Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Être sauvé, est-ce que cela signifie recevoir le salut complet ?

Selon de nombreux chrétiens, quand nous acceptons le salut par la crucifixion du Seigneur Jésus, nous avons le salut complet et nous irons certainement au royaume des cieux quand le Seigneur reviendra. Néanmoins, être sauvé renvoie-t-il à recevoir le salut complet ? Cet article répondra à cette question.

31 May 2019

Concernant le salut, beaucoup de frères et de sœurs disent avec assurance : « La Bible dit : “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut” (Romains 10:9-10). Nous avons reçu le salut à la croix du Seigneur Jésus, et il nous suffit de croire sincèrement et de confesser nos péchés avec notre bouche pour être pardonnés : nous sommes déjà sauvés, nous aurons donc le salut complet quand le Seigneur viendra, nous entrerons indiscutablement dans le royaume des cieux. » Ce point de vue que nous avons là est-il vraiment correct ? Que nos péchés soient pardonnés et que nous soyons sauvés, est-ce que cela signifie vraiment que nous avons le salut complet ? Il faut vraiment que nous communiquions clairement sur cette question, car elle est directement liée à celle de notre entrée dans le royaume des cieux, qui est un point très important.

Tout d’abord, nous devons reconnaître que nous avons indéniablement reçu la rédemption du Seigneur Jésus. Cependant, le problème de notre nature pécheresse a-t-il été résolu ? Si Dieu pardonne nos péchés, est-ce que cela signifie que nous sommes maintenant purifiés ? En ce qui nous concerne, si nous regardons en nous-mêmes et si nous regardons la manière dont la plupart des frères et des sœurs autour de nous vivent leur vie, nous voyons que pour une vaste majorité d’entre nous, nous suivons les tendances de ce monde : quand nous rencontrons un problème, nous manquons de tolérance et de patience et nous sommes incapables de mettre en pratique les paroles du Seigneur. Nous sommes habitués à pécher dans la journée et à nous confesser le soir. Se peut-il vraiment que ceux d’entre nous qui pèchent très souvent soient déjà être entièrement sauvés ? Irons-nous réellement au royaume des cieux dans l’avenir ? Dans la Bible, il est raconté ceci : « En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours » (Jean 8:34-35). « Car je suis l’Éternel, votre Dieu ; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint » (Lévitique 11:44). « et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Ces versets nous montrent que Dieu est saint, que Son royaume est saint et qu’Il ne permettra pas à des gens impurs d’y entrer. Même si nos péchés sont pardonnés, notre nature pécheresse est encore en nous et nous ne sommes pas libérés de la servitude du péché. Nous vivons dans un cercle vicieux de péché et de confession, et nous ne sommes pas du tout purifiés. Nos fréquents péchés font de nous des serviteurs du péché. Comment un serviteur du péché pourrait-il entrer au royaume de Dieu ? Par conséquent, le raisonnement selon lequel voir ses péchés pardonnés signifie obtenir le salut complet et entrer dans le royaume des cieux ne tient pas.

Que signifie ici « être sauvé » ? Nous savons tous qu’à l’ère de la Loi, Dieu a édicté la loi et les commandements par l’intermédiaire de Moïse pour guider les Israélites dans leur vie sur terre. À cette époque, les Israélites devaient seulement respecter la loi et les commandements pour ne pas être condamnés. Les contrevenants devaient offrir un sacrifice pour expier leurs péchés, faute de quoi ils seraient punis. Les gens de ce temps-là se conformaient donc scrupuleusement à la loi et personne n’osait la violer. Vers la fin de l’ère de la Loi, les gens péchaient de plus en plus, car leur corruption par Satan était de plus en plus profonde. Il n’y avait plus de sacrifices assez longs pour expier leurs péchés, et tout le monde risquait d’être mis à mort conformément à la loi. Ne pouvant plus supporter de voir le peuple qu’Il avait créé se faire dévorer ainsi par Satan, Dieu s’est fait chair et est venu sur terre pour servir de sacrifice expiatoire des hommes en se faisant clouer sur la croix, sauvant ainsi les hommes d’une vie soumise à la loi. Depuis lors, il nous suffit de croire au Seigneur Jésus pour que nos péchés puissent être pardonnés. Nous ne subissons plus de condamnation pour ne pas avoir su respecter la loi : nous sommes sauvés par la rédemption du Seigneur. Il est donc clair qu’ « être sauvés », pour nous, c’est croire au Seigneur Jésus, être pardonnés pour nos péchés en nous repentant devant le Seigneur, et ne plus être susceptibles d’être mis à mort par la loi. En outre, cela signifie aussi pouvoir jouir de la paix, de la joie et de l’abondante grâce que nous accorde le Seigneur Jésus. Voilà ce que nous considérons communément comme signifiant vraiment « être sauvé » par la foi.

Lisons ensemble deux passages : « Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu. » (Extrait de « Concernant les appellations et l’identité »)

« Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. » (Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) »)

Ces deux passages nous indiquent que nous sommes effectivement sauvés par l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus, mais que ce salut signifie seulement que nos péchés sont pardonnés. Il ne signifie pas que nous sommes libérés de la servitude et de la domination du péché. Comme notre nature pécheresse existe toujours, il nous arrive souvent d’aller à l’encontre des enseignements du Seigneur, de suivre les passions de la chair et de commettre des péchés. Comme l’avait dit Paul : « j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi » (Romains 7:18-20). Les paroles de Paul font entendre la voix intérieure de chaque frère et de chaque sœur. Nous sommes souvent dominés par le péché, et nous manifestons toutes sortes de tempéraments sataniques corrompus. Par exemple, alors que le Seigneur exige que nous soyons des personnes honnêtes, il nous arrive souvent de mentir, de tromper les autres et de tricher pour notre propre avantage. Dans nos transactions interpersonnelles, nous conspirons les uns contre les autres en vue d’un profit personnel. Quand nous souffrons dans des épreuves, nous montrons encore une mauvaise compréhension de Dieu et nous lui faisons des reproches, et même, nous prenons nos distances par rapport à Lui ou nous Le trahissons. Quand l’œuvre de Dieu n’est pas conforme à nos notions, nous jugeons Dieu et Le condamnons à volonté. Nous suivons Dieu, mais nous suivons et adorons les hommes en même temps… Il nous est difficile de nous libérer de ce cercle vicieux du péché suivi de la confession. Nous ne sommes jamais capables de nous libérer de la servitude du péché, ni de nous soumettre à Dieu de façon absolue et d’être compatibles avec Lui. Comment peut-on appeler cela un salut complet ?

lire la Bible

Avons-nous encore l’espoir d’obtenir le salut complet et d’entrer au royaume de Dieu ? Certains versets de la Bible nous l’ont déjà révélé. Voyons cela de plus près. Il est écrit dans la Bible : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:48). « à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1:5). « voici, le juge est à la porte » (Jacque 5:9). Ces versets nous indiquent que le Seigneur Jésus reviendra dans les derniers jours et exprimera la vérité, Il accomplira une étape de l’œuvre pour juger et purifier l’humanité, pour nous sauver entièrement du péché, nous permettre d’échapper à la servitude du péché, et finalement, nous rendre compatibles avec Dieu. Nous deviendrons des gens qui craignent Dieu et qui se soumettent à Lui. Ce résultat doit être obtenu grâce à l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. Ce n’est qu’à travers le jugement et la révélation de la parole de Dieu que nous pouvons comprendre la vérité de notre corruption par Satan ainsi que notre nature et notre essence. Alors seulement, nous pouvons comprendre la droiture, la majesté et le tempérament inviolable de Dieu. Alors seulement, nous pouvons faire preuve d’un vrai remords et d’une vraie repentance, et être résolus à mépriser la chair et à renoncer à Satan. Nous pouvons alors développer un cœur qui craint Dieu ; nous pouvons rompre complètement avec l’influence néfaste de Satan, nous tourner entièrement vers Dieu et être gagnés par Dieu. À mesure que notre compréhension de la vérité s’approfondira, nous nous soumettrons à Dieu de plus en plus et nous pratiquerons de plus en plus la vérité. Ainsi, avant même de nous en rendre compte, nous serons entièrement libérés du péché et purifiés. Alors seulement, nous pourrons obtenir le salut complet et entrer dans le royaume de Dieu. Il est clair que c’est seulement lorsque nous acceptons le jugement et le châtiment des paroles de Dieu dans les derniers jours que nous pouvons comprendre la vérité, connaître Dieu, nous affranchir totalement de l’influence de Satan et rejeter le tempérament corrompu de Satan. Nous pouvons alors vivre de la vérité et de la parole de Dieu : telle est la vraie signification du salut complet. Cela suppose que nous priions davantage pour accueillir le retour du Seigneur et que nous recherchions avec humilité et écoutions attentivement « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises ». Alors seulement, nous pouvons accueillir la manifestation de Dieu, faire l’expérience de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, être purifiés et être entièrement sauvés. Grâces soient rendues au Seigneur — puisse le salut du Seigneur dans les derniers jours venir à nous bientôt !

En lire plus : Message de salut : la différence entre être sauvé et obtenir le salut

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Le salut et le plein salut

Le salut et le plein salut

Le salut et le plein salut

« Le salut et le plein salut » : Cette rubrique fournit des informations sur le salut et le plein salut et vous fait savoir la différence entre les deux.

Quelle est la différence essentielle entre être sauvé et le salut ?

Référence biblique : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). « Vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45).

19 novembre 2018 7 min de lecture
Quelle est la différence essentielle entre être sauvé et le salut ?

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?