Mariage chrétien : Comment se débarrasser de la haine vis-à-vis du mari

Je me souviens d’un texte intitulé : « Jours transitoires » qui parlait de la résignation de l’auteur face aux réalités de la vie éphémère. Notre vie est une pièce de théâtre, dans laquelle chacun de nous joue son rôle et s’en va. Par conséquent, chaque étape de notre vie n’est que passagère, elle se fait en un clin d’œil. Notre vie sur terre commence à partir du moment où nous naissons, dans le monde, en pleurant. Dès le jeune âge, nous allons d’abord à l’école, passant une enfance pleine d’insouciances. À l’adolescence, nous désirons connaître l’amour vrai après quoi nous nous marions. Après le mariage, nous sommes un peu déçus des réalités et de la médiocrité de la vie. Très rapidement, nous prenons de l’âge et affrontons sans le savoir nos deniers jours sur terre, et s’ensuit la mort. Nous quittons ce monde en laissant un vide. Face au temps qui passe, nous ne pouvons que croiser les bras et vivre au milieu de cette loi sans pouvoir rien faire, génération après génération.

En pensant à ce genre de vie éphémère, j’étais submergé par les émotions et je ne pu m’empêcher de penser à la première moitié de ma vie. Après l’échec de mon mariage, le second a aussi été en danger. Parce que je portais une fille, mon mari, préférant les garçons, commença à toujours me parler avec froideur. Les querelles avaient remplacé la passion et l’amour que nous avions quand nous nous aimions. Cette passion et cet amour avaient graduellement disparu. Plus tard, cette situation était devenue insupportable, nous étions tous deux épuisés et froids l’un envers l’autre. Nous étions comme des étrangers vivant dans une même maison ; la communication verbale et spirituelle étaient inexistantes. Je pensais souvent dans mon for intérieur que si je pouvais remonter le temps, je ne me serai mariée qu’après avoir trouvé le partenaire idéal. Malheureusement, personne ne peut faire marche arrière. Au fur et à mesure que le temps passait, je prenais de l’âge et la dure réalité de la vie m’a déçu en ne laissant que douleur. Je me sentais souvent seule et je ne savais comment gérer mon mariage et ma vie futur.

C’est dans ces moments d’incertitude et de misère que les frères et sœurs qui croyaient en Dieu sont entrés dans ma vie. Ils m’ont parlé de l’amour de Dieu, m’ont réconforté dans ma solitude et encouragé à aller de l’avant, ce qui a un peu apaisé ma souffrance. Ceci étant, pensant à mon mari, qui devenait de plus en plus froid, et n’avait pas du tout envie de retourner à la maison, je ne pouvais pas m’empêcher de laisser la haine que j’avais contre lui m’envahir. Je m’étais dis que nous continuerions notre pauvre relation et nous torturerions jusqu’à la mort.

Un jour, une sœur qui avait pris connaissance de ma situation m’a rendu une visite spéciale et m’a raconté son histoire. Elle m’a dit avoir eu un mariage malheureux par le passé parce qu’elle se plaignait tellement de son mari et se méfiait de lui à tel point qu’elle commença à ne plus le comprendre et s’apitoyait sur son sort. Au fur et à mesure que le temps passait, ils devenaient de plus en plus distants et vivaient dans l’angoisse. Elle m’avoua qu’elle avait essayé d’arranger la situation mais elle n’a pas pu le faire. Après avoir cru en Dieu, elle se confia à Lui pendant la prière. C’est donc à ce moment qu’elle lu ces paroles de Dieu : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. » (Mattieu 11:29).“Look, at the beginning, it is possible that a husband and wife might not understand each other very well, because they haven’t ever lived together and didn’t grow up in the same family. After living together for several years, they will have gotten used to each other, and locked horns a few times. But if you are both of normal humanity, you will always commune the words within your heart to him, and he to you. Whatever difficulties you have in life, the problems in your work, what you’re thinking in your heart, how you plan to sort things out, what ideas and plans you have for your work or children—you’ll tell him everything. In that case, are the two of you especially close to each other, and especially intimate with each other? If he never tells you the words within his heart, and does nothing but bring a paycheck home, and if you never speak to him of the words within your heart, and never confide in him, then is there not a distance between the two of you in your hearts? There surely is. He is distant from you, and you from him, because you don’t understand the thoughts or intentions in his heart. Ultimately, you cannot tell what kind of person he is, nor can he tell what kind of person you are; you don’t understand his needs, nor does he understand your requirements. If people have no verbal or spiritual communication, there is no possibility of intimacy between them, and they can’t provide to each other or help one another” (“Chapter 62. To Be Honest, You Should Lay Yourself Open to Others” in R ecords of Christ’s Talks ).

C’est grâce à ces paroles de Dieu qu’elle a compris qu’elle était arrogante et égoïste vis-à-vis de son époux. Elle n’avait jamais considéré les choses du point de vue de son mari et elle lui reprochait souvent pour un rien. Par conséquent, elle ne pouvait pas s’entendre avec lui, elle vivait dans la peine et n’avais aucun moyen de s’en libérer. Ayant pris connaissance de son erreur, elle commença à traiter son époux selon les paroles du Seigneur. Elle cessa de se plaindre et de le blâmer, ensuite commença à s’ouvrir à lui, à le traiter avec sincérité et enfin, elle prit l’initiative d’avoir des discussions à cœur ouvert avec lui. Petit à petit, elle a vu leur relation s’améliorer et leur mariage a été sauvé. En voyant la bénédiction de Dieu, elle a cessé de se plaindre de son mariage, tout au contraire, elle était souvent remplie de joie.

Après avoir lu les paroles de Dieu et suivi l’histoire de la sœur, j’ai commencé à examiner mon mariage et à me dire : la vie est trop courte. Voudrais-je réellement passer le reste de ma vie en ayant une haine envers mon mari ? À présent, il est aussi malheureux que moi et ne savais vers qui se tourner pour se confier. Puisque j’étais incapable de changer ma famille prédéterminée par Dieu, si je continuais de me plaindre, cela nous ferait souffrir davantage.

le livre

J’ai plus tard pensé au passage suivant : « On rencontre beaucoup de gens dans sa vie, mais personne ne sait qui deviendra son partenaire dans le mariage. Bien que tout le monde ait ses propres idées et positions personnelles au sujet du mariage, personne ne peut prévoir qui va enfin devenir sa véritable autre moitié, et ses propres notions importent peu. Après avoir rencontré une personne que tu aimes, tu peux poursuivre cette personne ; mais si elle s’intéresse à toi ou pas, s’il /elle est en mesure de devenir ton/ta partenaire ou pas, il ne t’appartient pas de décider. L’objet de tes affections n’est pas nécessairement la personne avec qui tu pourras partager ta vie ; et entretemps, entre imperceptiblement dans ta vie quelqu’un auquel tu ne t’attendais pas et devient ton partenaire, devient l’élément le plus important de ton destin, ton autre moitié, à qui ton destin est inextricablement lié. Ainsi, bien qu’il y ait des millions de mariages dans le monde, chaque mariage est différent : combien de mariages sont décevants, combien sont heureux ; combien s’étendent de l’est à l’ouest, combien du nord au sud ; combien vont ensemble parfaitement, combien sont d’égal ordre ; combien sont heureux et harmonieux, combien sont douloureux et tristes ; combien font l’envie des autres, combien sont mal compris et vus d’un mauvais œil ; combien sont pleins de joie, combien sont inondés de larmes et ont causé du désespoir… Dans ces nombreux mariages, les humains révèlent la loyauté et l’engagement à vie envers le mariage ou l’amour, l’attachement et l’inséparabilité, ou la démission et l’incompréhension, ou sa trahison, même la haine. Que le mariage lui-même apporte le bonheur ou la douleur, la mission de chacun dans le mariage est prédestinée par le Créateur et ne changera pas ; chacun doit l’accomplir. Et le destin individuel qui se trouve derrière chaque mariage est immuable ; il a été déterminé longtemps à l’avance par le Créateur. » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III L’autorité de Dieu (II) »).

Après avoir lu ces mots, je me suis rendu compte que je n’avais pas de choix sur le mariage. Le bonheur ou le malheur dans mon mariage ne dépend que de Dieu. J’ai perdu trop de temps de ma vie parce que je ne connaissais pas la souveraineté de Dieu. Je me suis dit que je devais cesser de me plaindre et de m’apitoyer sur mon sort. Dès lors, je commençais à pratiquer à parler à cœur ouvert au Seigneur dans mes prières, Lui demandant de m’aider à changer. Entretemps, je commençais à ouvrir mon cœur à mon mari et le consultait quand j’avais besoin de conseils. Il cessa de me faire des grimaces et me traiter avec froideur, quand j’ai commencé à avoir des conversations franches avec lui. C’est à partir de là que j’ai compris que mon mari était juste incapable de lâcher prise. Quand nous nous sommes tout les deux mis de côté et que nous avons cessé de nous plaindre, nos relations s’améliorèrent et notre vie devint plus paisible et calme. Nous menions actuellement une vie calme et paisible, bien que nous n’ayons pas vécu une vie romantique comme nous l’avions fait dans notre jeunesse. Voir notre fille grandir nous rassurait et nous pensions que tout ce qui nous était arrivé n’était que la volonté de Dieu. Bien que simple et sobre, était notre vie, elle nous convenait ainsi.

Après avoir connu la souveraineté du Seigneur et goûté à Sa bénédiction, je me suis mise avec avidité à la lecture de Sa parole. Dès que je comprenais un aspect de la vérité, je la mettais en pratique dans la réalité. J’étais heureuse dans ma vie et j’avais enfin trouvé la destination à laquelle mon esprit appartenait. Tout comme un bateau solitaire qui navigue en mer depuis plusieurs années, et a finalement trouvé un refuge où accosté. Maintenant, c’est les derniers jours et le temps est court et précieux. Je ne veux qu’apprécier le temps précieux pendant lequel Dieu exprime les paroles pour nous purifier et nous sauver, et aussi je veux écouter davantage Sa parole avec le cœur et obéir à Ses arrangements en toute chose. Tout ce que je peux vous dire c’est que ce n’est que lorsque je poursuis la vérité et vis la ressemblance d’un vrai humain, que je peux me montrer à la hauteur du salut de Dieu.

Auteur : Xin Ran

Traduction par Corine Claudia KWEGANG LEKEMO

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Les versets bibliques classiques à propos de la louange et de la louange à l’Éternel IV Psaumes 149:1 Louez l’Éternel ! Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ! Chantez ses louanges dans l’assemblée des fidèles ! Psaumes 149:9 ...
Évangile du jour – Matthieu 13:29 Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Matthieu 13:29 Réflexion sur le verset du jour Cett...
Il mettra sous ses pieds nos iniquités Michée 7:19 Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *