Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Comment une chrétienne devrait-elle réagir quand son mariage traverse une crise ?

Face aux paroles si sincères de Dieu, mes larmes se sont mises à couler comme un torrent, et toute la douleur et l’émotion en moi qui s’étaient accumulées pendant si longtemps furent libérées avec mes larmes. Avant, je considérais mon mari comme mon seul soutien…

7 February 2019

Un mariage merveilleux et heureux

Aussi longtemps que je m’en souvienne, mes parents se disputaient tout le temps et je voyais souvent ma mère pleurer. À cette époque-là, je rêvais juste d’une vie de famille paisible et heureuse. À l’âge adulte, j’étais déterminée à trouver un mari qui ferait preuve de considération pour moi et qui pourrait prendre soin de notre famille, et j’espérais avoir un mariage merveilleux et heureux.

J’ai rencontré mon mari par le biais d’un membre de la famille me l’ayant présenté. Nous nous sommes mariés et avons eu deux filles ensemble. À ce moment-là, nous avions racheté l’exploitation d’une carrière de sable et mon mari travaillait très dur tous les jours. Mais à son retour à la maison, il s’occupait aussi de choses comme laver le linge et préparer le dîner. Mon mari m’aimait beaucoup, et faisait toujours en sorte que je ne m’inquiète pas. Il ne me demandait jamais de l’aider, peu importe la situation. Mes voisines étaient toutes envieuses de mon mari et de la famille si heureuse que nous avions. J’étais très heureuse et savais que j’avais épousé un homme bien, et que j’aurais quelqu’un qui me soutiendrait toute ma vie. Plus tard, mon mari et un membre de ma famille ont décidé de monter une entreprise, c’est donc moi qui ai commencé à gérer la carrière de sable de la maison. Bien que ce fût très dur et épuisant, je savais que cela en valait la peine, non seulement pour soulager mon mari, mais également pour que notre qualité de vie s’améliore. Grâce à cela, mon mari et moi avons pu acheter une maison en ville un an plus tard. J’ai ensuite trouvé un emploi en ville et nous avons confié la carrière de sable au père de mon mari.

Notre qualité de vie s’améliorait et nous ne nous étions jamais sentis aussi bien. Je nous imaginais souvent mon mari et moi passer le reste de notre vie comme ça, à nous aimer et à construire une vie meilleure ensemble. Jamais je n’aurais imaginé que le malheur allait bientôt frapper à la porte…

L’appel d’une femme inconnue

Un jour, mon mari m’a dit que son entreprise se portait mal et qu’il voulait ouvrir un restaurant à Shanghai avec un ami. J’ai accepté et lui ai donné 20 000 yuans. Après cela, mon mari a cessé d’envoyer de l’argent à la maison et, chaque fois qu’il rentrait, il gémissait et soupirait en disant que son restaurant ne marchait pas aussi bien qu’il le souhaitait. Je le réconfortais et lui disais de ne pas trop s’inquiéter, et lui donnais assez d’argent pour continuer à faire tourner son restaurant. Malgré cela, mon mari avait perdu son optimisme et m’évitait parfois délibérément quand il répondait au téléphone. Et pourtant, son comportement inhabituel ne m’inquiétait pas plus que ça, pensant qu’il devait subir beaucoup de pression et ne voulait pas que je m’en fasse !

Un jour, pendant les vacances d’été, mon mari est rentré de Shanghai et nous a acheté des vêtements à moi et à nos filles. J’étais vraiment heureuse. Je savais qu’il était difficile pour mon mari de nous consacrer du temps et de venir nous rendre visite. Nous devrions donc tirer le meilleur parti de notre temps ensemble. Mais il nous a dit qu’il avait quelques affaires à régler, et est reparti seul. J’étais un peu déçue, mais je me disais que s’il était si occupé, c’était pour le bien de notre famille, et je ne lui en voulais pas.

Ce soir-là, notre téléphone fixe a sonné et j’ai répondu. Une jeune femme a demandé à parler à mon mari, puis a déclaré d’un ton agressif qu’elle et mon mari vivaient ensemble à Shanghai et qu’ils avaient un fils de huit mois… Quand j’ai entendu cela, j’ai été abasourdie et mon esprit s’est embrouillé. Dans mon cœur, je criais encore et encore : « Ce n’est pas possible, ce n’est pas possible. Mon mari ne me trahirait jamais. Il ne me ferait jamais quelque chose comme ça ! Il m’aime tellement, comment pourrait-il me trahir ? Ce n’est pas possible ! » Mais la jeune femme avait l’air sérieuse, et j’ai commencé à repenser au comportement inhabituel de mon mari. Ce qu’elle disait était-il vrai ? Comment cela pourrait-il être possible ? J’avais envie de pleurer mais les larmes ne sortaient pas et, pour vérifier cela, j’ai immédiatement appelé mon mari et lui ai dit de rentrer à la maison.

Comment une chrétienne devrait-elle réagir quand son mariage traverse une crise

Cependant, quand j’ai interrogé mon mari à ce sujet, il s’est soudainement mis à pleurer et m’a dit : « Je suis désolé. S’il te plaît, donnez-moi une autre chance… » J’ai ressenti ces trois mots « Je suis désolé » à ce moment-là comme un couteau qui me transperçait le cœur. J’avais l’impression que l’on m’avait déchiré le cœur. Ça m’a fait tellement mal… Tout ce que j’avais fait ces dernières années, c’était pour que je puisse avoir une famille heureuse. Je n’aurais jamais imaginé que tout ce que je recevrais en retour serait la trahison de mon mari ! J’ai enduré la douleur dans mon cœur, et en pleurs, je lui ai demandé comment il avait pu me faire ça. En sanglots, il a déclaré qu’il ne supportait plus la solitude engendrée par le fait de travailler loin de chez lui et, quand il a constaté que nombre de ses collègues de travail avaient des maîtresses, il n’avait pas pu résister à la tentation de… À cet instant, la première chose qui me vint à l’esprit fut le divorce. Mais voyant que mon mari était plein de remords et que ce qu’il avait fait le tourmentait, j’ai hésité. Si je divorçais vraiment, notre famille éclaterait et nos filles en souffriraient également… Je ressentais une douleur insoutenable, comme si un couteau m’avait traversé le cœur, et je criais encore et encore : « Mon Dieu, que dois-je faire ? »

J’y ai réfléchi pendant un long moment. Et puis finalement, pour que nos filles ne souffrent pas, j’ai choisi de pardonner à mon mari. Je lui ai demandé d’aller à Shanghai pour vendre le restaurant puis de rentrer à la maison. Il a promis qu’il le ferait, et je l’ai cru. Je n’aurais jamais imaginé qu’une fois que mon mari arriverait à Shanghai, il m’enverrait un message qui me ferait sombrer dans le plus profond désespoir : « Je n’ai vraiment pas d’autre choix. Je dois te tromper… » Après avoir lu son message, j’étais abasourdie. Je pensais à la façon dont il s’était excusé et m’avait fait des promesses qui m’avaient eu l’air tellement sincères, mais tout cela n’était que mensonge, pour pouvoir repartir avec sa maîtresse. J’avais l’impression que mon cœur allait s’arrêter et j’ai ressenti une immense déception…

Voyant ma famille si heureuse se disloquer, et tout mon bonheur m’échapper, je me suis allongée sur mon lit et j’ai fondu en larmes. Depuis que mon mari était allé à Shanghai ouvrir son restaurant, il ne cessait de répéter qu’il n’arrivait pas à gagner d’argent à cause de la concurrence féroce. J’avais cru chacun de ses mots et lui avais donné tout l’argent que j’avais, et pour lequel j’avais travaillé si dur. Je n’aurais jamais imaginé qu’il entretenait une relation avec une autre femme là-bas, et je ne comprenais tout simplement pas comment il avait pu me faire cela. Qu’avais-je fait de mal ? Les temps suivants, j’ai passé chaque journée à pleurer. Je n’arrivais ni à manger ni à dormir, et j’avais complètement perdu l’envie d’être et de vivre. Je ressentais une douleur et une confusion immenses. Quand, en sortant du travail, je voyais des familles marcher dans la rue, bavarder et rire, ou que j’entendais mes voisins discuter gaiement, je ne pouvais plus me contenir. Parfois, je ressentais une telle douleur que je commençais à réfléchir à comment me venger de mon mari et de sa nouvelle femme, pour ensuite mettre fin à mes jours. Mais quand je pensais à mes deux jeunes filles et à mes parents âgés, je ne pouvais pas me résoudre à les abandonner. Tout ce que je pouvais faire était de me tordre de douleur, et je ressentais chaque jour qui passait comme une année.

Les paroles de Dieu ont fait fondre mon cœur

Juste au moment où je souffrais le plus, mon collègue a porté témoignage du salut de Dieu dans les derniers jours pour moi. J’ai lu les paroles de Dieu : « Le Tout-Puissant a pitié de ces gens qui souffrent profondément. En même temps, Il en a assez de ces gens qui n’ont pas de conscience, parce qu’Il doit attendre trop longtemps pour une réponse de l’homme. Il veut chercher, chercher ton cœur et ton esprit. Il veut t’apporter de la nourriture et de l’eau et te réveiller, de sorte que tu n’aies plus soif, que tu n’aies plus faim. Lorsque tu es fatigué et quand tu commences à sentir la désolation de ce monde, ne sois pas perplexe, ne pleures pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, t’accueillera à tout moment. Il est à tes côtés et veille sur toi, et Il attend que tu te tournes à nouveau vers Lui. Il attend le jour où ta mémoire va soudain se réveiller : pour comprendre que tu es venu de Dieu, et d’une manière ou d’une autre tu t’es perdu quelque part en tombant inconscient sur la route et puis que sans le savoir tu as un “père”. Tu réalises en outre que le Tout-Puissant a toujours été là à te surveiller, en attendant tout le temps ton retour. » Face aux paroles si sincères de Dieu, mes larmes se sont mises à couler comme un torrent, et toute la douleur et l’émotion en moi qui s’étaient accumulées pendant si longtemps furent libérées avec mes larmes. Avant, je considérais mon mari comme mon seul soutien et je pensais qu’avoir une famille merveilleuse et heureuse était le but de ma vie. Quand mon mari m’a trahi et est parti, j’ai senti mon cœur se vider, comme si l’on m’avait abandonnée, j’avais perdu tout but dans la vie et avais vécu dans la douleur sans voir de porte de sortie. Et pourtant, Dieu avait toujours été là à mes côtés pour veiller sur moi. Dieu comprenait l’enfer et la douleur que je vivais, et au moment où j’étais au plus bas, il m’a tendu la main, il a prononcé Ses paroles pour réconforter mon cœur blessé et m’a fait voir la lumière dans les ténèbres. Les paroles de Dieu ont réchauffé mon cœur, elles m’ont donné le courage de continuer à vivre et elles m’ont fait comprendre que seul Dieu peut vraiment me soutenir. Dieu attend que nous retournions à Lui et, avec Dieu à mes côtés, je savais que je ne serais pas seule. À partir de ce moment-là, j’ai activement participé à la vie de l’église et chanté fréquemment des cantiques, prié et lu les paroles de Dieu avec mes frères et sœurs. Nous échangions ensemble sur la vérité, nous aidant les uns les autres en installant un climat de confiance entre nous. J’ai alors commencé à ressentir une paix intérieure et de la joie que je n’avais jamais ressenties auparavant.

Les paroles de Dieu ont chassé la haine dans mon cœur

Après avoir commencé une relation avec Dieu, j’ai ressenti une amélioration spectaculaire de mon état physique et mental. Mais chaque nuit, lorsque tout était calme, je regardais les choses que mon mari avait laissées derrière lui et je ne repensais à tout ce que j’avais fait pour lui. Je pensais à la façon dont mon mari m’avait trompée et m’avait trahie et je ressentais une douleur déchirante. Sans le vouloir, j’étais rongée par la haine, à tel point que j’envisageais de me venger. Et pourtant, je savais que même si je gagnais, je causerais d’énormes dommages des deux côtés, et ferais souffrir encore plus de gens. Mais je ne pouvais tout simplement pas ignorer la haine que je ressentais pour mon mari, et tout ce que je pouvais faire était de me tourner vers Dieu et de prier, Lui demandant de m’aider à traverser ces moments douloureux.

Plus tard, j’ai lu la parole de Dieu : « L’une après l’autre, toutes ces tendances apportent une mauvaise influence qui continuellement débauche l’homme, lui causant continuellement une perte de conscience, d’humanité et de raison qui dégrade de plus en plus sa moralité et son caractère, à tel point qu’on peut même dire que la majorité des hommes n’ont plus d’intégrité, plus d’humanité, qu’ils n’ont plus de conscience, encore moins de raison. […] l’une après l’autre l’amène à les accepter de plein gré, la vision de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leurs dit sur la manière d’aborder la vie et la manière de vivre. Ils n’ont pas la force, ni la capacité, et encore moins la conscience de résister. » En lisant les paroles de Dieu, j’ai compris que la trahison et la douleur de mon mari étaient causées par les mauvaises tendances de Satan. Le monde dans lequel nous vivons devient de plus en plus corrompu. Les gens suivent les tendances sataniques, se moquant des pauvres mais acceptant les prostituées, et faisant passer des choses négatives pour positives. Tout comme les croyances diaboliques de Satan disant que « Veille à ce que la boutique tourne bien et prends du bon temps de ton côté », « Sans maîtresse, un homme ne peut pas être heureux ; sans amant, une femme n’est pas mieux qu’une truie ». De telles opinions vicieuses ont envahi la société et ont déjà pénétré dans le cœur de chacun, corrompant nos pensées, de sorte que les point de vue des gens ont été déformés. Les gens pensent tous qu’« avoir un amant », « avoir une maîtresse », « entretenir une liaison extra-conjugale » et « avoir une aventure d’une nuit » sont la norme, ils vivent dans un immense chaudron de dépravation et de méchanceté, ils satisfont leurs envies charnelles et s’abandonnent aveuglément à leurs vices. Plus personne ne parle de fidélité dans le mariage ou de responsabilités familiales, et les gens n’ont plus de morale ni de honte. Les gens ne tiennent compte que de la satisfaction de leurs propres désirs charnels et ne prêtent aucune attention à ce que leurs familles ressentent. Ils deviennent de plus en plus méchants et corrompus, de plus en plus égoïstes et avides de plaisirs. Qui sait combien de familles ont été brisées et se sont disloquées pour cette raison ? Combien de personnes vivent une douleur insoutenable au point où, parce qu’elles ne supportent pas la trahison de leur partenaire, elles mettent fin à leurs jours ? Combien de personnes, rongées par la haine, se vengent sans raison de leur partenaire, causant ainsi un effet boule de neige tragique ? Je repensais à toutes les manières dont mon mari m’avait montré son estime pour moi, à la façon dont nous nous étions aimés et dont nous respections l’un et l’autre et avions eu une famille merveilleuse et heureuse. Mais en ayant commencé à travailler loin de chez nous, il voyait vu un grand nombre de ses collègues et amis avoir des maîtresses et donc, sans le savoir, il avait été influencé et affecté par ces tendances perverses. Il avait suivi cette tendance diabolique et avait commencé une relation extra-conjugale, il avait fait un enfant avec elle, ignorant complètement ce que mes filles et moi pourrions ressentir. Au lieu de cela, il m’avait menti et trompé à maintes reprises, et il avait perdu son humanité et sa conscience. Tout cela était le résultat de ce que les tendances perverses apportent à l’homme ! Nous, humains, ne connaissons pas la vérité, ne pouvons pas identifier les tendances perverses de Satan, et ne savons pas différencier le bon du mal, étant involontairement tentés et corrompus par les tendances perverses et souffrant des sévices causés par Satan. Dès que j’ai compris cela, j’ai réalisé que l’humanité ne connaissait pas la vérité et n’était pas capable de pénétrer les ruses de Satan. Mon mari avait suivi la tendance diabolique et m’avait trahie involontairement. J’ai alors un peu plus compris sa trahison. Je ne lui en voulais désormais plus autant.

Ensuite, j’ai prié Dieu. Je voulais me délivrer enfin de cette douleur, je voulais lire les paroles de Dieu et les mettre au cœur de ma vie pour rechercher la vérité. Plus tard, j’ai commencé à accomplir les tâches d’accueil dans l’église, j’ai commencé à vivre une vie d’église et à vénérer Dieu avec les frères et sœurs. Dans mon cœur, je me suis sentie libérée, et le sourire est revenu sur mon visage.

Les paroles de Dieu m’ont amené à vaincre les ruses de Satan

Un jour, la femme du frère cadet de mon mari s’est rendue chez moi et a dit que mon mari et sa nouvelle femme étaient rentrés dans notre ville natale avec leur fils. Sa nouvelle femme était habillée de la tête aux pieds avec des marques et portait beaucoup de bijoux en or et en argent. Elle m’a dit que je devais m’assurer d’être tout le temps jolie et bien habillée… Ce qu’elle m’a dit m’a énormément contrariée. J’ai pensé à la façon dont mon mari et moi avions toujours vécu simplement et de manière économe et n’avions jamais dépensé d’argent inutilement. Maintenant, c’était tout l’inverse, il dépensait tout son argent pour sa nouvelle femme. Cela m’a beaucoup contrarié et je me suis mise à pleurer, submergée par mes émotions. Pour me réconforter, ma belle-sœur m’a dit : « Honnêtement, je ne peux pas les supporter ensemble. Je te préfère toi à elle. Si tu l’accusais de polygamie, sa nouvelle femme partirait et il reviendrait vers toi… ». Sous l’influence de ce qu’elle m’a dit, j’ai pensé : « Si je fais cela, mon mari reviendra et notre famille sera de nouveau unie. » Mais ensuite, j’ai pensé : « Si je l’accusais vraiment de polygamie, cela ne ferait pas souffrir que nous deux, mais aussi nos filles. Que dois-je faire ? » À ce moment-là, j’ai ressenti une douleur foudroyante dans mon cœur. J’ai réalisé que j’étais sur le point de prendre une mauvaise décision et je me suis immédiatement tournée vers Dieu pour Lui demander de m’aider à trouver la force de rester calme et me guider. Ensuite, j’ai pensé à un passage des paroles de Dieu : « Vous devez être éveillés et en attente à tout moment, et vous devez venir davantage devant moi. Vous devez reconnaître les diverses conspirations et plans astucieux de Satan… » Les paroles de Dieu ont agi sur moi comme un réveil brutal et je me suis rendue compte que c’était la tentation de Satan. Ma belle-sœur me disait de bien m’habiller et d’accuser mon mari de polygamie. En surface, tout cela semblait être dans mon intérêt, afin que je puisse récupérer mon mari. Mais en y réfléchissant bien, j’aurais de ce fait agit selon la tendance satanique voulant que « Si une personne se comporte mal avec vous, ne soyez pas juste avec elle ». Cela aurait fait du mal à sa famille, et il m’aurait haï. Satan essayait de me piéger, de faire en sorte que mon mari et moi rentrions en conflit et nous blessions mutuellement, afin que nous vivions dans une souffrance sans répit. En vérité, puisque mon mari avait choisi l’autre femme au lieu de moi, cela montrait qu’il n’avait plus aucun sentiment pour moi. Même si je pouvais le récupérer en usant de ruses, tout ce que j’obtiendrais serait lui, et non son cœur. Quel serait alors le sens d’un tel mariage dépourvu de sentiments ? Cela ne me ferait-il pas encore plus souffrir ?

J’ai alors pensé à un autre passage des paroles de Dieu : « Pourquoi un mari aime-t-il sa femme ? Pourquoi une femme aime-t-elle son mari ? Pourquoi les enfants sont-ils respectueux de leurs parents ? Et pourquoi les parents adorent-ils leurs enfants ? Quelles sortes d’intentions les gens ont-ils ? N’est-ce pas de poursuivre leurs propres plans et leurs désirs égoïstes ? » Grâce aux paroles de Dieu, j’ai compris que les humains sont égoïstes. Que ce soit le mari qui aime sa femme ou la femme qui aime son mari, nous le faisons tous pour satisfaire nos propres désirs égoïstes, et nous utilisons l’autre à nos propres fins - ce n’est pas le véritable amour. J’ai pensé au fait que j’avais été généreuse envers mon mari uniquement pour qu’il soit bon avec moi, qu’il soit attentionné envers moi et qu’il prenne soin de moi. Quand mon mari se souciait de moi, m’aimait et répondait à tous mes souhaits, j’étais heureuse ; mais quand mon mari m’a trahi, je n’ai ressenti que de la douleur, me disant qu’il avait été indigne, qu’il ne méritait pas tout ce que j’avais fait pour lui, et que je le détestais ; Quand j’ai appris que mon mari vivait heureux avec sa nouvelle femme, j’ai ressenti de la jalousie et entendre cela m’a bouleversée. Je voulais faire ce que ma belle-sœur avait suggéré, l’accuser de polygamie pour empêcher ses projets de se concrétiser. Je voulais même qu’il aille en prison, et utiliser cela pour le convaincre de changer d’avis et de revenir à moi. Je me suis rendue compte que j’étais extrêmement égoïste, méprisable et malveillante, et que tout ce que je faisais servait en réalité à satisfaire mes propres désirs.

En me plongeant dans les paroles de Dieu, mes idées se sont éclaircies et j’ai su ce que je devais faire. J’ai alors dit à ma belle-sœur : « Comme ils ont un enfant ensemble, si je décide vraiment de le poursuivre, cela ne fera de bien à personne. S’ils vivent heureux, je leur donne ma bénédiction. » Quand elle m’a entendu dire cela, elle m’a regardé avec étonnement et n’a rien trouvé à dire. Après son départ, j’ai adressé une prière de gratitude à Dieu et j’ai constaté à quel point la situation était réelle, c’est ce que Dieu avait arrangé pour moi. Faces aux ruses de Satan, sans l’aide et la direction trouvées dans les paroles de Dieu, je me serais certainement enfoncée dans la douleur et me serais perdue, je serais sans doute tombée dans les pièges de Satan, et aurais été contre la volonté de Dieu. J’aurais poussé nos deux familles à vivre dans l’insoutenable douleur des pièges de Satan – je remercie Dieu du fond de mon cœur pour Ses conseils !

J’ai une vie de famille vraiment heureuse et paisible

Plus tard, j’ai lu la parole de Dieu : « c’est seulement par Dieu que tu peux connaître le sens de la vie, seulement par Dieu que tu peux vivre une véritable vie, détenir la vérité, connaître la vérité, et ce n’est que par Dieu que tu peux obtenir la vie à partir de la vérité. Seul Dieu Lui-même peut t’aider à t’éloigner du mal et te délivrer de la méchanceté et du contrôle de Satan. À l’exception de Dieu, personne et rien ne peut te sauver de l’océan de souffrances pour que tu ne souffres plus : ceci est déterminé par l’essence de Dieu. Seul Dieu Lui-même te sauve si généreusement, seul Dieu est finalement garant de ton avenir, de ton destin et de ta vie et organise toutes choses pour toi. » En méditant sur les paroles de Dieu, j’ai été profondément touchée. En repensant au chemin que j’avais parcouru, l’amour de Dieu était présent en moi et m’a guidé. Après que mon mari m’a trahi, j’ai vécu dans la douleur et perdu tout espoir. Je ne pouvais plus ressentir aucune joie de vivre, et si Dieu ne m’avait pas sauvée, je serais encore dans d’immenses souffrances, et n’aurais sans doute toujours pas trouvé la force de m’en libérer. Je n’aurais eu aucun but dans la vie ni obtenu la direction, et je serais toujours en train d’errer comme un cadavre. Les paroles de Dieu m’ont permis de voir à travers les tentatives de corruption de l’homme par Satan et de constater les torts que nous ont causés les tendances perverses de Satan. Elles m’ont également permis de chasser la haine que j’avais envers mon mari. Lorsque Satan a utilisé ma belle-sœur pour me tenter, me demandant de suivre mes envies perverses et de me venger de mon mari, c’est l’aide et la direction des paroles de Dieu qui m’ont permis d’identifier les ruses de Satan et de comprendre que l’amour et l’affection entre deux personnes n’existe pas vraiment, mais qu’à la place, nous ne nous servons tous les uns des autres. Je ne m’efforcerai donc plus de chercher de telles choses. Tout cela m’a vraiment fait comprendre que Dieu était à mes côtés, me guidant et m’aidant par Ses paroles, me permettant de m’affranchir de ma douleur et de repousser le tort causé par Satan. L’amour de Dieu pour moi était vraiment réel ! En même temps, j’ai fini par comprendre, par réflexion personnelle, que, depuis que je m’étais mariée, je considérais mon mari comme mon seul soutien et croyais qu’il pouvait me donner une vie merveilleuse et heureuse. Ce n’est qu’après avoir passé cette douloureuse épreuve que j’ai enfin compris que mon mari n’était qu’un être humain corrompu par Satan, que lui-même vivait dans la corruption de Satan, et que je ne pouvais tout simplement pas compter sur lui. Seul Dieu peut m’offrir Son appui, et c’est seulement en me tournant vers Lui, en faisant l’expérience de Son œuvre, en comprenant la vérité et en vivant sous Sa direction que je pourrai connaître le vrai bonheur.

À partir de ce moment-là, les douleurs de la trahison de mon mari me quittèrent complètement. Maintenant, je vis dans une grande famille, remplie de l’amour de Dieu. Chaque jour, je lis les paroles de Dieu, poursuis la vérité et remplis mon devoir de créature, et je me sens à l’aise et en paix avec moi-même. De plus, au sein de l’église, mes frères et sœurs et moi-même nous aimons et nous soutenons comme une vraie famille. Même en cas de désaccords et d’oppositions, nous restons complètement ouverts les uns aux autres et échangeons sur la vérité afin de résoudre nos problèmes. C’est vraiment la vie de famille heureuse et paisible dont j’ai toujours rêvé ! Dieu merci ! Je rechercherai avec diligence la vérité et remplirai mon devoir de créature pour rendre à Dieu Son amour!

Shuxing, France

Recommandé :

Comment sortir du brouillard de la trahison dans le cadre du mariage ?

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Mariage & Famille

Mariage & Famille

Mariage & Famille

« Mariage & Famille » : Cette fournit les témoignages que des chrétiens pratiquent dans le mariage et la maison selon la Parole de Dieu et obtiennent de la paix et du bonheur.

Que faire pour concilier mon ego juvénile, effronté et hautain avec ma grand-mère ?

Mon nom est An Qi. Avant l’âge de six ans, je vivais chez ma grand-mère. À l’époque, ma grand-mère était la personne dont je me sentais le plus proche. Chaque jour, quand j’allais au jardi…

15 juillet 2018 7 min de lecture
Que faire pour concilier mon ego juvénile, effronté et hautain avec ma grand-mère ?

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?