Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Lâcher prise de l’avantage personnel et apprendre à être honnête

Quand elle a été consommée par la cupidité, les Paroles de Dieu l’ont guidée. Ou Yang était caissière dans un restaurant de hamburgers. Un dimanche matin, le restaurant était bondé de mond…

5 July 2018

Quand elle a été consommée par la cupidité, les Paroles de Dieu l’ont guidée.

Ou Yang était caissière dans un restaurant de hamburgers. Un dimanche matin, le restaurant était bondé de monde et les affaires étaient particulièrement bonnes. Ou Yang devait non seulement s’occuper des invités et prendre leurs commandes, mais elle était aussi responsable de donner les commandes à la cuisine, de servir la nourriture et de collecter de l’argent. Pendant que Ou Yang était extrêmement occupée par son travail, elle a entendu quelqu’un l’appeler par son nom ; elle a levé les yeux et a vu sa tante et sa petite-fille de 4 ans. Ou Yang s’est empressée de dire à sa tante de trouver un siège et a commandé un hamburger et une boisson pour la petite-fille de sa tante ; n’ayant pas de temps pour sa tante, elle est immédiatement retournée au travail. Plus tard, le nombre d’invités au restaurant a décuplé. Voyant que Ou Yang était très occupée, sa tante lui a dit au revoir. Prenant congé de sa tante, Ou Yang a continué son travail.

Quand l’affection familiale a été confrontée à l’argent

À la fin de la journée, Ou Yang a fait tout le ménage et a attendu que la directrice vérifie les comptes. À ce moment-là, pensa-t-elle : Quelle journée bien remplie ! Quand je rentrerai à la maison, je prendrai un bain chaud pour dormir en douceur. « Ou Yang », la directrice a interrompu ses pensées. « Pourquoi il manque 100 yuans aujourd’hui ? » Entendant ses paroles, Ou Yang dit avec une expression d’incrédulité, « Quoi ? C’est impossible ! Avez-vous mal compté ? » « J’ai compté l’argent plusieurs fois, dit la directrice, si tu ne me crois pas, compte pour toi-même. » Ou Yang a pris l’argent de la main de la directrice et l’a compté ; Ensuite elle s’est dit : « Comment cela a-t-il pu arriver ? S’il manque 100 yuans », selon les règles et règlements de l’entreprise, elle devrait payer pour la perte. En y pensant, Ou Yang s’est sentie lésée : Cela fait près d’un mois que j’ai commencé à travailler ici, et je n’ai jamais fait une telle erreur. Après toute une journée de travail, je suis tellement fatiguée que j’ai mal au dos, mais l’argent que je gagne ne peut même pas couvrir l’amande que je suis condamnée à payer. Pourquoi l’entreprise établit-elle de telles règles ? Et pourquoi le caissier doit-il payer une amende s’il y a un problème avec la comptabilité ? Je suis si malchanceuse ! Si j’avais su cela, je n’aurais pas travaillé ici. Juste à ce moment-là, il est soudainement apparu à Ou Yang : Peu importe si de bonnes ou de mauvaises choses arrivent, la bonne volonté de Dieu est en eux tous. En tant que chrétien, je devrais rechercher la volonté de Dieu en toutes choses plutôt que de me fixer sur elles ou de me plaindre d’elles. Ou Yang a ensuite prié silencieusement Dieu, « Ô Dieu ! Face à cette question, je ne sais pas ce qu’est Ta volonté ou ce que je dois apprendre. Que Tu m’éclaire. »

Après avoir prié, Ou Yang a pensé à un passage de mots dans un livre de spiritualité : « Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. Dieu a l’essence de la fidélité, et ainsi Sa parole est toujours fiable. En outre, Ses actions sont irréprochables et incontestables. C’est pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui. » ( Extrait de « Trois admonitions » ) Ou Yang n’a pas pu s’empêcher de penser sur pourquoi Dieu l’avait éclairée avec ces mots. En y réfléchissant, elle se souvient soudainement que lorsqu’elle a acheté le combo de 9 yuans pour la petite-fille de sa tante, elle était si occupée qu’elle servait la nourriture sans imprimer le reçu. Après avoir terminé son travail, elle s’est souvenue qu’elle n’avait pas payé pour le combo, mais elle est devenue gourmande et a pensé : Comme je n’ai pas fait le reçu, personne ne saura que je n’ai pas payé. Se rappelant cela, Ou Yang hocha la tête légèrement et appris à connaître : Ce n’est pas par hasard que cela s’est produit. Dieu inspecte le cœur des gens et Il est parfaitement clair au sujet de ma tromperie ; Il détestait mes méfaits et ainsi Il a créé un tel environnement pour traiter avec moi. Bien que 9 yuans n’est pas beaucoup, ma nature est complètement révélée par elle. Pour mon propre bénéfice personnel, je ne me souciais pas de ma conscience ou de ma dignité ; je suis trop faible et sans valeur de caractère. Alors Ou Yang pria silencieusement Dieu, « Ô Dieu ! Je me trompe. Je n’aurais pas dû empocher 9 yuans, encore moins si j’avais été trompeuse. Aujourd’hui, 100 yuans manquant est le résultat de ma cupidité et de ma tromperie. Je suis prête à me repentir en Ton nom et à payer pour l’erreur que j’ai faite. »

En revenant en arrière et en étant honnête, elle a vu la miséricorde de Dieu.

Lorsque Ou Yang était prête à obéir à cet environnement, la directrice lui demanda soudainement : « Pourquoi ne comptez-vous pas à nouveau l’argent ? » À ce moment, le cœur de Ou Yang s’est considérablement apaisée. Elle a repris l’argent des mains de la directrice et l’a compté à nouveau. Puis elle dit à la directrice avec étonnement : « Madame, il n’y a rien qui cloche avec le compte ». N’y croyant pas, la directrice a compté et compté encore et encore l’argent et s’est dit : « C’est tellement bizarre. Il manquait vraiment 100 yuans à l’instant ». En entendant ces paroles, Ou Yang savait clairement que c’était l’action merveilleuse de Dieu. Puis elle a offert silencieusement ses remerciements et sa louange à Dieu : « Ô Dieu ! Merci pour Ta miséricorde. Tu n’as pas agi envers moi selon mes méfaits et mais Tu as juste utilisé cette situation pour me rappeler d’être honnête. Vus que je suis en contact permanente avec l’argent, si ce n’est dans ces circonstances, j’aurai empoché 10 yuans demain et plus à l’avenir ; avec mes tentacules de péché rampantes de plus en plus loin, je perdrais complètement ma conscience et ma dignité, et à la fin, je serais détestée et rejetée par Toi. » Juste en ce moment, Ou Yang pensait à de tels mots : « …Je vous ai même montré les flammes des cieux, mais Je n’ai pas eu le cœur de vous brûler, … » ( Extrait de « Votre caractère est si abject ! » ) Ou Yang sentait la disposition inoffensive de Dieu et encore plus Son amour : Dieu aime les hommes honnêtes et déteste l’avidité et la tromperie des gens, parce qu’Il est fidèle ; Il a mis en place ce genre d’environnement pour me guider à entrer dans la vérité de l’honnêteté.

Plus tard, Ou Yang a dit à la directrice qu’elle n’avait pas payé pour le combo, puis elle s’est rattrapée. Après avoir fait l’expérience de cette affaire, Ou Yang était prête à s’exercer à être une personne honnête et à accepter l’observation de Dieu lors de la collecte de l’argent ; à partir de ce moment-là, elle n’a plus jamais empoché d’argent.

Il y a une grande importance dans l’honnêteté

Peu de temps après, Ou Yang a eu une autre expérience spéciale. Un jour, en vérifiant le compte, la directrice a trouvé qu’il y avait 76 yuans de plus et a demandé à Ou Yang comment cela s’est fait. Ou Yang a dit : « Je ne sais pas. ». Il doit y avoir quelque chose qui ne va pas, a dit la directrice. « Avez-vous oublié d’imprimer le reçu ? Réfléchissez bien. Vous savez, si vous ne pouvez pas expliquer cela, selon les règles et règlements de la compagnie, vous serez condamné à une amende de 76 yuans. » En entendant ces mots, Ou Yang se sentait très mal et pensait : J’ai établi un reçu pour chaque transaction sans un seul raté ; comment peut-il y avoir de l’argent supplémentaire ? Puis elle pria silencieusement Dieu, « Ô Dieu ! Tu m’as permis de rencontrer un tel environnement et je crois qu’il y a des leçons à en tirer. La directrice me soupçonne d’avoir oublié de faire des reçus ; bien que je me sente mal, je ne veux pas me justifier. Je suis prête à obéir à cet environnement et à chercher et comprendre Ta volonté. Que Tu m’éclaire et me guide ! » Après avoir prié, Ou Yang a dit à la directrice : « Madame, je ne peux pas l’expliquer maintenant. Donnez-moi une nuit pour y réfléchir et je vous donnerai la réponse demain. »

À son retour à la maison, Ou Yang s’est creusée le cerveau mais n’arrivait pas à comprendre pourquoi il y avait de l’argent supplémentaire. Si elle n’arrivait pas à donner une explication correcte à la directrice, elle devrait accepter la punition. À cette pensée, elle s’est sentie lésée : ce n’est pas facile pour moi de gagner de l’argent et maintenant je dois même payer pour l’erreur que je n’ai pas faite avec mon misérable salaire. Pourquoi ne pas dire à la directrice que j’avais oublié d’imprimer le reçu lorsqu’un client a acheté un combo ? De cette façon, je n’ai pas à subir la punition. À cette pensée, Ou Yang a décidé de le faire le lendemain. Cependant, elle se sentait mal à l’aise à ce moment-là et pensait à une parole du Seigneur Jésus : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux ». (Matthieu 18 : 3) Elle a pensé à un passage de mots dans un livre de spiritualité : “To be saved, we must first of all be honest in accordance with the words and requirements of God … What does it mean to ‘seek the way of the light’? It means seeking the truth in order to resolve your corrupt disposition, which is to say, when you lay yourself bare, you’re also dissecting yourself, after which you should seek: ‘Why do I have to do this? What do I gain when I do this? By doing this, am I sinning against God? By doing this, am I deceiving God? If it deceives God, then I shouldn’t do this; I should act by another means—and what means should that be? I should look at what God requires, at what God says, what the truth says.’ This is seeking the way of the light.” « L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme. » ( Extrait de « Trois admonitions » ) De ces mots, Ou Yang a mieux compris l’importance d’être honnête : Seule une personne honnête est la ressemblance d’un vrai homme ; seule une personne honnête peut plaire à Dieu ; et seule une personne honnête peut entrer dans le royaume de Dieu. Puis elle s’est dit : Bien que sachant clairement que Dieu aime les gens honnêtes et qu’Il inspecte les cœurs des gens, je voulais quand même raconter un mensonge éhonté et tromper les autres juste pour 76 yuans ; je suis si méprisable. En quête de mon propre bénéfice personnel, j’ai failli perdre ma conscience et ma rationalité. N’est-ce pas là une rébellion contre Dieu et une résistance à tromper les autres ? Au début, le serpent a utilisé des rumeurs pour tromper Ève en la faisant manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et trahissant Dieu ; mon méfait n’est-il pas comme celui du serpent ancien ? Je ne suis pas digne d’être traitée d’homme. À l’instant, Ou Yang ressentait du dégoût et de la haine envers ses pensées antérieures, et elle a pris la résolution d’être une personne honnête. D’après les paroles de Dieu, Ou Yang savait aussi qu’une personne honnête est quelqu’un qui parle et agit sincèrement et ne ment pas, il appelle un chat un chat un chat. Ou Yang était prête à tourner le dos à ses mauvaises motivations et à dire la vérité à la directrice.

La personne honnête a la bénédiction de Dieu.

Quand Ou Yang est allée travailler le lendemain, elle a dit à la directrice : « Madame, je ne peux pas expliquer 76 yuans. Je ne sais vraiment pas comment c’est arrivé. » Après avoir dit la vérité, elle se sentait très en sécurité dans son cœur et ne craignait plus que la directrice la punisse. De façon inattendue, la directrice lui dit : « Je vois. On en reparlera plus tard. » Pendant le changement de quart, un collègue de Ou Yang lui a soudainement demandé : « Ou Yang, hier je t’ai donné 100 yuans pour acheter un combo de 24 yuans, mais tu ne m’as pas donné ma monnaie, n’est-ce pas ? » Entendant cela, Ou Yang s’est tapotée la tête et a dit en souriant : « Oh, il s’avère que 76 yuans supplémentaire est à toi. La vérité est enfin sortie. » Puis elle ouvrit le tiroir et remit 76 yuans à son collègue. Sur le champ, Ou Yang se sentit submergé par l’émotion : C’est tellement bien d’être une personne honnête. Seule une personne honnête, ouverte et magnanime peut vivre dans la justice et l’honneur, et seule une personne honnête a de la dignité. Si j’avais menti avant, les autres, après avoir entendu les paroles du collègue, auraient tous su que je les avais trompés. Ensuite, ils me mépriseraient, me cracheraient dessus et ne me feront plus confiance, je n’aurais donc plus d’intégrité. De plus, comme Dieu déteste les gens qui racontent des mensonges et trompent les autres, je finirais par être désapprouvée par Dieu et détestée par les autres. Heureusement, Dieu m’a conduit et m’a protégé dans le temps. Merci à Dieu !

Un jour, un mois plus tard, Ou Yang a appris qu’une caissière d’une autre succursale ne faisait pas le reçu lors de la collecte de l’argent. Ayant su ceci, le directeur a vérifié la bande de sécurité et a découvert que la caissière a secrètement empoché 1,000 yuans en ne faisant pas de reçu. Finalement, la compagnie l’a congédiée, a retenu tout son salaire et l’a mise sur la liste noire ; la compagnie a même fait une annonce pour que tout le personnel sache ce que faisait la caissière ; la caissière a été complètement discréditée. En entendant cette nouvelle, Ou Yang n’a pas pu s’empêcher d’être terrifiée : Si ce n’était pas par les conseils et la protection de Dieu, et si je n’avais pas pratiqué l’honnêteté selon les paroles de Dieu, je serais dans la même situation qu’elle. En ce moment, Ou Yang pouvait mieux comprendre que l’exigence de Dieu envers l’homme est Son amour et que l’homme doit avoir une conscience et une humanité. En y pensant, elle a remercié Dieu du fond du cœur.

Peu de temps après, à cause de problèmes familiaux, elle allait quitter son emploi. Quand elle en a parlé à son manager, la directrice a fait de son mieux pour essayer de la garder, « Ou Yang, pourrais-tu ne pas démissionner ? Je me sens à l’aise de t’avoir comme caissière ici. » Voyant la directrice lui faire confiance, Ou Yang était profondément émue et continuait d’offrir des remerciements et des louanges à Dieu dans son cœur, car elle savait que, sans la direction des paroles de Dieu, elle n’aurait pas cherché à être une personne honnête dans ces circonstances et n’aurait gagné la confiance de personne. Tout ceci est le salut de Dieu pour elle. À ce moment-là, Ou Yang a senti qu’être une personne honnête, qui peut vivre avec intégrité et dignité, et qui peut être accueillie par les gens partout est le chemin correct de la vie et est bénie par Dieu.

Auteur : Jinxin, Chine

Contactez-nous

Bienvenue à BIBLE EN LIGNE ! Pour toutes questions ou confusion dans la croyance en Dieu, veuillez nous contacter.

Sujets connexes

Personnes honnêtes
Bible facile

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Carrière

Carrière

Carrière

« Carrière » : Cette rubrique fournit des témoignages et des expériences que les chrétiens résolvent toutes sorts de problèmes selon la Parole de Dieu au travail.

Mon salaire a été augmenté quand j’ai pratiqué l’honnêteté !

Quand j’ai appliqué la parole de Dieu en disant la vérité à mon patron que certains vêtements ont disparu des rayons et que j’ai encaissé par erreur 200 yuan de moins. J’ai vu mon salaire augmenté.

20 novembre 2018 7 min de lecture
Mon salaire a été augmenté quand j’ai pratiqué l’honnêteté !

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?