Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

En m'exerçant à être honnête, je ne travaille plus contre la conscience

Le protagoniste de cette histoire est chrétienne. Cependant, pour répondre au désir du profit de sa patronne, elle s’est opposée à sa propre conscience et a trompé les consommateurs. Après avoir cherché la vérité, elle s’est détesté pour ne pas avoir été honnête et après cela…

2 October 2018

24 avril 2018 Mardi Ensoleillé

Aujourd’hui, j’étais assez nerveuse parce que je me rendais dans un centre pour personnes âgées pour un essai de travail. Ce travail me convenait bien, si je pouvais l’obtenir. Le rythme de la vie en Amérique est beaucoup plus rapide qu’en Chine. Même la vitesse pour manger et pour marcher ici est rapide. Donc, il faut être intelligent et être rapide d’œil et habile de main pour travailler ici. Je me suis souvenue que les dernières fois que je n’étais pas employé après la période d’essai, c’était parce que je ne pouvais pas m’adapter à la vie assez rapide en Amérique. Par conséquent, j’étais particulièrement nerveuse cette fois.

Dans l’après-midi, je suis allée au centre pour personnes âgées et j’étais encore nerveuse. Alors j’ai silencieusement crié à Dieu pour qu’il me guide. Après une séance de travail intense qui a duré quelques heures, la patronne m’a acceptée. À ce moment-là, j’ai finalement pu laisser tomber mon anxiété. Dieu merci !

26 avril 2018 jeudi Nuageux

Aujourd’hui, j’étais totalement de mauvaise humeur. La première chose hier matin, je suis allée au restaurant pour prendre le petit-déjeuner pour les personnes âgées. Mais le sac en plastique a été accidentellement déchiré lorsque je poussais ma moto et deux baguettes de pâte frites se sont donc salis. En regardant tout cela, j’étais déconcerté et inquiète : Je ne pouvais même pas bien faire une chose aussi simple. Est-ce que la patronne me licenciait à cause de cela ? Que devrais-je faire ? Il était trop tard pour se retourner acheter de nouveaux. Ça ne fait rien ! Je suis chrétienne. Je devrais admettre activement mes erreurs, peu importe ce qu’elle me fait. De retour au centre, j’ai dit la vérité à la patronne avec inquiétude et j’ai dit qu’elle pouvait réduire mon salaire pour compenser la perte d’argent. la patronne a répondu: « Ce n’est pas grave. Vous pouvez couper les parties sales des baguettes de pâte et le reste peut être votre petit-déjeuner. » En entendant cela, je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir reconnaissante envers la patronne, et pensait qu’elle était assez magnanime.

Cependant, ce qui s’est passé ensuite m’a surpris. Juste avant de donner le petit-déjeuner, la patronne a sorti toutes les baguettes de pâte sales, les a nettoyés et les a répartis entre les personnes âgées. En voyant cela, j’étais très effrayé et nerveuse de voir que ce que la patronne avait fait serait découvert par eux. J’ai pensé : « Ne suis-je pas en train de les tromper avec elle ? Et s’ils ont mal au ventre après avoir mangé ? » En ce moment, je voulais dire : « S’il te plait, ne le fais pas, patronne. Je vais payer pour ces baguettes de pâte sales. » Mais alors j’ai pensé : « J’ai causé cela. Et si je suis licencié si je ne lui obéis pas ? Trouver un travail comme celui-ci n’est pas facile pour moi. Ah, oublie ça ! Il vaut mieux ne rien dire, alors ! Pour garder mon travail, je fermerai les yeux sur tout ce qu’elle fait. »

Après avoir distribué le petit-déjeuner, alors que j’étais sur le point de jeter les boîtes en plastique à la poubelle, la patronne est venu et m’a dit: « Ramasse ces boîtes et lave-les dans l’évier pour les utiliser demain. » Je levai la tête et la regardai avec surprise. Je voulais dire: « Ces boîtes sont sales. Que ferions-nous si les personnes âgées contractaient une maladie infectieuse en utilisant ces boîtes non stérilisées ? » Alors que je pensais à cela, la patronne a ajouté: « Faites attention à ne pas être vu en faisant ça. » Quand j’ai vu son attitude dure, ma voix est morte dans ma gorge. J’ai pensé : « Je suis juste employée et je devrais faire tout ce que la patronne me demande. C’est la seule façon de garder mon travail. » Alors, j’ai ramassé les boîtes en plastique à contrecœur et je les ai lavées dans l’évier devant elle.

Après le travail, mon cœur était si lourd. En repensant à ce qui était arrivé ces deux jours, je me sentais coupable parce que je savais que j’avais été trompeuse et que j’avais fait quelque chose que Dieu n’aimait pas. Mais que se passe-t-il si la patronne me virait parce que je n’ai pas suivi ses instructions ? En rentrant chez moi, j’ai lu un passage de mots d’un livre d’Evangile : « L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme » (Extrait de « Trois admonitions »). À partir de ces mots, j’ai réalisé qu’un chrétien devait être une personne honnête. C’est ce que Dieu attend de nous et c’est aussi un principe de base par lequel nous nous conduisons. Mais j’ai écouté la patronne et distribué les baguettes de pâte sales aux personnes âgées et réutilisé les boîtes en plastiques non stérilisées. J’étais manifestement trompeuse et c’était contre ma conscience. C’était exactement ce qui était un comportement trompeur. Bien que les personnes âgées qui avaient été trompées ne savaient pas ce que nous faisions en secret, Dieu observait mes paroles et mon comportement et un tel comportement était condamné par Dieu. Avec tout cela, avais-je la moindre ressemblance d’un vrai chrétien? Après avoir lu les mots de jugement de Dieu, j’avais une certaine connaissance de ce que j’avais fait. Je savais que je ne devais plus être trompeuse parce que cela allait à l’encontre de ma conscience et était détesté par Dieu. Par conséquent, j’ai décidé d’être une personne honnête selon les exigences de Dieu.

lire la Bible

Sur ce, j’ai prié Dieu: « Mon Dieu, peu importe si je peux garder mon travail ou pas, je dois dire à la patronne que je ne ferai rien qui soit contraire à ma conscience pour elle. En tant que chrétienne, je devrais toujours être honnête et ne jamais être trompeuse. Je voudrais être vraiment un vrai être humain. Dieu, je vous prie de me donner la résolution et de me guider. » Après avoir prié, j’étais déterminé à dire à la patronne que je ne ferais pas des choses allant à l’encontre de ma conscience.

3 mai 2018 Jeudi Ensoleillé à Nuageux

Aujourd’hui, je suis allé travailler avec confiance. Je m’étais décidé à être honnête et à dire mes pensées à la patronne. Mais quand je suis arrivé là-bas, ma collègue qui était responsable de la cuisine m’a dit : « Hier, la patronne m’a dit qu’elle avait l’intention de vous renvoyer et m’a demandé de faire ce travail toute seule. » Après avoir entendu cela, instantanément je me suis senti découragé et la résolution de pratiquer l’honnêteté a disparu comme la fumée dans l’air. J’ai pensé : « Je n’ai même pas parlé à la patronne et elle a l’intention de me virer. Dans ce cas, si je dis que je n’aime pas agir selon ses exigences, n’est-ce pas chercher des ennuis ? » En ce moment, mon cœur était assez lourd.

Après le petit-déjeuner, j’ai regardé les ustensiles jetables dans l’évier, puis j’ai regardé du coin de l’œil la patronne qui jouait aux cartes. À plusieurs reprises, j’ai dû faire face au dilemme : Si je fais ce que la patronne m’a dit, je ne serais pas une personne honnête et perdrais mon témoignage devant Dieu; sinon, une fois que la patronne, qui est juste à côté de moi, le remarque, je serai confronté à la possibilité de perdre mon emploi. Que devrais-je faire? Mon cœur était troublé. En ce moment, une idée m’est venue: Jette-les secrètement. De cette façon, je ne pécherai ni contre Dieu ni contre la patronne. Donc, quand la patronne ne me regardait pas, j’ai jeté les ustensiles de table jetables dans la poubelle et je les ai recouverts d’autres déchets. De cette façon, elle ne le découvrirait pas. Bien que je l’avais déjà fait, il y avait toujours toutes sortes de sentiments dans mon cœur : Si la patronne découvre ce que j’ai fait, me crie dessus et puis me renvoie, cela vaudrait-il le coup ? Cependant, je me sentirai trop honteux de regarder Dieu si je ne pratique pas la vérité. Est-ce que je serai trompeuse pour garder le travail ? En ce moment, je me sentais en détresse et en douleurs et à cause de ma faiblesse.

Après cela, je me suis agenouillée et j’ai prié: « Dieu ! Je veux être honnête, mais j’ai peur de perdre mon travail. Je manque de foi et de courage pour mettre la vérité en pratique. Je vous prie d’avoir pitié de moi et de me guider à nouveau. » Après avoir prié, j’ai pensé aux mots d’un livre : « Si tu es vraiment prêt à être perfectionné par Dieu, alors tu auras le courage de mettre ta chair de côté et tu seras capable de pratiquer les paroles de Dieu et de ne pas être passif ou faible. Tu seras capable d’obéir à tout ce qui vient de Dieu et toutes tes actions, qu’elles soient faites en public ou en privé, seront présentables à Dieu. Sois un homme honnête et pratique la vérité en toutes choses, et tu seras perfectionné. Ces hommes déloyaux qui agissent d’une manière devant les autres et d’une autre manière derrière leur dos ne veulent pas être perfectionnés » (Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu »).

J’ai compris de tels mots qu’en choisissant entre la vérité et les intérêts de la chair, une personne honnête ne satisfera pas la chair mais choisira absolument la vérité. Leurs pensées et leurs actions extérieures sont toutes destinées à obéir et à satisfaire Dieu, à obtenir Son approbation et à vivre ensuite dans Sa lumière. Cependant, réfléchissant moi-même, j’ai trompé les autres en suivant les ordres du chef encore et encore, en distribuant les baguettes de pâte sales aux personnes âgées et en lavant et réutilisant les ustensiles jetables à plusieurs reprises. Je savais clairement que je faisais quelque chose contre ma conscience, mais je n’osais toujours pas refuser ses ordres. Bien que j’aie lu la parole de Dieu et compris la signification de ce que c’est qu’être une personne honnête, je ne pouvais pas mettre la vérité en pratique et être honnête par peur de perdre mon travail, souffrant ainsi spirituellement et de torture. Mon attitude involontaire de ne pas mettre la vérité en pratique a déçu et blessé Dieu. En fait, le fait que la patronne m’ait congédié ou non était entre les mains de Dieu. Le résultat ne pouvait être modifié, peu importe la manière dont je m’en préoccupais. Ce que je devais faire, c’était mettre la vérité en pratique et être honnête et obéir aux orchestrations et aux arrangements de Dieu.

Les paroles de Dieu m’ont donné le courage et la force de pratiquer la vérité : Même si je pouvais perdre mon travail, je dirais quand même à la patronne que je ne suivrais pas ses ordres et ne tromperais pas les autres. Donc, j’ai envoyé un message à la patronne: « Patronne, je suis chrétienne. Au cours de ces derniers jours, vous m’avez demandé de distribuer des baguettes de pâte sales aux personnes âgées, de laver et de réutiliser les ustensiles jetables à plusieurs reprises. Ma conscience souffre beaucoup, car je sais que Dieu n’aime pas ce que j’ai fait. J’ai réfléchi sur ça. Si vous me demandez toujours de faire ces choses, je quitterai ce travail ; sinon, je continuerai à travailler dur avec vous. » Après cela, mon esprit était plutôt calme.

Je n’aurais jamais pensé que la patronne me donnerait un coup de fil et dirait qu’elle était d’accord. Un tel résultat était au-delà de mes attentes. Maintenant, j’ai goûté à la stabilité, à la libération et à la liberté dans mon esprit de mettre la vérité en pratique. Et je remercie Dieu de tout mon cœur.

Jouer au téléphone portable

4 mai 2018 vendredi Ensoleillé

J’avais pensé qu’après avoir exprimé sa pensée à ce sujet, la patronne ne me demanderait plus de faire des choses trompeuses, mais...

Pour le petit déjeuner, les personnes âgées avaient deux choix : le lait ou le lait de soja. Mais en voyant que les bénéfices tirés de l’achat de lait de soja étaient supérieurs à ceux du lait, la patronne a mélangé le lait de soja avec de l’eau et m’a demandé de cajoler fréquemment les personnes âgées pour leur donner le lait de soja ou de les servir directement sans demander leur avis. Je n’ai pas du tout envie de faire ce qu’elle a demandé. J’ai pratiqué la vérité et n’ai pas suivi ses instructions, alors je craignais qu’elle puisse se mettre en colère et me renvoyer. Juste au moment où j’ai fini de distribuer le petit-déjeuner, la patronne m’a appelé à part, me rappelant : « Ces personnes âgées n’ont pas leur propre opinion, alors vous devriez être dure quand vous leur servez le lait de soja et les incitez à en boire. Entendue? Après avoir entendu ces mots, dans mon cœur il y a eu un conflit : Je sais que la patronne me pousse à faire des choses qui vont à l’encontre de la vérité, mais je ne le veux pas. Que devrais-je faire?

J’y pensais en rentrant chez moi. J’ai soudain pensé à une histoire dans la Bible: Après la vente de Joseph en Egypte, la femme de Potiphar a séduit Joseph et a même usé de son pouvoir pour le menacer de coucher avec elle. Mais Joseph était un homme qui craignait Dieu et évitait le mal, alors il préférait plutôt être jeté en prison que de commettre de mauvais actes avec elle. Mais en pensant à moi-même, quand la patronne m’a demandé de faire boire du lait de soja aux personnes âgées dans le but d’économiser de l’argent, je savais clairement que ce n’était pas bien, mais je n’osais pas être honnête. Je n’avais pas un cœur dédié à Dieu. J’ai alors décidé de ne plus considérer mes propres intérêts. Si je suis licencié, je pourrais trouver un autre emploi; mais si je continuais à tromper les gens, Dieu me détesterait. En pensant à tout cela, j’ai eu la résolution et la force de mettre à nouveau en pratique la vérité.

Après être rentré à la maison, j’ai envoyé un texte à la patronne à nouveau : « Patronne, je sais qu’en tant qu’employée, je devrais défendre vos intérêts de toutes les manières possibles. Mais je suis chrétienne, alors je devrais écouter encore plus les enseignements de Dieu. Si vos exigences sont en conflit avec celles de Dieu, j’écouterai les paroles de Dieu. C’est un principe par lequel nous, les chrétiens, agissons. »

Plus tard, j’ai lu une autre parole disant : « Se comporter comme un être humain normal c’est d’être cohérent dans ses dires. Oui c’est oui et non c’est non. Sois fidèle à la réalité et parle normalement. Ne triche pas, ne mens pas » (Extrait de « L’amélioration du niveau permet de recevoir le salut de Dieu »). Et les Sermons sur l’Entrée à la Vie disent : « Les gens honnêtes sont toujours simples, parlant et agissant conformément aux faits. » Les paroles de Dieu et les sermons ont rendu ma volonté de pratiquer l’honnêteté plus ferme. Même si j’étais licencié cette fois-ci, je mettrais quand même en pratique l’honnêteté la prochaine fois que je travaillerais ailleurs, tout en essayant toujours de bien faire mes tâches. Si quelqu’un me demandait de tricher ou de faire des choses mauvaises en secret, je refuserais absolument.

15 mai 2018 Mardi Nuageux à Ensoleillé

À ma grande surprise, la patronne ne m’a pas licenciée. Cela m’a fait voir que si j’étais renvoyé ou maintenu, c’était déterminé par Dieu. Ainsi, ma détermination à mettre la vérité en pratique est devenue plus grande.

Il y a quelques jours, alors que je distribuais le petit-déjeuner, les personnes âgées voulaient tous boire du lait. Mais la patronne voulait vendre plus de lait de soja, alors voyant que je versais du lait, elle a dit : « Disons qu’il ne reste plus de lait. » Mais j’ai vu qu’il restait encore une cruche de lait. À ce moment-là, je savais clairement qu’elle m’incitait à mentir. Cependant, qu’elle soit heureuse ou non et que je sois licenciée ou non, je devais rester sur le côté de la vérité et pratiquer comme une personne honnête. Plus tard, lorsque certaines personnes âgées voulaient du lait, je le leur ai servi normalement. Je ne leur ai pas dit que nous n’avions pas de lait jusqu’à ce qu’il n’y ait plus vraiment de lait. Ensuite, j’ai aperçu du coin de l’œil la patronne qui semblait très en colère. Néanmoins, je savais que je ne pouvais absolument plus être trompeuse.

Hier, la patronne m’a appris une autre façon de tromper les personnes âgées en faisant le nettoyage de façon superficielle. Quand je suis venu devant Dieu et que je l’ai prié, je pouvais dire qu’elle me poussait à faire des choses qui allaient à l’encontre de ma conscience. Mais je ne la suivrais jamais. Juste comme ces mots dissent : « Vous devez être éveillés et en attente à tout moment, et vous devez venir davantage devant moi. Vous devez reconnaître les diverses conspirations et plans astucieux de Satan, connaître l’esprit, connaître les hommes et pouvoir discerner tous les types de personnes, de situations et de choses » (Extrait de « La dix-septième déclaration »).

Ainsi, je faisais encore les choses de façon à être une personne honnête selon l’exigence de Dieu. En faisant le nettoyage, si je voyais un endroit sale, je le nettoierais même si la patronne ne me le rappelait pas. Par la suite, elle a dit à un autre employé : « Parmi toutes les personnes qui font le nettoyage ici, personne n’a jamais nettoyé cet endroit. Elle n’est pas mal du tout. »

Dans l’après-midi, la patronne m’a tapotée l’épaule en disant : « Eh bien, vous êtes formidable. » Les personnes âgées du centre m’ont souvent dit : « Merci beaucoup ! Vous nettoyez impeccablement ici ! Les anciens employés qui travaillaient dans le centre n’ont jamais nettoyé cet endroit. » Dieu merci ! Je savais que ce n’était pas parce que j’étais une bonne personne, mais plutôt parce que la parole de Dieu me montrait les principes pour être un être humain. Être honnête est conforme à la volonté de Dieu et ce n’est qu’en la pratiquant que mon cœur peut être tranquille et en paix. Merci à Dieu pour Son orientation! Amen !

Auteur : Jiandan, Amérique

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Carrière

Carrière

Carrière

« Carrière » : Cette rubrique fournit des témoignages et des expériences que les chrétiens résolvent toutes sorts de problèmes selon la Parole de Dieu au travail.

Plus jamais esclave de l’argent

Née dans une famille de paysans, j’étais résolue à être une femme robuste dès mon jeune âge mais j’avais besoin d’argent pour avoir du succès et devenir la meilleure. Avec mes rêves et …

25 mai 2018 7 min de lecture
Plus jamais esclave de l’argent

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?