Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Témoignage d’une catholique : lors de ma recherche, j’ai compris pourquoi l’Église est désolée

Lisez ce témoignage d’une catholique et découvrez comment elle a compris pourquoi l’Église est désolée et a assisté au festin des noces de l’Agneau.

27 April 2019

Avant, l’enthousiasme régnait dans l’église

Notre famille est catholique depuis des générations et j’ai été baptisée alors que je n’avais que quelques mois. Je me souviens du son retentissant de l’alarme qui me réveillait tout le temps, puis mes parents qui me traînaient hors du lit pour me laver et m’habiller rapidement avant de courir à la maison de coreligionnaire pour assister à la messe pendant la nuit.

Mes parents disaient que les personnes croyant au Seigneur en Chine étaient persécutées et que les prêtres et les croyants étaient souvent arrêtés et placés en détention. Il était donc moins dangereux pour nous d’assister à la messe la nuit. Bien que cela soit vraiment dangereux, nos frères de l’église étaient toujours très enthousiastes et dévoués. Peu importe le temps qu’il faisait, peu importe l’endroit où avait lieu la messe, ils se transmettaient les informations les uns aux autres et s’activaient pour ramener les personnes âgées et les jeunes à la messe. Tout le monde chantait les cantiques avec un enthousiasme tel qu’on aurait dit que c’était le nouvel an, et de nombreux croyants gardaient leur bonne humeur même s’ils restaient debout toute la nuit…

Maintenant, l’église est devenue une désolation

J’ai vite grandi, mais l’église a aussi subi de grands changements. De moins en moins de personnes assistaient à la messe, et la plupart de celles qui y assistaient étaient des hommes et des femmes âgés. Nous ne voyions que très rarement des jeunes visages à la messe. Lorsque l’église organisait de temps à autre des évènements, la messe devenait vivante et animée, mais c’était aussi chaotique qu’un marché en plein air : certaines personnes pratiquaient la vente pyramidale et la vente directe, des gens vendaient des assurances, d’autres ouvraient des supermarchés et des restaurants, et ainsi de suite. Tout le monde faisait semblant d’être là pour assister à la messe mais, en réalité, ils étaient là pour trouver des clients. Quand les croyants se réunissaient, ils ne parlaient pas de la manière d’adorer le Seigneur ni de pratiquer Sa parole, mais ils se racontaient plutôt leurs histoires de ménage sans importance, ou bien essayaient de vendre ce que leurs familles produisaient. Personne n’était là pour adorer sincèrement le Seigneur. Au fil du temps, la situation dans l’église a empiré. Les sermons des prêtres ne nous éclairaient plus autant, et ils condamnaient souvent sans raison d’autres confessions en disant à l’assemblée de rester sur nos gardes. Ils se sont même divisés en clans et se sont séparés des autres membres du clergé. Parfois, quand ils avaient des points de vue divergents et que chacun restait sur ses positions, ils se disputaient et se bagarraient. L’assemblée prenait également parti. Les membres se jugeaient et s’agressaient verbalement, et la compassion ou la tolérance dont ils avaient fait preuve auparavant avait complètement disparu. En observant cette scène dans l’église, je n’arrivais pas à comprendre comment l’ambiance avant autant pu se dégrader et j’éprouvais une tristesse indescriptible.

En 2009, alors que j’étudiais au Japon, je suis allée à l’église assister à la messe et j’ai vu que l’ambiance à l’église au Japon était aussi chaotique que celle en Chine : les prêtres et les fidèles catholiques parlaient et agissaient comme des non croyants, ils suivaient tous les tendances du monde, ils étaient entrés dans une logique de surenchère et se méprisaient les uns les autres. Les prêtres faisaient de grands sourires à ceux qui avaient de l’argent et méprisaient ceux qui n’en avaient pas en leur parlant de manière odieuse. Voyant cela se passer dans un pays étranger, j’étais extrêmement déçue et contrariée, et mon attachement au Seigneur s’estompait peu à peu. La messe du matin et du soir à laquelle je participais chaque jour était devenue pour moi une obligation, et parfois je n’avais tout simplement pas envie d’aller à l’église pour assister à la messe. Cependant, craignant que le Seigneur ne me condamne à l’enfer, je n’ai pas osé arrêter d’y aller. Le temps passant, alors que je me forçais à aller à l’église, mon esprit n’était plus nourri et j’avais un sentiment de vide dans mon cœur. Parfois, je me disais : « Comment l’église a-t-elle pu devenir comme ça ? Avant, il y avait peu de croyants et le PCC nous persécutait, pourtant nous assistions fréquemment à la messe avec enthousiasme et en pleine nuit. Mais de nos jours, à mesure que nous vivons dans un environnement plus confortable et plus aisé, nous devenons de plus en plus paresseux. Pourrait-ce être parce que plus de gens croient au Seigneur ? Ou parce que les gens ont écouté tellement de sermons que plus rien ne reste à découvrir ? » Je me posais énormément de questions.

En mai 2018, mon mari et moi avons émigré aux États-Unis avec notre fille de moins d’un an. Après nous être installés, nous avons commencé à assister à la messe dans une église près de chez nous. Étrangement, il y avait très peu de gens dans cette immense église somptueuse. Le prêtre se tenait au-dessus de nous et prêchait ses sermons, tandis que la plupart des gens assis en dessous de lui somnolaient ou s’assoupissaient. En voyant le peu de gens présents, les sièges vides dans une si grande église, et les visages sans expression et vides des gens assis là, ce que je ressentais était inexprimable.

J’ai voulu me connecter en ligne pour trouver de bonnes églises, mais ce que j’y ai découvert, c’est que beaucoup d’églises catholiques étaient remplies de plaques commémoratives aux morts et que des gens brûlaient de l’encens et faisaient des offrandes. Certains prêtres invitaient des moines à réciter le sutra. Beaucoup de scandales impliquaient des prêtres et des évêques…. En voyant cela, j’ai pensé aux paroles prononcées par le Seigneur Jésus dans la Bible : « Ma maison sera appelée maison de prière; mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21:13). De la Chine aux États-Unis en passant par le Japon, de la terre ferme à Internet, toutes les églises catholiques étaient identiques. Je me suis alors rendue compte que l’église catholique des temps modernes s’était complètement détériorée. Même si elle semblait somptueuse de l’extérieur, ce n’était plus un lieu sacré. J’étais perdue. L’église ne m’évoquait plus qu’un grand chaos, et ne cherchait plus à progresser, alors pourquoi le Saint-Esprit ne faisait-Il rien à ce sujet ?

Église catholique

En plein questionnement, une rencontre hasardeuse révèle la cause première de la désolation de l’Église

Un jour de juillet de cette année-là, j’ai amené ma fille à l’église pour assister à la messe et j’ai rencontré sœur Kelly. Dès que nous nous sommes rencontrées, nous avons eu l’impression de se connaître depuis toujours. Sur le chemin du retour, sœur Kelly m’a raconté de nombreuses histoires tirées de la Bible, telles que la femme samaritaine qui, parce qu’elle avait écouté le Seigneur Jésus parler, avait reconnu par Ses paroles autoritaires et puissantes qu’Il était le Messie revenu. Et elle a dit que les vierges sages dont parle le Seigneur Jésus ne sont pas seulement des personnes lisant diligemment la Bible et se rendant assidûment à des réunions, mais qu’en plus de cela, elles doivent pouvoir discerner la voix du Seigneur, car seulement de cette manière pourront-elles accueillir le Seigneur à Son retour… L’échange de la sœur m’avait passionné et m’avait appris de nouvelles choses. J’avais assisté à de nombreuses réunions dans des églises catholiques mais n’avais encore jamais entendu quelqu’un échanger de manière si intéressante. Cela m’a grandement éclairé et j’ai beaucoup apprécié cet échange. La sœur m’a ensuite invité à assister à leur cours d’étude biblique, ce que j’ai accepté avec joie.

J’ai rencontré beaucoup de nouveaux catholiques dans la classe d’étude biblique, ainsi que beaucoup d’autres frères et sœurs chrétiens et le prédicateur, frère Liu. Voir ces frères et sœurs, une sensation de chaleur m’a envahi. Chacun échangeait sur ses expériences avec les autres, et je me suis sentie immédiatement à l’aise. Je leur ai donc aussi parlé ouvertement de mes propres questionnements.

J’ai dit : « J’ai visité des églises catholiques dans plusieurs pays mais je n’ai jamais ressenti l’amour du Seigneur dans aucune d’entre elles, ni l’œuvre du Saint-Esprit. Certains prêtres de l’église demandent à l’assemblée de placer les plaques commémoratives de leurs défunts dans l’église, puis de les vénérer. J’ai vu l’église devenir de plus en plus chaotique, la gloire du Seigneur n’y était plus présente. Je perds moi-même petit à petit la foi, et je ne comprends pas ce qu’il se passe ! ».

Frère Liu a alors répondu : « Ma sœur, le problème que vous soulevez est bien réel et c’est quelque chose qui tourmente la plupart des fidèles d’aujourd’hui. Les catholiques pensent tous que le catholicisme est la racine du christianisme, mais alors comment l’église peut-elle perdre la gloire du Seigneur et sombrer pour devenir le désert désolé qu’elle est aujourd’hui ? En fait, si nous voulons connaître la raison de la désolation actuelle de l’église, nous devons d’abord rappeler la raison de la désolation du temple qui s’est produite il y a plusieurs milliers d’années. Au début de l’ère de la Loi, le temple était rempli de la gloire du Seigneur et tout le monde devait être révérencieux et respectueux envers le Saint-Esprit. Même les prêtres servaient le Saint-Esprit dans le temple et ils devaient faire très attention et être prudents, car le Saint-Esprit châtiait tous ceux qui L’offensait. Par exemple, dans l’Ancien Testament, il est écrit qu’il y avait un roi nommé Ozias. Après avoir remporté une grande victoire au combat et être devenu puissant, il est devenu fier et arrogant. Il n’a pas écouté les avertissements du prêtre et a pénétré volontairement dans le temple pour y brûler de l’encens comme offrande à Dieu. Ainsi, il offensa Dieu et la lèpre éclata sur son front. Il fut lépreux jusqu’au jour de sa mort (voir 2 Chroniques 26:16-21). Nous pouvons en déduire que, tant que le Saint-Esprit était présent dans le temple, personne n’osait enfreindre les lois et pas un seul roi du peuple n’était exempté. Cela est dû au fait que le Saint-Esprit est saint et qu’Il ne tolère aucune impureté. En voyant de la souillure, Il doit alors punir. Mais quand l’ère de la Loi prit fin, le peuple ne respecta plus les lois, les prêtres se mirent à adorer des idoles et à faire des sacrifices de mauvaises qualités. Les gens commencèrent à marchander et acheter et vendre du bétail et des oiseaux dans le temple, transformant le temple en un repaire de voleurs. Et pourtant, le Saint-Esprit ne les a pas disciplinés ni punis. Pour quelle raison ? Si le Saint-Esprit était présent dans le temple, l’aurait-Il laissé devenir un repaire de voleurs ? Cela ne serait clairement pas arrivé. Par conséquent, au moment où le temple était devenu un repaire de voleurs, le Saint-Esprit était parti depuis longtemps. Alors pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il quitté le temple ? C’était principalement parce que les dirigeants juifs ne respectaient plus les lois de Dieu et que leur cœur ne craignait plus Dieu. Ils n’observaient plus que les traditions humaines qui leur avaient été transmises et avaient rejeté les commandements de Dieu. Ils s’étaient complètement éloignés du chemin de Dieu et ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit. En outre, le Saint-Esprit avait quitté le temple parce que Dieu était déjà devenu chair pour accomplir Son œuvre de rédemption de l’humanité à l’ère de la Grâce et parce que l’œuvre du Saint-Esprit s’accomplissait ailleurs. Nous savons tous qu’à la fin de l’ère de la Loi, parce que les Israélites ne respectaient pas les lois, ils pouvaient être lapidés ou brûlés par le feu céleste. Si le Saint-Esprit n’avait pas quitté le temple, mis fin à l’ère de la Loi et accompli l’œuvre de la crucifixion et de la rédemption de l’humanité, les hommes auraient tous été condamnés par la loi. Il est évident que le Saint-Esprit a quitté le temple pour venir en aide à l’humanité et pour accomplir Son œuvre. L’œuvre du Saint-Esprit n’appartient pas à une ère spécifique, mais se poursuit à travers les ères. Après que les œuvres de l’ère de la Loi eurent porté leurs fruits, le Saint-Esprit commença Son œuvre suivante. Le Saint-Esprit mit fin à Sa précédente œuvre, quitta le lieu où Il avait accompli Son ancienne œuvre et commença une nouvelle œuvre, introduisant ainsi l’humanité à une nouvelle ère. Si les gens de la nouvelle ère étaient incapables d’y faire face, ils seraient alors privés de l’œuvre du Saint-Esprit et ne pourraient pas obtenir la provision du Saint-Esprit. Au fil du temps, la faim et la soif des gens les ont amenés à commettre des péchés, perdant toute discipline et tout contrôle. Les oasis devinrent des déserts arides, Canaan fut frappée par la famine et l’église devint une désolation ! Tout comme Dieu dit : « sur la terre, non une faim de pain, et non une soif d’eau, mais d’entendre les paroles de Yahweh » (Amos 8:11). De même, l’église catholique est devenue aujourd’hui un marché et un repaire de voleurs. Et pourquoi Dieu ne discipline-t-Il pas et ne punit-Il pas l’église ? Un cantique dit que : « Dieu est partout où il y a de la charité, partout où il y a de l’amour » (« Partout où il y a de la charité »). Et maintenant que l’église est ravagée par des disputes et des querelles internes, sans montrer la moindre tolérance ni patience, où est donc Dieu ? »

Où est passé Dieu ?

J’ai hoché la tête. J’ai senti une chaleur dans mon cœur lorsque j’ai entendu le frère chanter ce cantique bien connu, mais je me sentais aussi un peu triste. J’ai dit : « Ce que vous dites est sensé. Être incapable de ressentir aucun amour dans l’église montre que le Seigneur n’est plus présent. Si le Saint-Esprit était présent dans l’église, personne n’oserait Le mépriser. »

Le frère dit : « En effet, alors si Dieu n’est plus présent dans l’église moderne, où Dieu est-Il passé ? »

La question du frère m’a amenée à réfléchir profondément à cela. Je me suis dit : « C’est vrai ! ». « À la fin de l’ère de la Loi, le temple fut abandonné parce que le Saint-Esprit est parti accomplir Sa nouvelle œuvre de rédemption de l’humanité. Maintenant, c’est l’église qui est abandonnée, alors où Dieu est-Il allé ? » En repensant à ma vie depuis que j’avais commencé à croire en Dieu, je me suis dit que j’avais suivi les ordres, lu la Bible et assisté à la messe. En voyant à quel point l’église était devenue chaotique, je me suis posée beaucoup de questions, mais je me suis rarement demandée où était passé Dieu ! Je voulais vraiment recevoir des réponses et j’attendais celle du frère.

Le frère a ouvert la Bible et m’a demandé de lire. J’ai lu : « Aussi je vous ai retenu la pluie, lorsqu’il y avait encore trois mois avant la moisson ; j’ai fait pleuvoir sur votre ville, et je ne faisais pas pleuvoir sur une autre ville ; une région était arrosée par la pluie, et une autre région, sur laquelle il ne pleuvait pas, se desséchait » (Amos 4:7). Il a ensuite échangé en disant : « D’après la prophétie de Dieu, nous comprenons que les moments où il ne pleut pas sur notre église sont ceux où il n’y a pas l’œuvre du Saint-Esprit. Cela montre que le Saint-Esprit est déjà ailleurs et commence une nouvelle œuvre. En réalité, le Seigneur est déjà revenu dans la chair, Il prononce Ses paroles et a commencé une nouvelle œuvre inaugurant la nouvelle ère. Les paroles « une région était arrosée par la pluie » désignent les églises qui acceptent et se soumettent à l’œuvre du Seigneur à Son retour dans les derniers jours et, en acceptant les paroles que le Seigneur prononce actuellement, elles profitent de l’arrosage et de l’eau de la vie que le Seigneur leur distribue. Les paroles « une autre région, sur laquelle il ne pleuvait pas, se desséchait » signifient que, parce que l’œuvre du Saint-Esprit s’est déplacée ailleurs, le Saint-Esprit a déjà achevé Son œuvre de semence des graines à l’ère de la Grâce. Il a maintenant commencé l’œuvre de récolte de l’ère du Règne. L’œuvre du Saint-Esprit a complètement quitté les églises de l’ère de la Grâce et s’accomplie maintenant sur ceux qui suivent la nouvelle œuvre du Seigneur. Sans la protection de l’œuvre du Saint-Esprit, les prêtres et les évêques des églises de l’ère de la Grâce dépérissent, les sermons qu’ils donnent à la messe ne valent plus rien, ils ne peuvent qu’apprendre à leurs assemblées à respecter les règles et à observer les rituels. Il y a une autre raison à la désolation dans l’église : les prêtres et les évêques ne pratiquent pas la parole du Seigneur et ne suivent pas Ses commandements. Quand ils entendent quelqu’un prêcher l’évangile du retour du Seigneur, ils ne cherchent pas et ne l’étudient pas. Au contraire, ils rejettent, résistent et condamnent l’œuvre du Seigneur revenu, ce qui conduit l’église à être détestée et rejetée par le Seigneur. Elle perd complètement l’œuvre du Saint-Esprit. Elle n’obtient aucune provision de l’eau de la vie du Saint-Esprit et tombe en désolation. Par conséquent, les membres de l’assemblée s’adonnent à des cultes idolâtres, se disputent, manquent de discipline et commettent des péchés, et s’endorment pendant les sermons. L’église est devenue un lieu de commerce et de marchandage. »

L’échange du frère m’a laissée stupéfaite : l’église était-elle alors devenue une désolation car le Seigneur était revenu pour accomplir une nouvelle œuvre mais nous n’avions pas suivi le rythme ? A ce moment-là, je me suis directement rappelée de personnes qui avaient prêché que le Seigneur était revenu pour accomplir une nouvelle œuvre. Le prêtre les avait condamnées et avait blasphémé contre elles pendant la messe. Je ne prenais conscience que maintenant que l’église était devenue chaotique et désolée parce que les prêtres et les évêques n’encourageaient pas leurs assemblées à rechercher et à étudier l’œuvre du Seigneur revenu, mais les encourageaient à Lui résister et à Le condamner. Ils allaient à l’encontre des commandements du Seigneur et des enseignements des apôtres. Ils ont donc été détestés et rejetés par le Saint-Esprit. L’œuvre du Seigneur les a quittés et abandonnés.

Comment rechercher l’œuvre du Saint-Esprit ?

C’est à ce moment-là que j’ai eu l’impression de me réveiller. En écoutant l’échange clair et concis de Frère Liu, mon cœur a eu la certitude que le Seigneur Jésus était parti dans un autre endroit pour accomplir une nouvelle œuvre. Mais comment pourrais-je trouver une église possédant l’œuvre du Saint-Esprit ? Et alors, j’ai posé cette question.

Le frère répondit solennellement : « Merci mon Dieu ! Grâce à l’illumination et la direction du Saint-Esprit, vous êtes arrivée à comprendre cela. Si nous voulons trouver une église qui possède l’œuvre du Saint-Esprit, nous devons d’abord comprendre quelle œuvre le Seigneur revenu souhaite accomplir. Jadis, le Seigneur Jésus nous a montré le chemin à suivre dans la Bible. Examinons donc plusieurs versets des Écritures : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire ; mais vous ne pouvez les porter à présent. Quand le Consolateur, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous guidera dans toute la vérité. Car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Le Seigneur Jésus nous a confié qu’Il avait encore beaucoup de choses à nous dire. Comme la stature des gens étaient trop petite à l’époque, les gens ne L’auraient pas compris même s’Il leur avait dit ces choses-là. Par conséquent, le Seigneur Jésus a beaucoup de choses à nous dire à Son retour dans les derniers jours. Il prononcera toutes les vérités dont nous avons besoin dans nos vies, et ces vérités sont celles qui nous délivreront de nos péchés et nous purifieront. Comme il est dit dans la Bible : « Sanctifiez-les dans la vérité » (Jean 17:17). Et il est aussi dit dans l’Apocalypse : « Que celui qui a des oreilles entende ce que dit l’Esprit aux Eglises! A celui qui vaincra, je donnerai de la manne cachée… » (Apocalypse 2:17). Le Seigneur nous rappelle qu’Il lui reste des choses à nous dire à Son retour et qu’Il nous donnera la manne cachée. Lorsque nous trouverons les paroles du Saint-Esprit, nous trouverons le Seigneur.

J’ai rencontré beaucoup de nouveaux catholiques dans la classe d’étude biblique

« Lisons un autre passage des paroles de Dieu : “Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devient chair une fois de plus et, quand Il devient chair cette fois, Il acheva l’ère de la Grâce et inaugura l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront accepter personnellement la direction de Dieu. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.” Les paroles de Dieu nous disent clairement que l’œuvre du salut du Seigneur n’est pas accomplie qu’à un seul endroit, mais qu’au contraire elle guide constamment les gens. À l’ère de la Loi, parce que l’humanité naissante à cette époque ne savait pas vivre, le Saint-Esprit, en voyant les besoins de cette époque et à travers les lois de Moïses, œuvra et guida en personne la vie des gens. Il leur a fait observer les lois et les commandements et les a fait vivre dans la bénédiction de Dieu. Cependant, à la fin de l’ère de la Loi, comme les gens ne respectaient plus les lois et commettaient trop de péchés, ils couraient tous le risque d’être condamnés par la loi et mis à mort. Afin de sauver l’humanité, Dieu s’est incarné sous la forme du Seigneur Jésus et a accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce. Il a été crucifié comme sacrifice d’expiation de l’homme. Tant que nous confessions et nous repentions au Seigneur, nos péchés étaient pardonnés. Nous n’étions alors plus maudits ni condamnés par les lois pour s’être mal conduits ou avoir transgressé les lois. Bien que le Seigneur ne nous considère pas comme des pécheurs, cela ne signifie pas pour autant que nous sommes sans péché, car la nature pécheresse de Satan reste profondément enracinée en nous. Bien que nous puissions sembler faire de bonnes actions, nous les faisons toujours dans notre propre intérêt et nous mentons et trompons souvent les gens. Dès qu’une situation ne nous convient pas, nous comprenons mal et blâmons souvent le Seigneur. Même si nous n’exprimons pas nos pensées à voix haute, nous ressentons toujours de la négativité et de l’opposition dans nos cœurs. Chaque fois que des catastrophes naturelles et des désastres causés par l’homme se produisent, nous pouvons même trahir le Seigneur… Ces comportements suffisent à prouver que nous vivons toujours dans le péché. Par conséquent, afin de totalement nous purifier et nous sauver, le Seigneur s’est de nouveau incarné dans les derniers jours pour prononcer Ses paroles et pour accomplir une œuvre nouvelle, plus importante que celle accomplie à l’ère de la Grâce : l’œuvre du jugement commence par la maison de Dieu. Tous ceux qui acceptent et suivent le Seigneur et tous ceux qui acceptent l’œuvre des paroles à l’ère du Règne assistent au festin des noces de l’Agneau, gagnent toutes les vérités offertes à l’homme par Dieu et commencent à vivre la vie du peuple de l’ère du Règne, face à face avec le Seigneur, tel qu’il est prophétisé dans l’Apocalypse : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes: il habitera avec eux, et ils seront son peuple; et lui-même il sera le Dieu avec eux, il sera leur Dieu » (Apocalypse 21:3).

Après avoir écouté l’échange du frère, j’ai senti une lumière illuminer mon cœur. Ainsi, l’œuvre du Seigneur se poursuivait et le Saint-Esprit avait quitté les églises de l’ère de la Grâce, et accomplissait déjà une nouvelle œuvre : Il avait commencé à accomplir la nouvelle œuvre de l’ère du Règne. Et pourtant, lorsque nous entendons quelqu’un prêcher que le Seigneur est revenu pour accomplir une nouvelle œuvre, nous croyons plutôt aux ramassis de mensonges des prêtres. Nous n’écoutons pas, nous n’essayons pas de nous rapprocher et nous ne cherchons ni n’étudions l’œuvre de Dieu. Nous restons dans nos églises au lieu de suivre les traces du Seigneur. Il nous a donc abandonnés. Alors, ce n’est qu’en suivant les traces du Seigneur que nous pourrons trouver une église qui possède l’œuvre du Saint-Esprit, et c’est seulement en acceptant la nouvelle œuvre de l’ère du Règne accomplie par le Seigneur que nous pourrons obtenir l’œuvre et la direction du Saint-Esprit, et vivre face à face avec le Seigneur.

Le Seigneur est déjà revenu

Au cours des jours qui ont suivi, frère Liu a échangé en détail sur les trois étapes de l’œuvre du Seigneur, d’une durée de six mille ans, visant à sauver l’humanité, ainsi que sur l’histoire et l’essence même de l’œuvre que le Seigneur accomplit à chaque ère. Il m’a également appris la différence entre être sauvé et obtenir le salut, ce qu’est l’incarnation, comment discerner les faux Christs, le mystère du nom de Dieu, etc. Mon cœur assoiffé a été abreuvé par l’eau de la vie et mon esprit en a été grandement nourri.

Après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, j’ai enfin vu la lumière. Il s’est avéré que l’Éclair Oriental, prêché en Chine et qui a provoqué de nombreuses discussions et a été condamné par des prêtres catholiques, est la manifestation et l’œuvre du Seigneur. La voix remplie d’émotions, j’ai dit : « Je suis si heureuse d’avoir pu apprendre tant de choses, car sans cela, je serais toujours en train de résister au Seigneur sans même m’en rendre compte ! C’était extrêmement dangereux ! » Après cela, j’ai commencé à lire avidement les paroles de Dieu Tout-Puissant, à assister avec engouement à des réunions, à regarder des films sur l’Évangile et à apprendre des cantiques. Dans l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai pu enfin connaître la paix et le plaisir procurés par l’œuvre du Saint-Esprit et j’ai senti la chaleur de cette grande famille.

Peu de temps après, une sœur et moi avons témoigné de l’œuvre de Dieu des derniers jours à mon mari. À présent, mon mari suit également l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Chaque jour, nous aimons être nourris et abreuvés par l’eau de la vie de Dieu et nos vies grandissent de jour en jour. C’est la parole de Dieu Tout-puissant qui révèle tous les mystères et qui nous permet d’avoir du discernement. Nous avons définitivement arrêté de suivre les petits bergers résistant à Dieu pour enfin suivre les traces de l’Agneau.

Fangxia, États-Unis


En lire plus : Journal spirituel d’un chrétien – Je ne souhaite pas me rendre à l’église

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Retour à Dieu

Retour à Dieu

Retour à Dieu

La rubrique « Retour à Dieu » partage l’expérience des chrétiens de différents pays qui suivent les pas de l’Agneau sous la direction du Saint-Esprit et accueillent le retour du Seigneur Jésus.

Dieu Tout-Puissant m’a conduit sur le chemin de la purification

Autrefois, il était souvent contrarié car il ne pouvait faire preuve d'indulgence ni de patience envers les autres. Mais il trouve enfin le moyen de se libérer du péché et son tempérament corrompu commence à changer.

7 mai 2019 7 min de lecture
Dieu Tout-Puissant m’a conduit sur le chemin de la purification
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?