons toujours pensé que le travail et l’œuvre nous permettraient d’entrer dans le royaume des cieux, mais cette croyance était entièrement basée sur nos propres conceptions et notre imagination. »

Après avoir entendu l’échange de mon frère, plusieurs scènes me sont revenues à l’esprit : les dirigeants de l’église et les membres qui se disputaient pour leur réputation et leurs intérêts, ma réticence à aider des frères et sœurs dans le besoin que je ne connaissais pas, les choses que j’ai dites et faites, la façon dont je me mettais en valeur pour devenir la responsable du groupe d’étude, et la manière dont j’ai fait passer ma réputation et mes intérêts en priorité au détriment de mes collègues… Nous vivions en fait dans le péché, nous ne faisions pas la volonté de Dieu !

Le lendemain, je n’ai pas arrêté de penser à l’échange de mon frère. Je me suis repassée en boucle ses paroles dans mon esprit, me disant que son échange confirmait les paroles du Seigneur. Alors que nous travaillions, œuvrions et nous dépensions, nous nous battions aussi pour notre réputation, nos intérêts et notre statut, nous nous disputions sur des sujets matériels, nous mentions et nous trompions, et nous péchions et résistions sans cesse au Seigneur. Nos actes ne faisaient pas du tout la volonté du Père. Le Seigneur a dit que seuls ceux qui font la volonté du Père peuvent entrer dans le royaume des cieux. Comment des gens qui se sacrifiaient et se dépensaient de cette manière pourraient entre dans le royaume de Dieu ? Cependant, même si les intentions qui se cachaient derrière notre travail étaient mauvaises, et que nous continuions de pécher et de résister à Dieu, notre pasteur disait souvent que le Seigneur avait pardonné nos péchés et que, lorsqu’Il viendrait, nous serions enlevés directement au royaume des cieux. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Cela me perturbait. J’attendais avec impatience la prochaine réunion où je pourrais alors discuter de ces questions avec mon frère.

La fois d’après où je me suis connectée en ligne pour échanger, j’ai demandé à mon frère : « Il est vrai que de mauvaises intentions se cachent derrière le fait que nous travaillions, œuvrions et nous dépensions avec ferveur, et nous péchons souvent et résistons à Dieu et que nous ne faisons pas la volonté du Père. Le Seigneur Jésus a dit que seuls ceux qui font la volonté du Père peuvent entrer dans le royaume des cieux. Si l’on suit ce raisonnement, nous ne sommes pas dignes d’entrer dans le royaume de Dieu. Mais cette question me perturbe encore, car notre pasteur dit souvent que le Seigneur Jésus a déjà pardonné tous nos péchés, que nous ne sommes pas des pécheurs, que nous sommes appelés justes parce que nous avons la foi et que lorsque le Seigneur viendra, nous serons directement enlevés au ciel. Pourquoi dit-il ça ? J’aimerais entendre votre échange à ce sujet. »

Mon frère a dit : « Le Seigneur Jésus a été crucifié pour racheter les péchés de l’humanité. Lorsque nous prions le Seigneur, confessons nos péchés au Seigneur et que nous nous repentons, nos péchés sont pardonnés. Mais avoir nos péchés pardonnés signifie-t-il que nous pouvons entrer dans le royaume de Dieu ? Lisons ce passage, “Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu.” (Extrait de «Concernant les appellations et l’identité ») »

Il échangea : « Grâce aux paroles de Dieu, nous apprenons que le fait que le Seigneur Jésus ait pardonné nos péchés et que nous ne soyons pas pécheurs signifie seulement que nous ne sommes pas condamnés par la loi. Lorsque nous acceptons la grâce salvatrice du Seigneur Jésus, nous sommes autorisés à venir devant Lui, à Lui adresser nos prières, confesser nos péchés, nous repentir et profiter des bénédictions de la grâce de Dieu. Mais il est indéniable que notre nature satanique est profondément enracinée en nous et que des tempéraments corrompus tels que l’arrogance, l’égoïsme et la tromperie existent encore en nous. Si nous ne nous libérons pas de ces natures sataniques et de ces tempéraments corrompus qui résistent à Dieu, nous continuerons à pécher involontairement et à résister à Dieu, ce qui signifie que nous ne pourrons pas entrer dans le royaume de Dieu. Comme il est dit dans la Bible, “Car le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6:23). “En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours” (Jean 8:34-35). “Vous serez saints, car je suis saint” (1 Pierre 1:16). Nous sommes souillés, nous pouvons encore pécher et tant que nous ne sommes pas purifiés, nous ne pouvons pas entrer dans le royaume de Dieu, car notre entrée est décidée par la sainte essence et le tempérament juste de Dieu. Par conséquent, nous devons passer par l’étape du salut de Dieu, nous délivrer de notre nature pécheresse et être complètement purifiés avant d’avoir le droit de voir la face de Dieu. C’est ce que signifient ces versets bibliques : “A vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !” (1 Pierre 1:5). “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). Cette grâce salvatrice est l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, à commencer par la maison de Dieu. Si nous acceptons l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, que nous modifions nos tempéraments corrompus, que nous ne subissons plus l’esclavage et les contraintes du péché et que nous obéissons réellement à Dieu, nous serons qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux. »

Après avoir entendu l’échange de mon frère, mon cœur s’est illuminé. Même si nous avions la rédemption du Seigneur Jésus, n'appartenions plus au péché, et travaillions et souffrions grandement pour le Seigneur, nous n’étions toujours pas purifiés et n’arrivions toujours pas à suivre les enseignements du Seigneur. Si les dirigeants et les membres de l’église continuent de lutter pour obtenir un statut, et pêchent et offensent le Seigneur, cela signifie qu’ils ne peuvent pas entrer dans le royaume de Dieu. Auparavant, je pensais que nos péchés avaient été rachetés et que cela était suffisant pour entrer dans le royaume des cieux, mais maintenant je comprenais que ces notions étaient entièrement basées sur mes propres conceptions et mon imagination. Le Seigneur Jésus nous a rachetés et ne nous voit plus comme des pécheurs, mais les tempéraments corrompus qui nous poussent à pécher sont toujours en nous. Nous devons subir l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu dans les derniers jours et nous attaquer à la cause qui nous pousse à vivre dans un schéma de péché et de confession pour entrer dans le royaume des cieux et gagner la vie éternelle. J’ai alors rapidement demandé à mon frère : « Comment Dieu accomplit-il l’œuvre du jugement dans les derniers jours ? »

Le frère lut un passage des paroles de Dieu : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu. »

Il échangea : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant expliquent très clairement comment Dieu accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Dieu prononce des paroles pour accomplir l’œuvre du jugement, Il exprime toute la vérité qui peut purifier et sauver l’humanité, et révèle ainsi Son tempérament juste, qui ne tolère aucune offense et nous révèle la façon dont nous avons été corrompus par Satan, la racine de notre rébellion et de notre résistance à Dieu, et quel genre de personnes Il sauvera ou punira et bannira. En même temps, Il nous indique le chemin par lequel nous pouvons atteindre le salut et être purifiés. C’est seulement lorsque nous aurons accepté les paroles de jugement et de châtiment de Dieu que nous arriverons à comprendre à quel point nous sommes corrompus par Satan. Par exemple, quand nous laissons notre nature arrogante nous contrôler, nous pouvons attaquer et rejeter quelqu’un dont les opinions ne correspondent pas aux nôtres. Nous nous mettons souvent en valeur, cherchons à nous élever au-dessus des autres et à être respectés des autres lorsque nous travaillons dans l’église. Nous considérons toujours nos propres intérêts quand nous interagissions avec les gens, nous les trompons et utilisons les autres pour atteindre nos propres objectifs. Nous travaillons, œuvrons, souffrons et nous dépensons pour recevoir en échange des bénédictions et pouvoir entrer dans le royaume des cieux. Nous essayons de troquer avec Dieu. Et nous faisons maintes choses similaires. Quand nous nous apercevons que nous vivons une vie satanique, nous ressentons l’urgence de nous repentir, nous voulons accepter le jugement et le châtiment de Dieu et rechercher la vérité. Progressivement, par ces actes, nous échappons aux contraintes et à la servitude de nos tempéraments corrompus et nous nous purifions. Ce n’est qu’alors que nous sommes autorisés à entrer dans le royaume de Dieu. »

Après avoir écouté l’échange de mon frère, j’ai enfin compris que nous ne pouvions pas échapper à la servitude du péché parce que nous n’avions pas subi le jugement et le châtiment de Dieu des derniers jours. Nous ne comprenions pas que nous étions corrompus par Satan. Nous ne connaissions pas le tempérament juste de Dieu qui ne tolérait aucune offense, et nous continuions à pécher involontairement. Aucune accumulation de travail, d’œuvre, de lecture de la Bible ou de prière ne peut résoudre ce problème, il faut donc accepter le jugement et le châtiment de Dieu des derniers jours. En lisant les paroles par lesquelles Dieu juge et châtie la nature corrompue de l’humanité, si l’on admet que nous sommes corrompus par Satan, et que l’on comprend notre nature et notre essence, nous pouvons le détester et le trahir et nous tourner véritablement vers Dieu pour Lui obéir. En faisant cela, nous échapperons alors à l’esclavage du péché et serons purifiés. J’ai compris que j’avais enfin découvert le chemin à suivre pour entrer dans le royaume des cieux !

Après cela, mon frère m’a envoyé l’application de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Après la réunion, je me suis pressée de me connecter au site Web officiel de l’Église de Dieu Tout-Puissant. En me connectant, j’ai été époustouflée. Je n’aurais jamais imaginé que Dieu avait déjà prononcé tant de nouvelles paroles, des paroles qui révèlent le mystère de Son œuvre, des paroles qui révèlent la nature satanique et l’essence de l’humanité corrompue, des paroles qui révèle le tempérament de Dieu et tout ce que Dieu a et est, des paroles qui révèlent des aspects de la vérité que l’humanité doit connaître pour pouvoir entrer dans le royaume des cieux… En lisant les paroles de Dieu, mon cœur s’est rempli d’émotions. J’ai également regardé les films sur l’Évangile et les vidéos de spectacles de danse produits par l’Église de Dieu Tout-Puissant et lu toutes sortes de témoignages. J’avais compris que j’étais alors au festin de noces de l’Agneau et que mon appétit spirituel avait été rassasié comme jamais auparavant.

J’ai enfin trouvé comment me débarrasser du péché et entrer dans le royaume des cieux

L’ image ne correspond pas au texte

En un clin d’œil, j’avais cru en Dieu Tout-Puissant pendant six mois et avais accompli mes devoirs que je pouvais accomplir dans l’église. Mon expérience m’a permis d’acquérir un peu plus de connaissance sur l’œuvre de Dieu. Dans les révélations des paroles de jugement de Dieu, j’ai compris que mes croyances et mes conceptions étaient fausses, tout comme mon tempérament satanique corrompu me rendant arrogante et égoïste, et j’ai appris que le fait d’être une personne honnête était le moyen de vivre à l’image d’une vraie personne. Chaque fois que je me sens mal et faible, les paroles de Dieu me soutiennent et me permettent de ressentir la miséricorde de Dieu et Son amour authentique. Lorsque je me révolte contre Dieu ou que je résiste à Dieu, les paroles sévères de Dieu me parviennent et je comprends immédiatement que ma nature corrompue tente de reprendre le contrôle. J’ai compris que l’œuvre de Dieu consistant à juger et à purifier l’humanité dans les derniers jours est le seul moyen pour l’homme d’échapper à la servitude du péché et le seul chemin permettant d’entrer dans le royaume des cieux. Que toute la gloire revienne à Dieu Tout-Puissant !

Aixi, Malaysia

En lire plus : Dieu Tout-Puissant m’a conduit sur le chemin de la purification

Contactez-nous

Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et c'est le moment crucial d'accueillir le retour du Seigneur. Si vous souhaitez accueillir le Seigneur avant les grandes catastrophes et être enlevé devant le trône de Dieu, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.