Menu

Mes réflexions sur « un rêve charmant »

Quand j’étais jeune, mon père m’a dit, « La vie est comme un rêve qui passe rapidement. Elle ne dure que quelques décennies. La vie est éphémère… .» En entendant ces mots, j’en étais méprisante ; je ne croyais pas que ma vie serait comme un rêve charmant, mais serait colorée. En un clin d’œil, des dizaines d’années se sont écoulées et maintenant je suis arrivée à la soixantaine. Pourtant, je n’ai rien acquis sauf de profondes rides au visage. La mort s’approche en silence, de jour en jour.

Quand je me suis souvenue de l’histoire « Un rêve charmant », j’ai eu un éclat d’inspiration. Selon l’histoire, Chun Yufen a vécu des hauts et des bas de la vie dans son rêve. Au début, il a rapidement gagné le poste du gouverneur à Nanke et ensuite le respect de la communauté, un bon salaire, une bonne épouse et des enfants adorés. Mais tout d’un coup, il a tout perdu et est devenu un simple citoyen. Et encore pire, sa bonne épouse était morte et ses fils ont été arrêtés. En vivant les hauts et les bas, il s’est rendu compte que la vie, qu’elle soit riche ou pauvre, n’est un rêve charmant qui disparaîtra en un clin d’œil. Chun Yufen s’est aperçu la vanité de la vie humaine et a choisi de vivre seul.

L’histoire m’a fait réaliser que le rêve charmant est aussi un rêve que nous tous partageons. Nous tous voulons atteindre un poste élevé et une grande richesse, pour ça, nous tous vivons inconsciemment sous le domaine de Satan. Nous sommes trompés et blessés par Satan. Regardez le monde moderne qui est mauvais et sombre. Chacun de nous met l’argent avant tout ; tous les fonctionnaires corrompus volent le peuple, offrent et acceptent des pots-de-vins, et remplissent leurs propres poches. Dans le monde des affaires, afin d’obtenir le plus grand bénéfice, les gens ont perdu leur conscience et leur moralité, ils escroquent et ils bluffent, et ils favorisent la phrase « Cela n’a pas d’importance si le chat est noir ou blanc, du moment qu’il attrape les souris ». Les milieux gouvernementaux sont remplis d’échanges honteux de pouvoir contre argents et les fonctionnaires se disputent, nuisent, piègent, se trompent les uns les autres et jouent divers tours afin de satisfaire leurs propres désirs ambitieux. Pourtant, après que nos rêves se réalisent, nous obtenons quoi ? Nous ne gagnons rien d’autre que l’avidité charnelle et l’assouvissement, encore plus d’angoisse et d’agitation au plus profond de l’âme. L’argent, la célébrité et le gain sont juste comme des liens intangibles auxquels les gens peuvent difficilement échapper. Quand les gens ont gagné de l’argent, ils veulent davantage l’augmentation des richesse ; de plus, tout le monde pense à l’ascension sociale et veut passer au prochain niveau. Quand la joie extrême devient du chagrin, quelques personnes disent : « Cette propriété de famille considérable, ce haut poste et ce grand salaire nous apportent le malaise et une urne qu’une personne ordinaire est capable d’obtenir. » Ces mots ne semblent pas pleins de dignité, mais ils sont la vérité.

Je me souviens encore d’un homme prospère qui a poursuivi la célébrité et le gain au cours de sa vie et vivait selon le dicton « Pas de douleurs, pas de gains. » Après des années d’efforts, il a atteint le poste de président et a gagné des millions de biens. Mais durant le parcours, il était épuisé physiquement et mentalement, et il était rongé par la maladie. En fin de compte, il est mort d’un accident vasculaire cérébral, à l’âge de quarante-six ans. Il a emporté ni argent ni statut, ce qui a accompli les paroles de Jésus Christ: « Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? » (Matthieu 16:26), et les versets bibliques « Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? » (Ecclésiaste 1:2-3)

« Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme  ou, que donnerait un homme en échange de son âme  » (Matthieu 16:26)

Je m’y associe aussi. Bien que je croyais au Seigneur, je ne vivais pas Ses paroles et j’avais un désir constant de vivre en dépassant les autres. J’ai même rêvé d’obtenir la célébrité et la richesse. Travailler dur pendant des décennies m’a épuisé ; pourtant la vie est pleine d’épreuves et de vicissitudes, et finalement ma vie est juste comme un rêve charmant. J’ai auparavant vécu une vie aisée, mais je l’ai perdue soudainement et je suis revenue au point de départ. C’est ma douleur. Alors, ce que nous possédons est-il éternel ?

Le Seigneur Jésus a dit, « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. » (Matthieu 24:35). Le Seigneur Jésus est notre Seigneur et notre Dieu. Ses mots paroles et Sa vérité coexistent. Une fois, le Seigneur nous a enseigné « Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé » (Matthieu 23:9-12). Le Seigneur Jésus est Christ, mais Il n’est pas venu afin de profiter d’un poste élevé ou de la richesse. Il a personnellement goûté aux souffrances du monde. Il nous a sauvé avec Sa propre vie et il s’est comporté comme notre exemple et guide en nous permettant de sous-entendre ce qu’Il a et est. Mais ayant été corrompus par Satan, nous cherchons aveuglément à être meilleur que les autres. Nous cherchons la célébrité et le gain, et le statut pour satisfaire nos désirs ambitieux. En le faisant, nous allons à l’encontre des exigences du Seigneur. Puisque nous cherchons de cette façon, est-ce que nous rêvons un rêve charmant et est-ce que nous travaillons dur en vain ?

Aux derniers jours, comment est-ce que nous réussissons à garder les paroles de Dieu et à vivre devant Dieu ? Le Seigneur Jésus nous a dit, « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). A travers les mots du Seigneur, nous savons que Dieu nous donnera plus de vérités quand Il reviendra aux derniers jours. Ces vérités sont notre guide sur notre chemin de vie ; elles peuvent nous libérer de nos tendances corrompues ; elles peuvent nous purifier et nous conduire au royaume de Dieu. Nous jouirons d’une vie céleste sur terre ! Ainsi, le retour du Seigneur est notre espoir de salut. Ce n'est qu'en rencontrant le retour du Seigneur que nous pouvons espérer être sauvés et être enlevés dans le royaume des cieux. Maintenant, la plupart des prophéties du retour du Seigneur sont passées donc il faut être prudent, garder un cœur d’humble recherche, et écouter la voix de Dieu. C’est seulement ainsi que nous pouvons accueillir le retour du Seigneur. Comme le Seigneur Jésus a dit, « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). Êtes-vous prêts à assister au repas de noces de l’Agneau ?

Traduction par Kirsten Gallagher

Contactez-nous

Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et c'est le moment crucial d'accueillir le retour du Seigneur. Si vous souhaitez accueillir le Seigneur avant les grandes catastrophes et être enlevé devant le trône de Dieu, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.