Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

A cause de la persécution de ma foi en Dieu Tout-Puissant par le PCC, je suis devenue une exception à l’école

Je m'appelle Dandan et j'ai 24 ans. Depuis mon enfance, j'étais l'une des meilleures élèves de ma classe. Cependant, j'avais un gros problème de stress qui me rendait extrêmement nerveuse à chaq…

8 November 2018

Je m'appelle Dandan et j'ai 24 ans. Depuis mon enfance, j'étais l'une des meilleures élèves de ma classe. Cependant, j'avais un gros problème de stress qui me rendait extrêmement nerveuse à chaque fois que je passais un examen. Parfois, j'allais aux toilettes plus de 10 fois juste une heure avant l'examen, et mon visage devenait tout rouge pendant que mon cou se gonflait avant la fin de l'examen. Il m’arrivait même des fois de verser des larmes secrètement. Mes parents m'emmenaient chercher des traitements ici et là, mais sans succès. Plus tard, ma mère a accepté le salut des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Puis elle m'a prêché l'évangile et m'a appris à prier et à compter sur Dieu quand j'étais confronté à des problèmes. Le jour de l'examen d'entrée à la fac, j'étais si nerveuse et je voulu aller aux toilettes au moment où je pris place dans la salle d'examen. J'ai parlé à Dieu Tout-Puissant de ce qu'il y avait dans mon cœur : « Ô le seul vrai Dieu qui a créé les cieux, la terre et toutes choses ! Je suis très nerveuse et je souffre en ce moment. Calme mon cœur et ne me rend plus nerveuse pour que je puisse faire de mon mieux. » De façon inattendue, une chose miraculeuse s'est produite : J’ai sentis dans mon cœur la paix que je n'avais jamais ressentie auparavant, au point ou ce n'est qu'à la fin de l'examen que j'ai ressentis le besoin d’aller aux toilettes. J'ai remercié et loué Dieu du plus profond de mon cœur. Deux mois plus tard, j'ai reçu la lettre d'acceptation de l'université, et ma famille était très enthousiaste. Pendant les vacances d'été, ma mère me lisait la parole de Dieu chaque fois qu'elle était libre, et je lisais aussi moi-même la parole de Dieu. Peu à peu, j'ai compris la volonté de Dieu de sauver l'humanité.

Plus tard, je suis allé étudier dans un autre endroit. Face à la comparaison entre les camarades de classe et les tendances sociales, je m’étais aussi profondément impliqué sans m’en rendre compte. Comme je n'avais pas contacté l'église locale, je ne pouvais ni lire la parole de Dieu ni assister à la réunion. A cette époque, je me sentais très vide et misérable, mais je ne pouvais que souvent prier Dieu. Enfin, les frères et sœurs de l'église locale sont entrés en contact avec moi après le Nouvel An chinois de 2012, et ainsi j'ai obtenu le livre de la parole de Dieu et j'ai recommencé à nouveau à vivre la vie de l'église. A la réunion des frères et sœurs et moi, nous avons tous parlé librement, et j’ai été très enrichie et ravie. Nous n'étions pas une famille, mais nous étions aussi proches qu'une famille. Comme j'ai vu que tous mes camarades de classe luttaient dans leur vie vide et dépravée, j'ai voulu leur prêcher l'évangile de Dieu des derniers jours. Cependant, je manquais de connaissance et de vérité, alors j'ai demandé aux sœurs de l'église de leur prêcher l'évangile. Une nuit d'avril 2013, j'ai invité deux sœurs de l'église pour témoigner de l'œuvre de Dieu dans les derniers jours. Mes colocatrices nous ont accueillis avec un visage souriant quand nous sommes entrées. Au début, nous discutions de nos études et de nos vies, et nous parlions très agréablement. Une de mes colocataires, comme sa grand-mère était une croyante en Jésus, partait à l'église depuis son enfance avec sa grand-mère, et donc elle s'intéressait davantage à la Bible. A cet effet, nous avons parlé de quelques histoires dans la Bible, comme Noé construisant l'arche, l'incendie de Sodome, le peuple de Ninive se repentant dans le sac et les cendres, et ainsi de suite. Et nous avons aussi témoigné des trois étapes de l'œuvre de Dieu et lu la parole de Dieu Tout-Puissant « Dieu préside au destin de toute l’humanité ». Elle a été fascinée et a dit avec joie : « Les mots sont si grands ! Pourriez-vous m'emprunter ce livre ? » Puis on lui en a prêté un. Deux autres colocatrices ont également montrées un grand intérêt et ont posées quelques questions. Cependant, comme il était trop tard, nous avons décidé d’échangé dans deux jours. Après que nous soyons sortis du dortoir, les sœurs et moi avons continué à louer Dieu avec enthousiasme. Une sœur a dit : « C'est vrai que les brebis de Dieu entendent Sa voix ! »

Juste au moment où j'avais planifié de demander à mes autres camarades de classe d'écouter l'évangile de Dieu des derniers jours, une chose inattendue s'est produite. Le conseiller de notre département, le professeur Yan, a demandé à me parler. Dès que je suis entré dans son bureau, il m'a « chaleureusement » posé des questions sur mon travail de thèse, ma famille, l'environnement du dortoir, etc… Je pensais qu'il se souciait de savoir si nous pouvions vivre en harmonie les uns avec les autres, alors je lui ai donné les informations de chaque personne. En sortant du bureau, je me sentais perplexe dans mon cœur : Le professeur Yan est étrange aujourd'hui, car il ne s'était jamais inquiété pour moi ainsi auparavant. Quand je suis revenue au dortoir, j'ai senti que l'atmosphère était un peu bizarre. Mes colocatrices me regardaient tous et me demandaient : « Est-ce que le professeur Yan t'a demandé d'aller à son bureau ? » J'ai répondu : « Oui, le professeur Yan a demandé ma thèse. Qu'est-ce qui ne va pas ? » Elles ont dit : « Professeur Yan nous a aussi parlé seule à seule. Et il nous a demandé qui étaient les deux filles que vous avez amenées à notre dortoir cette nuit-là, et ce qu'elles ont fait et dit. » A ce moment-là, j'ai réalisé que ce que le professeur a fait était destiné à notre foi en Dieu et à la diffusion de l'évangile. Je me demandais : « Comment le professeur a-t-il su que des personnes étaient venues à notre dortoir ? En temps ordinaire, la porte du dortoir est grande ouverte et le dortoir a été cambriolé à plusieurs reprises, mais personne ne s'en est soucié. En outre, il y avait certains des étudiants qui se battaient pendant que d’autres allaient au cybercafé et d’autres encore qui avaient une liaison amoureuse, mais personne ne s'en souciait. Cependant, pourquoi était-il si sensible aux croyants en Dieu ? Et il a même interrogé ceux qui ont écouté l'évangile. Il s'est vraiment creusé la cervelle. » Pour l'instant, je sentais que je vivais dans un environnement horrible sans aucune liberté. Comme le dit Dieu Tout-Puissant : « Aujourd’hui, Dieu est revenu au monde pour accomplir Son œuvre. Son premier arrêt est le grand rassemblement des dirigeants dictatoriaux : la Chine, le bastion ardent de l’athéisme. Dieu a conquis un groupe de personnes par Sa sagesse et Sa puissance. Au cours de la période, Il est chassé par le parti au pouvoir en Chine par toutes sortes de moyens et soumis à de grandes souffrances, sans nulle part où poser Sa tête et incapable de trouver un abri » (Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité »). J'ai réalisé que c'était une bataille dans le monde spirituel. Là où il y a la diffusion de l'évangile de Dieu, il y a la perturbation de Satan. Satan est l'ennemi de Dieu. Comment pourrait-il être prêt à laisser les gens qui sont trompés par lui accepter le salut de Dieu ? Alors j'ai tout de suite prié Dieu : « Cher Dieu, l'environnement vient sur moi de Ta permission. C'est le moment pour Toi de me mettre à l'épreuve. Le professeur ne me laissera certainement pas partir. Puisses-tu me donner la foi de tenir le témoignage devant la tentation de Satan ! »

Quelles prières Dieu n’écoute-t-Il pas Comment prier en accord avec la volonté de Dieu

Comme je m'y attendais, le lendemain, le professeur Yan m'a rappelé et m'a demandé d'aller à son bureau. Sur le chemin de son bureau, mon cœur battait violemment, et je ne pouvais que prier Dieu intérieurement : « Ô Dieu ! Je suis nerveuse car je ne sais pas ce que le professeur a su et quel en sera le résultat. Puisse mon cœur se taire devant Toi. Je ne te trahirais jamais comme Judas ! » Quand je suis entré dans le bureau, j'ai senti que l'atmosphère était très oppressante, même s'il n'y avait que le professeur Yan. Lui, avec un visage froid, m'a demandé de m'asseoir. Avant que je ne dise quoi que ce soit, il m'a parlé sérieusement avec un ton grave : « Écoute attentivement, je te lis les règles de notre fac et le système de gestion de notre pays dans les établissement d’enseignement supérieur. » Puis j'ai prié Dieu tout en écoutant, et j'ai pensé aux paroles de Dieu Tout-Puissant : « De tout ce qui se produit dans l’univers, il n’y a aucun domaine où Je n’ai pas le dernier mot. Qu’est-ce qui existe sans être dans Mes mains ? » (Extrait de « La première déclaration »). Je remercie Dieu pour Sa direction. Je me suis calmé progressivement et je ne me sentais plus nerveuse. Je savais que cette circonstance qui se présentait à moi ce jour-là grâce à la permission de Dieu. Par la « représentation » de l'enseignant, Dieu m'a fait voir clairement comment les écoles sous le contrôle du gouvernement du PCC résistent à Dieu. J'ai entendu qu'il y avait deux règles spécifiques : « Tous les étudiants des universités et collèges en Chine doivent apprendre la théorie marxiste, et les écoles doivent être gérées selon le matérialisme et toute activité religieuse doit être éliminée... Si des enseignants, y compris des enseignants étrangers, répandent les opinions religieuses en classe ou sur le campus, l'école a le droit de les expulser ou de les renvoyer. Si les élèves participent à des activités religieuses, ils doivent être éduqués en temps opportun ; ils seront enregistrés comme démérités ou expulsés en fonction de la gravité du cas. Dans les cas graves, on ne peut pas obtenir un certificat de fin d'études et un diplôme de baccalauréat. » En entendant cela, j'étais en colère. La soi-disant politique selon laquelle « les citoyens ont la liberté de croyance religieuse », la Constitution de la République populaire de Chine n'est qu'une rhétorique pour le public, et c'est un mensonge qui trompe les peuples du monde. Pourtant, à l'intérieur, il devrait avoir de tels documents secrets pour restreindre la liberté personnelle. C'est vraiment incroyable ! Jusque-là, je ne savais pas que le gouvernement du PCC utilise non seulement le matérialisme pour dévorer idéologiquement l'âme de l'homme afin que l'homme nie l'existence de Dieu dans son cœur et s'accroche à l'évolutionnisme pour résister à Dieu, mais il adopte aussi des moyens politiques pour restreindre les enseignants et les étudiants qui ont des croyances religieuses, même sans exclure les enseignants étrangers. Comme dit Dieu Tout-Puissant : « Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le jeune cœur de l’homme, enseignant des sophismes à l’homme tels que : “apprends de la science et de la technologie, réalise les Quatre modernisations, il n’y a pas de Dieu dans le monde”. Non seulement cela, mais il a proclamé à plusieurs reprises : “Construisons une belle patrie grâce à notre travail laborieux”, demandant à tous d’être prêts à servir leur pays dès l’enfance. L’homme a été inconsciemment porté devant lui qui, sans hésitation, s’est réservé tout honneur (se référant à Dieu tenant toute l’humanité dans Ses mains). Pas une seule fois n’a-t-il eu honte ou une impression de honte. En outre, il a emprisonné sans honte le peuple de Dieu dans sa maison, alors qu’il sautait comme une souris sur la table et forçait l’homme à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! » (Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) »). C'est à travers cette expérience que j'ai eu un peu de compréhension de la Parole de Dieu. Il n'y a pas de faute dans la divulgation. Les gens qui vivent en Chine, un pays athée, sont forcés de recevoir l'éducation de l' « athéisme », de l' « évolutionnisme » et du « matérialisme ». Ils ne savent jamais qu'il y a Dieu, et encore moins qu'ils croient en la souveraineté de Dieu. La plupart d'entre eux prennent une attitude de mépris quand l'évangile de Dieu vient sur eux, et ils ne veulent toujours pas recevoir le salut de Dieu même s'ils ont vu les œuvres de Dieu. Ils croient encore aux erreurs de Satan, et pensent qu'ils peuvent créer une belle patrie par leurs propres mains, mais ils finissent par être malheureux et épuisés physiquement et mentalement. Si l'enseignant n'avait pas divulgué le secret, personne ne connaîtrait un tel système de gestion du gouvernement du PCC dans l'école, et je serais quand même trompé par lui. Voyant l'arrangement sage de Dieu, je n'ai plus rejeté un tel environnement, mais j'ai apprécié Dieu du fond de mon cœur.

Puis, le professeur rétrécit les yeux comme s'il souriait et me demanda : « Dis-moi, Dandan. Qui sont ses filles ? Où habitent-elles ? Comment les connais-tu ? Où vous réunissez-vous ? … » J'ai prié Dieu et je ne lui ai pas répondu. Et puis il m'a menacé d'un sourire insidieux : « Nous savons non seulement que tu amènes quelques personnes au dortoir et prêché l'évangile, mais nous savons aussi que tu sors souvent seule pour assister aux réunions, et nous connaissons même clairement l'heure spécifique. Ne crois pas qu'on ne sait rien. Si tu continues à prêcher l'évangile à l'école, ton certificat de fin d'études et ton diplôme de baccalauréat seront un problème ! Cette année, le ministère de l'Éducation a ordonné que 5% des élèves ne reçoivent pas le certificat de fin d'études et le diplôme de baccalauréat. Je pense juste à qui ne recevra pas le certificat. Tu ferais mieux de bien te conduire ! » J'étais étonné qu'il puisse en savoir autant. Et il poursuivit : « Peu importe comment je le sais. Puisque je te le dis, j'ai sûrement des preuves concluantes. Tu ne le sais peut-être pas, mais notre pays a porté une attention particulière à la question des croyances religieuses. Il incombe au Bureau de la sécurité nationale et à l'organisation du Comité du Parti de s'assurer que les citoyens ont une pensée correcte et une position claire pour soutenir la dictature du parti unique du Parti Communiste Chinois. » Ce n'est qu'alors que j'ai su qu'il y avait tant de regards derrière moi tous les jours. Pour maintenir sa dictature, le PCC a en fait adopté un moyen aussi méprisable. Il espère vainement contrôler le peuple sous son domaine pour que l'homme perde le salut de Dieu et finisse par aller en enfer avec lui. C'est vraiment haineux et terrible ! En pensant à ces graves conséquences, je me suis sentie un peu passive, parce que mes longues années d'études difficiles n'ont été que pour obtenir un diplôme et trouver un bon emploi. Comment pourrais-je faire face à mes parents et à ma famille si je ne pouvais pas recevoir un certificat de fin d'études ? Pendant que je réfléchissais, les larmes ne manquaient de coulaient à flots. J'ai immédiatement prié Dieu de me conduire et de garder mon cœur. Puis je me suis souvenue des Paroles de Dieu : « En tout temps, Mon peuple doit être sur ses gardes contre les plans rusés de Satan, protégeant pour Moi la porte de Ma maison,[…] ce qui vous empêchera de tomber dans le piège de Satan, auquel cas il sera trop tard pour les regrets » « Tu ne devrais pas avoir peur de quoi que ce soit. Peu importe combien de difficultés et de dangers tu rencontres, tu resteras stable devant Moi ; ne laisse rien te gêner afin que Ma volonté puisse être réalisée. Ce sera ton devoir…». Les Paroles de Dieu m'ont donné la foi. Je savais que c'était le tour de Satan, et tout est dans la souveraineté de Dieu. La question de savoir si je pouvais recevoir le certificat de fin d'études serait déterminée par Dieu. Je ne devrais pas tomber dans le plan de Satan. Plus tard, Dieu a fait une sortie pour moi : Le professeur n'a rien dit et m'a laissé partir.

Pages: 1 2

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Persécution des chrétiens

Persécution des chrétiens

La rubrique « Persécution des chrétiens » rassemble des témoignages de chrétiens persécutés qui ne trahissent pas Dieu.

Se décider à suivre le Seigneur sur le chemin de la Croix

Quand j’avais 16 ans, j’étais de santé fragile et souvent malade. Ma mère me disait : « Crois en Jésus ! » Alors j’ai décidé d’assister à des réunions se tenant près de chez moi. A …

25 avril 2018 7 min de lecture
Se décider à suivre le Seigneur sur le chemin de la Croix

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?