Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Une étape critique pour accueillir le retour du Seigneur

En tant que chrétiens, nous voulons tous accueillir le retour du Seigneur Jésus. Mais savez-vous quelle est la clé pour accueillir le retour du Seigneur ? Que devrions-nous faire pour éviter de suivre les pas des pharisiens ?

19 August 2018

Il y a un article intitulé « Vérification des palourdes. » C’est l’histoire d’un garçon qui aime beaucoup les palourdes. Un jour, sa mère a ramené à la maison un gros sac de palourdes. Afin d’avoir de délicieuses palourdes, il a décidé de les vérifier avant la cuisson pour voir si elles étaient bonnes ou non et de trier les mauvaises. Il a donc sorti une palourde, pensant qu’elle était fraîche et vivante, et l’a utilisée comme étalon pour mesurer si les autres palourdes étaient mauvaises ou non. Puis il a légèrement tapoté sur leurs coquilles, et les a comparées avec la coquille standard. Il a tapoté ces palourdes une par une, mais après avoir terminé, il a constaté que toutes les autres palourdes étaient mauvaises, et mortes. Il en a parlé à sa mère. Pourtant, sa mère pensait que c’était impossible, alors elle est allée voir ce qui s’est passé. Par la suite, elle s’est rendue compte que ce n’était pas parce que les autres palourdes n’étaient pas fraîches, mais parce que la palourde qu’il utilisait comme mesure était en fait mauvaise. Dans ce cas, comment pouvait-il mesurer si les autres palourdes étaient bonnes ou non alors qu’il utilisait une mauvaise palourde comme norme ?

Après avoir lu l’histoire, j’étais anxieux pour le protagoniste parce que je pensais que sa mère avait été trompée par le vendeur et qu’il ne pouvait pas manger les palourdes. Je n’avais jamais imaginé que la première palourde était en fait une mauvaise palourde. Pourtant, il pensait que c’était bon en s’appuyant sur son imagination et l’utilisait comme norme, ce qui faisait que toutes les bonnes palourdes étaient considérées comme mauvaises. Si sa mère n’avait pas trouvé sa faute à temps, il aurait, je pense, jeté toutes les palourdes. Les imaginations et les conceptions sont vraiment nuisibles pour les gens !

Je ne peux m’empêcher de penser à l’ère de la Loi. À cette époque, les principaux sacrificateurs, scribes et pharisiens juifs désiraient ardemment l’arrivée du Messie, mais en même temps, ils essayaient de leur mieux de s’opposer à Lui et de Le condamner. Ils se faisaient beaucoup d’illusions sur les prophéties, et pensaient que le Sauveur devrait être appelé le Messie quand Il serait venu, qu’Il devrait naître dans le palais impérial ou dans une famille noble ou au moins dans une famille éminente. Pourtant, lorsque le Seigneur Jésus est revenu, il n’a pas été appelé le Messie et est né dans une famille ordinaire, ce qui allait complètement à l’encontre de leurs conceptions et de leurs imaginations. Ils ont donc commencé à blasphémer et à condamner sans scrupules le Seigneur Jésus. Ils se sont accrochés à leur point de vue erroné selon lequel « Tant que Tu n’es pas appelé le Messie, Tu n’es pas le Christ », pour résister et calomnier le Seigneur Jésus. Ils n’avaient pas un cœur qui cherche la vérité. À la fin, non seulement ils n’ont pas réussi à accueillir le Messie, mais ils ont cloué le Seigneur Jésus sur la croix. Ils ont commis un péché monstrueux et toute la nation a été soumise à la destruction.

Mais la Samaritaine était différente. Après la conversation avec le Seigneur Jésus, elle savait que le Seigneur Jésus était le Messie à venir, le Christ. Elle L’a donc suivi. Quand le Seigneur a appelé Pierre, Jean, Matthieu, Marc et d’autres, bien qu’ils n’aient pas reconnu que le Seigneur Jésus était le Messie, mais parce qu’ils ont trouvé que Ses prédications avaient la vérité, ils étaient capables d’obéir et de suivre le Seigneur, plutôt que de Le juger par ce qu’ils pouvaient voir de leurs propres yeux ou par les paroles des autres. C’est ce qu’a fait Nathanaël, qui a été immédiatement convaincu, et qui a cru que le Seigneur Jésus était Celui qui venait et L’a suivi quand il a entendu le Seigneur Jésus parler des pensées dans Son cœur. En outre, beaucoup de gens L’ont suivi après avoir entendu la prédication du Seigneur Jésus et la vérité qu’Il a exprimée, tels que ces versets. « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » (Matthieu 4, 17) « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » (Matthieu 22, 37-40) et ainsi de suite, et après avoir vu les actions du Seigneur Jésus : nourrir cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons, calmer le vent et la mer, ressusciter les morts avec une seule parole, etc. De ce qui précède, nous pouvons voir que ces personnes n’ont pas compté sur leurs conceptions et leurs imaginations, et n’ont pas été contraintes par les pharisiens. Au lieu de cela, par Ses paroles et Son œuvre, ils ont reconnu que le Seigneur Jésus était le Messie à venir et L’ont donc suivi. Ils ont donc accueilli le Seigneur, ayant un destin très différent de celui des autres Juifs.

Dans Isaïe 55, 8-9, l’Éternel Dieu a dit : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées. » Il est clair que l’œuvre de Dieu ne peut être sondée par l’homme. Dieu est sage et tout-puissant. Il ne fait pas Son œuvre selon nos conceptions et nos imaginations. Tout comme lorsque le Seigneur Jésus est venu, tout le peuple pensait que le nom de Dieu devrait être le Messie, et qu’Il devrait naître dans le palais impérial. Cependant, l’œuvre de Dieu s’est opposée grandement aux conceptions de l’homme. Le Seigneur Jésus ne s’appelait pas le Messie, et Il est né dans une crèche. Nous ne pouvons donc pas délimiter l’œuvre de Dieu en fonction de l’imagination de notre esprit. En tant que chrétiens, nous attendons avec impatience le retour précoce du Seigneur. Que devons-nous faire pour L’accueillir, au lieu de répéter l’erreur des Juifs ?

Quelle est la chose la plus essentielle pour accueillir le retour du Seigneur

En me rappelant ces années, je pensais que le Seigneur reviendra sur un nuage blanc avec une grande agitation - les trompettes des anges sonneront, et les morts reviendront à la vie. Ainsi, pendant ces années, j’observais souvent les nuages dans le ciel, attendant que le Seigneur revienne sur un nuage blanc pour nous emmener dans la maison céleste. Bien que certaines personnes autour de moi m’aient témoigné que le Seigneur Jésus est revenu et exprime des paroles, en réalisant ici l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu, je n’étais toujours pas disposé à chercher et à examiner. En conséquence, j’ai attendu avec impatience le jour où Il reviendra sur un nuage blanc. Cependant, après tant d’années, le Seigneur qui ne nous a pas élevés dans les airs pour Le rencontrer. En y pensant maintenant, n’ai-je pas défini Dieu dans mes conceptions qu’un Seigneur Jésus qui ne revient pas sur une nuée blanche est un faux Christ ? Ne vis-je pas encore dans mes conceptions et mes imaginations quand j’attends d’accueillir le retour du Seigneur comme cela ?

Quand j’étudie la Bible, je lis que l’Apocalypse prophétise : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. » (Apocalypse 2, 7), « Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. » (Jean 10, 27), « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3, 20). De ces versets, nous pouvons voir que la clé pour accueillir le retour du Seigneur est que nous devons prêter attention à écouter la voix de Dieu et essayer de Le connaître à travers Ses paroles et Son œuvre, tout comme les vierges sages, qui sont allées saluer l’Époux quand elles ont entendu Sa voix. La Samaritaine n’a-t-elle pas reconnu le Seigneur Jésus comme le Messie par Ses paroles ? En outre, c’est aussi par Ses paroles et Ses actes que les disciples qui ont suivi le Seigneur Jésus, tels que Pierre, Jean, Matthieu et Philippe, ont trouvé que le Seigneur Jésus est Celui qui a autorité et pouvoir, et L’a ainsi suivi. Ils n’ont pas défini le Seigneur en s’appuyant sur leurs conceptions et leurs imaginations, mais ont choisi d’écouter la voix de Dieu, et ils ont finalement gagné le salut du Seigneur Jésus ! Cela montre que prêter attention à l’écoute de la voix de Dieu est d’une grande importance pour nous d’accueillir Son retour !

Auteur : Wu Wen, Chine

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Récits inspirants

Récits inspirants

Récits inspirants

Les récits inspirants sont comme des leçons de la vie et de sagesse pour nous, afin que nous connaissions mieux la Sagesse de Dieu.

Le Seigneur Jésus reviendra t-Il encore porter l’image des Juifs ?

J’ai accepté le Seigneur Jésus en 1994. Ma troisième grande sœur m’a alors offert une Bible et m’a invité à prendre part à une réunion dimanche. Ce jour-là, dès mon entrée, je fus fra…

7 juin 2018 7 min de lecture
Le Seigneur Jésus reviendra t-Il encore porter l’image des Juifs ?
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?