Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Face à la trahison de mon mari, je me suis sentie libérée !

Nous voulons tous que notre famille soit heureuse, que notre relation conjugale soit harmonieuse et que nos enfants soient bien élevés et intelligents. Cependant, souvent, les choses ne sont pas ce …

5 May 2018

Nous voulons tous que notre famille soit heureuse, que notre relation conjugale soit harmonieuse et que nos enfants soient bien élevés et intelligents. Cependant, souvent, les choses ne sont pas ce que nous aimerions qu’elles soient. D’innombrables mariages se sont brisés à cause de la trahison de l’un ou des deux partenaires. Face à cette situation, nous sommes souvent totalement impuissants et incapables de faire quoi que ce soit et nous ne pouvons que lutter douloureusement contre la souffrance. À un moment donné de ma vie, j’ai enduré cette douleur et perdu le sens de ma vie. Mais le merveilleux salut de Dieu m’a délivré de cette période douloureuse.

Avant ce qui m’est arrivé, j’avais une famille harmonieuse : Mon mari montrait le plus grand soin et la plus grande considération pour moi et mes deux enfants étaient intelligents et charmants. À cette époque, je pensais que j’étais la plus heureuse du monde. Mais un jour tout a basculé quand mon mari a passé un contrat pour un projet en ville. Qui aurait cru qu’après la fin du projet, le patron de la construction était parti avec tout l’argent. Nous avons donc été lourdement endettés du jour au lendemain. Tout le temps harcelé par les créanciers, mon mari n’avait pas d’autre choix que de partir pour les. Et je continuais à cultiver des légumes dans mon jardin pour subvenir aux besoins de la famille. Bien que ma vie ait été difficile, je pensais que tant que nous nous aimions et qu’il suffisait de faire des efforts ensemble pour la famille, notre vie va s’améliorerait de jour en jour.

Cette situation a pu durer 4 ans, puis un jour, une amie très proche m’a dit : « Tu es si bête ! Tout ce que tu sais, c’est de travailler comme un bœuf, mais tu ne sais pas que ton mari vit avec une autre femme dehors ». Je n’osais pas y croire en disant : « Tu plaisantes ? Mon mari ne fera pas ça » Elle m’a dit très sérieusement que c’était réel et m’a aussi dit ce qui s’était passé et que les gens de mon village le savaient tous, sauf moi. En entendant ses paroles, j’ai senti qu’on m’avait donné un coup de poignard dans le dos et c’était insupportable pour moi, j’avais un sentiment de honte mon cœur. À plusieurs reprises, je me consolais, « C’est impossible ! Impossible ! » Mais je n’ai pas pu empêcher mes larmes de couler. J’étais remplie de confusion : Comment a-t-il pu me faire ça ? Je m’occupe avec soins mes deux enfants à la maison, je soutiens cette famille et je dépense tout pour lui, mais je n’ai jamais pensé qu’au retour, j’obtiendrais cette trahison. Plus je pensais, plus je me sentais peinée et impuissante : Que dois-je faire à l’avenir ? Et qu’en est-il de mes enfants ?

Un jour, mon fils m’a dit : « Je ne veux plus aller à l’école ». Je lui ai demandé étonnamment, « Pourquoi ? » Il a douloureusement dit : « Je sais ce que mon père a fait. Mes camarades de classe m’ont ridiculisé et je ne veux pas supporter leurs regards. De plus, notre famille n’a pas assez d’argent et je ne veux pas que tu travailles comme une forcenée. J’ai décidé que je n’irais pas à l’école ». En entendant ses paroles, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer amèrement. Je n’avais jamais pensé que la trahison de mon mari avait causé un tel préjudice à mes enfants. J’étais en colère : Tout cela était dû à mon mari et à cette femme. Je pensais en moi : « Puisque vous ne voulez pas que j’aie une vie heureuse, moi non plus je ne vous laisserai pas une vie heureuse non plus. » Par conséquent, je m’étais rendue en ville dans l’intention de trouver cette femme et de se suicider avec elle. Je la cherchais partout, mais je n’avais pas réussi à la trouver. À ce moment-là, je me sentais torturée à l’intérieur et j’étais épuisée. Pour moi la vie se résumait en la souffrance et je ne pouvais pas m’en sortir. Dans un moment de désespoir j’avalai beaucoup de somnifères pour mettre fin à ma vie.

A mon réveil, j’étais couchée dans un lit d’hôpital. Mes deux enfants étaient en larme et m’ont dit : « Maman, ne nous abandonne pas ». En les voyant, je ne pouvais pas exprimer ma douleur intérieure : Ô Ciel ! Pourquoi ma vie est-elle si difficile ? Pourquoi n’ai-je même pas le droit de mourir ? Après mon séjour à l’hôpital, afin de subvenir aux besoins de la maison, je suis partie travailler loin de cette ville. Chaque fois que je voyais une famille complète dans leur maison le soir, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à mes deux enfants misérables et solitaires, et là je me cachais pour pleurer.

une femme triste

Peu après, ce fut une occasion pour une sœur de me prêcher l’Évangile du Royaume de Dieu, j’ai lu la parole de Dieu qui disait : « Le Tout-Puissant a pitié de ces gens qui souffrent profondément. En même temps, Il en a assez de ces gens qui n’ont pas de conscience, parce qu’Il doit attendre trop longtemps pour une réponse de l’homme. Il veut chercher, chercher ton cœur et ton esprit. Il veut t’apporter de la nourriture et de l’eau et te réveiller, de sorte que tu n’aies plus soif, que tu n’aies plus faim. Lorsque tu es fatigué et quand tu commences à sentir la désolation de ce monde, ne sois pas perplexe, ne pleures pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, t’accueillera à tout moment. Il est à tes côtés et veille sur toi, et Il attend que tu te tournes à nouveau vers Lui. Il attend le jour où ta mémoire va soudain se réveiller : pour comprendre que tu es venu de Dieu, et d’une manière ou d’une autre tu t’es perdu quelque part en tombant inconscient sur la route et puis que sans le savoir tu as un “père”. Tu réalises en outre que le Tout-Puissant a toujours été là à te surveiller, en attendant tout le temps ton retour. Il espère amèrement, Il attend une réaction sans réponse. Sa surveillance est inestimable et est destinée au cœur et à l’esprit des humains. Peut-être que cette surveillance est sans limite, et peut-être que cette surveillance est arrivée à sa fin. Mais tu dois savoir exactement où sont ton cœur et ton esprit maintenant ». Chaque parole de Dieu m’a réchauffé le cœur. J’ai repensé à ces années : Face à la trahison de mon mari, à ma famille brisée, j’étais épuisée et affaiblie et je vivais dans la douleur et la dépression. Je m’étais rendue compte que Dieu ne m’avait jamais abandonnée, qu’il attendait mon retour, et qu’il espérait que je puisse revenir sans tarder dans Sa maison. En réponse à l’amour de Dieu, je me sentais comme le fils prodigue qui était si ému que des larmes coulaient sur son visage quand il s’est rendu dans les bras de son père. Après, j’assistais à des réunions, lisais les paroles de Dieu et chantais des cantiques pour louer Dieu avec cette sœur. Petit à petit, mon cœur n’était plus aussi vide et douloureux qu’avant et le sourire fut revenu sur mon visage.

Cependant, j’étais encore en train de ruminer la trahison de mon mari et de lui en vouloir. Cette chose était comme une épine qui piquait mon cœur ; au moment où j’y pensais, je ressentais une douleur intense et meurtrie. Ceci Jusqu’au jour où j’ai lu la parole de Dieu qui disait : « Satan utilise ces tendances sociales une après l’autre pour corrompre quoi en l’homme ? (La conscience, la raison, l’humanité, les mœurs.) Quoi d’autre ? (La vision du monde de l’homme.) Est-ce qu’ils provoquent une dégénérescence progressive chez les hommes ? (Oui.) Satan utilise ces tendances sociales pour attirer les gens progressivement dans un nid de démons, de sorte que les gens emprisonnés dans ces tendances, sans le savoir, préconisent l’argent et les désirs matériels, de même que la méchanceté et la violence. Une fois que ces choses sont entrées dans le cœur de l’homme, que devient l’homme ? L’homme devient Satan, le diable ! C’est à cause de quel penchant psychologique du cœur de l’homme ? Que préconise l’homme ? L’homme commence à aimer la méchanceté et la violence. Il n’aime plus la beauté et la bonté, et encore moins la paix. Les gens ne sont pas prêts à vivre la vie simple de l’humanité normale, mais souhaitent plutôt jouir d’un statut élevé et d’une grande richesse, se délecter des plaisirs de la chair, ne ménageant aucun effort pour satisfaire leur propre chair, sans restrictions, sans obligations à les contenir, c’est-à-dire faisant ce qu’ils désirent. […] De cette façon, l’homme devient de plus en plus quoi ? De plus en plus mauvais, arrogant, condescendant, égoïste et méchant. Il n’y a plus d’affection entre les gens, plus d’amour entre les membres d’une famille, plus d’entente entre les parents et les amis ; les relations humaines sont devenues entachées de tricherie, de violence ». Après avoir lu ces paroles de Dieu, j’ai compris que Satan utilise les tendances de la société pour attirer les gens pas à pas dans son piège : les gens tombent dans la méchanceté, l’immoralité, l’égoïsme, l’appât du gain, l’adultère. Il n’y a plus d’amour, ni de solidarité entre les hommes, chacun recherche uniquement ses propres intérêts et plaisirs charnels, chacun vivait une vie d’inconscience et dépourvue de sens.ces comportements ne pouvaient causer que l’effondrement de la valeur familiale. À ce moment-là, j’ai appris que toutes ces tendances maléfiques de Satan avaient empoisonné les gens et les avaient conduits sur la route de la perdition. Je me rappelais qu’au début, mon mari était un homme sans histoire et dévoué. Il a été empoisonné par le courant de pensée « Drapeau rouge à la maison et drapeaux colorés à l’extérieur flottant dans la brise ». Il a trouvé une relation extra conjugale, notre vie de famille lui importait peu, il était devenu froid et insensible, sans une once d’humanité. N’était-ce pas lui la victime de cette tendance maléfique ? Toute la douleur de ma famille n’était-elle pas le résultat du mal de Satan ? N’était-ce pas lui à l’origine de nos souffrances ! Quand j’y pensais, j’étais consolée et je haïssais moins mon mari. Par-dessus tout ça je ressentis même de la sympathie et de la pitié pour lui. Car il vivait dans le mal de Satan sans en être conscient. Surtout mon cœur était soulagé.

Par la suite, j’ai de nouveau lu la parole de Dieu qui disait : « Chaque fois que Satan corrompt l’homme ou s’engage dans le mal déchaîné, Dieu ne reste pas sans rien faire, Il n’abandonne pas non plus ceux qu’Il a choisis, ni ne leur ferme les yeux. Tout ce que fait Satan est parfaitement clair à Dieu, et Il le comprend. Peu importe ce que fait Satan, peu importe la tendance qu’il suscite, Dieu sait tout ce que Satan essaie de faire et Dieu n’abandonne pas ceux qu’Il a choisis. Au contraire, sans attirer une quelconque attention, secrètement, silencieusement, Dieu fait tout ce qui est nécessaire. Quand Il commence à travailler sur quelqu’un, quand Il a choisi quelqu’un, Il ne le proclame à personne, Il ne le proclame pas à Satan non plus, et encore moins ne pose aucun grand geste. Simplement, Il fait tranquillement, tout naturellement ce qui est nécessaire. […] la chose la plus importante que Dieu doit faire c’est de garantir ta sécurité, de garantir que tu ne seras pas dévoré par Satan. […] » ce passage de la Parole de Dieu a touché mon cœur. Bien que Satan agisse par de mauvaises tendances pour corrompre et blesser l’homme voire faire perdre à l’homme sa nature bienveillante, Dieu connait tout ce que Satan fait dans les moindres détails. Il ne les ignore pas et protège l’homme. Il a veillé sur moi de sorte que je ne sois pas submergée par cette tendance maléfique et a méticuleusement garanti ma sécurité. Quand j’y pense : Au moment où j’ai su que mon mari m’avait trahie, j’étais pleine de mauvaise volonté et de haine et je voulais même périr avec lui et sa maîtresse. Grâce à la merveilleuse protection de Dieu, je n’ai pas commis l’irréparable ; quand j’ai été dégoutée de ma vie et a pris beaucoup de somnifères pour mettre fin à ma vie, Dieu m’a sauvée de la mort. J’ai même compris que même si Satan nous corrompait et nous faisait tant de mal, Dieu serait à mon côté en tout temps, Il veillerait et me protégerait. De plus, Il m’a emmenée dans Sa maison pour que je puisse me réjouir de Sa parole, ce qui m’a permis de discerner et de voir les tendances maléfiques que Satan a imposées à l’homme, et de connaître la vérité sur la corruption de l’humanité par Satan. Dieu m’a aussi donné l’occasion de trouver la vérité, d’être sauvée et purifiée pour le royaume des cieux. En réponse à cet amour et au salut de Dieu pour moi, j’ai été émue de larmes, alors je me suis mise à genoux et j’ai prié Dieu : « Ô Dieu ! Merci de m’avoir amené devant Toi. C’est Toi qui m’as sauvée du mal de Satan et m’a permis de revenir dans Ta maison et de me réjouir de Ta compassion, de Ta miséricorde, de Ta bien vaillance et de Ta protection. Oh mon Dieu, c’est Toi qui m’as permis de trouver la direction de ma vie et l’espoir. Je suis prête à continuer à marcher dans la vérité, à être digne de Ton salut pour moi, à Te confier la seconde moitié de ma vie et à commencer une nouvelle vie ».

Heureux

Par la suite, en assistant aux réunions et en accomplissant mon service avec mes frères et sœurs. Le fait de s’entraider et se soutenir mutuellement m’a vraiment fait ressentir une chaleur familiale dans l’Église. Le fait de comprendre la vérité m’as conduite peu à peu hors de la brume de trahison de mon mari, m’a donné une vie de moins en moins sombre et déprimante et mon cœur, de plus en plus libéré. Quand je compare ma vie d’avant et celle de maintenant, avant je vivais dans le stress, la douleur et l’obscurité et aujourd’hui je suis transformée, je ne peux m’empêcher de louer Dieu et lui rendre grâce !

Auteur : Anxin. Espagne

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Mariage & Famille

Mariage & Famille

Mariage & Famille

« Mariage & Famille » : Cette fournit les témoignages que des chrétiens pratiquent dans le mariage et la maison selon la Parole de Dieu et obtiennent de la paix et du bonheur.

En m'abaissant, ma maison harmonieuse est remplie de rires

Mon père préfère les garçons aux les filles. Il a commencé à détester ma mère depuis ma naissance, juste parce que je suis une fille. Aussi loin que je me souvienne, il se battait et se disput…

7 août 2018 7 min de lecture
En m'abaissant, ma maison harmonieuse est remplie de rires
xxxxxx

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?