Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

J’ai failli mourir à cause de l’argent

Dès mon enfance, j’ai vécu une vie bien aisée, et après l’obtention de mon diplôme, j'ai trouvé du travail dans une entreprise décente. Et plus tard, ma vie conjugale était aussi très heu…

23 October 2018

Dès mon enfance, j’ai vécu une vie bien aisée, et après l’obtention de mon diplôme, j'ai trouvé du travail dans une entreprise décente. Et plus tard, ma vie conjugale était aussi très heureuse. J'exploitais également une ferme laitière en Chine qui produisait plus de 500 kilos de lait par jour et me rapporter des gros bénéfices chaque année. Par conséquent, ma famille était relativement riche pour ma ville natale. A cette époque, mes parents et amis m'admiraient tous et ils venaient souvent me rendre visite et apportaient des cadeaux. Je sentais que je vivais une vie honorable et décente.

Juste au moment où je me baignais dans la joie du succès, un malheur est arrivé à ma famille. En 2007, mon père est soudainement tombé malade avec une thrombose cérébrale. Je l'ai envoyé au meilleur hôpital de la place et cela m'a coûté énormément. Hélas, il est décédé 13 mois plus tard. Un mois après sa mort, alors que j'étais toujours en deuil, mon mari a soudainement été diagnostiqué avec un cancer du poumon et il devait être opéré immédiatement. Le coût du traitement de moins d’un mois s’élevait à plus de 100 000 yuans. Peu après, « le scandale du lait contaminé de Sanlu » fut dénoncé par les médias chinois. Alors le gouvernement exigea que les usines de traitement de lait arrêtent la production et se réorganisent. Par conséquence, toutes les exploitations laitières eurent grand mal à vendre leur lait. Le lait a été jeté parce qu'aucun acheteur ne l'a acheté. Les affaires de la production laitière ont progressivement sombré et ma famille subit de lourdes pertes financières.

Face à ces coups continus, je me suis sentie malheureuse et impuissante. C'était comme si ma vie était soudainement tombée du ciel en enfer. Les frais de traitement de mon mari et les fonds nécessaires à l’entreprise ont presque épuisé mes économies. Plus tard, je me suis tourné vers mes proches pour une aide financière, mais je n’ai jamais pensé qu’ils pourraient me décliner avec diverses excuses après avoir pris connaissance de la situation de ma famille. Seuls quelques amis ont promis de me prêter de l'argent pour m'aider à survivre. Face à l'indifférence de ces personnes, j'étais amèrement déçue. Quand j'étais riche, ils m'appelaient toujours et apportaient des cadeaux de temps en temps. Cependant, maintenant que j'étais sans argent, ils me traitaient avec tant de froideur et de cruauté. C'était en effet comme les gens disaient : « En période de prospérité, les amis seront nombreux; au moment de l'adversité, pas un parmi vingt. » C'est seulement à ce moment-là que j'ai pu voir clairement que les gens étaient dépourvus d'affection sincère et n'interagissaient que pour en tirer profit. A ce moment-là, j'ai pris une résolution dans mon cœur : je dois m'efforcer de gagner de l'argent et de me défendre. Ce n’est que lorsque je deviens riche que je peux gagner le respect des gens et vivre dans la dignité.

J'ai donc commencé à mettre ma résolution en pratique. Comme mon mari était malade et ne pouvait pas travailler, j'ai dû assumer tout le fardeau de la vie familiale. Donc, non seulement je devais travailler, mais je devais aussi m'occuper des affaires du ménage. Par la suite, le scandale du lait contaminé de Sanlu s'est progressivement évanoui, alors mon entreprise laitière a commencé à se relever ; par conséquent, j'ai déménagé pour vivre près de la ferme. Chaque jour, je travaillais à 2 heures du matin et je livrais le lait en ville à 4 h 30, puis je me précipitais pour travailler dans l'entreprise. De retour chez moi le soir, je faisais toutes les tâches ménagères. J'étais souvent trop occupé pour manger et je ne dormais que 3 ou 4 heures par jour. J'étais juste comme une machine qui continuait à fonctionner sans cesse. Durant cette période, je me sentais souvent fatiguée physiquement et mentalement. Mais pour mener une vie meilleure que les autres, je m’exhorté souvent à persister et à ne pas laisser les autres me mépriser. Tant que je devenais riche, je pouvais me défendre.

J’ai failli mourir à cause de l'argent

Quelques années plus tard, mes efforts ont été récompensés. La situation de ma famille s'améliorait progressivement et mon fils avait établi son propre foyer et commencé sa carrière professionnelle. Mes parents et amis ont tous hautement apprécié mes compétences. En entendant cela, je me suis dit que toutes ces années d'efforts n'étaient pas vaines et que cet argent faisait vraiment la différence. Mais alors, mon mari eut une rechute. Le traitement me coûtait une fortune, alors j'ai dû travailler encore plus fort. Je pensais que tant que je travaillerais dur, je pourrais récupérer mon argent. Cependant, malgré tous mes efforts, l’argent n’a jamais été suffisant pour couvrir les coûts. Je ne voulais pas emprunter d’argent des autres et être l’objet de leurs dédains, alors j’ai continué à travailler après ma retraite.

En 2016, mon mari est soudainement tombé malade. Je me suis dépêché de tirer des ficelles pour trouver un bon médecin pour lui. Après de nombreuses rechutes, il nous restait peu d'argent que j'avais économisé. À cause de la pression de la vie et la mauvaise humeur de mon mari envers moi du a ses émotions instables, qui résultaient de sa maladie, je me sentais déprimé et malheureuse. Plus tard, pour ne pas être méprisé par les autres, j'ai décidé de partir à l'étranger pour gagner de l'argent. Premièrement, je suis allée au Japon, mais j'ai découvert que le salaire n'était pas élevé et que le travail était difficile. Ensuite, j'ai pris des dispositions pour venir aux États-Unis. Après mon arrivée ici, j'ai rapidement trouvé un travail. Mais il fallait que je travaille plus de 10 heures par jour. Bien que le travail fût pénible, mon salaire mensuel était assez élevé. Afin de gagner assez d'argent le plus rapidement possible, je prenais à peine des jours de congé. Chaque jour j'étais complètement fatiguée. A cette époque, je me posais la question de savoir : les gens vivent-ils juste pour gagner de l'argent? Quelle est le sens d'une telle vie?

En novembre 2016, j'ai eu l'honneur d'accepter l'évangile du royaume de Dieu. Une fois, pendant une rencontre avec des frères et sœurs, j'ai lu ces paroles : « Le destin de l’homme est entre les mains de Dieu. Tu es incapable de te contrôler : quoiqu’il soit toujours en train de courir, de s’occuper pour lui-même, l’homme reste incapable de se contrôler. Si tu pouvais connaitre tes propres perspectives, si tu pouvais contrôler ton propre destin, serais-tu toujours une créature ? » (Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination »). « Parce que les gens ne reconnaissent pas les orchestrations de Dieu et la souveraineté de Dieu, ils continuent insolemment à défier le destin, avec une attitude rebelle, et ils sont toujours tentés de rejeter l’autorité et la souveraineté de Dieu ainsi que les choses que le destin a en réserve, espérant en vain changer leur situation réelle et modifier leur destin. Mais ils ne peuvent jamais réussir ; ils sont contrariés à chaque passage. Cette lutte, qui se déroule au fond de son âme, est douloureuse ; la douleur est inoubliable ; et, pendant ce temps, on gaspille sa vie. Quelle est la cause de cette douleur ? Est-ce à cause de la souveraineté de Dieu, ou parce qu’une personne est née malchanceuse ? Évidemment, ni l’une ni l’autre n’est vraie. Au fond, c’est à cause de la voie que les gens prennent, les façons dont les gens choisissent de vivre leur vie » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III »).

Grâce à ces paroles et à la fraternité des sœurs, j'ai compris que notre destin était contrôlé par la main de Dieu. Combien d'argent nous possédons dans la vie et si notre famille est riche ou pauvre sont tous prédestinés par Dieu, et ne peuvent pas être changés par des efforts humains. Et je suis également venu à comprendre la racine de ma souffrance : je vivais ma vie selon les perspectives de Satan, qui sont « Chacun contrôle sa destinée » et « L'homme peut créer une agréable patrie de ses deux mains » et ne je possédais aucune connaissance de la souveraineté de Dieu. Je cherchais toujours de renoncer à sa souveraineté afin de compter sur mes propres efforts pour modifier mon destin. En me souvenant des années où ma famille a du rencontrer des malheurs et où mon entreprise a échoué, j'ai toujours cru que je pouvais retourner la situation tant que je m'efforcerais durement. Donc, pour dépasser les autres et vivre une vie meilleure qu'eux, je me suis toujours occupée activement. Cependant, bien que je me sois épuisé physiquement et mentalement, je n'avais toujours pas réalisé mon souhait. Maintenant, je comprenais que j’étais un être créé et que ce n’était que j’obéissais à la souveraineté et aux arrangements de Dieu que je pourrais vivre une vie libre et libérée.

Je savais que le destin de l'humanité était contrôlé par la main de Dieu, mais je comprenais trop peu la vérité, alors je pensais toujours que dans cette société centrée sur l'argent, pas d'argent ne signifiait aucun statut, et qu’avec l’argent tout individu pouvait avoir le respect des autres et se tenir la tête haute. Par conséquent, je me suis toujours occupée à travailler et à gagner de l’argent, et j’avais à peine le temps de lire la parole de Dieu. Lorsque les sœurs m'ont demandé de consacrer plus de temps pour assister aux réunions je refusais parce que je me disais que cela m'empêcherait de gagner de l'argent.

À la fin du mois de novembre 2017, pendant que j’étais en congé de travail, je suis retourné dans mon état d’accueil et d’enregistrement pour obtenir mon permis de conduire car je comptais retourner travailler le lendemain. N'ayant pas de maison là-bas, je suis resté dans un hôtel qui avait la salle de bain au deuxième étage. Après avoir fini ma douche, je suis tombé accidentellement en marchant dans les escaliers. J'ai ressenti une douleur insupportable au bas du dos et je pouvais à peine bouger. Je me suis dit : « Oh ! Je suis foutue! Mon dos doit être cassé. J'avais un disque vertébral glissé; J’aurai pu être paralysé suite à cette chute. Je n'ai pas de famille ici. Que devrais-je faire si je devenais infirme ? » À la pensée de cela, j’étais devenu très inquiète et effrayée, ainsi que désolée et impuissante. Le propriétaire de l'hôtel m'a emmené à l'hôpital. Après un examen, le médecin m'a dit : « À votre âge, après une chute comme celle-ci, vous avez beaucoup de chance que ce soit juste une luxation et une petite fracture du coccyx. » Après avoir entendu ses paroles, mon cœur était ému parce que je savais que c'était Dieu qui m'avait protégé. Sinon, je pourrais devenir handicapé à vie. J'ai beaucoup remercié Dieu.

Plus tard, les frères et sœurs sont venus me voir. Je leur ai parlé de l'accident du début à la fin. Ensuite, une sœur a partagé ceci avec moi : « Il y a la volonté de Dieu dans l’accident que vous avez rencontré. À travers des événements comme ceux-ci, Dieu nous avertit que nous, les humains, ne pouvons pas contrôler notre propre destin. Cependant, après avoir été corrompu par Satan, nous avons tendance à vouloir réaliser nos ambitions en nous efforçant. Nous ne croyons pas à la souveraineté de Dieu et ne connaissons pas notre insignifiance. Par conséquent, nous luttons toujours avec obstination contre le destin et, naturellement, nous échouons tout le temps. Tu as été bien occupé avec le travail récemment, et n'as pas prêté attention à assister aux réunions. Tu n’as aucune relation convenable avec Dieu et vis sous la tromperie et la corruption de Satan et tu as perdu les bénédictions de Dieu. Tout ce que nous rencontrons contient les bonnes intentions de Dieu, nous devons donc venir devant Dieu pour réfléchir sur nous-mêmes. » Après avoir entendu ce partage, j’ai compris que c’était pour le salut de Dieu que j’avais rencontré cet accident. Bien que j'aie cru en Lui, je consacrais toujours tous mes efforts à gagner de l'argent et j'avais à peine le temps de lire Sa parole ou d'assister aux réunions, et mon cœur s'était éloigné de Lui. Sans la protection de Dieu, je serais peut-être devenu un infirme. À ce moment-là, même si j'avais beaucoup d'argent, à quoi cela servirait-il? Il n’aurait pas pu racheter ma santé. Ainsi, je m’étais décidé d’assister aux réunions et de lire régulièrement les paroles de Dieu à partir de ce moment-là. Mais j'étais confuse : pourquoi est-ce que je ne pouvais pas laisser tomber l’argent alors que je savais clairement que mon destin était contrôlé par Dieu ? Plus tard, j'ai lu un passage dans un livre qui disait: « “L’argent fait tourner le monde” est la philosophie de Satan et elle prévaut dans l’humanité tout entière, dans toutes les sociétés humaines. Vous pourriez dire que c’est une tendance parce qu’elle a été communiquée à tous les hommes et qu’elle est maintenant fixée dans leur cœur. Les hommes ont d’abord refusé ce dicton, puis s’y sont petit à petit habitués de telle sorte que lorsqu’ils ont rencontré la vie réelle, ils lui ont progressivement donné leur approbation tacite, ont reconnu son existence et, enfin, ils lui ont donné leur propre sceau d’approbation. […] Alors, après que Satan a utilisé cette tendance pour corrompre les gens, comment est-elle manifestée en eux ? Ne sentez-vous pas que vous ne pourriez pas survivre dans ce monde sans argent, que même un jour serait tout simplement impossible ? Le statut des gens est basé sur la somme d’argent qu’ils possèdent, tout comme leur respectabilité. Les pauvres courbent le dos de honte alors que les riches profitent de leur statut élevé. Ils gardent la tête haute, ils sont fiers, ils parlent fortement et vivent avec arrogance. Qu’est-ce que ce dicton et cette tendance apportent aux gens ? Les gens ne considèrent-ils pas qu’obtenir de l’argent n’a pas de prix ? Beaucoup de gens ne sacrifient-ils pas leur dignité et leur intégrité en quête de plus d’argent ? […] Jusqu’à quel point ce dicton t’a-t-il affecté ? Tu peux connaître la vraie voie, tu peux connaître la vérité, mais tu restes impuissant à la poursuivre. Tu peux connaître clairement la parole de Dieu, mais tu n’es pas prêt à payer le prix, tu n’es pas prêt à souffrir pour payer le prix. Au lieu de cela, tu préférerais sacrifier ton propre avenir et ton destin pour résister à Dieu jusqu’à la fin. Peu importe ce que Dieu dit, peu importe ce que Dieu fait, peu importe que tu te rendes compte que l’amour de Dieu pour toi est profond et grand, tu maintiens obstinément le cap et tu paies le prix de ce dicton. C’est-à-dire que ce dicton contrôle déjà ton comportement et tes pensées, et tu préférerais que ton destin soit contrôlé par ce dicton au lieu de tout abandonner. Les hommes font cela. Ils sont contrôlés par ce dicton et manipulés par lui. N’est-ce pas l’effet de Satan qui corrompt l’homme ? N’est-ce pas la philosophie et le tempérament corrompu de Satan qui prennent racine dans ton cœur ? Si tu fais cela, Satan n’a-t-il pas atteint son objectif ? (Si.) » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V »). « Les gens passent leur vie à courir après l’argent et la gloire ; ils se raccrochent au moindre espoir, pensant qu’ils sont leurs seuls moyens de soutien, comme si, en les ayant, ils pouvaient continuer à vivre, pouvaient se dispenser de la mort. Mais ce n’est que lorsqu’ils se rapprochent de la mort qu’ils se rendent compte combien ces choses sont distantes d’eux, combien ils sont faibles face à la mort, combien ils volent facilement en éclats, combien ils sont seuls et impuissants, sans utilité. Ils se rendent compte que la vie ne peut pas être achetée avec de l’argent ou la renommée, que peu importe la richesse d’une personne, peu importe sa haute position, tous les hommes sont pareillement pauvres et sans importance face à la mort. Ils se rendent compte que l’argent ne peut pas acheter la vie, que la renommée ne peut abolir la mort, que ni l’argent ni la renommée ne peuvent prolonger la vie d’une personne d’une seule minute, d’une seule seconde » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III »).

Ces mots révélés étaient exactement ma véritable condition. À mon avis, je pensais que si j’avais beaucoup d’argent je pouvais vivre dans la dignité et gagner le respect des autres, que sans argent, même si j'étais une bonne personne, je n’aurais aucun statut dans la société et que les gens me mépriseraient. Donc, pour gagner le respect des gens et vivre une vie admirée par les autres, j'ai travaillé de l’aube au crépuscule. Mais je n’ai jamais été satisfaite, même quand j’avais gagné de l’argent, et je voulais gagner encore plus d’argent. Alors je courrais continuellement, occupé à gagner de l'argent, comme si j'étais devenu une machine à faire de l'argent. Je m’épuisais tous les jours et je vivais totalement misérable. Quand bien même je croyais en Dieu, je ne poursuivais pas la vérité, et encore moins je ne voyais pas la valeur et la signification de la vérité pour nous, les humains. Je ne voulais donc pas assister à des réunions ou lire les paroles de Dieu et je concentrais plutôt tous mes efforts à gagner de l’argent. Ce n’est que maintenant que je comprends : toutes ces paroles telles que « l’argent prime en tout », « l’argent fait tourner le monde », « l’argent est tout » et « un homme meurt pour de l’argent; un oiseau meurt pour se nourrir » - ils sont tous des mensonges de Satan pour confondre l’humanité. Satan rempli nos cœur avec ces mensonges et les fait progressivement devenir nos vies. Nous sommes donc tentés de rechercher l'argent et la gloire, et nous sommes asservis par l'argent, y consacrant volontairement notre vie. Satan utilise ces moyens pour nous confondre, nous attirer et nous contrôler pas à pas, nous éloignant de Dieu et nous menant à Le trahir, pour finalement être dévoré par lui. C'est son intention vicieuse.

J'ai pensé aux nombreux millionnaires, hauts fonctionnaires et stars du cinéma. Ils sont tous très riches et admirés par beaucoup de gens, mais certains d'entre eux souffrent de maladies incurables, et certains usent de la drogue ou se suicident. Leur argent et leur renommée ne leur donnent pas la santé et la vie, et encore moins remplissent le vide de leurs cœurs. En ce moment, j'ai vu plus clairement que ce que la poursuite de l’argent apporte finalement est juste de la douleur, et qu’avoir de l’argent ne signifie pas tout posséder, car peu importe notre argent ou notre statut, cela ne peut rien changer face à la mort. À quoi servent beaucoup d’argent et une réputation et un statut élevés lorsque nous avons perdu la vie? Je suis reconnaissante pour le salut opportun de Dieu qui m'a fait voir clairement au travers les divers voies et moyens de Satan pour corrompre l'humanité. Sinon, moi aussi, j'aurais suivi le même chemin et, finalement, Satan m’aurait dupé et blessé. À ce moment-là, il serait trop tard pour se repentir. À la pensée de cela, j'étais plein de gratitude pour Dieu dans mon cœur, puis je me suis présentée devant Dieu pour prier : « Dieu! Je n’écouterai plus les mensonges de Satan et au risque de perdre ma vie pour de l’argent. Je suis disposé à obéir à Ta souveraineté et à Tes arrangements, et à mettre tout entre Tes mains et m’efforcer à poursuivre la vérité, à vivre une vie de valeur et de sens. » À ce moment-là, je me suis sentie soulagée et libre dans tout mon être.

Les jours suivants, j'ai lu les paroles de Dieu et j’ai assisté aux réunions dans l’église, chaque fois que le temps me le permettait. Les frères et sœurs sont venus me voir et se sont occupés de moi chaque jour. Ils ont également cuisiné pour moi et m'ont emmené à l'hôpital pour des examens approfondis à l'heure habituelle chaque semaine. Ils ne s'attendaient à aucune récompense et ils ne se sont jamais plaints qu'ils étaient trop fatigués. En voyant cela, j'ai été touché. Je savais que si ce n'était pas pour l'amour de Dieu, qui prendrait soin de moi sans s'attendre en aucune récompense? Je ne pouvais pas embaucher des soignants comme eux, qui s'occuperaient de moi aussi gentiment. J'ai pensé aux mots d'un livre : « leur vie dans ce monde n’est pas esseulée. Les hommes bénéficient de l’attention de Dieu ; Dieu est avec eux ; les gens peuvent toujours s’appuyer sur Dieu ; Il est la famille de chacun de ceux qui Le suivent. Avec Dieu sur qui s’appuyer, les hommes ne seront plus seuls et impuissants… » (Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III »).

C’est vrai, Dieu a toujours été à mes côtés comme une aide toujours présente et constante. Après l'accident, ma famille, qui était loin, n'a pas pu m'aider et les amis autour de moi ont juste demandé de mes nouvelles. Seul Dieu a été à mes côtés pour me guider et m'aider. Durant cette période, au travers les réunions et la communion de la parole de Dieu avec les frères et sœurs, je ne me sentais plus seule, mais je me sentais très heureuse et je jouissais de la chaleur d’une famille d’Église. Quand je pense à tout cela, je me réjouis d’être à mesure de venir devant Dieu. Je me souviens de comment j’avais cru en Dieu, mais je ne me préoccupais pas de participer aux réunions ou la parole de Dieu était lue, mais j'ai consacré tout mon cœur à travailler et à gagner de l’argent. Cependant, Dieu n'a pas vu ma rébellion mais m'a soigné et m’a protégé quand j'ai eu mon accident, et il m'a aussi éclairé et m'a guidé avec Ses paroles, me faisant quitter le mauvais chemin de la course après l'argent. Son amour pour l'humanité est vrai et absolument inconditionnel. Je dois lire d’avantage Sa parole et assister plus aux réunions dans l’église à partir de maintenant. Je dois me concentrer sur Sa volonté et ne pas manquer Son amour pour moi.

Trois mois plus tard, j'étais presque rétablie. Lorsque je suis retournée à l'hôpital pour des examens approfondis, le médecin a été surpris par mon rétablissement rapide. Mais je savais que c'était tous les actes merveilleux de Dieu. Maintenant, j'ai compris que peu importe l'argent que l'on possède, il ne peut pas acheter la sécurité ou la vie. Ce n’est qu’en obéissant à la souveraineté et aux arrangements de Dieu et en poursuivant la vérité sous la direction de Sa paroles que nous pourrons vivre une vie de valeur et de sens. Si ce n’était pas le salut opportun de Dieu, je refuserais tout de même Ses soins et Sa protection et je me précipiterais pour obtenir de l’argent, et finalement je mourrais pour de l’argent. Je remercie Dieu pour Son salut.

Auteur : Yangguang, États-Unis

Traduction par NOEL K. TSHILUMBA

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

Célébrité & Argent
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Carrière

Carrière

Carrière

« Carrière » : Cette rubrique fournit des témoignages et des expériences que les chrétiens résolvent toutes sorts de problèmes selon la Parole de Dieu au travail.

La meilleure façon d’améliorer les relations interpersonnelles - Expérience chrétienne

Dans la société actuelle, les relations entre les personnes deviennent de plus en plus variables. Parfois, parce qu’un mot ou une action d’une personne qui a une très bonne relation avec nous e…

19 mai 2018 7 min de lecture
La meilleure façon d’améliorer les relations interpersonnelles - Expérience chrétienne
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?