Dire adieu aux jours de sa lutte passée seule

En dehors de la fenêtre, le ciel était sombre et la neige collait aux arbres sans feuilles. Le vent glaçant sifflait et les flocons de neige tombaient, dérivaient…

Dans la pièce louée, le cœur de Wenwen ressemblait au temps hivernale – froid et morne. Après s’être battue pendant plusieurs jours et nuits, elle s’assoyait sur le lit, avec une mine perplexe et triste sur le visage. Des documents, des matériaux éducatifs et des déchets de repas étaient parsemés sur le bureau. Des vieux papiers étaient partout. La scène entière semblait de raconter ses troubles. Afin de régler son état, Wenwen a décidé de mettre de la musique et immédiatement, des mélodies plaisantes ont rempli la pièce.Pourtant, elle était encore déprimée et s’inquiétait pour son humeur. Elle n’a pu que soupir, « Alors, on fait partie de la même compagnie et on fait le même travail. Pourquoi y-a-t’il une telle grande différence entre mes collègues et moi ? » Puis, elle a commencé à réfléchir à l’année passée…

Wenwen était une employée de bureau ordinaire. Il y a un an, la compagnie était en train de planifier un projet d’expansion et ils lui avaient demandé de s’occuper de la planification et la gestion des nouveaux projets. Elle était tellement heureuse parce qu’elle pensait qu’elle allait avoir une opportunité d’avancer. Bien que les nouveaux projets étaient plus difficiles, elle n’éprouvait pas de pression. Elle s’est dit : Je travaille dans cette compagnie depuis des années et je connais bien tous les aspects d’elle. En plus, je suis jeune et j’ai les compétences idéales. Si je redoublais d’efforts et étudiais tout le temps, il ne serait pas trop difficile d’obtenir des résultats. Si j’arrivais à gagner la reconnaissance des chefs et à parvenir une position dans la compagnie, mon futur brillerait ! Plus elle y pensait plus elle était heureuse.

Le temps faisait froid au début de l’hiver mais Wenwen ne ressentait pas le froid ; plutôt, elle était enthousiaste. Afin que ces projets sortent aussi tôt que possible, elle faisait des heures supplémentaires. Elle voulait se familiariser avec tous les nouveaux détails, mener ses collègues et subordonnés faisant des recherches et analyses sur le marché, inventer des programmes de vente, rendre visite aux anciens clients et connecter aves des nouveaux, et élargir des canaux de marketing. Elle a profité de chaque occasion d’établir des relations d’affaires et s’améliorer. Wenwen a pensé que les projets desquels elle s’occupait allaient faire un tabac et qu’elle pouvait s’attendre de gros profits du marché.Elle n’aurait jamais cru que de mois de travailler dur finiraient comme rien. A ses yeux, c’était comme la vapeur se dissiper de l’eau bouillante. Les produits desquels elle faisait la promotion n’intéressaient personne. Le programme de vente qu’elle avait méticuleusement développé était un échec. Les ventes étaient un désastre.

Ces résultats ont atténué l’enthousiasme de Wenwen et lui ont donné un fort sentiment de frustration. Malgré tout, elle n’était pas au point d’admettre sa défaite. Elle a changé son humeur et s’est encouragée. Les projets, elle a dit à elle-même, sont nouveaux donc ils n’attirent pas encore de clients. « Tout est difficile au début, » ils disent mais « l’effort humain est aussi une facteur ». Je crois que j’y réussirai grâce à mes longues années d’expérience et ma connaissance professionnelle approfondie. Wenwen a travaillé généreusement. Afin d’améliorer ses compétences professionnelles, elle s’est mise au travail, navigant l’Internet et achetant des matériaux éducatifs, et rendant visite à ses clients. Pourtant, après avoir travaillé des mois acharnement, le résultat ne lui a pas plu. Ses projets étaient sans éclat. Wenwen se sentait découragée, déprimée et sans espoir. Puisqu’il ne fallait pas retourner, elle n’avait que le choix de continuer à se battre de nouveau.

Plusieurs mois se sont écoulés. Wenwen voulait changer son destin et combler son potentiel. Malheureusement, ses projets n’avaient pas fait de progrès et elle a été rétrogradé à une position moins prestigieuse, en charge de l’organisation des documents. Une période de malchance l’a frappée et l’a faite triste et désespérée. Elle n’a pas bien compris. Je ne suis pas pire que d’autres, elle s’est dite, alors pourquoi ai-je échoué ? Quelques-uns de mes collègues ne travaillent pas aussi bien que moi mais ils gravissent l’échelle corporative. Quelques-uns n’ont pas l’expérience ou la connaissance professionnelle que j’ai, mais ils me dépassent. Pourquoi est le destin tellement injuste ? Pourquoi suis-je tellement malchanceuse ?

A cette époque-là, Wenwen était comme un aigle avec des ailes cassées. Elle n’avait plus le courage à lutter. Le ciel était sombre, sa vie était grise. Elle trouvait tout était déprimant. Après un an de se battre, Wenwen est revenue à son point de départ original et vivait une dure vie. Afin de ne pas tarder à travailler et créer une opportunité à s’élever, elle a organisé un programme très chargé et a désigné un plan détaillé qui couvrait une longue période. Peut-être son plan « parfait » qui a fait sembler plus cruelle la réalité.Tous les jours elle pensait à quoi elle pouvait mieux faire mais il y avait peu d’amélioration. De temps en temps, elle n’arrivait pas à bien raisonner. Elle n’avait aucune idée de comment traiter des documents donc il y avait un grand arrière de travail. Elle devait toujours rattraper. Même les taches quotidiennes étaient retardées.

Dire adieu aux jours de sa lutte passée seule

La musique s’est coupée. La dernière chanson de la sélection était finie. Wenwen est revenue à elle tout d’un coup et puis elle a jeté un coup d’œil sur les vieux papiers par terre. En pensant aux papiers non triés et à ses problèmes non résolus, elle a soupiré doucement. Elle a allumé l’ordinateur et a vu une vidéo s’appelait « Brises les chaînes de l’esprit ». Elle l’a regardée. Les scènes ont commencé à se dérouler…

Au fil du scénario, l’expérience du personnage principal touchait Wenwen. Elle a pensé qu’elle était tellement malchanceuse et la vidéo lui a montré quelqu’un avec des problèmes similaires. En regardant le point tournant de la vie du personnage principal, Wenwen a ressenti un grand soulagement, comme si une fenêtre s’ouvrait dans son cœur. Les mots de Dieu dans la vidéo l’ont frappée. Les mots étaient : « Le destin de l’homme est entre les mains de Dieu. Tu es incapable de te contrôler toi-même : quoiqu’il soit toujours en train de courir, de s’occuper pour lui-même, l’homme reste incapable de se contrôler lui-même. Si tu pouvais connaitre tes propres perspectives, si tu pouvais contrôler ton propre destin, serais-tu toujours une créature ? » ( Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme » ) « L’homme a traversé les âges avec Dieu, mais l’homme ne sait pas que Dieu régit le sort de toutes les choses et de tous les êtres vivants ou comment Dieu orchestre et dirige toutes choses. C’est quelque chose qui a échappé à l’homme depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours. Quant à la raison, ce n’est pas parce que les voies de Dieu sont trop évasives, ou parce que le plan de Dieu doit encore être réalisé, mais parce que le cœur et l’esprit de l’homme sont trop éloignés de Dieu. Par conséquent, alors même que l’homme suit Dieu, il reste inconsciemment au service de Satan. Aucun ne cherche activement les traces ni l’apparition de Dieu, et nul ne souhaite exister dans le soin et la garde de Dieu. Au contraire, ils sont prêts à compter sur la corrosivité de Satan et du mal afin de s’adapter à ce monde et aux règles de vie que suit l’humanité méchante. À ce stade, le cœur et l’esprit de l’homme sont sacrifiés à Satan et deviennent sa subsistance. En outre, le cœur et l’esprit humains deviennent un lieu dans lequel Satan peut résider et un terrain de jeu approprié pour lui. De cette façon, l’homme perd sans le savoir sa compréhension des principes d’être humain, et la valeur et le but de l’existence humaine. Les lois de Dieu et l’alliance entre Dieu et l’homme disparaissent peu à peu dans le cœur de l’homme jusqu’à ce que l’homme ne cherche plus ou ne prenne plus garde à Dieu. Avec le temps, l’homme ne comprend plus pourquoi Dieu a créé l’homme, ni ne comprend les paroles qui sortent de la bouche de Dieu ou réalise tout ce qui vient de Dieu. L’homme commence à résister aux lois et aux décrets de Dieu ; Le cœur et l’esprit de l’homme s’amortissent… Dieu perd l’homme qu’Il a originellement créé, et l’homme perd la racine de son commencement. C’est la tristesse de cette humanité. »  ( Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination » )

En lisant ces mots, Wenwen a commencé à réfléchir. Qui possède la souveraineté sur le destin de l’homme ? Est-il vrai que l’homme contrôle son propre destin ? Quand je regarde en arrière, bien que j’aie accepté l’Évangile, je n’ai pas lu les mots de Dieu pour de bon ; j’ai l’habitude de penser à comment améliorer mon rendement au travail et à comment changer mon destin à travers ma connaissance et mes compétences. J’ai suivi les enseignements de mes parents comme « Le destin de chacun est en main, » « On construit sa propre maison » et « L’effort humain est aussi une facteur décisive ». J’ai œuvré pendant des années et j’ai voulu utiliser ma connaissance et mes compétences pour changer mon destin. Mais le moment où j’ai confronté un fait absolu, j’ai dû admettre que j’avais tort. Wenwen a finalement entendu les mots de Dieu et a mis de côté son arrogance.Mon destin est dans les mains de Dieu ; je suis incapable de contrôler la trajectoire de la vie. Les principes que je suivais sont des mensonges et des erreurs utilisés par Satan pour corrompre et piéger les gens. Satan les utilise pour me contrôler, me faire jeter le plan de Dieu, m’éloigner de Lui et Le trahir. Satan veut que je vive dans son domaine où je souffrirais. Je suis créée par Dieu donc il faut que je reconnaisse Sa souveraineté et Son plan sur mon destin et suivre le chemin préparé par le Créateur. Je n’arrivais pas à voir clairement le fait que Dieu décide le destin de l’homme car Satan m’avait trompée. J’étais distraite par ses mots astucieux. J’étais ambitieuse et désireuse.Je n’arrivais pas à accepter la souveraineté de Dieu et je voulais m’en séparer. La fourberie de Satan est sans fin. Grâce aux mots de Dieu, Wenwen a vu la motivation sinistre de Satan et son but ultime, la faire souffrir.

Wenwen visionnait constamment la vidéo et a subi un grand changement. Elle était émue et est devenue illuminée. Elle a vu la vérité des mots : « quand on ne comprend pas la souveraineté de Dieu, quand on avance consciemment à l’aveuglette, en chancelant et en titubant à travers le brouillard, le voyage est trop difficile, trop pénible. Donc, quand les gens reconnaissent la souveraineté de Dieu sur le destin humain, les plus intelligents choisissent de le connaître et de l’accepter, de dire adieu aux jours douloureux alors qu’ils essayaient de se façonner une bonne vie de leurs propres mains, au lieu de continuer à lutter contre le destin et de poursuivre leurs soi-disant objectifs de la vie à leur manière. Quand on n’a pas Dieu, quand on ne peut pas Le voir, quand on ne peut pas reconnaître clairement la souveraineté de Dieu, chaque jour est vide de sens, sans valeur, misérable. Partout où l’on est, quel que soit son travail, ses moyens de subsistance et la poursuite de ses objectifs n’apportent que du chagrin sans fin et de la souffrance affligeante, au point que l’on ne peut pas supporter de regarder en arrière. Ce n’est qu’acceptant la souveraineté du Créateur, en se soumettant à Ses orchestrations et arrangements, et en cherchant la vraie vie humaine, que l’on se libérera progressivement de toute peine et de toute souffrance et que l’on éliminera tout le néant de la vie. » ( Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III » )

Ces mots ont détruit la forteresse au fond de son cœur. Des larmes ont brouillé sa vision.Sa lutte obstinée contre le destin et ses multiples échecs sont apparus dans les scènes qu’elle a vues. Elle était née pauvre. Ne pas vouloir rester dans le village et vivre une vie dure comme celle de ses parents, elle a décidé d’étudier afin de pouvoir quitter ses humbles débuts. Mais elle n’a pas tenté l’examen d’entrée parce que son père était soudain tombé malade. Puis elle a abandonné l’école et est rentée chez ses parents. Elle a dû travailler pour soutenir sa famille. Ensuite, ne pas pouvoir accepter son destin, elle a été admise à une école technique quand elle travaillait. Encore une fois, elle voulait changer le chemin de sa vie par la connaissance. Beaucoup de villageois sont allés à la ville et s’y installer mais elle vagabondait sans abri. Un nombre incalculable de fois elle avait sangloté amèrement ; un nombre incalculable de fois elle avait soupiré profondément ; un nombre incalculable de fois elle avait ressenti triste. Seulement elle connaissait comment difficile était sa lutte. Les mots de Dieu, qui expriment une compréhension complète de la situation de l’homme aussi bien qu’une assurance réconfortante, ont réchauffé son cœur. Quand elle était aux prises avec le destin à cause de l’influence de Satan, Dieu ne l’a jamais abandonnée ; au lieu, Il l’a guidée avec Ses mots et l’a tirée de la boue. Il lui a permis de revenir devant Lui pour qu’elle puisse se soumettre à Son souveraineté et Son plan, et vivre une vie digne.

Wenwen était émue par l’amour de Dieu. Elle a fondu en larmes et s’est agenouillée devant Dieu ; « Hélas, Dieu ! J’ai tort. Sans Ton conseil, c’est trop difficile et trop déchirant pour moi à vivre. Maintenant, je mettrais volontiers ma vie entière dans Tes mains, et me soumettre à Ta souveraineté et à Ton plan pour mon destin. » Ce qui était incroyable, c’est quand Wenwen était en train de prier à Dieu, elle ressentait Son présence et Son amour. Puis elle s’est rendue compte de quelque chose qui lui a permis de trouver une solution à un problème qui l’avait dérangée depuis longtemps. A ce moment-là, Wenwen était tellement heureuse. Elle a pleuré de joie pas seulement parce que le problème s’était résolu mais parce qu’elle avait reçu le conseil de Dieu et elle avait ressenti une paix tant attendue et l’assurance au fond de son cœur.

En dehors de la fenêtre, le vent disparaissait sans bruit et le soleil était haut dans le ciel.Un rayon de soleil est entré par la fenêtre. Wenwen a levé la tête afin de voir le soleil et à ce moment-là, elle s’est sentie mieux car elle a su que l’hiver allait se mettre fin et le printemps allait arriver bientôt.

Gloire à Dieu!

* Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@lesalut.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.

Cela vous intéresse-t-il peut-être de :

Pourquoi Judas a-t-il pu trahir le Seigneur Jésus ? Le soleil brillait, avec des nuages blancs qui passaient dans le ciel bleu et la lumière du soleil qui filtrait à travers les feuilles épaisses. Sous ...
Rompre les sceaux Apocalypse 5:2 Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte: Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux?
05 Mars 2018 – Genèse 2:16-17 L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance d...
Le premier de tous les commandements Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton p...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *