Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Comment sortir du brouillard de la trahison dans le cadre du mariage ?

La trahison du mari a brisé la maison chaleureuse et harmonieuse d’auparavant, faire face à la trahison du mariage de son mari, elle a vécu dans la douleur et ne peut pas s’en tirer, et comment est-elle sortie de la brume de la trahison conjugale sous la direction de Dieu ?

17 August 2018

Ce mois de Novembre était particulièrement froid, les piétons se précipitaient pour rentrer chez eux. Xiaoyu poussait sa bicyclette lentement pour rentrer chez elle, ses pieds étaient engourdis par le froid et la fatigue. Par le passé, lorsqu’elle était pressée de rentrer à la maison, elle pédalait rapidement, mais aujourd’hui Xiaoyu est anxieuse et ne veut pas rentrer chez elle. L’incident d’il y a quelques jours, était comme une couche de brume enveloppée autour de son cœur.

Ce matin-là, alors que son mari allait dans la salle de bain, Xiaoyu rangeait les affaires de ce dernier, c’est alors qu’il s’en prit à elle de façon délibérée et lui a dit : « Pourquoi prends-tu mes vêtements ? Ne touche pas à mon portefeuille ! » Pourtant Xiaoyu avait l’habitude de ranger les vêtements ainsi, mais son mari n’avait jamais réagi de façon aussi disproportionnée. Voyant l’attitude inhabituelle de son mari, Xiaoyu trouva cela incompréhensible, et dit alors de façon spontanée : « Qu’il y a-t-il ? Je ne peux pas toucher à ton portefeuille, qu’as-tu fais de honteux ? » Son mari répondit nerveusement : « Pourquoi est-ce que tu me dis ça ? C’est n’importe quoi. » Voyant que les traits de son mari se tendait et que des traits de culpabilité apparaissaient sur son visage, Xiaoyu trouvait cela étrange, et elle n’avait qu’une envie : « ouvrir le portefeuille de son mari. C’est alors qu’elle vit une petite note sur laquelle était inscrit un numéro inconnu, de plus, il était inscrit au dos de cette même note la mention suivante : « Femme ». Xiaoyu écarquilla les yeux, et questionna immédiatement son mari : « Qui est cette “ femme ” ? As-tu une femme à l’extérieur ? » Son mari la fuya alors du regard et n’osa pas la regarder les yeux dans les yeux. Il hésita et ne dit rien pendant un certain temps et n’arrivait pas à expliquer le pourquoi du comment. Xiaoyu sait que son mari a un caractère irascible, et que s’il n’avait rien fait de mal, il ne réagirait pas de la sorte, le fait qu’il veuille se cacher affirme d’autant plus les craintes de Xiaoyu.

Peu après coup, Xiaoyu rentra dans une colère noire au point où elle n’arrivait plus à s’exprimer, son mari était devenu comme un inconnu ! Xiayoyu était très triste et très déçue, elle se souvint s’être donné tant de mal pour cette famille, mais son mari qui en révélant sa nature ingrate s’écoup tait trouvé une femme à l’extérieur ! Un nombre incalculable de doutes perplexes traversèrent son cœur ce qui lui donna l’impression de s’effondrer. Elle ne pouvait pas « supporter un grain de sable dans les yeux », au fond d’elle-même elle pensait : « mon mari m’a trompé, alors nous ne pouvons plus vivre ensemble, il ne reste plus que le chemin du divorce … Mais dès qu’elle pensait au bonheur de sa famille avant cette trahison, elle considérait que sa famille était détruite, et elle ne pouvait pas s’empêchait de pleurer, elle ressentait une réelle douleur venant du cœur et ses poumons meurtris se déchiraient, Xiaoyu, souffrait et elle ne pouvait s’empêcher d’appeler le Seigneur… »

Alors qu’il faisait déjà nuit, Xiaoyu marchait seule dans la rue, le vent glacé de l’hiver soufflait avec violence, et passait à travers son manteau, ce qui la refroidit jusqu’aux os et elle frissonnait sans cesse. Sous la lumière obscure de la rue, Xiaoyu voyait de la lumière au sein de chaque famille sur les deux côtés de la route, cela paraissait si réchauffant, ça lui rappelait sa propre famille d’avant, mais maintenant elle devait faire face à la destruction, elle avait si mal au cœur. Certaines images du passé passaient en boucle dans sa tête.

Xiaoyu et son mari travaillaient dans une usine, à l’époque, ce dernier parlait peu, il n’aimait pas parler aux filles, il était aussi très travailleur, il faisait tout dans l’usine, parfois des collègues se faisaient opprimer par les autres, et son mari prenait toujours leur défense. Xiaoyu trouvait qu’il était juste et gentil, à l’époque beaucoup de personnes conseillaient à Xiaoyu des partenaires, qui avaient tous des meilleures compétences que son mari, mais Xiaoyu ne les avait jamais acceptés, elle avait une préférence pour l’intégrité de son mari. Xiaoyu ne se préoccupait pas de l’opposition de ses parents et s’était mariée avec son mari qui n’avait même pas un sou.

Par la suite, Xiaoyu a sorti toutes ses économies pour faire du commerce, un an plus tard, son fils ainé est né, son mari était encore plus occupé et ce jusqu’à la naissance du cadet. L’état de santé de Xiaoyu avait grandement diminué, son mari s’occupait du commerce, et ne l’aidait pas à garder les enfants, il n’avait aucun remord. Puis, son mari a perdu plusieurs fois son capital, Xiaoyu empruntait de l’argent à gauche et à droite, elle et son mari, se serraient les coudes. Aujourd’hui leurs deux enfants ont bientôt leurs diplômes universitaires, la vie va de mieux en mieux également, même si ce n’est pas une vie remplie de richesse, Xiaoyu reste très heureuse. Mais jamais elle n’aurait pensé qu’après vingt-cinq ans de vie commune, son mari la trahirait …

Quand elle y pensait, des larmes la submergeait et voilaient son champ de vision, Xiaoyu n’arrivait pas à comprendre et se disait intérieurement : « mon mari pensait toujours à moi et ne blaguait jamais avec les filles. Même les voisins disaient que j’avais un mari model. Comment un homme si franc pouvait-il me trompé ? » Plus elle y pensait, plus elle était triste, après tous les efforts fournis durant tant d’années, elle avait en échange la trahison de son mari, son cœur se rempli de haine contre lui, elle pensait ainsi : « puisque tu t’es comporté comme cela avec moi, alors je ne serais pas agréable avec toi, j’irai raconter tes horreurs à ta famille, à nos fils, pour qu’ils te haïssent, pour qu’ils te mettent à la porte, et pour qu’on ne te voit plus jamais ». Mais en réfléchissant, Xiaoyu se rendit compte qu’en tant que chrétienne, elle ne devait pas agir de la sorte. Dans la douleur, Xiaoyu appela le Seigneur sans cesse : « Seigneur, mon mari me trompe, j’éprouve de la haine envers lui, je suis triste, je ne sais pas comment je dois lui faire face. Seigneur … »

Sans s’en rendre compte, Xiaoyu arriva chez elle, dès qu’elle ouvrit la porte, son mari se leva et lui dit d’un ton calme : « Le repas est prêt mais il a refroidi, ça fait deux fois que je réchauffe, viens manger. » Xiaoyu ne répondit pas, et elle se dirigea vers la table et s’assit avec colère, son mari se précipitait de sortir les plats, et resta à coté silencieusement. D’une seconde à l’autre l’air devint glaciale et un silence pesant s’installait, son mari tête baissé ne pouvait s’empêcher de soupirer. Xiaoyu éprouvait autant de haine que de colère, elle se retourna et se mit face à son ordinateur, puis soudainement elle tourna légèrement la tête vers son mari et lui demanda : « As-tu bien réfléchi ? Si oui, divorçons. » A cet instant, elle entendit un long soupir venant de son mari. Il lui répondit : « Je ne veux pas divorcer, je n’ai jamais pensé à divorcer, ne sois pas si en colère, je t’ai trompé, je reconnais mon erreur. Les enfants ont besoin d’argent pour financer leurs études, je dois en gagner, il reste encore une demie année et ils auront leurs diplômes, laisse-moi les aider jusqu’à la fin, après leurs diplômes, je partirai, pour éviter de te mettre de mauvaise humeur… Sache que moi aussi, je me sens mal depuis ces derniers jours, je ne suis pas concentré au travail et je fais pleins d’erreurs … » Dès que son mari finit de parler il alla dans sa chambre.

Après les dires de son mari, Xiaoyu se sentait mal, voyant son mari soupirer et malheureux, Xiaoyu n’en ’était pas plus heureuse. A cause de la trahison de son mari, ils étaient comme des inconnus, tous les deux vivaient dans la souffrance, la famille avait perdu la paix et la joie du passé. Alors qu’elle était dans la douleur et sans aucune aide, Xiaoyu se souvint d’une phrase d’un livre : « C’est parce que Satan est juste à côté de toi, ses yeux constamment fixés sur toi. Il aime quand un désastre te frappe, quand des malheurs s’abattent sur toi, quand rien ne va plus pour toi, et il aime quand tu es pris dans son filet. » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI ») Cette phrase réveilla Xiaoyu, et elle résonna ainsi : « Satan est tout le temps autour de nous, il surveille notre vie, dès que nous sommes faibles et dans la souffrance, c’est une chance pour Satan de s’introduire et d’anéantir les personnes, l’objectif de Satan est de nous faire vivre dans l’obscurité et la douleur afin de nous éloigner de Dieu. Maintenant, que mon mari et moi subissons ces souffrances, ne sommes-nous pas tombés dans le piège de Satan ? » Le coeur de Xiaoyu s’est alors apaisé, elle pria Dieu dans son coeur : « Seigneur ! Merci pour ta protection, je ne veux plus être utilisé par Satan et souffrir ainsi, guide-moi afin que je puisse comprendre ta volonté et sortir de ces peines. »

lire la parole de Dieu

Xiaoyu ouvrit un livre, et lut ce passage : « L’une après l’autre, toutes ces tendances apportent une mauvaise influence qui continuellement débauche l’homme, qui dégrade de plus en plus leur moralité et leur caractère, à tel point qu’on peut même dire que la majorité des hommes n’a plus d’intégrité, plus d’humanité, ils n’ont plus de conscience, encore moins de raison. Alors quelles sont ces tendances ? Tu ne peux pas voir ces tendances à l’œil nu. Lorsque le vent d’une tendance souffle, peut-être seulement qu’un petit nombre de personnes en deviendront les promoteurs. Ils commencent à faire ce genre de choses, en acceptant ce genre d’idées ou ce genre de perspectives. La majorité des gens, cependant, à travers leur inconscience, seront infectés, assimilés et attirés par ce genre de tendance, jusqu’à ce qu’ils, inconsciemment et involontairement, l’acceptent et soient tous submergés et contrôlés par elle. Pour l’homme qui n’est pas sain de corps et d’esprit, qui ne sait jamais ce qui est la vérité, qui ne peut faire la différence entre les choses positives et négatives, ce type de tendances, l’une après l’autre l’amène à les accepter de plein gré, la vision de la vie, la philosophie de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leurs dit sur la manière d’aborder la vie et la manière de vivre. Ils n’ont pas la force, ni la capacité, et encore moins la conscience de résister. » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI »)

À travers ce passage, Xiaoyu comprend que dans la génération présente, beaucoup de malheurs surviennent, à cause du manque de connaissance de la vérité, et du manque de discernement entre le bon et le mauvais côté des choses. Nous n’arrivons pas à surmonter les tentations de Satan. Comme les gens le disent souvent « Prenez plaisir de la vie, car elle est de courte durée », «Il est mieux d'avoir aimé et perdu que de ne jamais avoir aimé du tout » ,« Il faut savoir entretenir une bonne relation avec sa femme mais aussi avec les femmes de l’extérieur ». ect, des hérésies basées sur un raisonnement fallacieux, à cause de ces mauvaises influences, les gens commencent à vénérer la cruauté, abandonnent leur responsabilité de meneur de famille, trompent leur partenaire est une évidence, ce n’est plus une honte mais même un honneur, les personnes pensent que si nous ne trompons pas notre partenaire alors c’est un signe de faiblesse. Mon propre mari, n’est-il pas comme cela ? Un homme franc, mais qui ne se préoccupe pas de ses vingt-cinq ans de mariage, il m’a trompé sans que je m’y attende, si mon mari est devenu celui d’aujourd’hui, n’est-ce pas à cause de la brume de cruauté de ce monde ? » En repensant aux actions de son mari, la haine remontait en Xiaoyu, mais elle savait que son mari avait souffert,lui aussi, il vivait tous les jours dans le désespoir, son esprit était dans la crainte, n’était-ce pas les conséquences des manigances de Satan ? Xiaoyu avait compris que, si l’Homme ne venait pas aux pieds de Dieu, il n’avait pas de vérité, il pouvait seulement vivre sous les ordres de Satan, et se faire manipuler par lui. Xiaoyu repensait au fait que son mari l’avait trompé, elle voulait se venger, si ce n’était pas le Seigneur qui la guidait, il y aurait eu de forte chance pour qu’elle se dispute avec son mari, elle aurait même tout dévoilé à sa famille, ses enfants auraient perdu cette famille unie, Xiaoyu vivrait également dans la haine, de cette manière, plus personne ne vivrait en paix. « Satan veut que tout le monde souffre, il veut que le monde se blesse mutuellement, se torture mutuellement, c’est la manière qu’il utilise pour anéantir le monde ! » En réfléchissant ainsi, Xiaoyu comprenait beaucoup mieux, elle remerciait infiniment le Seigneur de l’avoir guidé, de lui avoir éclaircie le chemin, de lui avoir fait comprendre les ruses de Satan, elle ne voulait pas vivre sous la manipulation de Satan, elle voulait suivre Dieu.

Ainsi, Xiaoyu continua à prier Dieu dans son cœur, et lut un autre passage : « Mais quelle sorte d’idée est-ce, ce “soixante-dix fois sept fois ? ” C’est pour apprendre aux gens à endosser pleinement la responsabilité du pardon, quelque chose qu’ils doivent apprendre et une voie qu’ils doivent garder. Même si ce n’était qu’une expression, elle avait un rôle crucial. Elle aidait les gens à apprécier ce qu’Il voulait dire et à trouver les bons modes de pratique, les principes et les règles de pratique. Cette expression aida les gens à comprendre clairement et leur donna une idée précise de la nécessité d’apprendre le pardon, de pardonner sans condition et sans restriction, mais avec une attitude de tolérance et de compréhension envers les autres. » (Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III »)

À travers ce passage, Xiaoyu voyait la tolérance, la patience et l’amour de Dieu pour le monde. Pardonner soixante-dix fois sept fois, n’est pas un nombre, pardonner est notre responsabilité, c’est surtout ce que nous demande Dieu. La trahison de son mari l’a marqué et malgré le fait qu’il veuille se rattraper, Xiaoyu souffre beaucoup, puisqu’elle ne supporte pas que son mariage ait le moindre défaut, elle voit qu’elle n’a plus d’amour en elle et elle n’arrive pas à le pardonner.

Mais la parole de Dieu l’a mise sur le droit chemin, « la façon dont Dieu se comporte avec nous, doit être la façon dont nous nous comportons avec les autres. » En analysant la situation, elle s’est rendu compte que son mari n’est pas quelqu'un qui n’a pas de conscience et que s’il se comportait de cette manière aujourd’hui, c’est qu’il avait perdu la tête, de plus, il avait reconnu ses erreurs et voulait se faire pardonner, Xiaoyu se devait de lui laisser une chance. Progressivement, le cœur de Xiaoyu commençait à s’apaiser.

La lumière scintillante de la lune traversa la fenêtre, éclaira la maison silencieuse et réchauffa petit à petit la famille de Xiaoyu. Xiaoyu pria Dieu : « Seigneur ! Je souhaite faire ce que tu me demandes et essayer de pardonner les autres, Seigneur ! Donne-moi du courage, je veux abandonner la haine que j’ai dans mon cœur et essayer de communiquer avec mon mari, je te prie de me guider. » Après cette prière, Xiaoyu prit l’initiative d’aller dans la chambre et dit à son mari : « Puisque tu reconnais tes erreurs, alors ne recommence plus jamais, tu sais très bien quelles conséquences cela peut avoir sur notre famille, cela peut blesser les deux enfants et il n’y aurait plus de paix. Aujourd’hui, si Dieu ne m’avait pas guidé, je ne te t’aurais pas pardonné, si tu me promets de ne plus jamais recommencer, je peux te pardonner. » Son mari la regarda d’un air surpris et lui dit : « Je sais que j'ai eu tort, je te promets que cela n’arrivera plus jamais, ne t’inquiètes pas ! » Depuis ce jour, son mari est volontaire pour le ménage, il ne contacte plus aucune fille, leur vie est redevenue harmonieuse.

Xiaoyu remercia infiniment le Seigneur, et repensait au nombre de familles qui se sont séparés à cause de la cruauté du monde, au nombre d’enfants qui perdent l’attention de leurs parents à cause de ces histoires. Face aux dangers de la discorde familiale, s’il n’y avait pas eu la parole de Dieu pour guider Xiaoyu, elle se disputerait avec son mari sans arrêt, jusqu’à leur séparation. Aujourd'hui c’est la parole de Dieu qui guide Xiaoyu, c’est cette parole qui lui a permis de comprendre le plan de Satan et c’est pour cette raison qu’elle n’est pas tombée dans le piège de ce dernier, c’est cette parole qui a éclairé le chemin de Xiaoyu, qui l’a aidé à abandonner la haine contre son mari, qui lui a appris à pardonner, grâce à cette parole, sa vie était devenue de plus en plus facile. S’il n’y avait pas eu la parole de Dieu pour guider Xiaoyu, sa famille aurait été brisée en mille morceaux et ne serait pas en paix comme c’est le cas aujourd’hui. Xioayu a compris à travers cette expérience, que c’est Dieu qui avait préservé sa famille.

Province du Hubei Zhou Yu

Recommandé :

Le témoignage d’une Chrétienne – Comment a-t-elle surmonté l’épreuve d’une relation extraconjugale ?

Les paroles de Dieu m'aidaient à résoudre mes problèmes de mariage

Mon mari ne dialogue plus avec les femmes en ligne !

Comment les jeunes mariés s'entendent en harmonie entre eux

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Mariage & Famille

Mariage & Famille

Mariage & Famille

« Mariage & Famille » : Cette fournit les témoignages que des chrétiens pratiquent dans le mariage et la maison selon la Parole de Dieu et obtiennent de la paix et du bonheur.

Quand l’affection familiale a été confrontée à l’argent

Quand mon mari était encore vivant, ma belle-famille et moi avions une relation heureuse et tout le monde nous enviait, mais tout avait changé après la mort de mon mari à cause de la compensation…

8 octobre 2018 7 min de lecture
Quand l’affection familiale a été confrontée à l’argent

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?