Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Comment elle a choisi son conjoint selon la parole de Dieu

Choisir son conjoint reste l'une des décisions les plus importantes de la vie. Lisez l'histoire de Christian Qiao Yin et voyez comment elle a choisi son conjoint selon la parole de Dieu et par la suite, mène une vie heureuse.

3 May 2019

Le mariage est une chose importante dans la vie de chacun, alors comment choisir le partenaire qui nous convient ? Quels sont vos critères pour choisir un conjoint ? De nos jours, de plus en plus de femmes veulent épouser quelqu’un de grand, riche et beau, et de plus en plus d’hommes veulent épouser une belle femme. Les gens pensent qu’avoir de l’argent et mener une vie matérielle grandiose assure le bonheur. Mais ces croyances sur le mariage sont-elles correctes ? Qu’est-ce que le vrai bonheur ? Ici, Qiao Yin et Qi Zheng, un couple forçant notre admiration, décrivent ce que le bonheur est vraiment.

Qiao Yin a rencontré Qi Zheng au cours de sa première année à l’université. Il venait d’une famille modeste. La première où ils se sont connus, elle l’a trouvé très gentil. Ils sont tombés amoureux. Qiao Yin lui a dit qu’elle était chrétienne et elle a partagé avec lui l’évangile de Dieu des derniers jours. Qi Zheng a accepté avec joie l’œuvre de Dieu. Ils assistaient fréquemment à des réunions et lisaient ensemble les paroles de Dieu, ils parlaient de tout. Chaque jour passé avec Qi Zheng était un jour merveilleux et elle remerciait Dieu de tout son cœur de l’avoir rencontré.

Comment elle a choisi son conjoint selon la parole de Dieu

Ces sentiments pourraient-ils être faux ?

Quand la famille de Qiao Yin eu vent de leur relation, elle s’y est vivement opposée et a tout mis en œuvre pour les séparer. Même ses camarades de chambre ne croyaient pas que leur couple durerait. Qiao Yin ne se souciait pas de l’opinion des autres. Elle était décidée à rester avec Qi Zheng. Réalisant qu’elle était vraiment déterminée à passer sa vie avec lui, les gens de son entourage lui ont donné des conseils « bienveillants ».

« Écoute, tu viens d’une famille plutôt aisée et tu es belle. Pourquoi sortir avec quelqu’un de pauvre ? As-tu déjà pensé à ce que sera ta vie future ? Dans notre société actuelle, même si tu obtiens ton diplôme, tu ne pourras pas trouver un bon emploi si tu ne ruses pas un peu. Comment une personne sans argent ni influence pourrait-elle avoir un réseau ? Si tu restes avec lui, je te garantis que ta vie ne sera pas facile. J’ai un ami qui est grand, riche et beau, je vais te le présenter. Si tu es prête à rompre avec Qi Zheng, tu pourrais avoir une chance avec lui. »

« Trouver le partenaire idéal n’est-il pas le souhait de toute femme ? Il suffit de regarder ce qu’une maison et une voiture coûtent aujourd’hui. Si tu vis avec quelqu’un qui arrive à peine à boucler ses fins de mois, tu devras te battre pendant des années pour obtenir ces choses-là. Et puis, quand tu auras un enfant, ce sera encore plus dur ! »

« Sois réaliste. Qi Zheng a vraiment des sentiments pour toi, mais les sentiments que vous avez l’un pour l’autre peuvent-ils payer les factures ? Pourra-t-il t’offrir une vie confortable ? Tu sais ce que les gens disent : l’amour ne peut pas rendre heureux si le placard est vide. Tant que tu es encore jeune, trouve quelqu’un qui vient d’une famille riche. »

Qiao Yin entendait beaucoup de réflexions de ce genre et, alors que de l’extérieure, elle semblait tout rejeter et refuser de rompre avec Qi Zheng, le doute s’est installé dans son cœur. Et elle a vu que ses camarades de chambre, Yaoyao et Xiaowen, avaient eu plusieurs petits amis depuis le début de leurs études, tous plus riches et plus charismatiques les uns que les autres. Ils se donnaient rendez-vous dans des restaurants gastronomiques et même s’il n’y avait pas d’occasion particulière, leur petit ami leur envoyait de gros bouquets de roses bleues ou même des téléphones portables, des sacs à main de marques et d’autres produits de luxe. Parfois même, ils les prenaient et les déposaient en voiture. C’était vraiment romantique et impressionnant. Cela rendait Qiao Yin étrangement envieuse et de jalouse. Très vite, Qiao Yin a commencé à se lasser de Qi Zheng. Même s’il était très gentil et très attaché à elle, il était trop terre-à-terre et menait une vie trop simple. Ils ne mangeaient que dans des endroits peu chers, allaient dans des parcs gratuits et prenaient des casse-croûtes dans les stands en bordure de route. Il n’y avait pas de cadeaux somptueux ni de restaurants hauts de gamme, elle n’avait jamais connu ces choses. Quand elle l’emmenait dîner avec des amis, il était toujours plus discret que les copains de ses amis. Souffrant de toutes ces choses, Qiao Yin commença à ressentir de l’agacement.

Durant cette période, ses amis racontaient toutes que leur petit ami leur avait promis de leur acheter une maison et une voiture quand ils se marieraient et ce qui l’a vraiment contrariée était que sa cousine fréquentait quelqu’un qui possédait déjà deux maisons. Elle était très gênée quand sa famille comparait le petit ami de son cousin à Qi Zheng. Après cela, Qiao Yin a continué d’essayer de calculer le montant des économies accumulées par les parents de Qi Zheng pour voir s’ils seraient en mesure de leur acheter une maison et une voiture dans le cas où ils se marieraient. Chaque fois qu’elle en parlait, elle le mettait dans une position vraiment délicate. Il expliquait tout bas que ses parents n’avaient pas d’argent, puis à voix haute, il disait qu’à l’avenir, il travaillerait dur pour gagner de l’argent. Chaque fois qu’elle l’entendait dire cela, Qiao Yin ressentait une rage inexplicable et arrêtait même des fois de lui parler. Elle faisait des crises de nerfs qui pouvaient durer quelques heures, et parfois un jour ou deux. Elle avait toujours en tête ce que ses proches lui avaient dit et elle a commencé à se dire que si elle pouvait trouver un garçon venant d’une famille aisée, elle aurait une vie beaucoup plus confortable. Ne serait-il pas dommage d’épouser un pauvre qui commençait sans argent dans la vie ?

À un moment donné, leur histoire d’amour autrefois heureuse est devenue très compliquée et conflictuelle. Chaque fois que Qiao Yin se fâchait pour rien, Qi Zheng était incroyablement patient avec elle et essayait de trouver un moyen de l’apaiser, mais il lui arrivait parfois de gémir et faire la tête. Qiao Yin voyait bien que Qi Zheng était gentil avec elle. Quand il était énervé et qu’il ne parlait pas, elle se sentait vraiment coupable et se demandait : comment se fait-il que je ne sois toujours pas satisfaite d’un petit ami aussi aimant ? Elle ne voulait plus lui faire du mal, mais elle ne voulait non plus pas mener une vie médiocre.

Les paroles de Dieu révèlent la racine de la souffrance humaine

Dans une douleur profond, Qiao Yin est venue à Dieu et a partagé avec Lui ses problèmes de cœur. Elle lut ces paroles de Dieu : « “L’argent fait tourner le monde” est la philosophie de Satan et elle prévaut dans l’humanité tout entière, dans toutes les sociétés humaines. Vous pourriez dire que c’est une tendance parce qu’elle a été communiquée à tous les hommes et qu’elle est maintenant fixée dans leur cœur. Les hommes ont d’abord refusé ce dicton, puis s’y sont petit à petit habitués de telle sorte que lorsqu’ils ont rencontré la vie réelle, ils lui ont progressivement donné leur approbation tacite, ont reconnu son existence et, enfin, ils lui ont donné leur propre sceau d’approbation. Ce processus n’est-il pas celui de la corruption de l’homme par Satan ? […] Qu’est-ce que ce dicton et cette tendance apportent aux gens ? Les gens ne considèrent-ils pas qu’obtenir de l’argent n’a pas de prix ? Beaucoup de gens ne sacrifient-ils pas leur dignité et leur intégrité en quête de plus d’argent ? » « ce type de tendances, l’une après l’autre l’amène à les accepter de plein gré, la vision de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leurs dit sur la manière d’aborder la vie et la manière de vivre. Ils n’ont pas la force, ni la capacité, et encore moins la conscience de résister. »

Les paroles de Dieu ont agi comme un électrochoc pour Qiao Yin. Elle s’est rendue compte que Satan utilisait l’argent pour torturer et corrompre les gens, et inculquant des croyances et des idées selon lesquelles « l’argent fait tourner le monde » et « l’argent est ce qu’il y a de plus important ». Cela faussait complètement les conceptions de la vie et les valeurs du mariage. Avant, les gens recherchaient l’harmonie au sein du couple et voulaient vieillir ensemble, mais comme la corruption de l’homme par Satan est devenue de plus en plus profonde, les gens ont adopté ces croyances sataniques selon lesquelles : « mieux vaut pleurer dans une BMW que rire à vélo », et « l’amour ne peut pas rendre heureux si le placard est vide ». De plus en plus de gens glorifient la richesse et sont avides de plaisirs matériels. Lorsqu’ils recherchent un partenaire, ils cherchent avant tout à savoir si la personne a de l’argent et de l’influence, en pensant qu’ils ne peuvent être heureux dans leur mariage que s’ils vivent aisément. Sous le contrôle de ce type de croyances, les gens deviennent de plus en plus superficiels et avides de richesses matérielles, les femmes cherchent des hommes qui ont de l’argent, tandis que les hommes chercher des belles femmes. Ensuite, s’ils se séparent, ils iront tout simplement avec quelqu’un d’autre et se remarieront s’ils divorcent de leur ex-conjoint. Il n’y a plus de véritable amour entre les gens, il n’y a plus que des passions passagères et la recherche de nouveauté. Pire encore, ils s’utilisent et se trompent. Beaucoup de gens ont le cœur brisé et il n’est pas du tout rare que certains se suicident ou tuent d’autres personnes. Tout cela n’est-il pas le résultat de la corruption de Satan ? Comment pourraient-ils être heureux de cette façon ? Qiao Yin a pensé à son colocataire Yaoyao. À la recherche d’une vie confortable, elle a toujours voulu trouver un homme riche, mais même si elle avait rencontré quelques types avec de l’argent et goûté à ce style de vie avec un compte bancaire sans limites, elle n’était pas vraiment heureuse. Elle était sortie la nuit pour boire jusqu’à se rendre saoule à d’innombrables reprises, puis était rentrée dans les dortoirs en sanglots disant que ces gars-là ne faisaient que jouer avec elle et que personne ne l’aimait vraiment. Et il y avait Xiaowen. Elle était vraiment jolie et elle voulait aussi trouver quelqu’un avec de l’argent. Durant ces années-là, elle avait fréquenté de nombreux garçons, mais elle les quittait toujours parce qu’ils ne pouvaient pas lui offrir le train de vie qu’elle souhaitait. Elle n’a jamais eu de relation stable et partageait toujours ses problèmes avec les gens qui l’entouraient. Voyant à quel point la vie de ses amies était douloureuse, Qiao Yin comprit vraiment que fonder sa vie sur la philosophie de Satan ne lui apporterait aucun bonheur, mais qu’elle perdrait toute morale, et s’enfoncerait de plus en plus dans l’abîme du mal.

Qiao Yin a repensé à la relation qu’elle avait avec Qi Zheng il n’y a encore pas si longtemps. Ils faisaient attention l’un à l’autre et se faisaient confiance. Ils n’essayaient pas de ressembler aux autres. Ce genre de relation pure la rendait vraiment insouciante et heureuse. Mais elle ne comprenait pas la vérité et manquait de discernement quant aux stratagèmes avec lesquels Satan endoctrinait les gens. Les paroles de ses proches se sont adressées à ses désirs d’argent et de biens matériels, et elle a progressivement commencé à adopter la croyance qu’un mari devait être riche. Elle s’est dit que trouver quelqu’un comme ça serait la meilleure chose à faire. Dans ce cas, non seulement elle n’aurait pas besoin de travailler dur, mais elle mènerait une vie très confortable. Elle serait capable de satisfaire ses désirs matériels et tous ceux qui l’entouraient l’admireraient. Comme Qi Zheng ne pouvait pas satisfaire ses désirs, elle se sentait contrariée, comme si elle avait été lésée. Elle perdait souvent son sang-froid avec lui et lui mettait beaucoup de pression. Son cœur était en pleine hésitation, et elle ne savait pas si elle devait poursuivre leur relation. Qiao Yin se sentait mal quand elle repensait à tout cela. Non seulement elle avait souffert en suivant cette philosophie satanique, mais elle avait blessé Qi Zheng. Elle se sentait si bête, si superficielle, mais elle se réjouissait aussi d’avoir pu se présenter à Dieu et, en lisant Ses paroles, elle était heureuse d’avoir appris à discerner les méthodes et les stratagèmes de Satan pour corrompre les gens. Sinon, elle aurait été incapable d’affronter les épreuves et les tentations. Elle aurait suivi les tendances perverses et ses croyances erronées sur le mariage. Elle se serait prise dans le tourbillon de la recherche de richesses et d’objets matériels, perdant toute morale, et se faisant manipuler et blesser par Satan.

Le bonheur était sous son nez depuis le début

En lisant les paroles de Dieu, Qiao Yin a mieux compris le stratagème employé par Satan pour corrompre l’humanité. Elle s’est dit que lorsqu’elle choisirait un partenaire, elle devrait rechercher la volonté de Dieu et ne pas se laisser influencer par les croyances et les pensées diaboliques de Satan. Elle lut le passage d’un sermon sur l’entrée dans la vie : « Si votre vision de la vie et vos valeurs sont en accord avec la volonté de Dieu et sont basées sur la vérité, le chemin que vous suivrez est le vrai chemin de la vie et vivrez heureux. Si le partenaire que vous avez choisi appartient à Satan et suit le chemin de Satan, ce type de mariage est voué à l’échec. C’est un mariage dans lequel vous partagez le même lit mais faites des rêves différents et vous allez tous les deux souffrir. N’est-ce pas vrai ? Par conséquent, la vision de la vie et les valeurs d’une personne sont extrêmement importantes. »

Elle a compris grâce à cet échange que la priorité quand on recherche un partenaire est de rechercher quelqu’un qui partage les mêmes valeurs et suit le même chemin. Mais c’est justement le plus difficile. Il est dit dans la Bible : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger » (2 Corinthiens 6:14). Cela lui a montré que les croyants et les non croyants sont sur des chemins différents. Si elle s’engageait dans une relation avec un non croyant, ses croyances auraient une grande influence sur elle et cela mettrait des barrières à ses progrès dans la vie. En choisissant un partenaire, elle devait prendre en compte la personnalité et le caractère de la personne, si sa relation avec cette personne irait dans le sens de sa foi, s’ils parlaient le même « langage » et suivaient le même chemin. Sans tenir compte de toutes ces choses, si elle se contentait de ne regarder que le physique de la personne et de quelle famille elle venait, après le mariage, leur manque de points en commun causerait des problèmes. Elle a réfléchi à la manière dont Dieu a choisi Qi Zheng parmi tous les hommes pour rentrer dans sa vie. Bien qu’il ne soit pas issu d’une famille avec de l’influence et qu’il ne puisse pas lui offrir un train de vie opulent, il était très gentil et l’encourageait non seulement dans sa foi en Dieu, mais il était lui-même prêt à croire en Dieu et à Le suivre. Après que Qi Zheng eut lu les paroles de Dieu révélant comment Satan corrompt l’humanité, elle put identifier les choses négatives et son cœur remercia Dieu. Il n’allait jamais dans les boîtes de nuit avec ses camarades de classe et passait du temps avec elle dès qu’il le pouvait. Ils lisaient également les paroles de Dieu ensemble. N’était-ce pas ce qu’avoir les mêmes valeur et suivre le même chemin voulait dire ? En pensant à tout cela, un sourire se dessina sur le visage de Qiao Yin, et elle vit que Dieu avait arrangé ce qu’il y avait de meilleur pour elle. Ce genre de bonheur n’a pas de prix, et elle comprit qu’elle devait l’apprécier. Qiao Yin fut prise par les émotions. Elle est incroyablement chanceuse car le Créateur l’a choisie et l’a sauvée et elle a pu éviter énormément de pièges et de manipulations de Satan grâce à la direction de Dieu. Elle savait désormais qu’elle voulait marcher sur le chemin de la foi, main dans la main avec Qi Zheng.

Au cours de sa dernière année d’études, son père a eu une conversation avec elle et a dit d’un ton grave : « Comptes-tu vraiment passer ta vie avec Qi Zheng ? L’argent ne fait pas tout, mais sans argent, tu n’aurais rien. Ne te laisse pas aveugler par l’amour. »

Qiao Yin lui répondit très calmement. « Papa, tu connais mieux que moi la société dans laquelle nous vivons. Beaucoup de gens pensent que trouver un petit ami riche apportera le vrai bonheur, mais ce type de relation est construit sur du matériel et il n’y a pas d’amour réel. Peut-on vraiment être heureux avec ce type d’amour et de mariage ? Le taux de divorce monte en flèche et il n’y a plus d’honnêteté dans les relations. Les gens se trahissent et beaucoup de personnes dans la douleur et se sentent seules. Tu ne crois pas vraiment que le fait d’avoir de l’argent rend heureux, n’est-ce pas ? Veux-tu que j’épouse une personne avec de l’argent ou une personne qui ressent de vrais sentiments pour moi ? »

« Eh bien, c’est ta vie. Je ne peux rien t’imposer. » Voyant qu’il ne pouvait rien faire, son père s’est levé et est parti. Après cela, le père de Qiao Yin n’a plus jamais essayé de l’empêcher de rester avec Qi Zheng. Leur relation était redevenue aussi merveilleuse qu’au début et Qiao Yin était heureuse. Un jour, elle a eu une conversation sérieuse avec Qi Zheng. « Avant, je ne comprenais pas la vérité, mais j’acceptais les croyances que Satan m’avait inculquées. Je pensais que trouver un homme grand, riche et beau serait la clé du vrai bonheur. Les paroles de Dieu m’ont fait prendre conscience de l’absurdité de ces croyances et j’ai appris que le vrai bonheur ne dépend pas des richesses matérielles. Tant que nous avons de la nourriture et des vêtements, cela me suffit. Tant que nous cherchons la vérité et un changement de nos tempéraments pour pouvoir être purifiés par Dieu, tant que marchons sur le chemin de la foi avec un cœur et un esprit droits, c’est tout ce qui m’importe. » En entendant cela, Qi Zheng fut très ému et il sourit, soulagé.

Après cet incident, le couple a continué à souvent lire les paroles de Dieu. Ils se sont ouverts à l’autre pour partager leurs pensées et leurs difficultés, faisant part de leurs pensées les plus profondes. Ils sont devenus un couple admirable, et les proches de Qiao Yin lui demandent souvent : « Qiao Yin, quelle chance tu as d’être avec Qi Zheng ! Tu peux regarder sur son téléphone n’importe quand, et il te donne même le mot de passe de ses réseaux sociaux. Vous n’avez aucun secret l’un pour l’autre. Comment avez-vous tant confiance l’un en l’autre ? » Chaque fois qu’elle entend cela, Qiao Yin remercie Dieu dans son cœur pour les avoir emmenés dans Sa maison afin qu’ils puissent accepter Son salut. Elle remercie Dieu de les avoir guidés pour qu’ils s’ouvrent l’un à l’autre et cherchent à être des gens honnêtes. Elle remercie également Dieu pour Ses merveilleux conseils et Son aide lui ayant permis d’avoir une vraie vision de l’amour et du mariage et de mener une vie heureuse.

She Qi, Chine


En lire plus : Les paroles de Dieu m’aidaient à résoudre mes problèmes de mariage

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Mariage & Famille

Mariage & Famille

Mariage & Famille

« Mariage & Famille » : Cette fournit les témoignages que des chrétiens pratiquent dans le mariage et la maison selon la Parole de Dieu et obtiennent de la paix et du bonheur.

Dieu a résolu la haine dans mon cœur

Les gens disent souvent : « Les choses se transforment en leurs opposés lorsqu’elles atteignent l’extrême. » L’amour profond peut se transformer en haine. Plus vous aimez, plus vous déteste…

18 juillet 2018 7 min de lecture
Dieu a résolu la haine dans mon cœur

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?