Son expérience de la trahison de son mari à son retour

Le temps que passe son mari en ligne tire la sonnette d’alarme

« Tonton, aucune de ces discussions en ligne n’est réelle. Beaucoup de gens utilisent cela de façon malhonnête, crois-tu que quelqu’un veuille vraiment te rencontrer ? »

« Je sais poser mes limites. Occupe-toi de tes oignons… »

Lorsque Jiamei entendit la discussion entre son mari et sa nièce, son visage se décomposa immédiatement. Pourquoi dirait-elle ça ? Se pourrait-il qu’il ait une autre femme… ?

Après le départ de sa nièce, Jiamei ne pouvait plus se retenir. Elle lui demanda : « Pourquoi ta nièce a-t-elle dit cela ? Y a-t-il quelqu’un d’autre dans ta vie ? »

Il est resté silencieux un moment, puis a coupé court à la conversation : « Je viens d’inviter une amie en ligne à manger. Il n’y a rien entre nous, ne commence pas à t’imaginer des choses. »

Jiamei était furieuse. En colère, elle demanda à son mari : « Un homme et une femme sortent ensemble juste pour se balader, pour dîner ? Aujourd’hui, c’est juste pour vous balader, mais qu’en sera-t-il demain ? Et si ça allait plus loin ? » continua-t-elle, perdant de plus en plus son calme. « Si tu n’es pas heureux avec moi, divorçons. Nous pouvons continuer chacun de notre côté, pour ne pas nous mettre en travers du chemin de l’autre. Tu dois faire un choix ! » Jiamei semblait indifférente en surface, mais à l’intérieur, elle était triste et déçue, et souffrait profondément. Elle pensa : « Mon mariage va-t-il vraiment se terminer comme ça ? » Elle chassa rapidement cette pensée de son esprit.

Son mari ne dit pas un mot et ne la regarda pas. Il resta assis à côté d’elle, enchaînant les cigarettes, le visage fermé.

Trois jours plus tard, il s’absenta pour un déplacement professionnel. À la maison, Jiamei n’arrivait pas à se détendre, craignant qu’il ne soit parti retrouver son amie en ligne. Elle l’appelait alors fréquemment pour savoir ce qu’il faisait. Chaque fois qu’il ne répondait pas au téléphone, elle appelait vite son collègue. Et si son collègue ne répondait pas, Jiamei commençait à s’imaginer le genre de femme avec qui son mari était, et ce qu’elle avait de mieux qu’elle. Cependant, elle n’est jamais arrivée à trouver l’endroit où son mari travaillait, ce qui la plongea dans une profonde détresse. Elle commença à déprimer, et n’avait plus envie de rien. Elle n’arrivait même plus à manger. Elle était tellement tourmentée qu’elle commença à perdre la raison.

Triste

Durant cette période, leur relation s’est progressivement détériorée. Quand son mari rentrait du travail, quand il n’était pas en train de manger, il passait son temps à discuter avec son amie en ligne et restait éveillé jusque tard dans la nuit. Jiamei vit à quel point il était réticent à rentrer à la maison. Il lui parlait à peine, et s’il le faisait, il était froid et agressif. Il n’attendait qu’une chose, parler avec son amie, et se couchait très tard. C’était extrêmement difficile à supporter pour elle. Incapable de se retenir, elle lui dit : « Il est déjà 23h ! Viens dormir. » Choqué, il se retourna rapidement et cria : « Alors va dormir dans une autre chambre. Laisse-moi tranquille ! » En voyant son air détaché et indifférent, Jiamei se mit à trembler de manière incontrôlable et dit avec agacement : « Si tu ne veux plus que l’on reste ensemble, divorçons ! » Mais son mari a déclaré : « Je ne serai pas irresponsable envers la famille comme les autres hommes. Je ne divorcerai pas. » Jiamei quitta la pièce, bouleversée et en larme. Ainsi, même s’ils vivaient sous le même toit, ils étaient devenus comme des étrangers. Jiamei se sentait de plus en plus déprimée et démunie, mais et elle ne savait pas quoi faire.

De beaux souvenirs du passé refont surface

Son mari partit à la fin de ses congés, laissant Jiamei et leur enfant seuls à la maison. Elle se leva pour sortir dans la cour et laissa échapper un long soupir, puis s’assit dans les escaliers pour contempler le ciel étoilé. De temps en temps, elle entendait les éclats de rire des voisins et ces sons familiers la replongèrent dans le passé…

Jiamei avait déjà vécu un mariage raté : son ex-mari lui avait été infidèle et l’avait abandonnée. Puis, lorsqu’elle avait rencontré son mari actuel, ils ont tout de suite été très amoureux. Elle développa une méningite chronique. Elle souffrait de maux de tête constants et ne pouvait faire aucun travail pénible. Mais son mari ne l’a pas laissée tomber. Après le travail, il revenait tous les jours à la maison pour cuisiner et faire la lessive. Il lui aurait même lavé les cheveux. Si elle avait envie de fruits, il pouvait braver la tempête pour se rendre chez chaque primeur du quartier et lui en rapporter. À l’époque, ils n’avaient pas beaucoup d’argent, mais il utilisa leurs maigres économies pour acheter à Jiamei un collier en or, juste pour la rendre heureuse. Jiamei voyait la façon dont il était aux petits soins pour elle et se disait qu’elle avait épousé le bon homme. Cela lui faisait chaud au cœur. Un jour, elle lui demanda s’il continuerait de prendre si bien soin d’elle dans le cas où sa santé ne s’améliorerait pas. Il jura solennellement que même si son état ne s’améliorait pas, il resterait à ses côtés toute sa vie. À ce moment, Jiamei su qu’elle avait trouvé le véritable amour et son propre bonheur. Son cœur, si meurtri dans le passé, avait trouvé du réconfort chez son mari. Elle n’avait jamais été aussi heureuse. Jiamei se dit que, dès qu’elle irait mieux, elle porterait encore plus d’attention et d’intérêt à son égard que ce qu’il lui avait portée pour vivre dans l’amour et l’harmonie.

Comme Jiamei l’avait espéré, ils s’entraidèrent pendant une dizaine d’années difficiles et leur couple resta solide. Au début, ils arrivaient juste à s’en sortir, mais peu à peu, ils commencèrent à économiser et leur qualité de vie s’améliora. Alors Jiamei ne comprit pas la raison pour laquelle son mari l’avait trompée. Les gens disent souvent que ceux qui ont vécu des moments difficiles forment les couples les plus solides, mais les promesses qu’ils s’étaient faites avaient été rompues après seulement 10 ans de mariage. Pourquoi leur mariage n’avait-il pas tenu ? À cette pensée, Jiamei commença à sangloter, des larmes salées coulant sur ses joues. Vivant dans une anxiété constante, elle avait beaucoup vieilli même si elle n’avait pas encore quarante ans. En rentrant chez elle, Jiamei fit une prière : « Mon Dieu, mon mari a une autre femme. C’est vraiment difficile pour moi et je ne sais pas comment traverser cette épreuve. Je T’en prie, aide-moi à comprendre Ta volonté…”

Les paroles de Dieu calment sa douleur

Le lendemain, lors d’une réunion, Jiamei a parlé aux autres sœurs de la liaison de son mari, et l’une d’elles lui a faire lire un passage de la parole de Dieu : « bien qu’il y ait des millions de mariages dans le monde, chaque mariage est différent : combien de mariages sont décevants, combien sont heureux ; combien s’étendent de l’est à l’ouest, combien du nord au sud ; combien vont ensemble parfaitement, combien sont d’égal ordre ; combien sont heureux et harmonieux, combien sont douloureux et tristes ; combien font l’envie des autres, combien sont mal compris et vus d’un mauvais œil ; combien sont pleins de joie, combien sont inondés de larmes et ont causé du désespoir… Dans ces nombreux mariages, les humains révèlent la loyauté et l’engagement à vie envers le mariage ou l’amour, l’attachement et l’inséparabilité, ou la démission et l’incompréhension, ou sa trahison, même la haine. Que le mariage lui-même apporte le bonheur ou la douleur, la mission de chacun dans le mariage est prédestinée par le Créateur et ne changera pas ; chacun doit l’accomplir. Et le destin individuel qui se trouve derrière chaque mariage est immuable ; il a été déterminé longtemps à l’avance par le Créateur. »

Cette sœur a échangé : « Jiamei, les paroles de Dieu expliquent très clairement la circonstance du mariage. Dieu prédétermine le genre de mariage et de famille que chacun de nous aura, et c’est une mission que les deux doivent remplir. Certains couples se disputent constamment et menacent de divorcer, mais ils ne le font jamais ; ils restent à couteaux tirés toute leur vie. Et dans certains mariages, sans même se disputer, leur couple se déchire. Ton mari est influencé par les tendances de la société, discute avec son amie en ligne et t’ignore complètement. Il ne souhaite pas divorcer et c’est ce que Dieu a prédéterminé pour vous deux. Nous ne pouvons pas comprendre les choix que Dieu fait pour nous ; nous devons rechercher la volonté de Dieu. Si nous ne le faisons pas, nous vivrons dans la douleur et le risque de tomber dans les pièges de Satan sera plus grand. » En écoutant cet échange, Jiamei repensa à la façon dont elle et son mari s’étaient éloignés l’un de l’autre. Ils se sont rencontrés et se sont mariés quand ils travaillaient ensemble et ont été très amoureux pendant plus de dix ans. Elle pensait que puisque son mari entretenait une relation avec quelqu’un d’autre, cela signifiait qu’il n’avait plus de sentiments pour elle, que leur mariage était terminé, mais il refusait de divorcer. Les paroles de Dieu lui firent comprendre chaque mariage est entre les mains de Dieu, que tout est prédéterminé par Dieu. Le fait que son mari ne souhaitait pas divorcer découlait de la volonté de Dieu. Si elle laissait la douleur l’envahir, elle serait vulnérable aux manipulations de Satan. En comprenant la volonté de Dieu, Jiamei fut prête à laisser Dieu décider de ce que son mari ferait.

De nouveaux problèmes surgissent

Cependant, rien ne se passa comme prévu. Quand son mari rentra chez lui après le travail, il donna son salaire à Jiamei comme d’habitude. Mais sans faire exprès, Jiamei fit tomber sa veste par terre, et une grosse liasse de billets tomba de la poche. Choquée, Jiamei se dit : « D’où vient cet argent ? N’avons-nous pas convenu que je m’occupais des comptes ? Il me cache des choses ! »

En colère, elle demanda à son mari : « Tu as dit que tu me donnerais tout l’argent, mais tu en caches. Gardes-tu cet argent pour cette autre femme ? » Il blêmit et son visage se ferma. Il n’expliqua rien. De l’extérieur, Jiamei faisait semblant d’être forte, mais à l’intérieur, elle était sur le point de s’effondrer. Auparavant, il lui avait toujours donné son salaire, mais il essayait maintenant de la tromper ! Jiamei ne voulait pas perdre face à cette autre femme. Elle se dit : « Je toujours vécu très modestement, et je ne me suis jamais souciée de mon apparence. En faisant plus attention à mon apparence, j’arriverai sans doute à le reconquérir. » Elle commença alors à se maquiller avec des produits chers et à mettre des vêtements de marque, à faire attention à sa manière de s’habiller, et elle commença à préparer les plats préférés de son mari. Elle pensait que cela suffirait à regagner le cœur de son mari et qu’il cesserait de voir cette autre femme, mais elle n’aurait jamais imaginé ce qui allait se passer ensuite…

Un jour, il dit qu’il avait un cadeau pour Jiamei et cela la rendit heureuse. Elle se dit que ses efforts avaient porté leurs fruits et qu’elle avait regagné le cœur de son mari. Mais quand il l’ouvrit et dit que cela venait de son amie d’Internet, son cœur se serra, et elle se sentie humiliée. Elle perdit alors tout espoir de sauver son mariage. Elle évoqua de nouveau l’idée de divorcer, mais son refus fut catégorique : « D’autres femmes laissent leur mari vivre avec deux femmes sans divorcer. N’est-ce pas une bonne solution ? » La douleur que Jiamei ressentit quand il dit cela était indescriptible, et un désir de vengeance monta en elle. Elle se dit : « Tu veux doublement profiter, mais je peux faire exactement la même chose ! Tu goûteras bientôt à la douleur de la trahison. » Mais en y réfléchissant bien, elle se dit qu’elle est chrétienne, et que ce genre de comportement n’est pas conforme à la volonté de Dieu. Dans sa douleur et sa lutte, Jiamei adressa de nouveau une prière à Dieu : « Mon Dieu ! Je ne sais pas comment réagir à cela. Je suis au plus bas, guide-moi je T’en supplie… »

Son mariage en péril et la force malveillante derrière cela

Jiamei lut les paroles de Dieu : « Nous voulons seulement parler des idées que les tendances sociales apportent aux hommes, de la manière dont elles poussent les hommes à se conduire dans le monde, des objectifs de vie et des perspectives qu’ils suscitent chez les hommes. Celles-ci sont très importantes ; elles peuvent contrôler et influencer l’état d’esprit de l’homme. L’une après l’autre, toutes ces tendances apportent une mauvaise influence qui continuellement débauche l’homme, lui causant continuellement une perte de conscience, d’humanité et de raison qui dégrade de plus en plus sa moralité et son caractère, à tel point qu’on peut même dire que la majorité des hommes n’ont plus d’intégrité, plus d’humanité, qu’ils n’ont plus de conscience, encore moins de raison. Alors quelles sont ces tendances ? Tu ne peux pas voir ces tendances à l’œil nu. Lorsque le vent d’une tendance souffle, peut-être seulement qu’un petit nombre de personnes en deviendront les promoteurs. Ils commencent à faire ce genre de choses, en acceptant ce genre d’idées ou ce genre de perspectives. La majorité des gens, cependant, à travers leur inconscience, seront infectés, assimilés et attirés par ce genre de tendance, jusqu’à ce qu’ils, inconsciemment et involontairement, l’acceptent et soient tous submergés et contrôlés par elle. Pour l’homme qui n’est pas sain de corps et d’esprit, qui ne sait jamais ce qu’est la vérité, qui ne peut faire la différence entre les choses positives et négatives, ce type de tendances, l’une après l’autre l’amène à les accepter de plein gré, la vision de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leurs dit sur la manière d’aborder la vie et la manière de vivre. Ils n’ont pas la force, ni la capacité, et encore moins la conscience de résister. » « C’est à cause de quel penchant psychologique du cœur de l’homme ? Que préconise l’homme ? L’homme commence à aimer la méchanceté et la violence. Il n’aime plus la beauté et la bonté, et encore moins la paix. Les gens ne sont pas prêts à vivre la vie simple de l’humanité normale, mais souhaitent plutôt jouir d’un statut élevé et d’une grande richesse, se délecter des plaisirs de la chair, ne ménageant aucun effort pour satisfaire leur propre chair, sans restrictions, sans obligations à les contenir, c’est-à-dire faisant ce qu’ils désirent. » « Alors, quand l’homme se trouve plongé dans ces types de tendances, la connaissance que tu as acquise peut-elle t’aider à te libérer ? La culture traditionnelle et les superstitions que tu connais peuvent-elles t’aider à te sortir de cette situation très difficile ? […] l’homme devient de plus en plus mauvais, arrogant, condescendant, égoïste et méchant. Il n’y a plus d’affection entre les gens, plus d’amour entre les membres d’une famille, plus d’entente entre les parents et les amis ; les relations humaines sont devenues entachées de violence. »

Après avoir lu les paroles de Dieu, Jiamei comprit qu’avoir une autre femme, une maîtresse ou un amant était un phénomène de société créé par le diable, des tendances sataniques disant que « Veille à ce que la boutique tourne bien et prends du bon temps de ton côté », « Il est mieux d’avoir aimé et perdu que de ne jamais avoir aimé du tout » et « Il n’y a rien de mal à se faire plaisir ». En plus de cela, les gens corrompus par Satan vénèrent le mal, l’amour et convoitent les plaisirs de la chair. C’est pourquoi ils sont prêts à aller à l’encontre de leur morale afin de satisfaire leurs désirs charnels et de cette façon, ils blessent leurs proches. Les gens deviennent de plus en plus égoïstes, pervers et dépravés, perdant leur humanité et leur moralité. Jiamei pensait à toutes les personnes qu’elle connaissait qui avaient eu des relations extra-conjugales qui avaient brisé des familles. Certaines personnes étaient tellement désespérées qu’elles s’étaient suicidées par overdose. Certaines avaient sauté du haut d’un immeuble et d’autres avaient perdu la tête à cause de la pression qu’elles ne pouvaient plus supporter. D’innombrables familles avaient été touchées par les tendances perverses de ce monde. Son propre mari ne faisait pas exception. Il ne pouvait s’empêcher de suivre ces tendances perverses et sataniques, ignorant le lien qui les unissaient depuis des années dans le seul but de combler un désir futile. Il a rencontré quelqu’un d’autre en ligne, est tombé amoureux d’elle et s’est laissé aller à ses désirs charnels. Quand elle lui demanda de divorcer, il refusa, mais il n’était pas prêt non plus à quitter cette femme. Il menait une vie dépravée avec une femme à la maison et une femme en dehors, et il n’en avait pas honte. Jiamei comprit alors que son mari était une autre victime des tendances diaboliques et sataniques. Parce que les êtres humains n’ont pas trouvé la vérité, ils ne peuvent pas discerner le bien du mal, la beauté de la laideur, le positif du négatif. Ils sont simplement manipulés, blessés et piétinés par Satan. Et la douleur avec laquelle elle vivait était aussi causée par les devises « vieillir ensemble, main dans la main » et « rien n’est plus fort que l’amour ». Elle cherchait à vivre le parfait amour, essayant de trouver le véritable amour avec qui elle traverserait toutes les difficultés et resterait toute sa vie. En apprenant que son mari la trompait, elle avait fait des crises d’angoisse, se demandant constamment s’il était avec cette femme. Elle s’était sentie tellement mal qu’elle en avait perdu l’appétit et n’arrivait plus dormir. C’était comme si son cœur avait été écrasé sous le poids d’une énorme pierre, comme si quelque chose l’empêchait de respirer. Elle avait vécu dans la douleur constante, à tel point qu’elle avait même pensé à le tromper pour se venger. Sans l’illumination et la direction des paroles de Dieu, elle ne savait pas ce qu’elle serait devenue, quels actes immoraux elle aurait pu faire. Plus tard, Jiamei lut ces paroles de Dieu : « Pourquoi un mari aime-t-il sa femme ? Pourquoi une femme aime-t-elle son mari ? […] Quelles sortes d’intentions les gens ont-ils ? N’est-ce pas de poursuivre leurs propres plans et leurs désirs égoïstes ? » Elle comprit finalement qu’il n’y a pas de véritable amour entre les êtres humains. Ce sont toutes des relations factices basées sur des intérêts ; elles sont transactionnelles, elles donnent et reçoivent. Puisque l’amour entre un mari et sa femme est construit sur la base des intérêts propres de chaque individu, s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, cet amour disparaît. Cette relation à l’amiable n’existe plus. Satan est la cause de tous ces dégâts. Quand Jiamei comprit cela, elle se sentit grandement soulagée.

Un changement de perspective résulte en un mariage heureux

Jiamei lut également la parole de Dieu disant : « Une fois que tu le reconnais, ta tâche est de mettre de côté ton ancienne vision de la vie, de te garder loin de différents pièges, de laisser Dieu piloter ta vie et l’arranger pour toi, d’essayer simplement de te soumettre aux orchestrations et à la direction de Dieu, de ne pas avoir le choix, et de devenir une personne qui adore Dieu. » Les paroles de Dieu offrirent à Jiamei un chemin à suivre. Pour se libérer des souffrances causées par Satan et ne plus être influencée par ses croyances et perspectives erronées, pour vivre librement et sans contrainte, elle devait mettre en pratique les paroles de Dieu. Elle dut abandonner ses croyances erronées et faire confiance à Dieu pour le futur chemin à suivre, en se soumettant aux lois et aux arrangements de Dieu. Elle se mise à lire les paroles de Dieu tous les jours et établit une bonne relation avec Dieu. Elle commença à assister à des rassemblements et à répandre l’évangile avec d’autres frères et sœurs. Avec le temps, son cœur est sorti de la détresse et, petit à petit, elle a pardonné la trahison de son mari. Un sourire est même réapparu sur son visage.

Son expérience de la trahison de son mari à son retour

Un jour, son mari l’appela pour lui dire qu’il voulait rentrer chez lui pour la récolte d’automne. À son arrivée, au lieu de se disputer avec lui, Jiamei discuta avec lui de manière très calme et posée. Cependant, lorsqu’elle entendit son amie en ligne l’appeler et lui demander si elle pouvait lui emprunter de l’argent, Jiamei ressentit à nouveau cette douleur dans son cœur. Elle était sur le point de perdre son sang-froid, mais elle réalisa que cela ne serait pas conforme à la volonté de Dieu et que s’engager dans un conflit sans fin avec son mari ne pouvait que les amener à vivre dans la souffrance. Elle adressa donc plusieurs prières à Dieu, et arriva finalement à trouver la paix intérieure. Ce soir-là, Jiamei dit à son mari en gardant son calme : « Au moment où j’ai appris que tu voyais une autre femme, j’ai commencé à me disputer avec toi, j’ai créé des problèmes et j’ai essayé de te reconquérir. Mais malgré tout cela, je n’ai pas réussi à regagner ton cœur. Vivre ensemble de cette façon est épuisant. J’ai compris grâce aux paroles de Dieu que Satan nous avait tous fait du mal et nous sommes tous séduits par les tendances perverses de Satan, c’est pourquoi nous ne pouvons nous empêcher de tomber dans ses pièges. À partir de maintenant, je ne t’en voudrai plus et ne me disputerai plus avec toi. » Voyant que Jiamei n’essayait pas de se disputer avec lui, mais qu’elle était prête à enterrer la hache de guerre, il reconnut ses torts envers elle : « C’est moi qui t’ai fait du tort. Je vais changer et devenir quelqu’un de meilleur pour toi. »

À partir de ce moment-là, Jiamei redevint la femme attentionnée et attentive qu’elle avait été envers son mari. Elle arrêta de se disputer avec lui et d’appeler ses collègues pour demander où il se trouvait. Un soir, son mari était sorti boire un verre et était directement parti se coucher à son retour. Jiamei avait remarqué qu’il était souvent très fatigué, alors elle lui apporta de l’eau et s’occupa de lui. En voyant cela, il se sentit coupable, l’émotion l’envahit et, en sanglots, il dit : « Ne sois pas si gentille avec moi. Je suis celui qui t’a laissé tomber. Je ne parlerai plus jamais avec cette femme, profitons de notre temps ensemble à partir de maintenant… » Après cela, il mit fin à sa relation avec l’autre femme. Ils ne furent plus jamais en contact et il s’occupa de Jiamei encore mieux qu’avant. Jiamei savait que tout cela était l’acte de Dieu, et elle comprit alors que c’est seulement en recherchant la vérité et en mettant en pratique les paroles de Dieu qu’elle pourrait arrêter de souffrir et vivre une vie heureuse !

Jiamei, Chine


En lire plus : Témoignage chrétien : Comment guérir de la trahison d’un époux ?

* Bienvenue à Bible en ligne ! Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Bible Facile
BIBLE EN LIGNE APP

Laisser un commentaire