Menu

Dieu Lui-même, l’Unique X (Extrait III)

00:00
00:00
Dieu Lui-même, l’Unique X (Extrait III) Dieu Lui-même, l’Unique X (Extrait III)
00:00/ 00:00

Les exigences correctes de Dieu envers l’humanité et ceux qui Le suivent sont les suivantes. Dieu exige cinq choses de ceux qui Le suivent : la vraie croyance, l’adhérence loyale, l’obéissance absolue, la vraie connaissance et la vénération sincère.

Dans ces cinq choses, Dieu exige que les gens ne Le questionnent plus ni ne Le suivent en utilisant leur imagination ou leurs points de vue vagues et abstraits ; ils ne doivent pas avoir des conceptions ou des imaginations quand ils suivent Dieu. Dieu exige que tous ceux qui Le suivent le fassent loyalement, pas tièdement ou évasivement. Quand Dieu établit des exigences pour toi, ou te teste, te juge, traite avec toi et t’émonde ou te discipline et te châtie, tu devrais Lui être absolument obéissant. Tu ne devrais pas demander la cause ou poser des conditions, encore moins parler de la raison. Ton obéissance doit être absolue. La connaissance de Dieu est l’aspect qui fait le plus défaut aux gens. Ils soumettent souvent Dieu à des dictons, des déclarations et des paroles qui n’ont aucun rapport avec Lui, croyant que ces paroles sont la définition la plus précise de la connaissance de Dieu. Ils ne se doutent pas que ces dictons qui viennent de l’imagination des gens, de leur propre raisonnement et de leur propre intelligence n’ont pas la moindre relation avec l’essence de Dieu. Et donc, Je veux vous dire que dans la connaissance que Dieu désire voir chez les gens, Dieu n’exige pas seulement que tu reconnaisses Dieu et Ses paroles, mais que ta connaissance de Dieu soit correcte. Même si tu ne peux dire qu’une seule phrase ou es un petit peu conscient, ce petit peu de conscience est correct et vrai et compatible avec l’essence de Dieu Lui-même. Car Dieu déteste les louanges et les mentions élogieuses irréalistes et inconsidérées que les gens font à Son sujet. Plus que cela, Il déteste que les gens Le traitent comme de l’air. Il déteste que dans leur discussion des thèmes sur Dieu les gens parlent avec désinvolture, qu’ils parlent à volonté et sans hésitation, comme bon leur semble ; en plus, Il déteste ceux qui croient connaître Dieu et se vantent de leur connaissance de Dieu, discutant des thèmes sur Dieu sans contrainte ni réserve. La dernière de ces cinq exigences était la vénération sincère. Elle est l’exigence ultime de Dieu envers tous ceux qui Le suivent. Quand les gens ont la bonne et vraie connaissance de Dieu, ils sont en mesure de vraiment vénérer Dieu et de fuir le mal. Cette vénération vient du fond de leur cœur parce qu’ils sont prêts, et non parce que Dieu les a poussés. Dieu n’exige pas que tu Lui fasses cadeau d’une belle attitude, d’une conduite ou d’un comportement extérieur à Son égard ; au contraire, Il demande que tu Le vénères et Le craignes des profondeurs de ton cœur. Cette vénération est réussie en raison des changements dans ton tempérament de vie, parce que tu as la connaissance de Dieu, parce que tu as une bonne compréhension des actes de Dieu et de l’essence de Dieu et parce que tu as reconnu le fait que tu es l’une des créatures de Dieu. Et donc, Mon objectif en utilisant le mot « sincère » pour définir la vénération ici, c’est que l’humanité comprenne que la vénération des gens pour Dieu doit venir du fond de leur cœur.

Considère maintenant ces cinq exigences : quelqu’un parmi vous est-il capable d’atteindre les trois premières ? Je veux dire la vraie croyance, l’adhérence loyale et l’obéissance absolue. Quelqu’un parmi vous est-il capable de satisfaire ces choses ? Je sais que si Je mentionnais toutes les cinq, personne d’entre vous incontestablement ne pourrait les satisfaire, mais Je les ai réduites à trois. Réfléchis à savoir si tu les réalises ou non. La « vraie croyance » est-elle facile à satisfaire ? Non, elle ne l’est pas. Elle ne l’est pas parce que les gens questionnent Dieu souvent. « L’adhérence loyale » est-elle facile à satisfaire ? Non, elle ne l’est pas. À quoi se réfère « loyale » ? Ne pas être tiède, mais être engagé de tout cœur. Oui, ne pas être tiède, mais être engagé de tout cœur. Vous avez tapé en plein dans le mille ! Alors, êtes-vous capables de satisfaire cette exigence ? Vous devez vous efforcer davantage. Jusqu’à maintenant, vous n’avez pas encore réalisé cette exigence ! Qu’en est-il de « l’obéissance absolue » ? L’avez-vous réalisée ? Non. Vous n’avez pas réalisé cela non plus. Vous êtes souvent désobéissants et rebelles, souvent vous n’écoutez pas ou vous ne voulez pas obéir ou entendre. Ces trois sont les exigences les plus fondamentales réalisées par les gens à la suite de leur entrée dans la vie, et vous ne les réalisez toujours pas. Donc, en ce moment, votre potentiel est-il grand ? Aujourd’hui, après M’avoir entendu dire ces paroles, vous sentez-vous anxieux ? Oui ! C’est juste que vous vous sentiez anxieux. Je me sens anxieux pour vous ! Je ne vais pas aborder les deux autres exigences ; sans aucun doute, personne ne peut les satisfaire. Vous êtes anxieux. Alors, avez-vous établi vos objectifs ? Quels objectifs devriez-vous poursuivre et dans quelle direction devriez-vous consacrer vos efforts ? Avez-vous un objectif ? Permettez-Moi de vous parler franchement : lorsque vous aurez réalisé ces cinq exigences, vous aurez satisfait Dieu. Chacune d’elles est un signe, un signe que l’entrée dans la vie des gens a atteint la maturité et l’objectif final. Même si Je choisissais de parler en détail d’une seule de ces exigences et exigeais que vous la satisfassiez, ce ne serait pas facile à satisfaire ; les gens doivent endurer un nombre de difficultés et consacrer un certain effort. Et quel genre de mentalité devriez-vous avoir ? Ce devrait être la même que celle d’un cancéreux en attente d’une opération. Et pourquoi est-ce que Je dis cela ? Si tu veux croire en Dieu, si tu veux gagner Dieu et Sa satisfaction, alors, si tu ne souffres pas une certaine douleur ou ne consacres pas un certain effort, tu ne pourras pas satisfaire ces choses. Vous avez entendu beaucoup de prédication, mais l’avoir entendue ne signifie pas que cette prédication soit tienne ; tu dois l’absorber et la transformer en quelque chose qui t’appartient, tu dois l’intégrer dans ta vie et l’amener dans ton existence, permettant à ces paroles et à cette prédication de guider ta façon de vivre et d’apporter une valeur et une signification existentielles à ta vie. Et alors, ton écoute de ces paroles aura de la valeur. Si Mes paroles n’améliorent aucunement ta vie ou n’apportent aucune valeur à ton existence, alors il n’y a pas de raison que tu les écoutes. Vous comprenez cela, n’est-ce pas ? Ayant compris cela, alors, le reste dépend de vous. Vous devez vous mettre au travail ! Vous devez être sincères en toutes choses ! Ne soyez pas distraits. Le temps file ! La plupart d’entre vous croient déjà depuis plus de dix ans. Repensez à ces dix ans de croyance : qu’avez-vous gagné ? Et combien de décennies vous reste-t-il en cette vie ? Pas beaucoup ; quoi que tu fasses, ne dis pas que dans Son œuvre Dieu t’attend et qu’Il te réserve des opportunités. C’est clair, Dieu ne recommencera pas ni ne fera la même œuvre. Peux-tu annuler tes dix dernières années ? Chaque jour qui passe et chaque pas que tu prends abrègent les jours qu’il te reste d’une journée, les diminuent d’une journée, n’est-ce pas ? Le temps n’attend personne ! Ta croyance en Dieu sera un gain pour toi seulement si tu la considères comme la plus grande chose de ta vie, plus importante que la nourriture, les vêtements ou toute autre chose !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X »

Hymne de la parole de Dieu

Ta foi en Dieu doit être au-dessus de tout

Si tu veux croire, si tu veux gagner Dieu et Le satisfaire, mais tu ne supportes pas la douleur, ne fais pas d’efforts, alors tu n’arriveras jamais. Même si vous avez souvent écouté des sermons, les paroles ne sont pas forcément les vôtres. Tu dois les absorber, les transformer en quelque chose qui t’appartient. Tu ne recevras de ta foi en Dieu que si tu sais que c’est la plus grande chose dans la vie, plus importante que ce que tu manges ou bois, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre sur terre.

Applique ces paroles dans ta vie, dans ton existence. Permets qu’elles te conduisent dans ta manière de vivre, t’apportant une vraie valeur et un sens à ta vie ; écouter les sermons vaudra alors la peine. Si les paroles de Dieu ne renversent ou ne valorisent pas ta vie, ce ne serait pas la peine d’écouter. Tu ne recevras de ta foi en Dieu que si tu sais que c’est la plus grande chose dans la vie ; plus importante que ce que tu manges ou bois, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre sur terre.

Si tu ne crois que quand tu as le temps, incapable de prêter toute ton attention à ta foi, tu ne gagneras rien ; oh, rien. Tu ne recevras de ta foi en Dieu que si tu sais que c’est la plus grande chose dans la vie ; plus importante que ce que tu manges ou bois, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre, oui. Tu ne recevras de ta foi en Dieu que si tu sais que c’est la plus grande chose dans la vie ; plus importante que ce que tu manges ou bois, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre sur terre, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre sur terre, que ce que tu portes, ou n’importe quoi d’autre sur terre, n’importe quoi sur terre.

Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Contactez-nous

Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et c'est le moment crucial d'accueillir le retour du Seigneur. Si vous souhaitez accueillir le Seigneur avant les grandes catastrophes et être enlevé devant le trône de Dieu, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions en discuter ensemble.