Ne pas les dégoûter SVP

Ne pas les dégoûter SVP

Quelle créature parmi les images ci-dessus aimez-vous particulièrement quand vous les voyez ? En fait, la préférence de chacun est différente, tout comme leurs commentaires y afférents. Certains aiment les lions et les tigres féroces parce qu’ils possèdent des caractères impérieux et des postures agiles. Certains aiment les papillons à cause de leurs belles apparences et leurs formes souples. D’autres préfèrent les chiens en raison de leur fidélité admirable à leurs propriétaires. D’autres encore préfèrent les éléphants, qui sont bien plus tenaces que toutes les autres créatures des forêts tropicales. Il y en a aussi qui sont passionné par la douceur des zèbres et leurs alternances de rayures noires et blanches…

Il y a aussi des créatures que nous n’aimons pas. Nous ressentons un profond dégoût à leur égard et souhaitons même que les créatures de ce genre disparaissent sans perdre de temps. Tout comme le « bousier », montré dans l’image ci-dessus, ils roulent dans le tas de fumier chaque jour. Ça nous fait nauséeux dès qu’en voyant, se tenant à distance d’eux et ne voulant même pas qu’ils existent. Bien sûr, le « bousier » n’est qu’une parmi de nombreuses créatures qui rendent les gens dégoûtés, et parmi des milliards de créatures, il y en a encore beaucoup d’autres que nous n’aimons pas. Puisque la préférence et le sens esthétique de chacun ne sont pas les mêmes, nos attitudes envers les créatures sont naturellement différentes et le type de créature que nous détestons est également différent.

Il y a quelque temps, c’était l’été et les troènes étaient en pleine floraison. Quand j’entrais sous l’ombre des arbres, je respirais profondément et sentais un léger parfum de fleurs dans mon cœur. À la maison, lorsque j’ouvris la fenêtre, un parfum délicat de troènes se glissa dans la pièce à travers la gaze, et je me sentis bientôt comme dans un monde de fleurs… Aussi magnifique que les troènes étaient, malheureusement, je ne pouvais pas échapper la souffrance d’une allergie qu’ils me donnaient. Je voulais m’éloigner de la provocation des troènes, mais ils apparaissaient partout autour de chez moi. Chaque fois que je passais sous les troènes, je sentais une démangeaison sur mon corps, et bientôt une éruption cutanée apparaissait sur mon cou, mes bras et mon dos. Au fil du temps, je me suis lassé du troène et ne pouvais m’empêcher de me plaindre, « Ça alors, vous êtes une menace ! Si seulement vous n’existiez pas. » Après cela, j’ai lu un passage sous-titré « Sous l’Autorité du Créateur, Toutes choses sont parfaites » dans un livre : « Toutes choses créées par Dieu, y compris celles qui pouvaient bouger et celles qui ne le pouvaient pas, comme les oiseaux et les poissons, comme les arbres et les fleurs, y compris le bétail, les insectes et les animaux sauvages créés le sixième jour, étaient toutes bonnes selon Dieu et, de plus, aux yeux de Dieu, ces choses, conformément à Son plan, avaient toutes atteint le summum de la perfection et avaient atteint les normes que Dieu voulait atteindre. […] L’une après l’autre, les choses qu’Il avait l’intention de créer apparurent et l’apparition de chacune reflétait l’autorité du Créateur et une cristallisation de Son autorité et, à cause de ces cristallisations, toutes les créatures ne pouvaient qu’être reconnaissantes de la grâce du Créateur et du soutien du Créateur.[…] Parfois, les gens voient un insecte qui est très laid et ils disent : « Cet insecte est si horrible, il n’y a aucun moyen qu’une chose si laide puisse avoir été faite par Dieu. Il n’y a aucun moyen qu’Il crée quelque chose d’aussi laid. » Quelle perspective stupide ! Ce qu’ils devraient dire, c’est : « Bien que cet insecte soit si laid, il a été fait par Dieu et donc il doit avoir son propre but unique. » Dans la pensée de Dieu, Il avait l’intention de donner une apparence à tout un chacun et toutes sortes de fonctions et d’usages aux divers êtres vivants qu’Il a créés, et ainsi aucune des choses que Dieu a faites ne fut taillée du même moule. De leur extérieur à leur composition interne, de leurs habitudes de vie à l’endroit qu’ils occupent, chacun est différent. Les vaches ont l’apparence des vaches, les ânes ont l’apparence des ânes, les cerfs ont l’apparence des cerfs et les éléphants ont l’apparence des éléphants. Peux-tu dire lequel est le plus beau et lequel est le plus laid ? Peux-tu dire lequel est le plus utile et celui dont l’existence est la moins nécessaire ? Certains aiment l’apparence des éléphants, mais personne n’utilise les éléphants pour planter des champs; certains aiment l’apparence des lions et des tigres, car elle est la plus impressionnante parmi toutes choses, mais peux-tu les garder comme animaux de compagnie? En bref, quand il s’agit de toutes choses, l’homme doit s’en remettre à l’autorité du Créateur, c’est-à-dire s’en remettre à l’ordre que le Créateur a donné à toutes choses; c’est l’attitude la plus sage. Seule une attitude de recherche des intentions originelles du Créateur et d’obéissance à ces intentions est la véritable acceptation et la certitude de l’autorité du Créateur. C’est bon selon Dieu, alors quelle raison l’homme a-t-il pour trouver à redire ? » Ces paroles sont bien dites en effet : Dieu est suprême, tout-puissant et plein de sagesse; chaque chose vivante a été créée par Lui. Chacune est différente de son extérieur et de sa composition à ses habitats naturels, mais leur existence montre l’autorité du Créateur et représente Sa puissance. Sous son autorité, chaque créature vit dans l’environnement et est soumise aux lois prédestinées par Lui. Ils lui offrent de louanges et actions de grâce de différentes manières. En réfléchissant à cela, j’ai soudain compris que dans l’innombrable des choses de la création, la sagesse de Dieu s’y impose et il doit y avoir aussi une signification derrière elles que nous ne pouvons pas connaître et comprendre. Si elles sont parfaites aux yeux de Dieu, quelle raison avons-nous de trouver faute ? Nous devons traiter correctement toutes choses créées par Dieu et nous en remettre à Son autorité et à Sa souveraineté.

J’ai aussi une fois entendu un prédicateur dire : « Dieu a dit qu’Il a vu que toutes les choses qu’il a créées étaient bonnes. Comment devrions-nous expliquer cela ? Dieu a vu que c’était bon. Cela montre la sagesse de Dieu, et représente Son autorité et Sa toute-puissance. Alors pouvons-nous toujours traiter toutes choses créées par Dieu selon nos pensées ou nos propres conceptions et imaginations ? (Non). Oui, pour résoudre le conflit entre toutes choses et les humains, et pour s’occuper de la relation entre toutes choses et les humains, nous devons à la fois connaître et obéir à l’autorité de Dieu. C’est seul de cette manière que nous pouvons être en harmonie avec toutes choses. »

Cela m’a traversé l’esprit que, bien que je n’aime pas les troènes et en souffre, ils fleurissent pour montrer leur gratitude et leur louange au Créateur pour la vie qui leur a été accordée. En outre, ils ont leur propre valeur particulière – leurs fruits pourraient être utilisés comme remède brut pour guérir la maladie et sauver le patient – ils se consacrent à l’humanité. Donc la signification de leur création par le Créateur ne pourrait jamais être pesée par moi. Alors pourquoi est-ce que je veux que les arbres à troènes n’existent pas ? N’est-ce pas parce qu’ils me portent préjudice et affectent mes intérêts que je nie la valeur et la signification de leur existence donnée par Dieu ?

De même, quand nous voyons le dégoûtant « bousier » se tortiller dans le tas de fumier, des vagues de nausées balaient au-dessus de nous. Mais sans eux, comment les ordures ménagères, les ordures et les excréments d’animaux pourraient-ils être digérés, éliminés et mélangés avec le sol, puis dégradés ? Un si petit insecte, quoique laid en apparence et faisant de basses besognes, mais sous la souveraineté du Créateur, ils remplissent leurs fonctions pour nettoyer les ordures du milieu de vie de l’humanité.

C’est seulement à ce moment-là que je me suis rendu compte : Nous utilisons nos propres perceptions pour mesurer toutes les créatures vivantes faites par Dieu, si bien que nous considérons comme bonnes et indispensables celles qui sont bonnes et indispensables à nos yeux, et en même temps, nous pensons que celles qui nous ne considérons pas comme bonnes et celles qui nous troublent et nous font du mal devraient disparaître de la terre. Comme nos pensées sont étroites et ignorantes ! Dieu est tout-puissant et rempli de sagesse. Toutes choses créées par Lui sont parfaites. Tout comme cette phrase dit : « C’est bon selon Dieu, alors quelle raison l’homme a-t-il pour trouver à redire ? »

Tout ce que Dieu a créé a sa propre forme et ses propres lois. Peu importe comment nous les traitons et les évaluons, si aux yeux de Dieu cela est bon, alors ils doivent avoir leur valeur et leur signification dans leur existence. Les êtres vivants que nous voyons et avons contactés ou que nous n’avons jamais vus, respectent tous la trace de vie prédestinée par le Créateur. Ils s’appuient les uns sur les autres, se retiennent les uns les autres et dépendent les uns des autres selon les lois prédestinées par Lui. Ils obéissent à Sa souveraineté et à son agencement, ne quittant jamais leur propre instinct. Par conséquent, en tant que l’homme créé, nous devrions obéir et accepter toutes les choses faites par le Créateur, apprécier Son autorité, Sa sagesse et Sa merveille en eux, et Lui adresser aussi des remerciements et les merveilles louanges de Sa création.

Traduction par Harold AD

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Ne rendez à personne le mal pour le mal – Verset biblique en image Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. (Romains 12:17)
Heureux ceux qui ont le coeur pur – Verset biblique en image Psaumes 32:10 celui qui se confie en l’Éternel est environné de sa grâce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *