Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

La foi chrétienne : Qui dit croyance ne dit pas vraie foi en Dieu

Pour ce qui est de ma croyance en Dieu, ce sont vraiment les arrangements de Dieu, judicieux et merveilleux. Je suis venue en Amérique en juin 2013, et j’ai trouvé plusieurs emplois consistant à …

11 January 2019

Pour ce qui est de ma croyance en Dieu, ce sont vraiment les arrangements de Dieu, judicieux et merveilleux. Je suis venue en Amérique en juin 2013, et j’ai trouvé plusieurs emplois consistant à m’occuper de personnes âgées qui croyaient toutes en Jésus. Par la suite, préoccupé par certaines affaires à régler, je me suis rendue dans une église, dans laquelle le pasteur a prié pour moi et m’a appris à prier. En voyant combien ces gens qui croyaient au Seigneur étaient aimables et bienveillants, il m’est venu la pensée de croire en Jésus. Néanmoins, à cause de la barrière de la langue, je ne croyais pas formellement au Seigneur de façon constante.

Un jour, en juin 2015, dans une agence de recrutement, j’ai fait la connaissance d’une sœur croyante qui m’a prêché l’évangile et qui m’a dit aussi que tout ce dont nous profitons vient de Dieu, et que nous devrions tous croire en Dieu et Le vénérer… à partir de ce moment, elle m’a souvent appelé pour échanger avec moi au sujet de la croyance en Dieu. Elle m’a dit : « Maintenant ce sont déjà les derniers jours, et à partir de l’œuvre du Seigneur Jésus, Dieu a accompli une étape de l’œuvre de salut de l’homme, l’œuvre qui consiste à séparer tous les êtres selon leur espèce et aussi, à conduire toute chose à son achèvement. Il ne faut pas laisser à nouveau passer cette occasion… » J’avais voulu croire en Jésus, et surtout, j’ai beaucoup entendu la sœur, si bien que j’étais prêt à croire en Dieu Tout-Puissant avec elle, bien qu’étant encore incapable d’en avoir une pleine compréhension.

Une chrétienne est au téléphone

Quand j’ai commencé à croire en Dieu, la sœur m’a souvent appelé et elle m’a fait lire la parole de Dieu et assister à des réunions, et au fond de moi je trouvais tout cela vraiment ennuyeux. Je me disais : croire en Dieu est simplement une croyance. Aller à l’église chaque semaine, c’est très bien. Ceux qui croient en Jésus dans l’église, en fonction du temps disponible, ils iront ou ils n’iront pas. Pourquoi leur foi en Dieu est-elle si sérieuse ? C’est vraiment troublant !

Par la suite, je me suis organisée pour participer à des réunions avec plusieurs frères et sœurs, et j’ai trouvé qu’ils avaient une meilleure compréhension de la parole de Dieu et une meilleure connaissance de Dieu que moi. Je me suis donc sentie un peu anxieuse au fond de moi et à partir de ce moment, j’ai voulu prendre la chose au sérieux et connaître plus de vérité. Au cours d’une réunion, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Il y a des personnes dont la croyance n’a jamais été reconnue dans le cœur de Dieu. En d’autres termes, Dieu ne reconnaît pas que ces gens sont Ses disciples, parce que Dieu ne loue pas leur croyance. [...] Elles considèrent que croire en Dieu est une sorte de passe-temps pour amateur, traitant Dieu simplement comme une nourriture spirituelle, de sorte qu’elles pensent qu’il ne vaut pas la peine d’essayer de comprendre le tempérament de Dieu ou l’essence de Dieu. On pourrait dire que tout ce qui correspond au vrai Dieu n’a rien à voir avec ces gens. Ils ne sont pas intéressés et ne se soucient guère de répondre, car au fond de leur cœur, il y a une voix forte qui leur répète constamment : Dieu est invisible et intangible et Dieu n’existe pas. Ils croient qu’essayer de comprendre ce genre de Dieu ne vaut pas l’effort ; ils se tromperaient. Ils reconnaissent Dieu en paroles seulement et ne prennent pas de position réelle. Ils ne font pratiquement rien, pensant qu’ils sont très intelligents. Comment Dieu regarde-t-Il ces gens ? Il les voit comme des non-croyants. » Après avoir lu ces paroles, j’ai soudain réalisé que mon attitude vis-à-vis de la croyance en Dieu consistait à la considérer simplement comme un passe-temps. Si j’avais le temps, je lirais la parole de Dieu et je participerais à des réunions, et sinon je ne le ferais pas. Je n’avais jamais envisagé de connaître ce Dieu ni de savoir ce qu’était Son tempérament, ce qu’était Son essence et pourquoi je croyais en Lui. Tout cela, je n’y avais pas réfléchi en y concentrant mon attention. Un tel point de vue sur la croyance en Dieu n’est pas reconnu par Dieu. Dieu n’admet pas une telle façon de croire et de voir les choses et considère ce genre de personnes comme des non-croyants. J’ai soudain eu le sentiment que c’était triste pour ceux qui croient en Dieu mais doivent être traités par Dieu comme des non-croyants. Alors j’ai décidé de renoncer à un de mes emplois pour consacrer plus de temps à assister à des réunions et à écouter les sermons et les prêches sur l’entrée dans la vie. Il valait mieux que j’approfondisse le plus tôt possible et que je cesse de considérer la croyance en Dieu comme un passe-temps.

Après cela, j’ai pu prendre le temps d’aller à des réunions et je me suis aussi ménagée du temps pour lire la parole de Dieu à la maison. Plus je lisais la parole de Dieu, plus je trouvais que les paroles de Dieu étaient l’exacte vérité, une vérité très concrète et qui pouvait corriger mon point de vue des choses. Dans le passé, j’étais avare, je m’immergeais dans plusieurs emplois pénibles afin de pouvoir désespérément gagner de l’argent, et je voulais toujours gagner plus. Et puis, pour mes loisirs, quand je ne travaillais pas je pouvais voyager et passer les vacances et profiter d’une vie matérielle aisée. À cette époque, comme je lisais les paroles de Dieu, je savais que croire en Dieu pour obtenir la vie était le plus important. Alors, tous les week-ends, je dépensais de l’argent pour passer une nuit à l’hôtel, de manière à être sur place le lendemain matin pour pouvoir écouter les sermons et les prédications sur l’entrée dans la vie, et rester avec les frères et les sœurs l’après-midi. Enfin, je rentrais chez moi le soir. Ainsi, je consacre une journée par semaine à écouter la prédication et à participer à la réunion. Non seulement je ne gagne pas d’argent, mais j’en dépense. Auparavant, je me serais angoissé au sujet de mon argent. Mais là, j’ai compris certaines vérités en croyant en Dieu et j’ai trouvé que cela valait la peine de dépenser de l’argent, tant que je pouvais obtenir la vie. Comme il est écrit dans Sermons et échanges sur l’entrée dans la vie : « Tu crois que gagner beaucoup d’argent te permettra de vivre plus longtemps et d’apporter la vie éternelle. C’est une illusion… Est-il important que tu aies beaucoup d’argent et de plaisir ? Qu’y a-t-il là de comparable avec la pratique de la vérité ? Ce sont deux choses incomparables ! Dieu considère comme une ressource précieuse ceux qui pratiquent la vérité. »

Le 8 février 2017, jour de mon épreuve de conduite, est vite arrivé. Ce jour-là, je n’ai pas cessé de prier Dieu au plus profond de moi : « Ô Dieu ! Soigne-moi et protège-moi, et fais que je sois habile au cours de l’examen et que je le réussisse. » Pourtant, finalement, je l’ai raté. Inconsciemment, je me suis mise à me plaindre de Dieu : pourquoi mes prières restaient-elles sans effet ? Pourquoi Dieu ne m’avait-Il pas fait réussir l’examen, puisque je croyais en Lui ? Le soir, je n’avais même pas envie de prier, mais comme je me sentais mal à l’aise, je faisais une prière superficielle.

Quand elle l’a appris, la sœur responsable de mon abreuvement m’a sermonné : même si la chose était incompatible avec nos notions et même si Dieu ne satisfaisait pas notre désir charnel conformément à nos imaginations, le dessein de Dieu y était néanmoins présent et nous ne devions pas nous plaindre, ni mal Le comprendre. Puis, elle m’a lu un passage des paroles de Dieu : « Combien croient en Moi seulement pour que Je les guérisse ? Combien croient en Moi seulement pour que J’utilise Mes pouvoirs pour chasser des esprits impurs de leur corps ? Et combien croient en Moi seulement pour recevoir de Moi de la paix et de la joie ? Combien croient en Moi seulement pour exiger de Moi plus de richesse matérielle, et combien croient en Moi juste pour passer cette vie en toute sécurité et être sains et saufs dans le monde à venir ? Combien croient en Moi seulement pour éviter les souffrances de l’enfer et recevoir les bénédictions du ciel ? Combien croient en Moi seulement pour avoir le confort temporaire, mais ne cherchent pas à gagner quoi que ce soit dans le monde à venir ? Lorsque J’ai fait descendre Ma fureur sur l’homme et saisi toute la joie et la paix qu’il possédait à l’origine, l’homme est devenu douteux. [...] Quand J’ai enlevé aux hommes tout ce qu’ils M’avaient demandé, alors les hommes ont disparu sans laisser de traces. Par conséquent, Je dis que l’homme a foi en Moi, parce que Je donne trop de grâce et qu’il y a beaucoup trop à gagner. » Après avoir lu ces paroles de Dieu, rétrospectivement, depuis que je croyais en Dieu, je considérais le fait de croire en Dieu comme une croyance. Plus tard, j’ai compris quelque vérité et j’ai voulu croire en Dieu sérieusement, mais ma perspective de la croyance en Dieu était impure, car je cherchais à obtenir la grâce et les bénédictions de Dieu, si bien que j’avais demandé à Dieu de me permettre de passer l’examen de conduite sans difficulté. N’avais-je pas utilisé Dieu pour atteindre mon objectif ? Comment peut-on appeler cela croire en Dieu ? Il s’agissait à l’évidence de profiter de Dieu. Quand Dieu n’a pas satisfait mon désir, je me suis mise à Lui en faire le reproche et j’ai même été réticent à Le prier. Or, Dieu attend de nous que nous ayons confiance en Lui quoi qu’il nous arrive. Même si c’est quelque chose qui n’est pas conforme à nos notions et à nos imaginations, nous ne devons pas nous plaindre de Dieu. Pourtant, je n’ai fait que comprendre Dieu de travers et me plaindre de Lui. Ce n’est pas ainsi que se conduit un vrai croyant. Quand j’ai compris le dessein de Dieu et quand je me suis présentée à nouveau à l’examen de conduite, je ne Lui ai pas demandé de m’aider à le réussir. J’ai seulement prié : « Ô Dieu ! Cette fois, peu importe que je réussisse ou non, il y a là Ta bonne intention. Je suis désireuse de chercher la vérité et de Te connaître, et de ne jamais me plaindre de Toi. »

Progressivement, mon point de vue de la croyance comme un passe-temps et comme un moyen d’obtenir des bénédictions a un peu changé. Avant, je me rendais souvent compte que je ne priais pas quand le moment était venu d’aller me coucher, je prononçais simplement quelques mots et j’allais dormir. Mais maintenant, presque chaque soir, avant de me coucher, je commence par parcourir sur Internet les paroles de Dieu et les vidéos envoyées par les frères et les sœurs, puis je prie Dieu pieusement, et je vais dormir. Avant, après mes heures de travail, j’employais le plus clair de mon temps à jouer à des jeux mais maintenant, chaque fois que j’ai un moment libre, je vais sur YouTube ou sur une application pour lire la parole de Dieu Tout-Puissant, écouter la récitation de la parole de Dieu ou lire un article sur l’expérience des frères et des sœurs, et cela me ressource. J’avais pris l’habitude de prier pour la paix et les bénédictions et de conclure un accord avec Dieu, mais maintenant je sais que c’était déraisonnable de ma part et qu’une créature n’a pas à demander quoi que ce soit à Dieu, et donc mes prières ne sont plus les mêmes : je vais prier Dieu pour chercher quel est Son dessein dans les choses que je rencontre dans la vie, et je laisse Dieu m’aider selon Ses exigences. Ces progrès, c’est Dieu qui me les a accordés. Je me suis également rendue compte que participer aux réunions et lire davantage de paroles de Dieu pouvait réellement changer les gens.

Pages: 1 2

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

La foi en Dieu
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Retour à Dieu

Retour à Dieu

Retour à Dieu

La rubrique « Retour à Dieu » partage l’expérience des chrétiens de différents pays qui suivent les pas de l’Agneau sous la direction du Saint-Esprit et accueillent le retour du Seigneur Jésus.

La foi catholique : connaissez-vous le mystère du nom de Dieu ?

À l’ère de la Loi, Dieu a pris le nom de Yahvé. À l’ère de la Grâce, Il a pris le nom de Jésus, et le livre de l’Apocalypse a annoncé que Dieu aurait encore un autre nom. Pourquoi Dieu change-t-Il de nom ? De nombreux chrétiens ont des difficultés avec cet aspect de la vérité, si bien qu’ils ratent la possibilité d’accueillir la venue du Seigneur.

23 décembre 2018 7 min de lecture
La foi catholique : connaissez-vous le mystère du nom de Dieu ?
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?