Quelle est la véritable identité du Seigneur Jésus

Seigneur Jésus

Le ciel était clair et les rayons dorés du soleil illuminaient la terre. L’herbe verte ondulait dans la brise ; les fleurs fleurissaient ; les oiseaux pépiaient dans les arbres. Par une si belle matinée, Tian Lu, portant des écouteurs, écoutait des hymnes pendant qu’elle balayait le sol. En balayant devant le bureau, elle enleva les écouteurs et les posa sur le bureau, puis elle aperçut l’image du Seigneur Jésus sur le mur. Puis ses yeux furent aveuglés par des larmes, des myriades de pensées s’élevant dans son esprit…

Au cours de nombreuses années de foi et de service au Seigneur, Tian Lu avait toujours cru que le Seigneur Jésus était le Fils de Dieu. Car la Bible dit : « Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » (Matthieu 3 :16-17) Le Seigneur Jésus a aussi prié : « …Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » (Matthieu 26 :39) Selon elle, puisqu’il y avait une voix du Ciel qui disait que le Seigneur Jésus était Son Fils bien-aimé et que le Seigneur Jésus appelait le Dieu « Père dans les cieux » dans Ses prières, il pouvait être prouvé que le Seigneur Jésus était le Fils de Dieu envoyé par Dieu dans ce monde pour faire l’œuvre de rédemption. Un jour, cependant, Tian Lu vit que le Seigneur Jésus dit, « Jésus répondit : Voici le premier : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur ; » (Marc 12 : 29) Elle pensait : Dans ce verset, le Seigneur Jésus souligne que Dieu est unique, ce qui signifie qu’il n’y a qu’un seul Dieu. C’est-à-dire qu’il n’y aurait pas de relation Père-Fils et que le Seigneur Jésus ne serait pas le Fils de Dieu. Cependant, si c’est vraiment le cas, pourquoi alors le Seigneur Jésus a-t-il appelé Dieu « Père céleste » dans Ses prières ? Sa prière n’est-elle pas en contradiction avec Ses paroles ? « notre Dieu, est l’unique Seigneur » ? Finalement, le Seigneur Jésus est-il le Fils de Dieu ou non ? S’Il ne L’est pas, quelle est Sa véritable identité ? Tian Lu se sentait très perplexe face à ces questions.

Ne sachant que penser, Tian Lu se rendit chez Huimin, l’une de ses collaborateurs qu’elle n’avait pas vu depuis des années, dans l’espoir d’obtenir une réponse de sa part. Huimin lui dit : L’affirmation que Jésus est le Fils de Dieu n’est pas ce que le Seigneur Jésus a dit. Au temps de la Loi, tous les hommes savaient que l’Éternel Dieu était le seul vrai Dieu et qu’il n’y avait pas d’autre Dieu que Lui. Ce n’est qu’après l’incarnation du Seigneur Jésus que le langage du « Père et Fils » est apparu. Voyons ce que le Seigneur Jésus en a dit. Jean 14 :8-11 : « Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres. » De ces Écritures, nous pouvons voir que Philippe n’avait pas compris la substance du Seigneur Jésus et pensait qu’il y avait encore un Dieu le Père dans les cieux, alors il a dit au Seigneur : Seigneur, montre-nous le Père. Alors le Seigneur Jésus rectifia sa connaissance incorrecte de Dieu, en disant : « que Je suis dans le Père, et que le Père est en moi », et « Moi et mon Père sont un », et encore « celui qui m’a vu a vu le Père ». Par les paroles du Seigneur Jésus, nous pouvons savoir que le Père est le Fils et le Fils est le Père, que le Père et le Fils sont un, et qu’ils sont un seul Dieu.

En voyant les Écritures que Huimin lisait, Tian Lu pensait : Il ne m’est jamais venu à l’esprit que le Seigneur Jésus est le Dieu dans les cieux et que le Dieu dans les cieux est le Seigneur. Ici, le Seigneur Jésus nous a clairement dit que Dieu est unique et n’est qu’un seul. Comment pourrais-je négliger cela ? Bien qu’elle ait cru que toutes les paroles du Seigneur Jésus sont vraies et sont absolument justes, elle ne comprenait toujours pas pourquoi le Seigneur Jésus a appelé le Dieu céleste « Père » dans Sa prière avant la crucifixion, s’il n’était pas le Fils de Dieu. Elle était impatiente d’obtenir la réponse de Huimin. Puis elles lirent ces passages : « Quand Jésus appelait le Dieu du ciel par le nom du Père alors qu’Il priait, cela n’a été fait que du point de vue d’un homme créé, seulement parce que l’Esprit de Dieu s’était vêtu comme un homme ordinaire et normal et avait l’aspect extérieur d’un être créé. Même s’il y avait en Lui l’Esprit de Dieu, Son apparence externe restait celle d’un homme ordinaire ; en d’autres termes, Il était devenu le “Fils de l’homme” dont tous les hommes, y compris Jésus Lui-même, parlaient. Étant donné qu’Il est appelé le Fils de l’homme, Il est une personne (peu importe, homme ou femme, en tout cas quelqu’un ayant une enveloppe extérieure d’un être humain) née dans une famille normale de gens ordinaires. Par conséquent, Jésus appelant le Dieu du ciel par le nom de Père se comportait de la même façon que vous lorsque vous L’appeliez au départ par “Père” ; Il l’a fait du point de vue d’un homme de la création. Vous souvenez-vous toujours de la Prière du Seigneur que Jésus vous a apprise à mémoriser ? “Notre Père qui es aux cieux…” Il a demandé à tout homme d’appeler Dieu qui est au ciel par le nom de Père. Et puisque Lui aussi Il L’a appelé Père, Il l’a fait du point de vue de celui qui est sur un même pied d’égalité avec vous tous. Puisque vous appeliez le Dieu du ciel par le nom de Père, cela montre que Jésus s’est vu sur un même pied d’égalité avec vous, et comme un homme sur la terre choisi par Dieu (c’est-à-dire le Fils de Dieu). Si vous appelez Dieu “Père”, n’est-ce pas parce que vous êtes un être créé ? Quelle que soit l’autorité de Jésus sur la terre, avant la crucifixion, Il était simplement un Fils de l’homme, dirigé par le Saint-Esprit (c’est-à-dire par Dieu) et l’un des êtres créés de la Terre, car Il devait encore achever Son œuvre. Par conséquent, le fait qu’Il ait appelé le Dieu du ciel par “Père” n’était que Son humilité et Son obéissance. » ( Extrait de « La Trinité existe-elle ? » )

« Il y en a encore qui disent, Dieu n’a-t-Il pas expressément dit que Jésus était Son Fils bien aimé ? “Jésus est le Fils bien aimé de Dieu, en qui Il a mis toute Son affection” c’était certainement une déclaration de Dieu Lui-même. C’était Dieu qui témoignait de Lui-même, mais simplement d’une perspective différente, celle de l’Esprit dans les cieux témoignant de Sa propre incarnation. Jésus est Sa propre incarnation, non pas Son Fils au ciel. Le comprends-tu ? »  ( Extrait de « La Trinité existe-elle ? » )

Après avoir lu ces mots, Huimin dit patiemment à elle : « Tian Lu, ces mots expliquent clairement cette question. Quand le Seigneur Jésus a appelé Dieu dans le ciel par le nom du Père dans Sa prière, ceci a été fait seulement du point de vue d’un homme créé, de sorte qu’il ne peut pas prouver que le Seigneur Jésus est le Fils de Dieu. Comment Dieu pouvait-il avoir un fils ? Alors Dieu ne serait-il pas devenu homme ? En fait, la parole du Seigneur Jésus : « que Je suis dans le Père, et que le Père est en moi » signifie que Dieu est le seul vrai Dieu. Parce que le Seigneur Jésus était l’incarnation, il a été appelé le Fils bien-aimé de Dieu, et c’est de là qu’est née la relation entre Père et Fils. Avant que le Seigneur Jésus ait été déposé sur la croix, Il était le Christ, le Fils de l’homme, et non un corps de gloire. C’est parce qu’Il était l’incarnation de l’Esprit de Dieu qu’Il a appelé l’Esprit de Dieu dans le ciel « Père » du point de vue d’un être créé, et qu’Il a obéi au Père dans le ciel comme un homme ; tandis que l’Esprit de Dieu dans le ciel, afin de témoigner aux gens sur la terre, que Sa propre incarnation est l’incarnation de l’Esprit de Dieu, appelé le Fils incarné de l’homme Son Fils bien-aimé. C’était simplement Dieu qui s’appelait à partir de perspectives différentes, mais Ils sont consubstantiellement toujours un seul Dieu. Ainsi, bien que le Seigneur Jésus soit le Dieu incarné Lui-même, le Christ priait encore Dieu le Père du point de vue de la chair, ce qui montre complètement l’humilité et l’obéissance du Seigneur Jésus ! »

À ce moment-là, Tian Lu parvint à comprendre : Dieu est unique et il n’y a qu’un seul Dieu. Dieu a témoigné de sa propre chair dans la position de l’Esprit et a appelé Dieu dans la chair « Fils », tandis que Dieu dans la chair a appelé l’Esprit « Père » dans la position de la chair. Ainsi, le Seigneur Jésus n’est pas le Fils de Dieu, et Sa véritable identité est le Christ, le Dieu incarné Lui-même. Comme Tian Lu l’a compris, elle se sentit coupable de considérer le Seigneur Jésus comme seulement le Fils de Dieu, sans savoir qu’Il était réellement Dieu Lui-même, cela malgré ses nombreuses années de foi dans le Seigneur. En pensant à la souffrance du Seigneur Jésus, elle ne pouvait s’empêcher de verser des larmes de regret.

En voyant cette scène, Huimin, les larmes aux yeux, tendit un mouchoir à Tian Lu. Auparavant, quand Huimin avait appris que le Seigneur Jésus est le Dieu incarné Lui-même, elle était aussi triste et pleine de regrets que Tian Lu. A cette époque, elle comprit son aveuglement et son manque de connaissance de Dieu, et réalisa que c’est parce qu’elle ne comprenait pas la vérité de l’incarnation qu’elle n’avait pas reconnu que le Seigneur Jésus est le Dieu incarné Lui-même et le Christ. Tout en communiquant avec Tian Lu, Huimin ouvrit le livre pour lire les mots sur cet aspect de la vérité. Tian Lu essuya ses larmes, écoutant attentivement : « La chair incarnée tire son origine de l’Esprit : elle est l’incarnation de l’Esprit, c’est-à-dire, la Parole devenue chair. En d’autres termes, Dieu Lui-même vit dans la chair. […] Pour cette raison, même s’Il est appelé “homme”, Il ne fait pas partie de la race humaine et n’a pas d’attributs humains : c’est l’homme duquel Dieu Se revêt, c’est l’homme que Dieu approuve. » ( Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste » )

« Le Dieu incarné s’appelle le Christ, et le Christ est la chair que revêt l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est fait de chair. Cette différence tient au fait que le Christ n’est pas de chair et de sang, mais Il est l’incarnation de l’Esprit. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L’essence du Christ est l’Esprit, c’est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celle de Dieu Lui-même ; […] Étant donné que Dieu se fait chair, Il réalise Son essence dans Sa chair, de telle sorte que Sa chair est à même d’accomplir Son œuvre. Par conséquent, toute l’œuvre de l’Esprit de Dieu est remplacée par l’œuvre du Christ pendant le temps de l’incarnation, et au cœur de toute l’œuvre qui se fait pendant toute la durée de l’incarnation se trouve l’œuvre du Christ. […] Que ce soit l’Esprit de Dieu ou le Christ, les deux sont Dieu Lui-même, et Il fait l’œuvre qu’Il doit faire et accomplit le ministère qu’Il doit accomplir. » ( Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste » )

Après avoir lu ces paroles, Huimin poursuit : « L’incarnation est l’Esprit de Dieu revêtu de chair, c’est-à-dire que l’Esprit de Dieu se matérialise dans la chair avec une humanité normale et une pensée humaine normale, et devient ainsi une personne ordinaire et normale travaillant et parlant parmi les hommes. La Bible dit : « La chair incarnée tire son origine de l’Esprit : elle est l’incarnation de l’Esprit, c’est-à-dire, la Parole devenue chair. En d’autres termes, Dieu Lui-même vit dans la chair. » (Jean 1 : 1). Le Verbe est Dieu ; l’incarnation est l’Esprit de Dieu matérialisé dans la chair. Seul le Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les paroles et l’œuvre du Christ, tout ce qu’Il a et est, c’est la vérité, le chemin et la vie. C’est la substance du Christ. Quand le Seigneur Jésus est venu, il a initié l’ère de la Grâce et a conclu l’ère de la Loi ; Il a exprimé toute la vérité que l’homme exigeait à l’ère de la Grâce, qualifiant l’homme pour prier Dieu, confesser et se repentir envers Dieu, et venir devant Dieu pour jouir de Sa grâce. Parce que Dieu s’est incarné dans la chair, nous avons eu l’occasion de nous retrouver face à face avec Dieu et de recevoir Son salut. Si le Seigneur Jésus n’avait pas été personnellement incarné dans la chair pour faire l’œuvre de rédemption, les péchés des hommes n’auraient pas été pardonnés, et ils auraient risqué d’être condamnés et mis à mort. Alors comment pourrions-nous survivre jusqu’à aujourd’hui ? Tout ceci est le grand amour et le salut de Dieu pour nous.

Devant l’image du Seigneur Jésus, Tian Lu ne put empêcher ses larmes de tomber. « Maman ! Dépêche-toi sinon je serai en retard pour l’école. » La voix de sa fille Fangfang vint faire irruption dans ses pensées. Tian Lu essuya ses larmes en disant : J’arrive.

Auteur : Xiaoxiao, France


En lire plus :

Le Seigneur Jésus reviendra t-Il encore porter l’image des Juifs ?

Le sermon d’un pasteur : pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il œuvré parmi nous avec un corps d’homme ordinaire ?

* Bienvenue à Bible en ligne ! Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Bible Facile
BIBLE EN LIGNE APP

Laisser un commentaire