Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Témoignage chrétien : Comment prier pour mon fils souffrant d’infarctus du myocarde ?

A chaque fois que son fils se trouvait dans une situation urgente à cause de sa maladie, elle souffrait et se sentait impuissante. Mais elle a vu les merveilles de Dieu en Le priant, et à la fin son fils en a fini avec cette vie de lutte entre la vie et la mort…

13 March 2019

Entre la vie et la mort après une urgence médicale

Le soir du 5 octobre 2017, mon plus jeune fils, Xunxun, et sa famille sont venus chez moi pour dîner, comme d’habitude. Ensuite, Xunxun s’est rendu à l’école pour donner un cours. Peu après 20h00, ma belle-fille m’a appelée et a rapidement dit : « Maman, Xunxun a été hospitalisé ! » Choquée, j’ai vite demandé : « Il allait parfaitement bien tout à l’heure pendant le dîner. Comment est-ce possible qu’il se retrouve soudainement à l’hôpital ? » Avant que je puisse finir, elle avait déjà raccroché.

J’ai senti la panique monter dans mon cœur. Mon fils s’était servi une grande assiette et n’avait pas mentionné se sentir mal. Comment est-ce possible qu’il soit subitement hospitalisé ? J’ai repensé au fait qu’il avait déjà subi une opération du cœur, ses problèmes de cœurs pourraient-ils être revenus ? S’il s’agissait d’une récidive de sa maladie cardiaque, ce serait très mauvais signe. J’étais extrêmement anxieuse et je voulais me rendre à l’hôpital pour le voir, mais je ne savais même pas dans quel hôpital il était. Que pouvais-je faire ? J’ai longuement réfléchi, puis j’ai appelé mon fils aîné, ma fille et son mari. C’est alors que j’ai appris qu’ils étaient déjà allés à l’hôpital, mais personne ne souhaitait me donner des nouvelles sur l’état de santé de mon fils. Plus j’y pensais, plus l’inquiétude m’envahissait. Debout ou assise, je n’arrivais pas à me détendre, j’étais perdue. Dans mon désespoir, j’ai pensé à Dieu et je me suis vite agenouillée pour prier : « Mon Dieu ! Mon fils a été subitement hospitalisé et je suis extrêmement inquiète pour lui. Je ne connais pas Ta volonté, mais j’ai la foi que Tu as permis que cela se produise. Je ne sais pas ce que je dois faire maintenant. Je T’en supplie, protège-moi et donne-moi la force de calmer mon cœur ! » Après avoir prié, j’ai pensé aux paroles de Dieu : « Le destin de l’homme est entre les mains de Dieu. Tu es incapable de te contrôler : quoiqu’il soit toujours en train de courir, de s’occuper pour lui-même, l’homme reste incapable de se contrôler. Si tu pouvais connaitre tes propres perspectives, si tu pouvais contrôler ton propre destin, serais-tu toujours une créature ? » C’est ça ! Dieu est le Seigneur, le Créateur, et le destin de chaque personne est entre Ses mains. Nous sommes des créatures ; non seulement ne pouvons-nous pas contrôler notre propre destin, mais nous pouvons encore moins contrôler le destin des autres. Mon inquiétude et mes angoisses étaient inutiles et la vie ou la mort de mon fils était entre les mains de Dieu. Donc tout ce que je pouvais faire était d’accepter de mettre son destin entre Ses mains. En pensant de cette façon, mon cœur s’est calmé.

Deux heures plus tard, lorsque la femme de mon plus jeune fils est revenue à la maison avec le fils de ma fille pour prendre quelques effets personnels, je leur ai posé des questions sur l’état de santé de mon fils. Les larmes lui montèrent aux yeux et elle essaya de me réconforter en disant : « Ne t’inquiète pas. Reste à la maison ; nous sommes là-bas pour lui à l’hôpital ! » Puis elle s’empressa de saisir les vêtements et les objets personnels de mon fils et se prépara pour reprendre la route. Je me suis dit : qu’a t-il bien pu arriver à mon fils pour qu’ils ne veuillent rien m’expliquer ? J’ai insisté pour qu’ils m’emmènent avec eux. En chemin, ma belle-fille a reçu un appel de mon fils aîné, qui était à l’hôpital. Tout ce que j’ai pu entendre, c’est qu’elle a dit avec inquiétude : « Ah bon ? Pourquoi son cœur bat-il si vite ? » Un peu plus tard, elle dit d’un ton inquiet : « Comment ça ? lls ne détectent plus de battements du cœur ? » De ce que j’entendais, je comprenais que l’état de mon fils était probablement très grave. Si son cœur ne battait plus, à aucun moment ne pourrait-il… Je n’osais pas y penser, je n’osais plus poser de questions à ma belle-fille. Mon cœur était noué et je me disais : « Mon fils est encore si jeune et son fils n’a que cinq ans. Si quelque chose lui arrivait, comment allions-nous nous en sortir ? Penser à tout cela me rendait malade. J’ai lutté pour retenir mes larmes et je n’eus de cesse de prier Dieu dans mon cœur, Lui demandant de veiller sur moi afin que je puisse rester forte face une telle épreuve et que je ne pèche pas par mes paroles. Nous sommes arrivés à l’hôpital peu après.

Les paroles de Dieu démontrent leur puissance, mon fils est rétabli

Quand je suis arrivée au chevet de mon fils, j’ai vu qu’il était inconscient, que son visage était pâle, qu’il avait un tube à oxygène dans le nez et des électrodes à pince pour ECG aux mains et aux pieds. Plusieurs médecins et professeurs étaient autour de l’appareil ECG et surveillaient l’écran. Ils secouaient des fois la tête avec un air consterné. Deux des responsables de son école étaient également à ses côtés, discutant à voix basse. Je les ai vaguement entendus dire : « C’était tellement effrayant quand il s’est effondré, on aurait dit qu’il ne respirait même pas… » Voir le sentiment d’impuissance sur le visage des médecins me faisait extrêmement peur, et en voyant mon fils dans ce lit d’hôpital, complètement inconscient, une vague de panique indescriptible envahit mon cœur. L’idée que mon fils puisse partir aussi soudainement me terrorisait, comment une mère pourrait-elle enterrer son enfant ? Plus j’y pensais, plus je souffrais, alors j’ai rapidement adressé une prière silencieuse à Dieu : « Mon Dieu ! Je ne sais pas si mon fils va s’en sortir, je suis terrorisée ! Mon Dieu ! Puisses-Tu protéger mon cœur et, quoi qu’il arrive, puisse-Tu me donner la foi pour que je puisse témoigner et ne pas me plaindre. Je souhaite seulement que mon fils soit entre Tes mains et qu’il se soumette à Tes arrangements. » En priant, je me suis soudainement rappelée de ce que Dieu a dit : « De tout ce qui se produit dans l’univers, il n’y a aucun domaine où Je n’ai pas le dernier mot. Qu’est-ce qui existe sans être dans Mes mains ? » Les paroles de Dieu ont renforcé ma foi. C’est vrai ! Dieu décide de la vie et de la mort, et mon fils était aussi entre Ses mains. Tous mes soucis provenaient du fait que je ne croyais pas en la loi de Dieu. En général, je sais accepter toute situation découlant de la volonté de Dieu, mais quand j’ai vu mon fils si malade, je me suis tout de suite inquiétée pour lui. Je n’avais pas réussi à me calmer devant Dieu pour rechercher Sa volonté. Quand j’ai réalisé cela, j’ai fait appel à Dieu dans mon cœur.

J’ai pensé à un hymne des paroles de Dieu : « Au moment de l'épreuve, certains peuvent être faibles, ou avoir des sentiments négatifs. Ils peuvent manquer de clarté sur la volonté de Dieu ou sur le meilleur chemin pour eux de pratiquer. Mais tu dois croire en l'œuvre de Dieu, comme Job, qui fut faible et maudit le jour de sa naissance, il ne nia pas que Dieu donne toutes choses et qu'Il les reprend également. »

La vérité sur les épreuves de Job

En méditant sur les paroles de Dieu, j’ai repensé aux dures épreuves de Job. Ses richesses et ses enfants lui avaient été enlevées, mais il n’avait jamais perdu la foi en Dieu. Il a dit : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1:21). C’était son témoignage. Mais j’avais peur de perdre mon fils et cela m’inquiétait de voir que les médecins n’avaient toujours trouvé pas de solution. Je lisais la perplexité sur leur visage. Comment cela pouvait-il être la foi en Dieu ? J’ai réalisé que je devais suivre l’exemple de Job et que je devais avoir une foi sincère en Dieu. Quel que soit les résultats sur l’état de santé de mon fils, je ne devais pas m’en plaindre. Grâce aux paroles de Dieu, je me suis renforcée et ma foi aussi. J’ai fait appel à Dieu, puis je me suis assise délicatement à côté de mon fils et j’ai appelé son nom à plusieurs reprises. Je l’ai vu enfin réagir, ouvrir très lentement ses yeux et me regarder. Réjouie, je me dépêchai de lui demander, profondément inquiète : « Tu te sens un peu mieux ? » Il acquiesça, soupira et en montrant sa poitrine du doigt, il dit : « J’ai mal… dans la poitrine. » Il a ensuite à nouveau perdu conscience.

Un peu plus tard, j’entendis un médecin dire avec surprise : « Venez voir ça ! Son rythme cardiaque et sa tension artérielle se sont normalisés ! Tout est normal ! » Toute la famille s’est rassemblée, tout le monde était très heureux. En voyant Sa miséricorde et Sa protection, j’ai remercié Dieu encore et encore dans mon cœur. C’est la parole de Dieu qui m’a donné la vraie foi, me permettant de comprendre la puissance et l’autorité de Dieu qui règne sur tout. Je dis avec joie : « Le destin de l’homme est déterminé par le ciel. Grâce à Dieu ! » Le médecin responsable a ajouté : « C’est vrai. Dieu est vraiment Celui qu’il faut remercier. C’est une chance que le patient soit arrivé à temps après son infarctus du myocarde. S’il était arrivé une demi-heure plus tard, les résultats auraient été catastrophiques. Il y a un peu, son cœur s’est complètement arrêté, je n’aurais jamais imaginé qu’un tel miracle puisse se produire, et qu’il revienne à la vie. Cependant, son état n’est pas stable. Il doit rester à l’hôpital sous surveillance. » Mon fils a ensuite été transféré à l’unité de soins intensifs. Seule sa femme est restée sur place pour s’occuper de lui, tandis que nous sommes rentrés chez nous.

Dès que j’ai franchi la porte, je me suis vite agenouillée pour adresser une prière de remerciement à Dieu. J’étais plein de gratitude. Face à une situation où je me trouvais complètement impuissante, Dieu était toujours à mes côtés, me guidant et me stimulant par Ses paroles, me donnant la foi et m’épaulant. J’ai ressenti l’immense amour de Dieu.

Son état reste instable et Dieu réalise encore une fois de merveilleux prodiges

Une semaine plus tard, le médecin responsable nous a déclaré : « Les tests ont révélé un sarcome au cœur du patient, qui nécessitera deux interventions chirurgicales. La première consiste à exciser le sarcome, puis nous devrons implanter un stimulateur cardiaque. Vous devez réunir 200 000 yuans tout de suite. Si vous n’avez pas l’argent à temps, cela pourrait mettre sa vie en danger. » Angoissée, j’ai encore une fois prié Dieu : « Mon Dieu ! Je sais que Tu règnes sur tout. Pour le moment, je suis impuissante, je ne peux compter que sur Toi. Je mets mon fils entièrement entre Tes mains. Je suis prête à Te faire confiance et à faire l’expérience de Ton œuvre. » Mon fils aîné et la femme de mon fils cadet se sont rendus d’endroit en endroit pour collecter des fonds et peu de temps après, ils avaient réuni l’argent. Lorsque mon fils fut réexaminé en vue de l’opération, le médecin déclara que son état était compliqué et qu’il était très faible ; il allait avoir besoin que l’on prenne soin de loin en rémission, puis serait transféré dans un grand hôpital spécialisé pour y être opéré. Il a écrit des ordonnances puis a libéré mon fils pour qu’il rentre à la maison.

Après une période de soins, la santé de mon fils s’est quelque peu améliorée. Le jour où il s’est rendu à l’hôpital spécialisé, sa femme est revenue et m’a dit qu’ils avaient prévu une intervention chirurgicale pour le lendemain à 11 heures. Ce soir-là, j’ai adressé une autre prière à Dieu : « Mon Dieu ! Mon fils va subir une opération demain. C’est une procédure très risquée. Je T’en prie, donne-moi foi et courage. Que la chirurgie soit un succès ou un échec, l’intervention est entre Tes mains. Je sais que tout ce que Tu fais est bon. Quel que soit l’issue de l’intervention de demain, je suis prête à me soumettre et je ne me plaindrai pas. Je suis disposée à témoigner et à Te satisfaire. » Après avoir prié, mon inquiétude et mes peurs disparurent ; J’avais la foi et j’étais forte pour faire face à la chirurgie de mon fils le lendemain.

Le lendemain, mon fils a été conduit à la salle d’opération à l’heure prévue, alors que nous, sa famille, attendions dehors avec impatience. En attendant, j’ai repensé encore et encore aux paroles de Dieu, pensant à l’amour de Dieu, et sans que je m’en rende compte, deux heures s’étaient écoulées. Un médecin a soudainement prononcé le nom de mon fils et nous a appelé. Nerveux, nous nous sommes tous précipités vers lui. C’est alors qu’il dit avec émotion : « Nous n’avons jamais rien vu de tel. Aujourd’hui, il s’est passé un vrai miracle ! Lors de notre bilan préopératoire, nous avons constaté que le patient se portait très bien. Nous n’arrivions pas à y croire, alors nous avons procédé à un examen plus approfondi, qui a également montré que tout était normal. Après en avoir discuté, nous avons décidé qu’aucune intervention chirurgicale n’était nécessaire. Il se rétablira s’il rentre chez lui et se repose bien. » En entendant cela, nous sommes tous restés un instant abasourdi, et il nous a fallu quelques temps pour reprendre nos esprits. J’ai vu ma belle-fille applaudir joyeusement et dire : « C’est merveilleux ! Désormais, non seulement Xunxun n’aura plus à souffrir, mais nous économiserons 200 000 yuans ! » À ce moment-là, j’étais la seule à avoir clairement compris que c’était la puissance de Dieu, c’était l’amour de Dieu. Dans mon enthousiasme, les mots « Merci mon Dieu ! » sortirent de ma bouche. Je ne savais pas comment exprimer ce que je ressentais. Tout ce que je pouvais faire, c’était remercier Dieu encore et encore dans mon cœur : « Mon Dieu ! Tu m’as donné la foi et la force à maintes reprises par Tes paroles, me donnant la capacité de surmonter cette épreuve. Et maintenant, la maladie de mon fils a miraculeusement disparu. Ton amour pour nous est tellement grand ! »

Après être rentrée chez moi, je me suis agenouillé devant Dieu pour Lui adresser une prière de gratitude. Puis, j’ai lu ce passage de la parole de Dieu, « … la vie ne peut venir que de Dieu ; en d’autres termes, seul Dieu Lui-même possède l’essence de la vie ; il n’y a pas de chemin de vie sans Dieu Lui-même et ainsi, seul Dieu est la source de la vie, et la source intarissable de l’eau vive de vie. […] La vie de l’homme provient de Dieu, le ciel existe grâce à Dieu et l’existence de la terre provient de la puissance de la vie de Dieu. Aucun objet qui possède la vitalité ne peut transcender la souveraineté de Dieu, et aucune chose, aussi vigoureuse qu’elle soit, ne peut sortir de la portée de l’autorité de Dieu. De cette façon, qui que l’on soit, chacun doit se soumettre à la domination de Dieu, tout le monde doit vivre sous le commandement de Dieu, et personne ne peut échapper à Son contrôle. » Les paroles de Dieu nous apprennent clairement qu’Il est la source de toute vie, que toutes choses au ciel et sur terre, animées ou inanimées, sont sous Son règne. Seul Dieu est à l’origine de nos vies humaines et toutes choses sont changées et renouvelées sous Son contrôle et sous Son règne. C’est une manifestation de l’autorité de Dieu. Je repensais aux maintes épreuves que mon fils avait traversées depuis sa maladie et à comment les conclusions des médecins avaient été contredites. Dans l’adversité, c’étaient les paroles de Dieu qui m’avaient donné la foi épreuve après épreuve, m’offrant une épaule sur laquelle je pouvais m’appuyer, et me permettant de surmonter difficulté après difficulté. En ayant foi en Dieu, j’ai pu voir Ses miracles : mon fils alité, rendant son dernier souffle, avait miraculeusement retrouvé la santé.

À travers cette expérience, j’ai vu de mes propres yeux que Dieu dirige et contrôle tout. Si nous n’avions pas été guidés par Ses paroles et par Sa grâce et Sa protection, peu importe l’argent dont nous disposions ou les compétences des médecins, rien n’aurait pu sauver mon fils. Je rends grâce à Dieu car, à travers la maladie de mon fils, j’ai acquis une compréhension de la loi de Dieu et compris que notre avenir et notre destin sont entièrement entre Ses mains. À partir de maintenant, je mettrai tout en œuvre pour coopérer avec Dieu et remplir le devoir qui incombe à une créature afin de rendre Son amour à Dieu !


En lire plus : Témoignage de prière – La grâce du Seigneur Jésus est venue sur moi à l’instant de la vie et de la mort

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

Prière de la foi
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

La grâce de Dieu

La grâce de Dieu

« La grâce de Dieu » : Cette fournit des témoignages que des chrétiens reçoivent la grâce de Dieu.

Le cancer m’a fait comprendre le sens de la vie

Je suis une femme au foyer ordinaire. La famille de mon mari me méprisait parce que j’étais sans travail et peu instruite. Mon mari lui-même me ridiculisait et me traitait de plouc. C’est pourq…

5 juin 2018 7 min de lecture
Le cancer m’a fait comprendre le sens de la vie

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?