Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Évangile du jour – Qu’est-ce qui est réellement sauvé ?

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ephésiens 2:8 Réflexion sur le verset du jour Après avoir …

19 April 2019

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Ephésiens 2:8

Réflexion sur le verset du jour

Après avoir lu le verset suivant dans l’Écriture : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » (Romains 10, 9). Beaucoup de frères et sœurs dans le Seigneur pensent alors : Le Seigneur Jésus a été crucifié comme offrande expiatoire pour nos péchés afin de nous racheter, alors nous avons déjà été sauvés à cause de notre croyance en Lui. Par conséquent, il n’y a pas besoin de recevoir d’autre salut. Et nous serons enlevés dans le royaume des cieux quand le Seigneur viendra. Ce point de vue est-il correct ? Avons-nous été vraiment sauvés en acceptant la rédemption du Seigneur Jésus ? Et qu’est-ce qui est réellement sauvé ? Si nous n’avons pas d’idées claires sur cette question, nous manquerons facilement l’occasion d’être sauvés par Dieu.

Les Écritures disent : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Ephésiens 2, 8). À partir de ce verset, nous pouvons voir que : Être sauvé, d’une part, fait référence au salut de Dieu venant sur l’homme, et d’autre part, cela signifie que l’homme acquiert le salut qui lui est donné librement par Dieu à cause de sa croyance. C’est-à-dire que lorsque l’œuvre salvatrice de Dieu vient sur l’homme, celui-ci acquiert le salut de Dieu tant qu’il croit et Le suit. Tout comme au début, lorsque l’humanité était corrompue, elle ne savait pas comment vivre sur terre et elle ne savait pas non plus ce qu’étaient les péchés, encore moins savaient-ils comment adorer Dieu. Il y a le risque que l’humanité soit capturée par Satan à tout moment. Par conséquent, Dieu a commencé Son œuvre de salut parmi les hommes. À l’ère de la Loi, par l’intermédiaire de Moïse, Dieu a promulgué des lois et des commandements, a conduit Son humanité nouvelle-née à vivre sur la terre, prenant soin d’elle pour sa nourriture, ses vêtements, son abri et son transport, lui apprenant comment s’entendre avec les autres, comment L’adorer et Le servir, comment Lui offrir des sacrifices et comment abattre les taureaux et les chèvres pour expier ses péchés. Si les gens suivaient les lois établies par l’Éternel Dieu, ils étaient bénis par Dieu. Au cas contraire, ils étaient punis par Dieu en subissant par exemple la lapidation ou le fait d’être brûlés par le feu céleste. Par conséquent, à l’ère de la Loi, l’œuvre de Dieu consistait à utiliser les lois pour contraindre les gens à agir et à les justifier ou à les condamner, afin que les gens puissent connaître leurs péchés. À cette époque-là, quiconque en appelait au nom de l’Éternel et suivait Ses lois était béni et sauvé par Dieu. De même que Joël 2, 32 le dit : « Alors quiconque invoquera le nom de l’Éternel sera sauvé ». Cela explique la signification d’être sauvé à l’ère de la Loi.

Cependant, nous savons tous que même si les gens savaient quels étaient les péchés selon les lois établies par l’Éternel Dieu, les poisons de Satan étaient déjà plantés en eux après leur corruption par Satan. En conséquence, à la fin de l’ère de la Loi, les gens ont tous échoué dans le respect de la loi et ont perdu la crainte de Dieu dans leur cœur, au point qu’ils sacrifiaient des animaux aveugles ou boiteux sur l’autel de l’Éternel Dieu. Si cela continuait, ils risquaient d’être condamnés et exécutés par la Loi. Pour sauver l’homme et lui permettre de se libérer de ces contraintes et de la condamnation des lois, Dieu s’est personnellement fait chair et a été cloué sur la croix pour servir d’offrande expiatoire pour le péché. Et Il débuta la nouvelle œuvre du salut. Dès lors, ceux qui ont cru et accepté le Seigneur Jésus ne seraient pas condamnés pour le fait de ne pas pouvoir respecter la Loi. Plutôt, leurs péchés ont été pardonnés en raison du salut du Seigneur Jésus. Pendant ce temps, ils vivaient dans la grâce, la paix et la joie accordées par le Seigneur. Au contraire, les gens, comme les principaux sacrificateurs et les scribes qui ont servi l’Éternel et les Juifs qui les ont suivis, ont obstinément gardé les lois de l’Ancien Testament et n’ont pas du tout admis que le Seigneur Jésus soit Dieu, encore moins ont-ils accepté la rédemption par le Seigneur Jésus. Au lieu de cela, ils ont cloué le Seigneur Jésus à mort sur la croix, de sorte qu’ils ont offensé le tempérament de Dieu et sont tombés sous la punition et la malédiction de Dieu. En fin de compte, ils ont perdu leur chance de recevoir le salut du Seigneur.

À l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a pardonné nos péchés et nous avons été sauvés par notre foi. Cependant, cet expression « être sauvé » signifie seulement que nos péchés sont pardonnés et que nous ne serons ni condamnés ni mis à mort par la loi. Cela ne signifie pas que nous avons été purifiés et libérés de l’esclavage et des liens du péché, et encore moins que nous puissions entrer dans le royaume des cieux. C’est parce que notre nature pécheresse est encore profondément enracinée en nous. En cela, nous commettons encore sans le savoir des péchés et résistons à Dieu, vivant dans l’esclavage du péché. Proposons quelques exemples : Nous savons tous que le Seigneur Jésus nous a appris à être tolérants et patients avec les autres et à aimer notre prochain comme nous-mêmes. Cependant, étant donné que d’autres affectent nos propres intérêts et nous-mêmes, nous avons souvent des préjugés à leur égard. Alors nous ne pouvons pas les supporter ou les traiter avec amour mais même continuer à les haïr à l’intérieur de nous-même. Le Seigneur nous a appris à être purs et honnêtes comme les petits enfants quand nous parlons et agissons. Mais pour protéger nous-mêmes et notre propre statut, nous mentons toujours et trompons. Le Seigneur nous a appris à rendre grâce en tout. Mais en cas de circonstances défavorables ou de désastres, nous nous plaignons sans le savoir et nous comprenons mal Dieu, et nous perdons même la foi en Dieu. Les Écritures disent : « et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12, 14). Le Seigneur est saint. Mais maintenant, nos tempéraments sataniques corrompus n’ont pas été éliminés et nous n’avons pas été purifiés, alors comment pourrions-nous être en mesure de venir à la présence du Seigneur ? Comment pour

Alors, qu’est-ce que réellement être sauvé ? Lisons ces mots. Dieu dit : « car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais le tempérament corrompu des hommes demeurait. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas supprimée et demeurait en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais l’homme était incapable de résoudre le problème de comment ne plus pécher, de rejeter à jamais sa nature pécheresse et d’être transformé. Cela lui posait toujours problème. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause du travail de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur vieux tempérament satanique corrompu. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés du tempérament satanique corrompu afin que la nature pécheresse des hommes débarrasse à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes de changer. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que le tempérament des hommes puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils rejettent le tempérament satanique corrompu, se dégagent de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi se libèrent pleinement du péché. Alors seulement le salut des hommes sera complet » (Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »). « Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »).

A partir des paroles de Dieu, nous pouvons voir que dans l'ère de la Grâce du Seigneur Jésus fit juste l’achèvement de l’œuvre de rédemption de l’humanité, mais Il ne fit pas l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme, et notre saleté et notre corruption existent encore en nous. Donc, si nous restons à l’ère de la Grâce, nous ne pouvons être pardonnés que de nos péchés. Mais puisque notre nature pécheresse reste enracinée en nous, nous révélons toujours sans fin notre tempérament satanique corrompu. Ainsi, nous ne pouvons jamais atteindre la purification et n’avons aucune chance d’entrer dans le royaume de Dieu. Par conséquent, si nous souhaitons atteindre la purification et être complètement libre de l'influence de Satan, nous avons encore besoin que Dieu fasse une autre étape de l’œuvre consistant de jugement et purification pour nous transformer. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons rejeter nos tempéraments sataniques corrompus et retrouver la ressemblance originelle des premières créatures humaines. Alors seulement nous serons vraiment sauvés. Par conséquent, nous devons sortir de l’ère de la Grâce pour accepter et obéir à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et faire l’expérience de l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons être purifiés et sauvés par Dieu complètement. Cela accomplit également ce que dit la Bible : « à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1Pierre 1, 5).

Au vu du partage ci-dessus, nous savons qu’à l’ère de la Loi, l’homme pourrait être sauvé grâce à son obéissance à la Loi. Cependant, cette œuvre à l’ère de la Loi n’était que le début de l’œuvre du salut, qui ne faisait que rendre les hommes conscients de leurs péchés, mais les hommes n’avaient pas vraiment été sauvés grâce à cela. Puis, à l’ère de la Grâce, en raison de leur croyance dans le Seigneur, les hommes pouvaient obtenir le salut du Seigneur et se faire pardonner leurs péchés s’ils venaient devant Lui pour se confesser après avoir péché. Mais comme la racine des péchés commis par les hommes n’avait pas encore été résolue, ils pouvaient encore pécher et résister à Dieu. Ainsi, les hommes n’avaient pas vraiment été sauvés. Cependant, à la fin des temps, le Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, a exprimé diverses vérités et a accompli l’œuvre du jugement et du châtiment pour éliminer les péchés. Cette œuvre vise à sauver l’homme complètement de l’influence de Satan. Donc, seulement si nous suivons les pas de Dieu et acceptons Son jugement de la fin des temps, nous pouvons être complètement sauvés. À ce moment-là, les personnes qui ont dévotement servi l’Éternel Dieu se sont tenues au fait. Ils ont rejeté le salut du Seigneur Jésus et ont souffert de la peine d’une destruction à la fin. De même, si nous restons fidèles au point de vue : « nous avons été sauvés à cause de notre croyance au Seigneur Jésus, alors nous serons enlevés dans le royaume des cieux quand le Seigneur reviendra », et refusons le salut de Dieu dans les derniers jours, alors ne perdrons-nous pas la dernière occasion d’être sauvé comme ceux qui ont rejeté l’œuvre du Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce ? Apocalypse 14, 4 dit : « ils suivent l’agneau partout où il va. » Cela prouve que l’œuvre de Dieu ne reste pas figée à une certaine étape mais progresse toujours. Seuls ceux qui suivent les traces de l’Agneau sont les vainqueurs. En fin de compte, puissions-nous mettre de côté nos idées et être ceux qui suivent les traces de l’Agneau, afin d’accepter le salut de Dieu des derniers jours et d’assister au merveilleux festin.

Vous pouvez consulter notre verset biblique du jour pour enrichir votre vie spirituelle.

Recommandé:

Qu’est-ce que le salut ? Une fois sauvé, sommes-nous sauvés pour toujours ?

Quelle est la différence essentielle entre être sauvé et le salut ?

Évangile du jour – Qu’est-ce qui est réellement sauvé ?

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

Être sauvé
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Évangile du jour

Évangile du jour

L'Évangile du jour fournit le texte de l'Évangile du jour, accompagné d'une méditation de cela. Les versets du jour peuvent vous aider à maintenir une relation intime avec Dieu.

Évangile du jour – Celui qui aime Dieu aime aussi son frère

Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. 1 Jean 4:21 Réflexion sur le verset du jour Ce verset nous dit que ceux qui aiment Dieu aimeront leurs …

26 mars 2019 7 min de lecture
Évangile du jour – Celui qui aime Dieu aime aussi son frère

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?