Est-ce qu’une fois sauvé signifie toujours sauvé ?

La manière d’exprimer « Une fois sauvé, toujours sauvé » est-elle soutenable ?

Je crois que beaucoup de frères et sœurs qui sont dans la religion du Seigneur sont familiers avec le mot « salut » et veulent être sauvés en croyant aux Seigneur. De plus, tout le monde prêche ces mots « Une fois sauvé, toujours sauvé ». Alors, est-ce qu’une fois sauvé signifie toujours sauvé ? Si nous voulons comprendre cette question, nous devons d’abord savoir si ces mots sont juste et s’il y a une référence dans la parole du Seigneur. Quels que soient nos points de vue, nous ne nous fierons pas à nos propres notions et à notre imagination. Ce n’est que si nous trouvons la base de la parole de Dieu que nous pouvons agir en harmonie avec la volonté de Dieu.

Qu’est-ce que Dieu a dit au sujet du salut ?

Beaucoup de frères et sœurs diraient : C’est basé sur les enregistrements de la Bible que nous croyons au Seigneur de cette manière. Est-ce vraiment la réalité ? Voyons ce que la Bible dit sur le salut.

Le Seigneur Jésus a dit : « Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » (Jean 3 : 17). « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16 : 16).« Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » (Matthieu 24 : 13).

la Bible

Ces Écritures nous disent seulement que l’incarnation de Jésus est de nous laisser être sauvés et ce que nous devons faire pour obtenir le salut, mais ils ne mentionnent pas qu’une fois sauvés, nous serons toujours sauvés. Si nous pensons ainsi, il y aura une déviation sérieuse dans notre compréhension, et nous déformons ces mots. Nous savons tous que le Seigneur est fidèle. S’Il nous promettait qu’une fois sauvés, nous serions toujours sauvés, il nous le dirait clairement. Cependant, le Seigneur Jésus ne l’a jamais dit ainsi et beaucoup d’apôtres n’ont jamais témoigné ainsi, de sorte que la parole « Une fois sauvé, toujours sauvé » est insoutenable. Même si beaucoup de figures spirituelles et d’exposants bibliques acceptent ce point de vue, ils ne peuvent que se défendre eux-mêmes, mais pas la volonté du Seigneur. Nous savons que seul le Seigneur Jésus est le Roi céleste et que Sa parole est la vérité, le chemin, la vie et avec puissance. Et Lui seul peut décider qui est capable d’entrer dans le royaume des cieux. Si nous espérons être approuvés par le Seigneur, nous devrions prendre la parole de Jésus comme principes et bases plutôt que de nous accrocher à notre compréhension et à notre imagination personnelle. Sinon, ce sera finalement en vain si nous vivons simplement dans notre pensée logique personnelle ou si nous nous accrochons à la tradition des hommes et aux théories sans fondement, mais que nous ne cherchons pas à comprendre la volonté du Seigneur et à prendre Sa parole comme principes. En parlant de cela, il nous faut savoir ce que le mot « salut » signifie vraiment dans la Bible.

Quelle est la véritable signification du salut ?

Les frères et sœurs en Christ savent tous qu’à l’ère de la Loi, l’Éternel Dieu a utilisé Moïse pour promulguer des lois et des commandements pour les Israélites et leur a enseigné ce qu’ils devaient faire pour craindre et servir l’Éternel Dieu ; ce qui est bon et ce qui est mauvais ; quelles actions seront bénies et quelles actions seront maudites ; ce qu’ils doivent faire pour s’entendre entre eux et comment vivre ; comment offrir des sacrifices à Dieu pour expier leurs péchés, etc. Mais à la fin de l’ère de la Loi, les gens avaient été corrompus par Satan plus profondément. Ils ont perdu le cœur de la crainte de Dieu et ont vécu dans le péché de sorte qu’ils ont offert les bœufs, les moutons et les pigeons aveugles ou boiteux à l’autel de l’Éternel Dieu. S’ils continuaient à vivre ainsi, tous les Israélites seraient condamnés à mort par la loi. Pour sauver les gens sous la loi de la menace de mort, Dieu s’est incarné en chair comme Jésus et a fait l’œuvre de rédemption. Tant que les gens accepteront le salut de Jésus, confesseront les péchés et se repentiront, leurs péchés seront absous et ils ne seront pas condamnés ou mis à mort par la loi, en même temps, ils auront la qualification pour prier devant Dieu et jouir de Sa grâce et de Ses bénédictions abondantes. C’est le salut pour les personnes en dessous de l’ère de la Loi, et le salut ici signifie ne pas être condamné par la loi. C’est exactement comme dans la Bible : « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. 2 En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. » (Romains 8 : 1-2). « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. » (Romains 10 : 9). C’est-à-dire qu’à ce moment-là, tant que les cœurs des gens croient et que leurs bouches reconnaissent le Seigneur comme Christ, et acceptent le salut du Seigneur Jésus, ils ne seront pas condamnés par la loi, et leurs fautes ne seront pas commémorées par Dieu. C’est le vrai sens du salut.

Quelle est la différence entre « être sauvé » et « être sauvé pour toujours » ?

Après avoir connu ceux-là, certains frères et sœurs pourraient dire : La crucifixion du Seigneur Jésus nous a déjà sauvés avec succès et Il a pardonné tous nos péchés. Nous ne sommes pas des pécheurs à Ses yeux et nous avons été justifiés par la foi. De plus, le salut est accordé qu’une fois. Mais est-ce vraiment le fait ? Quelle est la différence entre « être sauvé » comme nous le pensons et les normes d’« être sauvé pour toujours » exigées par le Seigneur ? Regardons la Bible, « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : « Vous serez saints, car je suis saint. » (1 Pierre 1 : 15-16). Le Seigneur est saint, donc si nous voulons être sauvés pour toujours, nous devrions rejeter l’esclavage du péché pour être l’homme qui peut recevoir la parole de Dieu, Lui obéir et L’aimer.

Cependant, sommes-nous saints maintenant ? Depuis que nous avons suivi le Seigneur, nous avons quelques bons comportements tels que supporter les difficultés, dépenser avec zèle, visiter et aider les frères et sœurs faibles, abandonner les fardeaux du monde, faire l’aumône et faire des dons, et travailler diligemment pour le Seigneur, etc. Par exemple, nous mentons toujours pour maintenir notre amour-propre ; nous haïssons les autres et formons des groupes à cause de l’envie des autres ; nous plantons nos propres drapeaux ; nous disons souvent aux gens combien nous avons souffert ; nous nous exaltons et témoignons ; nous nous tenons à la place de Dieu pour laisser les gens nous admirer et nous regarder vers le haut ; nous nous plaignons et trahissons Dieu quand nous sommes confrontés à des désastres ou à des épreuves et tribulations ; nous croyons en Dieu avec notre bouche, mais nous adorons, nous regardons et suivons les pasteurs et les anciens ; certains d’entre nous volent et profitent même des offrandes de Dieu ; notre nature pécheresse, comme l’arrogance, l’égoïsme, l’astuce, le mal sont encore très profondément enracinés, nous faisant vivre dans un cercle vicieux de commettre et confesser les péchés. C’est un fait tout à fait clair. Évidemment, si notre nature pécheresse et notre tempérament satanique ne sont pas résolus, nous ne pouvons pas nous libérer complètement de nos péchés même si nos péchés sont pardonnés un million de fois ! Nous sommes toujours liés par les péchés, comment pouvons-nous dire que nous sommes sauvés pour toujours ? Il est dit dans les Hébreux : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. » (Hébreux 10 : 26-27). Le tempérament de Dieu ne tolère pas les offenses humaines, et Il accomplira Sa parole s’Il le dit. Nous avons connu les exigences du Seigneur après avoir cru en Lui, mais nous ne pouvons toujours pas vivre Sa parole. Nous commettons des péchés et Lui résistons souvent, alors comment pouvons-nous dire que nous sommes une fois sauvés et que nous serons toujours sauvés ?

Comment réussir à être sauvé pour toujours ?

A ce stade, certains frères et sœurs pourraient se demander : Notre attente, étant sauvé pour toujours, en croyant dans le Seigneur pendant des années, n’aboutira-t-elle à rien ? Que devrions-nous faire pour être totalement libérés des péchés et purifiés par Dieu, afin de réaliser le désir dans notre cœur ? En fait, nous ne pouvons pas rencontrer la volonté de Dieu par nous-mêmes et nous avons besoin de Dieu pour nous sauver personnellement, afin que nous puissions obtenir le grand salut, être sauvés pour toujours. Tout comme la parole enregistrée dans la Bible : « de même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. » (Hébreux 9 : 28).

Je me suis souvenu qu’un livre disait : « car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais le tempérament corrompu des hommes demeurait. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas supprimée et demeurait en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais l’homme était incapable de résoudre le problème de comment ne plus pécher, de rejeter à jamais sa nature pécheresse et d’être transformé. Cela lui posait toujours problème. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause du travail de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur vieux tempérament satanique corrompu. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés du tempérament satanique corrompu afin que la nature pécheresse des hommes soit complètement supprimée et qu’elle ne croisse plus jamais, permettant ainsi au tempérament des hommes de changer. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que le tempérament des hommes puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils rejettent le tempérament satanique corrompu, se dégagent de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi se libèrent pleinement du péché. Alors seulement le salut des hommes sera complet. »

De ces paroles, nous pouvons savoir que le travail que le Seigneur Jésus a fait est seulement de racheter l’homme mais pas de juger et de purifier l’homme pour sauver pleinement les gens des péchés. Nous sommes seulement pardonnés de nos péchés en recevant le salut du Seigneur, mais la nature pécheresse est profondément enracinée dans notre corps et nous vivons toujours dans la circonstance de commettre et de confesser les péchés. Par conséquent, nous avons encore besoin que Dieu fasse une autre étape du jugement et de purification pour nous changer si nous voulons être purifiés et totalement libres de l’influence de Satan. C’est seulement de cette façon que nous pouvons nous débarrasser des péchés et être vraiment sauvés. Elle accomplit aussi la parole de la Bible : « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. » (Jean 12 : 47-48). « à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1 : 5).

D’après les Écritures ci-dessus, nous pouvons voir que Dieu a des plans et des étapes pour nous sauver des maux et des péchés. Si nous voulons être sauvés pour toujours, nous n’avons pas seulement besoin du salut du Seigneur Jésus, mais nous avons besoin d’accepter l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu dans les derniers jours, afin que nous puissions nous débarrasser de l’esclavage des péchés, être pleinement purifiés et perfectionnés par Dieu et vivre dans la lumière de Dieu. En fait, beaucoup de versets prédisent que Dieu reviendra et fera l’œuvre du jugement, par exemple : « Dieu juge les justes » ; « Je m’approcherai de vous pour vous juger » ; « le juge se tient devant la porte » ; « car l’heure de son jugement est venue » ; « car il vient pour juger la terre » ; « le jugement doit commencer à la maison de Dieu » et ainsi de suite. De tous ces chapitres, nous sommes plus certains que Dieu fera l’œuvre du jugement et du châtiment quand Il reviendra dans les derniers jours.

Chers frères et sœurs, avez-vous trouvé le moyen d’être sauvés pour toujours par la fraternité d’aujourd’hui ?

Auteur : Li Min

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

L’homme peut-il entrer dans le royaume des cieux en travaillant dur pour le Seigneur ? Je crois que tous les vrais croyants du Seigneur Jésus attendent qu’Il vienne bientôt les enlever au paradis. Certains croient fermement qu’ils seront...
Évangile du jour – Matthieu 7:21 Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui es...
D’où vient l’intelligence de l’homme ? Il y avait une petite fille qui mesurait moins de quatre pieds. Elle avait pensé: Mon nom avait été donné par ma mère, et le nom de ma mère avait été ...
Les versets bibliques classiques à propos du Saint-Esprit IV Ephésiens 5:18 Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ; Ephésiens 6:18 Faites en tout t...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *