Communion des jeunes : Témoignages de la Grâce reçue lors des deux accidents de la route

Le Seigneur Jésus a dit : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » (Jean 14, 27).

J’ai 20 ans cette année et je croyais déjà en Dieu avec ma mère depuis mon enfance. Je mène une vie tranquille et joyeuse, chaque jour je suis très heureux. Surtout depuis que j’ai surmonté deux graves accidents de la route. Depuis ces événements, je me sens encore plus inséparable du Seigneur car sans Son attention ou Sa protection, je ne serais plus dans ce monde…

Une cicatrice en forme de note de musique se trouve au liseré de ma paupière droite. Mes amis blaguent à ce sujet dès qu’ils la voient : « Tu dois certainement avoir un talent pour la musique. » À ces mots, je leurs réponds avec fierté « je n’ai pas de talent pour la musique, mais il y a une histoire derrière cette cicatrice, une histoire à propos de la protection que me donne par le Seigneur Jésus… »

C’était quand j’avais 8 ans. Ma mère et moi sommes sortis pour faire des courses. De l’autre côté de la rue, j’ai alors aperçu quelqu’un qui vendait des Tanghulu, des sucreries chinoises, constituées de fruits sucrés par glaçage et vendus en brochettes. J’ai donc aussitôt demandé à ma mère de me donner de l’argent pour que je puisse m’en acheter. C’est ce qu’elle fit avant de poursuivre de son côté en examinant les stands de bijoux sur le marché. Je courais en plein milieu de la rue quand qu’un camion blanc m’a percuté avec un bruit sourd, me plongeant dans le coma.

Je suis resté à l’hôpital dans le coma pendant trois jours et trois nuits. Chaque jour, ma mère a prié le Seigneur et L’a imploré de me sauver. Merci à Lui d’avoir écouté ses prières, me permettant de sortir du coma. Par la suite, le médecin m’a fait passer des examens qui m’ont révélé intact, seulement quelques points de suture au-dessus de la paupière droite. La blessure se trouve trois millimètres au-dessus de ma paupière droite. Si elle avait été trois millimètres plus bas, j’aurais perdu cet œil.

Le Bible répertorie : « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent. » (Psaume 23, 4). Je suis passé au travers des griffes de la mort, si le Seigneur ne m’avait pas préservé, j’aurais été soit mort heurté par le camion soit borgne de l’œil droit. Toutefois, avec Sa protection divine, je ne risquais aucunement de perdre la vie. Le Seigneur était à mes côtés pour me protéger.

Communion des jeunes Témoignages de la Grâce reçue lors des deux accidents de la route

Cette expérience a renforcé ma foi envers Dieu de façon significative. Par la suite, dès que j’avais du temps, j’allais à l’église pour louer le Seigneur avec ma mère. Je vais maintenant raconter une autre fois où le Seigneur m’a accordé Sa merveilleuse protection.

À l’âge de seize ans, je venais d’arriver au lycée. Un jour, après avoir accompagné ma sœur jusqu’à l’entrée de l’examen d’entrée de l’université, je m’apprêtais à prendre le BRT (Mot anglais signifie service rapide par bus dont Bus à haut niveau de service) pour rentrer chez moi. C’était alors l’heure de pointe du soir et il y avait tant de passagers dans les bus que je n’ai pas réussi à monter dans le bus, à plusieurs reprises. Au final, je suis parvenu au prix d’un grand effort à me presser dans l’un des bus près de la porte, que le conducteur n’a pas pu fermer. Tous les passagers se sont regardés les uns les autres, aucun d’eux n’était prêt à sortir. Il m’a donc fallu descendre. J’ai alors pensé : « Comment se fait-il qu’il y ait tant de passagers ? Je devrais encore me bousculer pour rentrer dans le suivant. Bon, tant pis ! Je suis prêt pour attendre le prochain ». C’était sur cette pensée que je suis descendu du bus, à regret.

Par la suite, je me suis battu pour rentrer dans l’autre bus. Juste après qu’il ait démarré, il s’est arrêté soudainement et une odeur extrêmement forte de brûlé a commencé à se faire sentir. En regardant au-devant, j’ai aperçu de la fumée blanche qui émanait du bus dont je venais de descendre. Le conducteur nous a alors rapidement ouvert la porte pour que l’on sorte du véhicule. Même que nous étions loin du bus accidenté, la forte odeur persistait et devenait de plus en plus âcre. Plus tard les camions de pompiers sont arrivés.

Une fois arrivé chez moi, j’ai allumé la télévision. Contre toute attente, l’accident de bus était présenté en Une des actualités : « Un BTR de Xiamen a pris feu et a provoqué une explosion. Bilan de 42 morts et 33 blessés. »

(Une vidéo de l’événement : https://www.youtube.com/watch?v=EqB1mZA5n0U) Les visages et les pieds des blessés évacués un par un, étaient couverts de sang. Au début je pensais que la fumée du bus provenait d’une simple panne. Je ne me serais jamais attendu à ce qu’un tel accident se produise. Ce n’est pas passé loin ! C’était à cet instant que j’ai réalisé pourquoi il m’avait fallu sortir du bus plus tôt. C’était le dessein invisible du Seigneur que je ne prenne pas ce bus, sinon je serais mort ou grièvement blessé. J’ai alors été stupéfait mais aussi terrifié et j’ai longuement remercié le Seigneur au fond de mon cœur. C’était Lui qui a veillé sur moi et qui est resté à mes côtés pour me protéger tout le long du chemin. J’ai raconté ce que j’ai vécu à ma mère avec enthousiasme. Après avoir entendu toute l’histoire, elle était encore plus enthousiaste que moi et a remercié le Seigneur sans relâche.

Le jour suivant, quand je suis retourné à l’école, j’ai constaté que cet accident était massivement rapporté par toutes les chaînes d’information et les journaux. Alors que j’écoutais les nouvelles, le sentiment de gratitude a encore grandi dans mon cœur. Merci Seigneur !

Plus tard, mon école donna des instructions pour rester à l’abri et aussi pour s’enfuir en cas d’explosion de bus due à un incendie. Dès lors je ne pouvais m’empêcher de soupirer : on apprend et on s’entraîne à fuir pour notre vie lorsque tout va bien, mais quand les accidents se présentent, qui peut s’en échapper sans incident ?

Par la suite, j’ai partagé mon vécu de l’incident avec mes camarades de classe, le professeur principal et le CPE. En entendant mon récit, ils ont tous dit que j’avais eu de la chance. Le CPE quant à lui m’a tapé sur l’épaule et m’a dit : « Avec ce que tu as vécu, tu devras sûrement être béni pour la suite. » Merci Seigneur ! Si je n’avais pas été sous Ton amour et Ta protection, je serais monté dans ce bus à destination de la mort.

En repensant à ces années passées, sans l’amour et la protection du Seigneur je n’aurais pas survécu jusqu’à maintenant. Les Psaumes disent « Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint » (Psaume 91, 7). Merci au Sauveur Jésus ! J’ai réellement expérimenté que le Seigneur est à mes côtés et qu’Il me protège, m’épargnant des malheurs et me faisant surmonter des catastrophes. Grâce à Dieu ! Je désire suivre le chemin de la vérité pour rendre Son amour. Amen !

Auteur : Xiaozhi, États-Unis

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Connaissez-vous la substance de la résistance des pharisiens envers Dieu ? Les frères et sœurs avaient une réunion chez Yang Keqin, après le petit déjeuner. Puis, la femme de Yang Keqin, Wang Hui, a joyeusement dit : « Keqin,...
Pouvons-nous réaliser le salut si nous ne croyons pas en Dieu, mais agissons plutôt vertueusement, faisons de bonnes œuv... La réponse : Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues mettent à réfléchir à la préservation de ...
Évangile du jour – Matthieu 12:31-32 C’est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quico...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *