Menu

L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair (Extrait VI)

00:00
00:00
L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair (Extrait VI) L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair (Extrait VI)
00:00/ 00:00

Son travail dans la chair est de la plus haute importance – ceci se réfère au travail – et Celui qui finalement conclut le travail est le Dieu incarné et non pas l’Esprit. Certains croient que Dieu viendra éventuellement sur la terre et apparaîtra à l’homme, après quoi Il jugera personnellement l’ensemble de l’humanité, testant les êtres humains un par un sans en omettre aucun. Ceux qui pensent ainsi ne connaissent pas l’étape du travail de l’incarnation. Dieu ne juge pas les hommes un par un et ne teste pas les hommes un par un ; cela ne serait pas un travail de jugement. La corruption de tous les hommes n’est-elle pas la même ? L’essence de l’homme n’est-elle pas la même pour tous ? Ce qui est jugé, c’est l’essence corrompue de l’humanité, l’essence corrompue de l’homme par Satan et tous les péchés de l’homme. Dieu ne juge pas les défauts insignifiants et négligeables de l’homme. Le travail du jugement est représentatif et ne vise pas une certaine personne en particulier. Au contraire, c’est un travail par lequel des personnes en groupe sont jugées pour représenter le jugement de toute l’humanité. En effectuant personnellement Son travail sur un groupe de personnes, Dieu dans la chair utilise Son travail pour représenter le travail de l’ensemble de l’humanité, après quoi il est progressivement répandu. Ainsi se fait le travail de jugement. Dieu ne juge pas un certain type de personnes ou un certain groupe de personnes, mais juge l’injustice de toute l’humanité – l’opposition de l’homme à Dieu par exemple, ou l’irrévérence de l’homme à Son égard, ou la perturbation de l’œuvre de Dieu, et ainsi de suite. Ce qui est jugé, c’est l’essence d’opposition à Dieu de l’humanité et ce travail est l’œuvre de la conquête des derniers jours. Le travail et la parole de Dieu incarné, dont l’homme est le témoin, sont l’œuvre du jugement devant le grand trône blanc pendant les derniers jours, ce qui a été conçu par l’homme dans le passé. Le travail qui se fait actuellement par le Dieu incarné est exactement le jugement devant le grand trône blanc. Le Dieu incarné d’aujourd’hui est le Dieu qui juge l’ensemble de l’humanité durant les derniers jours. Cette chair et Son œuvre, Sa parole et Son tempérament entier constituent Son être complet. Bien que la portée de Son œuvre soit limitée et ne concerne pas directement l’univers entier, l’essence de l’œuvre du jugement est le jugement direct de l’humanité tout entière ; ce n’est pas un travail entrepris seulement pour la Chine ou pour un petit nombre de personnes. Au cours de l’œuvre de Dieu dans la chair, bien que la portée de ce travail n’engage pas l’univers entier, il représente le travail de l’univers entier, et quand Il aura achevé le travail qui relève de Sa chair, Il étendra immédiatement ce travail à l’ensemble de l’univers, de la même manière que l’Évangile de Jésus a été répandu dans l’univers après Sa résurrection et Son ascension. Peu importe qu’il soit le travail de l’Esprit ou le travail de la chair, c’est un travail réalisé dans un cadre limité, mais qui représente le travail de l’univers entier. Pendant les derniers jours, Dieu apparaît et fait Son travail en utilisant Son identité incarnée, et Dieu dans la chair est le Dieu qui juge l’homme devant le grand trône blanc. Peu importe qu’Il soit Esprit ou chair, Celui qui fait le travail de jugement est le Dieu qui juge l’humanité durant les derniers jours. Ceci est déterminé en fonction de Son travail, et non en fonction de Son apparence extérieure ou de plusieurs autres facteurs. Bien que l’homme ait des conceptions de ces mots, personne ne peut nier le jugement du Dieu incarné et la conquête de toute l’humanité. Peu importe la façon dont il est évalué, les faits sont après tout les faits. Personne ne peut dire : « Le travail est fait par Dieu, mais la chair n’est pas Dieu. » Cela n’a aucun sens, car ce travail ne peut être fait que par Dieu dans la chair. Puisque ce travail a déjà été achevé, après ce travail, le travail de jugement de l’homme par Dieu ne sera pas fait une deuxième fois ; le second Dieu incarné a déjà achevé tout le travail de toute la gestion, et il n’y aura pas une quatrième étape à l’œuvre de Dieu. Celui qui est jugé est l’homme, l’homme qui est de chair et a été corrompu ; ce n’est pas l’esprit de Satan qui est jugé directement, l’œuvre de jugement n’est donc pas effectuée dans le monde spirituel mais parmi les hommes. Pour juger la corruption de la chair de l’homme, personne n’est plus approprié que Dieu dans la chair, et personne n’est plus qualifié que Dieu dans la chair. Si le jugement était effectué directement par l’Esprit de Dieu, alors il n’engloberait pas tout. De plus, il serait difficile pour l’homme d’accepter, car l’Esprit est incapable de se tenir face-à-face devant l’homme. Et à cause de cela, les effets ne pourraient pas être immédiats, et l’homme serait encore moins capable de voir plus clairement le tempérament de Dieu, tempérament qui ne peut pas être offensé. Satan ne peut être vaincu complètement que si Dieu dans la chair juge la corruption de l’humanité. Étant égal à l’homme dans une humanité normale, Dieu dans la chair peut directement juger l’injustice de l’homme ; ceci est le signe de Sa sainteté innée et de Son être extraordinaire. Seul Dieu est qualifié pour juger l’homme, est en mesure de juger l’homme, car Il détient la vérité et la justice, et donc, Il est capable de juger l’homme. Ceux qui n’ont pas la vérité et la justice ne sont pas aptes à juger les autres. Si cette œuvre était faite par l’Esprit de Dieu, il n’y aurait alors pas de victoire sur Satan. L’Esprit est fondamentalement plus élevé que les êtres mortels. L’Esprit de Dieu est saint par nature et Il est en Soi victorieux sur la chair. Si l’Esprit faisait cette œuvre directement, Il ne pourrait pas juger toute la désobéissance de l’homme et ne pourrait pas exposer toute l’injustice de l’homme. Car l’œuvre de jugement est également effectuée par les conceptions que l’homme a de Dieu, et l’homme n’a jamais eu de conceptions de l’Esprit, ainsi, l’Esprit est incapable d’exposer plus clairement l’injustice de l’homme, et encore moins d’exposer complètement cette injustice. Le Dieu incarné est l’ennemi de tous ceux qui ne Le connaissent pas. En jugeant les conceptions et l’opposition de l’homme, Il révèle toute la désobéissance de l’humanité. Les effets de Son œuvre dans la chair sont plus apparents que ceux de l’œuvre de l’Esprit. Ainsi donc, le jugement de l’humanité tout entière n’est pas effectué directement par l’Esprit, mais est l’œuvre de Dieu incarné. Dieu dans la chair peut être vu et touché par l’homme, et Dieu dans la chair peut complètement conquérir l’homme. Dans sa relation avec Dieu dans la chair, l’homme progresse de l’opposition à l’obéissance, de la persécution à l’acceptation, de la conception à la connaissance, et du rejet à l’amour. Ce sont-là les effets de l’œuvre de Dieu incarné. L’homme n’est sauvé que par l’acceptation de Son jugement, ne vient à Le connaître que peu à peu par les mots de Sa bouche, est conquis pendant qu’il s’oppose à Lui, et reçoit de Lui Son approvisionnement de vie durant l’acceptation de Son châtiment. Toute cette œuvre est l’œuvre de Dieu dans la chair et non pas l’œuvre de Dieu dans Son identité en tant qu’Esprit. Le travail accompli par le Dieu incarné est le plus grand et le plus profond travail et la partie cruciale des trois étapes de l’œuvre de Dieu comprend les deux étapes du travail de l’incarnation. La corruption profonde de l’homme est un grand obstacle à l’œuvre de Dieu incarné. En particulier, le travail effectué sur le peuple des derniers jours est extrêmement difficile, l’environnement est hostile et le calibre de chaque genre de personne est plutôt pauvre. Pourtant, à la fin de ce travail, il obtiendra quand même l’effet approprié, sans défauts ; ceci est l’effet de l’œuvre de la chair et cet effet est plus convaincant que celui de l’œuvre de l’Esprit. Les trois étapes de l’œuvre de Dieu seront achevées par Dieu dans la chair et doivent être achevées par le Dieu incarné. Le travail le plus important et le plus crucial est fait par Dieu dans la chair et le salut de l’homme doit être personnellement réalisé par Dieu dans la chair. Même si tous les hommes sentent que Dieu dans la chair n’est pas en rapport avec l’homme, en fait, cette chair concerne le sort et l’existence de l’humanité tout entière.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Hymne de la parole de Dieu

Dieu incarné réalise l’œuvre la plus importante du salut de l’homme

L’œuvre faite par Dieu incarné est la plus grande œuvre de Dieu. L’œuvre faite par Dieu incarné, la plus profonde œuvre de Dieu. Ces deux étapes de Son œuvre sont les plus cruciales des trois, ces deux étapes de l’œuvre, l’œuvre de Dieu incarné. La part la plus cruciale de l’œuvre de Dieu est faite dans la chair. Le salut de chaque être humain par Dieu doit être fait dans la chair. L’homme ne voit pas son lien avec Dieu en chair, et pourtant, cette chair concerne le sort et la vie de l’humanité, car cette œuvre est la plus cruciale.

La corruption de l’homme est un obstacle à l’œuvre de Dieu incarné. L’environnement est hostile, le genre humain, médiocre. L’œuvre des derniers jours est vraiment difficile. Et pourtant, l’effet escompté sera atteint à la fin de cette œuvre. La part la plus cruciale de l’œuvre de Dieu est faite dans la chair. Le salut de chaque être humain par Dieu doit être fait dans la chair. L’homme ne voit pas son lien avec Dieu en chair, et pourtant, cette chair concerne le sort et la vie de l’humanité, car cette œuvre est la plus cruciale.

L’œuvre de Dieu aura un grand effet. Sans aucun défaut, Son œuvre le produira. Ceci est l’effet de l’œuvre, l’œuvre dans la chair, bien plus convaincant que l’œuvre de l’Esprit. Les trois étapes de l’œuvre seront achevées, achevées par Dieu incarné. Les trois étapes de l’œuvre doivent être achevées par Dieu incarné, Lui-même. La part la plus cruciale de l’œuvre de Dieu est faite dans la chair. Le salut de chaque être humain par Dieu doit être fait dans la chair. L’homme ne voit pas son lien avec Dieu en chair, et pourtant, cette chair concerne le sort et la vie de l’humanité, car cette œuvre est la plus cruciale.

Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Contactez-nous

Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et c'est le moment crucial d'accueillir le retour du Seigneur. Si vous souhaitez accueillir le Seigneur avant les grandes catastrophes et être enlevé devant le trône de Dieu, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.