Menu

J’ai trouvé comment remporter la victoire sur le péché

Un livre m’a redonné espoir

Un jour j’ai raconté ma situation spirituelle à sœur Zhou. Je lui ai expliqué avec tristesse : « Je ne sens pas la présence du Seigneur. Le désespoir envahit mon esprit. Je vis souvent dans le péché et je suis incapable de m’en défaire. Je ne sais vraiment pas comment emprunter le chemin qui s’offre à moi. » Sœur Zhou m’a réconfortée : « J’étais dans le même état que toi. Puis j’ai lu un beau livre, et ce que j’y ai lu a apaisé ma souffrance et ma confusion. Cela a décuplé ma foi, et j’ai également appris à suivre le chemin qui s’offre à moi. » Puis sœur Zhou a sorti un livre de son sac, me l’a tendu et m’a conseillé de le lire attentivement.

Le lendemain, pendant que je faisais mes dévotions avec ma sœur, j’ai ouvert le livre que m’a donné sœur Zhou et ai lu les paroles de ce passage : « Les hommes […] leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifiait pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble » (« Le mystère de l’incarnation (4) »).

lire la parole de Dieu

Ce que je lus illumina subitement mon cœur, et je m’exclamai avec joie : « Dieu n’a pas encore fait l’œuvre de rejeter le tempérament corrompu de l’homme, alors l’homme a été incapable de ne plus pécher. En vérité ! Si Dieu n’avait pas réalisé Son œuvre, il nous serait impossible de résoudre nos péchés malgré tous nos efforts. » Ma sœur acquiesça. Puis nous avons poursuivi notre lecture : « Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude » (« Le mystère de l’incarnation (4) »).

Je m’exclamai enjoué : « Les paroles “le chemin de la croissance dans la vie”, “la façon de changer leur tempérament”, “rejeter leur tempérament satanique corrompu”, “les hommes recevront le salut en plénitude” mentionnées ici définissent tout ce qui nous préoccupe le plus. Nous avons l’espoir d’être libérés de l’esclavage du péché et être purifiés ! » Ma sœur déclara également ravie : « Ces paroles sont magnifiques ! Aucun personnage spirituel n’est capable de prononcer de telles paroles. Il pourrait très bien s’agir de paroles divines ! » Plus nous lisions, plus nous nous sentions transportés de joie. Puis nous continuâmes à lire : « Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devint chair à nouveau et, avec cette incarnation, Il acheva l’ère de la Grâce pour inaugurer l’ère du Règne. Tous ceux qui sont capables d’accepter la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront, de plus, accepter personnellement les conseils de Dieu » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). J’étais enchantée, et mes mains, qui tenaient le livre, tremblaient légèrement. Les larmes aux yeux, j’ajoutai : « Le Seigneur est de retour ! Le Seigneur est déjà de retour ! Il apporte une nouvelle ère et accompli une nouvelle œuvre ! » Ma sœur renchérit également enchantée : « Oh oui, seul Dieu peut prononcer de telles paroles, et seul Dieu peut mener l’humanité vers une ère nouvelle. » Je répliquai : « j’irai voir sœur Zhou et je lui en demanderai plus. » « Parfait ! » répondit ma sœur.

L’humanité a besoin du jugement de Dieu

Je me rendis chez la sœur Zhou pleine d’espoir, mais trouvai porte close. Je me renseignai auprès du voisinage qui m’apprit que sœur Zhou était retournée dans sa ville natale.

Une semaine plus tard, ma cousine et son mari (ils sont chrétiens tous les deux) sont venus rendre visite à ma mère. Après un instant, ma sœur a introduit sœur Zhou dans la pièce. Sœur Zhou a demandé en souriant : « Sœur Li, qu’as-tu pensé du livre que je t’ai donné récemment ? » J’ai répondu avec enthousiasme : « je l’ai lu, et ai appris que le seigneur était de retour avec une œuvre nouvelle. Nous avons maintenant l’espoir d’être libérés du péché. Pourtant, il y a beaucoup de choses que je n’ai pas comprises. S’il vous plaît communiquez encore avec nous. » Sœur Zhou répondit en souriant : « remercions Dieu de nous guider. Il est vrai que les brebis de Dieu écoute Sa voix. Tu as raison. Nous avons l’espoir de nous libérer du péché. Notre Seigneur Jésus est revenu en tant que chair avec une œuvre nouvelle. Il a énoncé beaucoup de paroles pour juger, châtier et purifier l’homme, afin qu’il puisse briser les liens du péché. En fait, tu retrouves les déclarations de Dieu Tout-Puissant, le Christ des derniers jours, dans le livre que je t’ai donné. Lisons-le ensemble. » Je tendis le livre à sœur Zhou. Elle l’ouvrit alors et lut : « Bien que Jésus ait beaucoup œuvré parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme ; Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan n’exigeait pas seulement de Jésus qu’Il devienne le sacrifice d’expiation et qu’Il porte les péchés de l’homme, mais aussi que Dieu œuvre de façon plus grande encore pour entièrement débarrasser l’homme de son tempérament corrompu par Satan. Et donc, à présent que l’homme a été pardonné pour ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement. Cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). « L’objectif des trois étapes de l’œuvre est le salut de toute l’humanité, ce qui signifie sauver totalement l’homme du domaine de Satan. Bien que chacune des trois étapes de l’œuvre ait un objectif et un sens différents, chacune fait partie de l’œuvre du salut de l’humanité et l’œuvre de salut de chaque étape est différente, réalisée selon les besoins de l’humanité » (« La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu »).

Sœur Zhou communia : « Selon les paroles de Dieu Tout-Puissant, nous savons que Son œuvre pour sauver l’humanité peut être divisée en trois étapes : l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. L’œuvre de ces trois étapes visent à sauver l’humanité. Durant l’ère de la Loi, Dieu a émis des lois par l’intermédiaire de Moïse pour guider l’homme à vivre correctement. Néanmoins, plus tard le peuple était de moins en moins enclin à suivre ces lois. Ils commencèrent tous à vivre dans le péché, ils étaient assujettis au péché, et étaient affligés et trompés par Satan. Dieu commença alors Son œuvre de l’ère de la Grâce selon les besoins de l’humanité. Au cours de l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a été cloué sur la croix pour racheter les péchés de l’humanité. Toutefois, Il accomplit uniquement l’œuvre de salut ; Il ne travailla pas à purifier l’homme de son tempérament corrompu. C’est la raison pour laquelle, le tempérament satanique qui est profondément ancré dans la nature humaine demeura. L’homme pèche et se confesse toujours aussi souvent, nous avons donc besoin que Dieu accomplisse une nouvelle œuvre, c’est là qu’intervient l’œuvre de l’ère du Règne opéré par Dieu Tout-Puissant. Au cours de l’ère du Règne, Dieu juge et purifie l’homme grâce à Sa parole, et nous conduit finalement à une destination merveilleuse. Bien que l’œuvre de chaque ère soit différente, le but de tout cela est de sauver l’homme, afin qu’il puisse se débarrasser des liens du péché et vivre dans la lumière de Dieu. »

Ma mère était perplexe et demanda : « Dans les réunions, notre dirigeant d’église nous a dit, “tant que nous cherchons le Seigneur et que nous nous dépensons pour Lui, et souffrons et payons le prix, nous gagnerons l’approbation du Seigneur.” Pourquoi est-il encore nécessaire au Seigneur d’œuvrer à châtier et juger l’homme ? »

Sœur Zhou sourit, et dit : « Lisons la parole de Dieu Tout-Puissant. Dieu dit : “Que l’homme puisse être sauvé ou non ne dépend pas de la quantité du travail qu’il fait ou de sa dévotion, mais reste plutôt déterminé par le fait qu’il connaisse ou non l’œuvre du Saint-Esprit, qu’il puisse mettre la vérité en pratique ou non, et qu’il puisse rendre ses points de vue sur la quête conformes à la vérité on non” (« Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte »). »

« La parole de Dieu Tout-Puissant nous enseigne que le salut de l’homme ne dépend pas du travail qu’il effectue, ou de ce qu’il dépense et de ce qu’il abandonne, mais de sa capacité à pratiquer la vérité, et à se débarrasser de son tempérament corrompu. Bien que nous ayons beaucoup souffert en prêchant l’évangile, notre souffrance était pour la couronne, plutôt que pour l’amour, les louanges et le témoignage envers Dieu afin d’amener les gens devant le Seigneur, et encore moins pour accomplir Sa volonté. Nous nous trompons dans notre façon de croire en Dieu, et la manière dont nous nous dépensons est ternie par nos actions humaines. Quand souffrances et épreuves nous touchent, nous nous plaignons du Seigneur et nous Le trahissons encore. Nous pouvons donc observer que beaucoup de nos bonnes actions dans notre croyance en Dieu n’indiquent pas une transformation de notre tempérament, et encore moins que nous ayons été purifiés. Si on veut changer son tempérament et atteindre la purification, il est nécessaire d’accepter l’œuvre de jugement et de purification de Dieu Tout-Puissant – le Seigneur Jésus de retour. »

Ma cousine s’exclama : « Ton échange est merveilleux. Avant, nous ne faisions attention qu’au bon comportement extérieure, plutôt qu’à la transformation de notre tempérament. En fait, nous cherchions à obtenir la bénédiction de Dieu et à atteindre notre destination future par la souffrance. » J’ai dit : « Sans prendre connaissance de la parole de Dieu, nous ne pouvions nous rendre compte de cela. Sœur Zhou, enseignez-nous en plus sur la manière dont Dieu juge l’homme et purifie l’homme. »

Comment Dieu réalise Son œuvre de jugement

Sœur Zhou déclara : « Que Dieu soit remercié ! À propos de la vérité sur comment Dieu opère l’œuvre de jugement, Dieu Tout-Puissant nous a déjà apporté la réponse. »

Sœur Zhou me remit le livre de la parole de Dieu et déclara : « Sœur Li, pouvez-vous lire ces paroles pour nous ? » Je pris le livre et lus avec attention : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »).

Puis Sœur Zhou continua son échange : « Grâce à la parole de Dieu, nous avons vu que dans les derniers jours, Dieu a exprimé chaque facette de la vérité pour juger l’homme, révéler sa nature et son essence, disséquer ses pensées et ses idées, ses paroles et ses actes et soigneusement exposer ses motifs, ses intentions et l’impureté de ses actions, afin qu’il soit pleinement conscient de sa nature opposée à Dieu. Par exemple, nous croyons en Dieu seulement pour obtenir bénédictions et grâce, sans amour pour Lui ; nous voulons simplement faire affaire avec Dieu. Grâce à la révélation de la parole de Dieu, nous nous rendons enfin compte de notre nature corrompue, et même plus, connaissons la substance juste et sainte de Dieu, et ainsi nous pouvons volontairement mettre de côté nos désirs extravagants et obéir aux orchestrations et arrangements de Dieu. Quand le peuple accepte la vérité devenant sa vie et est purifié et conforme à Dieu, alors le résultat, l’expression de la parole de Dieu dans Son œuvre de jugement, est atteint. A partir de là, nous nous rendons compte également que quelle que soit la manière d’œuvrer de Dieu, l’unique dessein est le salut et le perfectionnement de l’homme. Si nous voyons seulement la clémence de Dieu, Son amour bienveillant, Sa tolérance et Sa patience comme des bénédictions et un moyen de salut, alors nous vivrons dans un état de péché le jour et de confession la nuit pour toujours. Compter sur la clémence pour obtenir le salut, ne permet pas de se défaire des liens du péché, et encore moins d’être sauvé. C’est pourquoi l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu dans les derniers jours est lié au besoin de l’homme, et représente le meilleur moyen pour nous de nous libérer de notre tempérament corrompu. »

Le mari de ma cousine ajouta : « Donc la miséricorde de Dieu et Son amour bienveillant seuls ne suffisent pas à libérer le tempérament corrompu de l’homme, alors que le jugement de Dieu et Son châtiment sont exactement ce dont nous avons besoin et sont une expression de Son amour véritable. » Je soupirai longuement, soulagée, et déclarai : « Dieu est vraiment puissant et sage ! » Ma sœur soupira émue : « Oui, quelle que soit la manière d’opérer de Dieu, c’est pour le salut de l’homme. L’amour de Dieu est véritable. Sœur Zhou, partagez vos expériences avec nous. »

réunion

Le jugement de Dieu mène au salut de l’homme

Sœur Zhou commença : « Bien, je vais vous raconter une de mes expériences. Quand j’ai commencé à croire en Dieu, j’étais zélée dans ma foi, j’ai rapidement été élevée au rang du dirigeant d’église. J’ai donc cru que ma foi était plus grande que celle des autres et que j’étais plus fidèle à Dieu qu’ils ne l’étaient. Je vivais dans un état d’autosatisfaction. C’est alors que lors d’une réunion, un leader supérieur plus âgé m’a traitée en disant : “Ces derniers temps, tu as travaillé sans apporter de résultats, et tu t’exprimes même avec arrogance et crois occuper une position supérieure. Tu devrais peut-être faire une pause dans la pratique de ton ministère et faire une introspection.” Bien que je n’aie rien dit sur le moment, j’étais sceptique au fond de moi. J’avais tellement travaillé et travaillé tellement dure sans aucune reconnaissance. Comment pouvait-il me traiter de la sorte ? Par conséquent, j’ai tenté de résister de toutes mes forces. Et plus tard, j’ai lu les paroles suivantes de Dieu : “Ceux qui n’aiment pas le chemin de la vie, qui n’exaltent pas Dieu et ne Lui rendent pas témoignage, qui complotent dans l’intérêt de leur propre statut, qui se vantent, ne sont-ils pas toujours les mêmes, encore aujourd’hui ? Quelle valeur y a-t-il à les sauver ? Que tu puisses être sauvé ne dépend pas de ton ancienneté ou de tes années de travail, et encore moins des qualifications que tu as accumulées. Cela dépend plutôt de ta recherche, si elle a porté des fruits ou non” (« Pratique (7) »). “L’homme ne M’a jamais aimé sincèrement. Quand Je l’exalte, il se sent indigne, mais cela ne l’oblige pas à essayer de Me satisfaire. Il tient simplement la position que Je lui ai donnée entre ses mains et la scrute ; insensible à Ma beauté, il persiste à se gaver des bénédictions de sa position. N’est-ce pas là la faiblesse de l’homme ? Quand les montagnes se déplacent, pourraient-elles faire un détour à cause de ta position ? Quand les eaux coulent, pourraient-elles s’arrêter devant la position de l’homme ? Le ciel et la terre pourraient-ils être renversés par la position de l’homme ?” Les paroles de Dieu étaient comme une épée à double tranchant, mettant clairement en lumière mes intentions et me laissant honteuse et humiliée. J’ai réalisé que je suivais simplement mes propres directives pendant mon ministère et que je renforçai ma position au détriment des autres plutôt que d’exalter Dieu et porter Son témoignage. Je prenais la place de Dieu. Grâce à la parole de Dieu, je me rendis compte que son tempérament juste ne permettait aucune transgression, et que Dieu détestait et rejetait ce genre de personnes. Au travers du jugement sévère de Dieu et de son châtiment, je commençai à m’examiner personnellement. Avant, mes efforts pour Dieu ne venaient pas vraiment du cœur mais de l’envie d’atteindre un statut afin d’être encensée et que mes frères et sœurs aient une haute opinion de moi, et ce dans l’unique but de paraitre supérieure. J’étais tellement égoïste et primaire. Effectuer mon devoir n’était pas fait dans le but de satisfaire Dieu, et moins encore par amour pour lui. Si ça n’avait pas été grâce au jugement et au châtiment de Dieu, je n’aurai jamais appris à me connaitre. C’est au travers de son jugement et de son châtiment, que j’ai pris conscience de sa sainteté.

Puis, je lis un peu plus la parole de Dieu, “Que j’aie un statut ou non, je me comprends maintenant. Si mon statut est élevé, c’est grâce à Ton exaltation, et s’il est bas, c’est à cause de Ton ordonnance. Tout est entre Tes mains. Je n’ai pas de choix ni de plaintes. […] Je ne pense pas au statut ; après tout, je ne suis qu’une créature. Si Tu me jettes dans le puits de l’abîme, dans l’étang ardent de feu et de soufre, je ne suis qu’une créature” (« Pourquoi ne voulez-vous pas être un faire-valoir ? »). Avec ce passage de la parole de Dieu, j’ai réalisé que je suis juste un petit être et que je devais obéir à Dieu en faisant fi de mes propres demandes ou choix. Que Dieu m’offre ou non un statut, je devais remplir mon devoir en tant qu’être créé pour Le satisfaire. Par Son jugement et Son châtiment, je m’aperçois que le jugement et le châtiment de Dieu sont la lumière qui sauve l’humanité, et qui peuvent purifier l’impureté présente dans ma foi en Dieu. À partir de là, j’étais plus disposée à accepter le jugement et le châtiment de Dieu afin qu’Il puisse effacer mon tempérament corrompu dès que possible. »

Je répondis excitée : « Sœur, votre expérience est réelle. Il s’agit effectivement du résultat acquis par l’œuvre de Dieu. Si nous souhaitons nous libérer des liens du péché, nous avons réellement besoin de jugement et de châtiment de Dieu, ou nous ne nous rendrons pas du tout compte de nos péchés, et ne pourrons encore moins nous en défaire. » Tout le monde dit que la parole de Dieu est pleine de sagesse ! Avec des larmes dans les yeux, sœur Zhou ajouta : « Merci à Dieu pour Sa miséricorde. Écoutons un chant de la parole de Dieu « Seuls ceux qui ont été purifiés entreront dans le repos ».

« 1. L’humanité de l’avenir comprendra toujours les descendants d’Adam et Ève, mais ils ne seront pas des humains vivant sous la domination de Satan. Plutôt, ils seront des gens sauvés et purifiés. Ce sera une humanité qui a été jugée et châtiée, une humanité sainte. Ces gens ne seront pas comme la race humaine telle qu’elle était à l’origine ; on peut presque dire qu’ils seront un tout autre genre d’humanité que l’étaient Adam et Ève au commencement.

2. Ces gens auront été sélectionnés parmi tous ceux qui ont été corrompus par Satan et, à terme, ils seront restés fermes pendant le jugement et le châtiment de Dieu ; ils seront le dernier groupe d’humains parmi l’humanité corrompue. Seuls ces gens seront en mesure d’entrer dans le repos final avec Dieu.

3. Ceux qui sont capables de tenir ferme pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu au cours des derniers jours, c’est-à-dire au cours de la dernière œuvre de purification, entreront dans le repos final avec Dieu ; de ce fait, ceux qui entrent dans le repos se seront tous libérés de l’influence de Satan et auront été acquis par Dieu après avoir subi Son œuvre de purification finale. Ces humains qui auront été finalement acquis par Dieu entreront dans le repos final » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux).

Après avoir écouté ce chant, j’étais encore plus convaincue que Dieu Tout-Puissant était notre Seigneur Jésus de retour. C’est seulement si nous suivons les traces de Dieu, acceptons l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu Tout-Puissant, sommes purifiés par l’œuvre du jugement et devenons ceux qui obéissent et aiment Dieu, que nous pourrons finalement entrer pleinement au repos de Dieu et tous ensemble.

À découvrir
Merveilleusement retrouvée avec le Seigneur, j’ai trouvé la voie de la délivrance du péché
Le pardon et la purification des péchés peuvent-ils avoir la même valeur ?

Contactez-nous

Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et c'est le moment crucial d'accueillir le retour du Seigneur. Si vous souhaitez accueillir le Seigneur avant les grandes catastrophes et être enlevé devant le trône de Dieu, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.