Menu

Musique chrétienne en français 2021 « Dieu sauve ceux qui Le vénèrent et qui fuient le mal »

0 |15 novembre 2021

Au temps de Noé, l'homme s'était égaré
et il avait perdu la sainte bénédiction de Dieu.
Dieu ne s'en souciait plus et le privait de Ses promesses.
Sans Sa lumière, l'homme vivait dans les ténèbres,
devenu indécent par nature,
livré à une odieuse dépravation.
Seul Noé fuyait le mal, adorait Dieu,
et il parvint ainsi à entendre Sa voix
et à entendre Ses instructions.
Il bâtit l'arche suivant les ordres de Dieu.
Il réunit des êtres vivants de toutes sortes,
de tout genre et de toutes variétés.
Et une fois que tout fut préparé,
Dieu détruisit toute la terre.

L'homme était devenu si indécent
que Dieu l'avait privé de Ses promesses.
L'homme n'était plus du tout apte à voir Son visage,
ni apte à entendre la voix de Dieu.
L'homme avait abandonné Dieu, rejeté tous Ses présents.
Il avait oublié tous Ses enseignements.
Seul Noé fuyait le mal, adorait Dieu,
et il parvint ainsi à entendre Sa voix
et à entendre Ses instructions.
Il bâtit l'arche suivant les ordres de Dieu.
Il réunit des êtres vivants de toutes sortes,
de tout genre et de toutes variétés.
Et une fois que tout fut préparé,
Dieu détruisit toute la terre.

L'homme était si égaré et dépravé
qu'il avait perdu raison et humanité.
Sa corruption était si profonde
qu'il s'était rapproché de la mort.
De plus en plus éloigné du droit chemin,
l'homme essuya le châtiment de Dieu.
Seul Noé fuyait le mal, adorait Dieu,
et il parvint ainsi à entendre Sa voix
et à entendre Ses instructions.
Il bâtit l'arche suivant les ordres de Dieu.
Il réunit des êtres vivants de toutes sortes,
de tout genre et de toutes variétés.
Et une fois que tout fut préparé,
Dieu détruisit toute la terre.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Montrer plus

Contactez-nous

Le Seigneur est revenu depuis longtemps et des millions de personnes L’ont déjà accueilli. Voulez-vous accueillir le Seigneur le plus tôt possible ? Contactez-nous immédiatement pour trouver le chemin.

Laisser un commentaire