Bible facile

Bible facile

Lisons la Bible à tout moment et marchons avec le Seigneur

Newsletter

Abonnez-vous à notre site Web pour recevoir de riches ressources de dévotion.

subscription

Contenu

Pourquoi l’identité du Seigneur Jésus était différente de celle de Jean-Baptiste ?

14 December 2018 7 min de lecture

Bonjour frères et sœurs de Q&R Spirituelles,

J’ai une question à poser. Le Seigneur Jésus et Jean-Baptiste sont nés en vertu d’une promesse, le Seigneur Jésus a prêché l’évangile du royaume des cieux quand Il est venu, et Jean a également fait beaucoup de travail et a répandu l’évangile « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » ; mais pourquoi l’identité de Jean n’est-elle pas la même que celle du Seigneur Jésus ? J’ai hâte d’avoir de votre réponse.

Sincèrement tien,

Zhang Yu

 

Bonjour Zhang Yu,

Au début, je ne savais pas non plus pourquoi les identités du Seigneur Jésus et de Jean-Baptiste étaient différentes. Plus tard, lors d’une réunion, un collaborateur m’a aidé à chercher un échange concernant la question sur un site Web évangélique. Grâce à l’échange de mes frères et de mes sœurs, j’ai gagné des connaissances. Maintenant, j’aimerais échanger cela avec toi.

En ce qui concerne la raison pour laquelle l’identité du Seigneur Jésus n’était pas la même que celle de Jean, nous devons trouver la réponse dans la Bible. Voyons d’abord les circonstances de la naissance de Jean. Parce que la mère de Jean, Élisabeth, était stérile et qu’elle et son mari Zacharie étaient bien avancés en âge, Zacharie a prié Dieu. Puis un ange lui a dit : « car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean » (Luc 1, 13). « il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les coeurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé » (Luc 1, 17). De ces versets, nous pouvons voir, avant la naissance de Jean, que l’ange avait parlé de son identité, disant qu’il irait avoir l’esprit et la puissance d’Élie. Élie était un prophète dans l’Ancien Testament, et Jean était en fait la réincarnation d’Élie. Cela peut être confirmé dans la Bible : « Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, Avant que le jour de l’Eternel arrive, Ce jour grand et redoutable » (Malachie 4, 5). « Les disciples lui firent cette question: Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Élie doit venir premièrement ? Il répondit: Il est vrai qu’Élie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean Baptiste » (Matthieu 17, 10-13).

Avant la naissance de Jean, l’ange dit : « « afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé » (Luc 1, 17). » Après la naissance de Jean, Zacharie fut rempli du Saint-Esprit et il prophétisa, en lui disant : « Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut ; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies » (Luc 1, 76). Marc 1, 3 rapporte : « C’est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. » De ces versets, nous pouvons voir que la mission de Jean était de préparer la voie à l’œuvre du Seigneur et que son identité était celle d’un prophète. Après avoir grandi, il a commencé à remplir ses devoirs et sa mission. En raison de l’éclairage du Saint-Esprit, il savait également qu’il était celui qui préparerait la voie pour le Seigneur Jésus. Par exemple: « Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. 7 Il prêchait, disant: Il vient après moi celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses souliers. 8 Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui, il vous baptisera du Saint Esprit » (Marc 1, 6-8). De ces versets, nous pouvons voir que, bien que Jean ait prêché l’évangile du royaume des cieux, son identité était celle d’une personne ordinaire et il n’était qu’un prophète qui a préparé la voie pour le Seigneur. Ce que Jean a fait était le travail de préparation, afin que le Seigneur Jésus puisse mieux accomplir l’œuvre de l’ère de la Grâce.

À ce point, l’identité de Jean est clarifiée. Ensuite, examinons l’identité du Seigneur Jésus. Luc 1, 30-35 dit : « L’ange lui dit: Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. Marie dit à l’ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? L’ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » Ésaïe prophétisa également : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Isaïe 9, 6). Avant que Jésus ne vienne sur terre, l’ange avait dit que Son identité était celle du Fils de Dieu, c’est-à-dire Dieu Lui-même. Et le prophète Ésaïe prophétisa également que l’identité de Jésus était Dieu, le Christ.

Pourquoi l’identité du Seigneur Jésus était différente de celle de Jean-Baptiste

Ensuite, lisons d’autres versets. « Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Matthieu 3, 16-17). « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 16, 15-17). De ces versets nous pouvons voir que lorsque Jésus a été baptisé pour commencer Son ministère, le Saint-Esprit a personnellement témoigné qu’Il était le Fils bien-aimé de Dieu ; quand Il a demandé à Pierre qui Il était, Pierre a été éclairé par le Saint-Esprit et a répondu qu’Il était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus a également dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14, 6). D’après les versets ci-dessus, nous pouvons clairement savoir que l’identité de Jésus était Dieu.

De ces versets, nous savons que bien que le Seigneur Jésus et Jean-Baptiste soient tous deux nés en vertu de la promesse, il y avait une différence nette entre leurs identités. Le Seigneur Jésus était Dieu fait chair, le Christ, alors que Jean n’était qu’un homme utilisé par Dieu, un prophète.

De plus, à travers la différence entre l’essence de l’œvre du Seigneur Jésus et celle de Jean, on peut voir la différence entre leurs identités. Les paroles de Dieu disent : « Le travail réalisé par Jean et celui réalisé par Jésus n’étaient pas semblables ; ils étaient de natures différentes. Cela devrait déterminer si oui ou non il est Dieu. Le travail de Jésus était de commencer, continuer, conclure et accomplir. Chacun de ces pas a été réalisé par Jésus, alors que le travail de Jean était seulement celui du commencement. Au commencement, Jésus a répandu l’Évangile et a prêché la voie de la repentance, puis a continué en baptisant les hommes, guérissant les malades et chassant les démons. À la fin, Il a racheté l’humanité du péché et a terminé Son travail pour toute l’ère. Il a prêché aux gens et répandu l’évangile du royaume des cieux dans tous les lieux. Jean a fait la même chose, la différence étant que Jésus a inauguré une nouvelle ère et a ouvert l’ère de la Grâce pour l’homme. De Sa bouche sortaient les paroles au sujet de ce que l’homme devrait pratiquer et de la voie que l’homme devrait emprunter dans l’ère de la Grâce, et à la fin, Il a complété l’œuvre de la rédemption. Un tel travail ne pourrait jamais être réalisé par Jean. Et donc, c’est Jésus qui a fait le travail de Dieu Lui-même, et c’est Lui qui est Dieu Lui-même et qui représente directement Dieu ». Après la lecture de cette section de la Parole de Dieu, nous pouvons comprendre qu’à en juger par leur apparence, le Seigneur Jésus et Jean étaient des gens ordinaires, normaux, donc ce n’est pas facile pour nous de distinguer leurs identités ; mais nous pouvons distinguer et confirmer leurs identités par l’ouvre qu’ils accomplissaient. En ce temps-là, Jean prêchait : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche », et beaucoup de gens le suivirent. Mais il était incapable de parler du chemin spécifique de repentance, et il n’a fait que préparer la voie pour le Seigneur Jésus et transmettre l’évangile du royaume des cieux aux gens afin qu’ils puissent être au pas avec l’œuvre de Dieu. Après avoir entendu l’évangile qu’il répandait, les gens ne savaient que se repentir, mais ils ne savaient pas comment pratiquer, donc ils étaient toujours limités par la loi. Parce que Jean était un homme, qui ne possédait ni la vérité ni l’expression de la vérité, il ne pouvait pas apporter aux gens le chemin, la vérité et la vie. Par contre, le Seigneur Jésus a aussi répandu le chemin de la repentance quand Il a commencé à exercer Son ministère. À en juger par Son apparence, Il était un homme ordinaire et normal, mais Il possédait une essence divine. Il pouvait inaugurer une nouvelle ère et mettre fin à l’ancienne. Il pouvait également exprimer la vérité et indiquer aux gens la façon de pratiquer. Par exemple, lorsque Pierre Lui demanda combien de fois son frère pouvait pécher contre lui et qu’il devait lui pardonner, le Seigneur Jésus lui demanda de lui pardonner soixante-dix fois sept fois (voir Matthieu 18, 21-22). Et Jésus nous a dit que la norme pour entrer dans le royaume des cieux est de faire la volonté du Père (voir Matthieu 7, 21-23). Et ainsi de suite. Ces paroles du Seigneur Jésus nous permettent de comprendre clairement la volonté de Dieu et de connaître le chemin de la pratique. Plus important encore, le Seigneur Jésus s’est fait chair afin qu’Il puisse être cloué sur la croix et servir de sacrifice du péché pour l’homme, le sauvant ainsi du péché. Ce n’est que lorsqu’ils auront été pardonnés de leurs péchés qu’ils auront l’occasion de prier Dieu et d’obtenir le salut de Dieu. Si le Seigneur Jésus ne l’avait pas fait, ils auraient été condamnés par la loi et mis à mort sous la loi. Seul le Seigneur Jésus pouvait accomplir l’œuvre de la rédemption de l’humanité, Jean ne pouvait pas accomplir une telle œuvre, et personne d’autre ne le pouvait.

Ainsi, de deux aspects ci-dessus, nous pouvons voir pourquoi les identités du Seigneur Jésus et de Jean étaient différentes.

J’espère que l’échange et la compréhension ci-dessus pourront t’aider.

Sincèrement tien,

Q&R Spirituelles

Recommandé :

Le mystère de la descente du Fils de l'homme

La nécessité de l'œuvre de Dieu à travers l'incarnation

Le Seigneur Jésus est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même ?

La différence entre l'humanité normale de Christ et l'humanité de l'homme corrompu

Veuillez lire et accepter notre politique de confidentialité ci-dessous avant de lancer la discussion avec nous.

Avez-vous lu et accepté notre politique de confidentialité?