Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Vaincre la jalousie et s’arrêter de comparer aux autres

Vaincre la jalousie: Au travail, jaloux de mon camarade j'ai souffert beaucoup; Mais en pratiquant selon les paroles de Dieu, j'ai vaincu la jalousie…

28 August 2018

Je suis tombée dans le bourbier d’envie

Dans notre vie ou milieu de travail, quand nous trouvons que d’autres sont mieux que nous en quelque chose, nous avons du mal à les féliciter et même nous devenons jaloux à fond de cœur. Puisque l’envie d’autrui est un goût amer, aucun d’entre nous ne veut y goûter, mais nous y sommes souvent involontairement plongés. Je ne suis qu’un exemple vivant, qui m’étais jadis enlisé dans un marasme d’envie.

En raison des besoins du travail, la société de publicité dans laquelle j’ai travaillé a fait quelques ajustements de personnel dans le département de planification. Quand j’ai su que Li avait été promue directrice de notre département par le chef, j’étais déséquilibré dans mon cœur et mes pensées, et je me suis dit : pourquoi le chef ne fait-il pas du tout attention à moi ? Auparavant, Li avait été choisi comme employée compétente et responsable de notre département pour participer à une réunion de formation. Pourquoi est-elle toujours la veinarde ? Puisque nous faisions le même travail et nos performances étaient à peu près égales, pourquoi le leader la place-t-elle directement dans une position importante sans me donner de chances ? N’est-ce pas que je m’en sortais vraiment mal ? Non. Ma performance n’était pas mauvaise dans notre département. Dans quels aspects Li est-elle meilleure que moi ? Plus je pensais, plus je me sentais coincé, dans la mesure où je ne voulais plus revoir Li. En voyant le chef qui l’exaltait, je me sentais tendue et j’avais même voulu l’éviter, comme si elle m’avait offensé. Je sentais comme s’il y avait une barrière entre nous trois et que nos relations étaient soudainement gelées. Les sentiments chaleureux qui existaient parmi nous ont complètement disparu. J’étais tellement démoralisé et je n’étais pas d’humeur à travailler, vaquant à mes responsabilités au jour le jour de manière superficielle, pendant que je n’admettais pas la défaite dans mon cœur. Je pensais alors : Non. Je ne peux pas être dans de si mauvais esprits. Je dois travailler dur et faire quelques réalisations pour montrer à tout le monde que je ne suis pas seulement pire que Li mais encore plus excellente. Il me semblait que j’étais coincé dans un pétrin, incapable de m’en extirper.

Dans les jours qui ont suivi, mon esprit était occupé par cette affaire. En faisant le travail que je connaissais et que j’aimais tous les jours, je ne me sentais plus à l’aise ni heureuse mais épuisée. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander : Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?

Le jugement de la vérité m’a fait honte

Dans la lutte et dans l’impuissance, j’ai pensé que puisque je suis une croyante en Dieu, je devrais dans la prière présenter ma difficulté devant Dieu. Et puis j’ai prié Dieu, « O Dieu ! Je suis déséquilibré et misérable dans le cœur parce que je suis jalouse de Li. Puisses-Tu m’éclairer, me guider et m’aider à sortir du filet de Satan pour que je puisse vivre avec un cœur ouvert et droit. »

lire la Bible

Puis j’ai lu un passage de mots dans « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie » : « Si quelqu’un est meilleur ou plus capable que nous, nous devrions l’apprécier et apprendre de lui. J’aime entrer en contact avec ceux qui me surpassent, qui ont des talents et des capacités, car je peux apprendre de nouvelles choses et compenser mes lacunes en m’associant avec eux. Il n’y a pas de gens parfaits... Alors ceux qui sont jaloux des autres sont-ils bornés ? Il y a une histoire chinoise ancienne concernant Zhou Yu, qui était jaloux de la capacité de Zhuge Liang. Comment ça s’est fini avec le jaloux Zhou Yu ? Il s’est tourmenté à mort et n’a vécu que jusqu’à 36 ans. La jalousie fait pourrir votre caractère moral. La jalousie vous fait mourir rapidement ou vivre une vie plus courte. Est-ce bon d’être borné ou jaloux ? Pas du tout bon. Ceux qui sont mesquins, bornés ou malveillants seront raillés par d’autres et sont indignes de vivre. Ça ne sert à rien d’être borné, c’est certain... Une fois que vous avez une humanité normale, vous vivrez heureux et sans retenue. Mais si vous êtes mesquins, vous vous sentirez tendus, douloureux et épuisés. »

Après avoir lu ces mots, j’ai compris qu’être jalouse était étroit d’esprit. En réfléchissant à mes propres comportements ces jours-ci, j’ai eu honte et je me suis demandé : Est-ce que ma vie ressemble à celle d’une chrétienne ? En voyant que Li était meilleur que moi, je suis devenue jalouse et j’ai développé un préjugé et je me suis écarté d’elle. J’ai même lutté avec elle dans mon cœur au lieu d’accepter le fait et de la traiter correctement. Ne suis-je pas si borné ? En penssant à Zhou Yu, ayant des capacités qui lui sont données par Dieu, était un grand génie avec un zèle et une habileté dans la science de guerre. Mais sa jalousie envers Zhuge Liang a conduit à sa mort prématurée, ce qui était vraiment une tragédie. Je ne pouvais pas m’empêcher de soupirer : la jalousie est en fait une cellule cancéreuse. Si je ne peux pas m’en libérer, je serai blessé à vie et même être détruite. L’échange marquait : « Si vous êtes mesquins, vous vous sentirez tendus, douloureux et épuisés. » C’était vrai. J’étais à l’aise et j’ai fait mon travail avec passion dans le passé. Mais à cause de ma jalousie à l’égard de Li, je me suis assombrie et j’ai été bouleversé dans le cœur, et je n’avais pas l’intention de faire quoi que ce soit, mais j’étais dans une bouderie toute la journée. De plus, j’ai formé des opinions sur le chef qui promouvait Li, bouillonnant de mécontentement ; J’ai également concouru contre Li en secret pour montrer aux autres mes capacités et me défendre. J’ai vécu fatigué et douloureusement à cause de mes pensées compliquées. La jalousie m’a vraiment fait du mal. J’ai failli être pris dans le piège caché de Satan. L’échange marquait aussi : « Si quelqu’un est meilleur ou plus capable que nous, nous devrions l’apprécier et apprendre de lui. » J’ai soigneusement réfléchi à ces mots. C’est vrai ! Si je pouvais vivre ainsi, comme ma vie serait heureuse et sans retenue !

J’ai lu un passage de la parole de Dieu dit : « puise les forces des autres et utilise-les pour compenser tes propres carences, observe comment les autres vivent selon les paroles de Dieu et vois s’il vaut la peine ou non de tirer quelque leçon de leur vie, de leurs actions et de leur discours. Si tu considères les autres comme inférieurs à toi, alors tu es suffisant, vaniteux et d’aucun service à qui que ce soit. » Je ne pouvais pas m’empêcher de commencer à réfléchir sur moi-même : Pourquoi suis-je jalouse des autres ? N’est-ce pas juste parce que je suis trop arrogante et que j’ai un esprit hautain ? Je pense que je suis meilleure que n’importe qui, me laissant aller à l’auto-admiration, de sorte que je ne suis plus conscient de moi-même et que je ne vois pas les forces et les mérites des autres. Quand les autres ont mérité la reconnaissance, je devenais mécontente et jalouse et même me tourmentais. Le livre de vérité dit : « puise les forces des autres et utilise-les pour compenser tes propres carences. » C’est l’exigence de Dieu et un code de conduite que nous devrions respecter lorsque nous traitons avec nos collègues au travail. Puisque Li pourrait être promue, elle doit être meilleure que moi à certains égards. Puis je me suis calmée et j’ai trouvé que Li avait vraiment quelques forces : elle est de bon calibre, ce qui lui permet de saisir rapidement les connaissances spécialisées, et elle est aussi plus sérieuse dans son travail. Depuis qu’elle est responsable de notre département en tant que manager, notre performance sera améliorée grâce à ses communications et discussions avec nous. C’est une bonne chose. De plus, Li est franche, directe et simple. Chaque fois qu’elle trouve que ce que les autres font et disent pourrait nuire au travail, elle souligne honnêtement leurs erreurs pour protéger l’intérêt de l’entreprise, sans crainte de les offenser, ce qui vaut la peine d’apprendre. À ces pensées, je me suis rendu compte que j’étais aveuglé par la jalousie pendant cette période de temps, donc je ne pouvais pas voir les forces de Li, mais seulement concentré sur l’évacuation de mon mécontentement. Ce que j’ai révélé était un tempérament corrompu et satanique de l’arrogance. Cela m’a non seulement fait du tort mais aux autres. Je devrais vivre selon la parole de Dieu et me libérer de l’envie pour éviter d’être contrôlé par elle. Après avoir compris ces choses, je me suis senti de plus en plus soulagé et brillant à l’intérieur.

La parole de Dieu m’a guidé vers la lumière

Plus tard, j’ai lu un passage des paroles de Dieu : « Il ne s’agit pas d’une personne. Les fonctions ne sont pas les mêmes. Il y a un seul corps. Chacun fait son devoir, chacun à sa place et faisant de son mieux, chaque étincelle d’enthousiasme est un éclair de lumière, cherchant la maturité dans la vie, ainsi Je serai satisfait. » (Extrait de « La vingt-et-unième déclaration »).

Il est dit dans « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie » : « Si Dieu nous demande d’être de l’herbe, alors nous devrions être de l’herbe au lieu d’un grand arbre. Si vous êtes un grand arbre, n’essayez pas d’être un grand bâtiment. Soyez ce que vous êtes et gardez votre place, poursuivez avec diligence la vérité et remplissez votre devoir correctement. Vivre ainsi est le meilleur, pas fatigant. »

Les paroles de Dieu et les mots dans « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie » m’ont soudainement fait voir la lumière. Dieu nous a créés et nous a donné des qualités, des forces et des missions différentes, de sorte que l’existence de chacun d’entre nous a une valeur et une signification. Dieu sait mieux ce que moi je peux faire et de quel métier je suis capable. L’endroit arrangé par Lui est le plus approprié et le meilleur pour moi. Cependant, je n’ai pas vu la bonne volonté de Dieu ou avoir un cœur reconnaissant mais jaloux des autres. Comme j’étais folle et ignorante ! Comme toutes choses se soumettent à l’autorité de Dieu, moi, un être créé, je devrais encore plus obéir à Son ordre et bien jouer mon rôle dans cette vie, réalisant ainsi la valeur de ma vie. Si Dieu me prédestinait à être l’herbe, je devrais être l’herbe heureusement, remplissant honnêtement ma fonction à l’endroit qui m’est fixé. Bien que je sois une employée ordinaire, je devrais faire mon travail consciencieusement et être une personne responsable. Je devrais exercer la parole de Dieu dans chaque détail de mon travail et vivre à l’image du Christ pour glorifier Dieu. Si je vis de cette manière, je serai libérée et heureuse et je serai également approuvée par Dieu. C’est la vie la plus signifiante. Alors pourquoi je ne vis pas comme ça ?

La vérité a illuminé mon cœur et m’a libérée et calmée. J’ai eu un sourire sur mon visage. Je suis venue devant Dieu avec un cœur reconnaissant et j’ai prié : « Ô Dieu ! Merci de m’avoir éclairée et de m’avoir guidée par Tes paroles celles qui ont enlevé l’obscurité dans mon cœur et m’ont montrée l’orientation en tant qu’être un être humain. Je suis disposée à me comporter sagement et à travailler avec mes collègues d’un seul cœur. Je ferai mon devoir à l’endroit que Tu as ordonné et je vivrai la ressemblance d’un homme réel pour satisfaire Ta volonté. »

Me conduisant de manière consciencieuse, j’ai obtenu les bénédictions de Dieu

Depuis lors, j’ai pris un nouveau départ, comme si mon cœur avait subi un baptême. Je n’étais plus jalouse de Li, mais je remettais mon attitude à plat et me lançais à nouveau dans mon travail. Bien que le travail soit plus chargé et plus compliqué qu’avant, je me suis sentie soulagée et heureuse à l’intérieur. Lorsque j’ai travaillé sérieusement dans mon poste, non seulement ma performance s’est améliorée, mais j’ai aussi appris à me conduire et à me joindre à mes collègues pour faire progresser le travail.

Grâce à mon expérience, j’ai apprécié que ce que Dieu nous donne est le meilleur et ce dont nous avons besoin pour notre développement dans la vie. Nous devons obéir aux orchestrations et aux arrangements de Dieu, chérir les opportunités que Dieu nous donne et jouer nos rôles comme Dieu l’a voulu, car c’est le fondamental de la vie. Ceux qui font leurs devoirs et se conduisent honnêtement sont des gens intelligents. Vivre ainsi est le meilleur, et nous serons libérés et heureux avec un cœur calme.

Auteur : Si’en

Traduction par Harold AD

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Carrière

Carrière

Carrière

« Carrière » : Cette rubrique fournit des témoignages et des expériences que les chrétiens résolvent toutes sorts de problèmes selon la Parole de Dieu au travail.

La meilleure façon d’améliorer les relations interpersonnelles - Expérience chrétienne

Dans la société actuelle, les relations entre les personnes deviennent de plus en plus variables. Parfois, parce qu’un mot ou une action d’une personne qui a une très bonne relation avec nous e…

19 mai 2018 7 min de lecture
La meilleure façon d’améliorer les relations interpersonnelles - Expérience chrétienne
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?