Menu

Évangile du jour – La pratique de Job de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal

Réflexion sur le verset du jour

Ce verset me montre que Job n’a pas profité des bénédictions accordées par Dieu, ni péché contre Dieu, mais qu’il craignait Dieu, et était prudent et avisé dans ses actions. Il savait que Dieu observait tout et que fêter et manger avec extravagance cela fait Dieu détestait, aussi n’a-t-il pas rejoint ses fils et ses filles pour festoyer, mais au lieu de cela, il leur a souvent demandé de confesser leurs péchés devant Dieu. De tout cela, nous pouvons voir que la crainte de Dieu par Job et son rejet du mal ne sont pas seulement des mots vides, mais une action concrète qui se reflète dans chaque aspect de sa vie quotidienne.

Comment Job en est-il arrivé là ? Lisons un passage des paroles de Dieu : « Dans sa vie quotidienne, Job se levait souvent de bon matin afin d’offrir des holocaustes pour ses fils et ses filles. En d’autres termes, non seulement Job craignait Dieu, mais il espérait aussi que ses enfants également craindraient Dieu et ne pècheraient pas contre Dieu. La richesse matérielle de Job n’avait aucune place dans son cœur et ne prenait pas la place de Dieu ; que ce soit pour lui ou pour ses enfants, les actions quotidiennes de Job étaient toutes liées à la crainte de Dieu et à l’éloignement du mal. Sa crainte de l’Éternel Dieu ne se limitait pas à des discours, mais était mise en action et reflétée dans chaque partie de sa vie quotidienne. Cette conduite réelle de Job nous montre qu’il était honnête et possédait une essence qui aimait la justice et des choses positives. Que Job ait souvent appelé et sanctifié ses fils et ses filles signifie qu’il n’autorisait ni n’approuvait le comportement de ses enfants ; au contraire, dans son cœur, il en avait assez de leur comportement et les condamnait. Il avait conclu que le comportement de ses fils et de ses filles ne plaisait pas à l’Éternel Dieu, et ainsi il les appelait souvent pour qu’ils se présentent devant l’Éternel Dieu et confessent leurs péchés. Les actions de Job nous montrent un autre côté de son humanité : celui où il ne marchait jamais avec ceux qui péchaient et offensaient Dieu souvent, mais à la place il s’éloignait d’eux et les évitait. Même si ces gens étaient ses fils et ses filles, il n’a pas abandonné ses propres principes parce qu’ils étaient sa propre famille, et il n’a pas encouragé leurs péchés à cause de ses propres sentiments. Plutôt, il les a exhortés à se confesser et à gagner l’indulgence de l’Éternel Dieu, et il les a avertis de ne pas abandonner Dieu pour leur propre plaisir cupide. Les principes de la façon dont Job a traité les autres sont inséparables des principes de sa crainte de Dieu et de son éloignement du mal. Il aimait ce qui était accepté par Dieu et il détestait ce que Dieu répugnait, et il aimait ceux qui craignaient Dieu dans leur cœur, et il détestait ceux qui commettaient le mal ou péchaient contre Dieu. Cet amour et ce dégoût étaient démontrés dans sa vie quotidienne, et c’était la droiture même de Job vu par les yeux de Dieu. Naturellement, c’est aussi l’expression et le vécu de la vraie humanité de Job dans ses relations avec les autres dans sa vie quotidienne que nous devons apprendre. » À partir de ces paroles, nous pouvons voir l’honnêteté et la droiture de Job. Dieu avait une place dans son coeur. Il traitait les gens, les événements et les choses en suivant le principe : « Craindre Dieu et éviter le mal ». Que nous puissions poursuivre le chemin de craindre Dieu et d’éviter le mal comme Job. Amen!

Vous pouvez consulter notre verset biblique du jour pour enrichir votre vie spirituelle.

Recommandé:

Comment Suivre le Chemin de la Crainte de Dieu

Job dans la Bible - L’inspiration que j’ai acquise de l’expérience de Job

Évangile du jour – La pratique de Job de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal

Contactez-nous

Le Seigneur est revenu depuis longtemps et des millions de personnes L’ont déjà accueilli. Voulez-vous accueillir le Seigneur le plus tôt possible ? Contactez-nous immédiatement pour trouver le chemin.

Laisser un commentaire